Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 19:38

 

 

Romainville, le 18 août 2014

 

Propos du père François

 

L’été est le plus souvent une période agréable dans les villes (les villages), surtout quand le temps est aussi maussade qu’en ce moment.

La plupart des gens ont déserté nos rues pour aller, au bord des mers chaudes 1, dépenser les indemnités que nous leur versons avec une libéralité certaine autant qu’obligée. 2

Dans le marché (persan) du centre-ville, dont les trois quarts des échoppes sont fermées, on rencontre des gens décontractés, souriants, heureux de ne pas faire partie de la masse moutonnière des aoûtiens. 3

La promenade est vite terminée et je rentre dans mon coquet pavillon de banlieue pour y ruminer mes rancœurs … et cultiver mon jardin, favorisé par la pluie, mais dévasté par le mildiou. 4

L’herbe coupée, la terre binée et butée, que faire d’autre que me mettre à ma bécane pour accoucher d’un petit « propos » ?

 

Deux sujets retiennent mon attention en cette mi-août :

 

LE PREMIER, c’est le Grand-Ségur qui n’avait de grand que le nom.

Je viens seulement de l’apprendre, mais le TGI de Bobigny a donné raison, le 17 juillet dernier à l’Association pour la Sauvegarde du Village de Romainville (ASVR) que la société Fiminco poursuivait en justice, lui demandant entre autres la bagatelle de 5 millions d’euros pour avoir osé s’opposer au grandiose projet qu’elle entendait mener à bien, malgré l’opposition des autorités compétentes, juste à toucher l’église de Brongniart. 5

La victoire de l’ASVR est importante à plus d’un titre :

D’abord, elle empêche la mise en chantier d’une horreur qui allait défigurer notre centre-ville.

Elle fait mettre un genou à terre 6 à Fiminco, grosse société symbolisant « la bêtise à front de taureau », qui, en association avec la maire, après avoir causé la catastrophe du Monoprix et de l’impasse où de pauvres commerçants, leurrés par des publicités mensongères, achèvent de crever, s’apprêtait, se croyant tout permis à continuer ses massacres. 7

A ce propos, il est intéressant de signaler que la permanence vallsique pendant la campagne des dernières municipales était située … dans un local de Fiminco ; elle existe toujours aujourd’hui, et ce rapprochement, plus que problématique, est pour le moins fâcheux.

La victoire de l’ASVR est surtout symbolique : elle manifeste que, comme le disait le philosophe Alain, le citoyen doit toujours être « contre les pouvoirs », car il est capital que ces derniers se sentent contrôlés, et qu’ils comprennent donc qu’ils ne peuvent pas faire n’importe quoi, brefs qu’ils sont « au service » de leurs administrés. 8

Bien sûr, Fiminco fait appel ; elle a des moyens que de simples citoyens n’ont pas.

Ça ne fait rien ; il faut continuer la lutte, et le modeste militant que je suis conseille même à l’ASVR de déposer une plainte reconventionnelle contre Fiminco pour abus de procédure et manœuvres d’intimidation. 9

Qui vivra verra.

Il y en a, en tout cas, qui doivent être contents de l’échec de Fiminco, ce sont nos petits écolos qui, ayant découvert largement après l’ASVR, et en espérant « doubler » cette dernière, l’intérêt de « la Ferme », ils ne pouvaient plus que condamner le Grand-Ségur, comme ils condamneront le tri mécano biologique et tout ce qui pourra faire croire aux électeurs qu’ils existent « es qualité ». 10

Ils seront bien sûr suivis par Champion, saisi lui aussi par la débauche et nouveau converti à la défense de l’environnement humain. 11

 

LE DEUXIEME : c’est, bien sûr, l’affaire Catherine Drouin.

Je vous jure que je ne lui en veux pas 12 ; simplement, je ne voudrais en aucun cas ni fréquenter, ni en encore moins recruter une femme qui a été obligée de quitter une société parisienne de gestion de logements sociaux (la SIEMP) pour « faute grave » et a écopé d’une amende de 1 000 euros, cependant que le directeur général était, lui, remercié pour « faute lourde », les deux loustics touchant une indemnité transactionnelle, lui de 65 000, elle de 30 000 euros (on croit rêver, ou plutôt cauchemarder !!!). 13

« Globalement (dit la chambre régionale des Comptes), le coût des départs de l’entreprise, sans compter les honoraires d’avocat, mais y compris les départs en retraite, s’est élevé à 166 718 euros en 2002 et à 220 961 euros en 2003 ».

On voit d’où sortait madame Drouin.

