Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 11:52

 

 

Romainville le 29 septembre 2014

Propos du père François

 

DE CHARYBDE EN SCYLLA

OU DE LA POMPE A MERDE A LA TOUR INFERNALE.

 

 

Ça fait du bien de ne plus parler –momentanément des HLM de Romainville …

Rassurez-vous, braves gens, les sujets intéressants ne manquent pas pour autant.

Pendant que des copains à moi s’occupent de Gagarine, sujet très mobilisateur, je vais, moi, traiter aujourd’hui, de la « tour infernale », que d’aucuns baptisent du beau nom bobo de « tour maraîchère ».

 

Vous avez compris, j’imagine, que, à côté de quelques rares réalisations acceptables comme la réhabilitation de la Cité Cachin, la maire Valls n’est pas vraiment une artiste (il n’y a qu’à voir ce qu’elle a commis avenue Lénine 1, ce qu’elle s’apprête à commettre sur notre sympathique place du Marché 2 et ce que nous sommes parvenus à l’empêcher de commettre juste en face de l’église de Brongniart (Saint-Germain-l'Auxerroix ), tout cela sans la moindre opposition des écolos nouveaux).

Notre maire est avant tout désireuse de faire parler d’elle.

Je l’ai déjà dit : « savoir faire » est bien, mais «  faire savoir » est infiniment mieux.

 

C’est pourquoi elle a recruté à grands frais, imitant en cela son maître, le cardinal Bartolone 3, un service de communication dont le but principal est de susciter, d’entretenir et d’augmenter sa renommée.

Ce service multiplie les contacts avec la presse et distille des informations (s’apparentant parfois à des publi-reportages) que l’on retrouve à droite et à gauche et qui servent essentiellement à la pub vallsienne. 4

Sur ce plan, le premier « chef d’œuvre » est, sans conteste, la pompe à merde.

Celle-ci devait aboutir à une diminution de la pollution, à une réduction des accidents des ripeurs, à la protection de la couche d’ozone, et autres fadaises.

On voit bien aujourd’hui qu’il n’en est rien et que tout cela, c’était du pipeau, et la seule vraie réussite de la maire dans cette affaire, c’est d’être parvenue à faire endosser par Est-Ensemble les frais du schmilblick (ça a gueulé dans les communes voisines). 5

La pompe s’est révélée un outil beaucoup moins utile que prévu et surtout beaucoup plus coûteux à installer et à faire fonctionner, si bien qu’on ne parle plus guère de prolonger l’expérience. 6

Ça ne fait rien ; le but principal a été atteint : faire parler de la maire Valls.

 

Cette dernière n’allait pas en rester là, et voilà qu’elle s’est mise en tête de se singulariser à nouveau, cette fois en faisant édifier une « tour maraîchère » 7 , c’est à dire un bâtiment en hauteur dans et sur lequel on ferait pousser des légumes (sur 1