Je ne sais pas ce qu’elle a fait entre 2003 (départ de la SIEMP) et 2007 (son recrutement à la direction de l’OPHLM de Romainville) et je m’en fous.

Peut-être même a-t-elle fait amende honorable et retrouvé une virginité largement déflorée ? 14

Ce qui m’intéresse, ce sont les raisons qui ont conduit notre municipalité à la recruter précisément au même poste que celui dont on venait de la chasser, ce qui revient, en quelque sorte, à embaucher un voleur de confitures dans une confiserie, et ce malgré l’avis défavorable du Préfet du 93. 15

Ces raisons sont peut-être parfaitement valables, mais la situation est tellement suspecte qu’il m’apparaît qu’il est indispensable que la municipalité s’en explique, et ce au plus tard lors du conseil municipal de septembre.

Si elle ne le fait pas, je m’adresserai, fin septembre aux autorités supérieures de tutelle.

J’espère bien, dans cette bagarre, être épaulé par l‘ensemble de l’opposition, qui, rappelons-le, représente un potentiel électoral plus élevé que celui de la maire Valls et ne devrait pas s’en laisser compter. 16

Je tiendrai mes lecteurs au courant.

 

Salut à tous

 

François Le Cornec

 

PS : j’allais oublier de préciser que si nous nous interrogeons seulement maintenant sur le recrutement de Mme CD, qui remonte à 2007, c’est parce qu’il était inconnu des modestes Romainvillois que nous sommes et qu’en toute hypothèse nous n’aurions jamais pensé à suspecter la nouvelle directrice.

Il a fallu qu’un salarié de l’OPH dépose plainte contre elle (l’affaire est à l’instruction) pour que ces détails soient portés à notre connaissance et pour que se déclenche notre propre campagne. 17

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- 

 

Commentaires de Maurice (avec l'approbation de François)

 

1) tu en connais qui vont vers des mers froides ? À part des masos évidemment !

2) là, tu vas avoir des retours, car ce propos est ambigu

3) tu vas faire partie de la masse septembrienne ?

4) avec les différences de températures et l’humidité, c'est une calamite cette année !

5) il faut avoir un culot d'enfer de la part de n'ot bon maire pour dire qu'ils se trompaient, que la construction ne serait pas dégradante ; encore un peu et il nous aurait été dit qu'il fallait les remercier que le promoteur ose construise ÇA !

6) pas un genou, les deux ! Et même sur le cul que le promoteur et ses soutiens ont dû se retrouver en recevant la décision du tribunal ! Pour une fois, le pot de terre a vaincu le pot de fer !

7) Des fissures sont apparues dans des appartements de la construction ou il y a le monoprix ; des fissures dans un bâtiment construit en béton armé coulé (soit construit comme un blockhaus) … serait-ce déjà des mouvements de terrain ?

8) il y a bien longtemps qu'ils se moquent complètement d’être au service de leurs administrés ! Ce sont les administrés qui le sont lorsque l'on constate la manière dont ils se comportent.

9) le promoteur ne veut pas que l'os que certains élus lui ont donné à ronger lui soit repris ! Il est vrai qu'il joue gros avec les appartements qui sont déjà vendus, les acheteurs doivent lui demander des comptes pour avoir vendu des appartements qui ne seront « peut-être » jamais construits !

10) ils feront une pirouette ! L'un d’entre eux en a l'habitude et nous en avons eu confirmation lors de l’élection municipale avec les propos qu'il a tenus, propos qui sont en contradiction avec ceux tenus quelques années plus tôt. Certains ne sont pas étouffés par la droiture.

11) MOUARF ! ! Champion défenseur de l'écologie ? ! c'est une blague ? Il la défendra comme dans la photo prise lors de la xxx

12) et bien sûr, tu penses que l'on va te croire ? Tout dépend ce que tu appelles : ne pas lui en vouloir !

13) Virer pour « faute grave » et recevoir 65 000 € ? Et son supérieur reçoit malgré qu'il soit LUI AUSSI viré, mais pour « faute lourde » reçoit 30 000 € ? Il y a des ouvriers qui doivent bondir en lisant ça ! C'est réellement deux poids deux mesures.

14) contrairement à la virginité physique, celle morale ne se recoud pas ! Elle reste comme une horrible cicatrice !

15) depuis qu'un certain Vidoc a été chef de la police de sûreté, mais là …

16) il est vrai que je n'ai pas le souvenir que l’opposition a manifesté son intérêt sur cette nomination pour le moins surprenante puisque déconseillée par le préfet !

17) Souhaitons que cette plainte ne soit pas étouffée comme c'est trop souvent le cas lorsque c'est sensible, et là, cela semble être le cas vu les indemnités qui ont été versées !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires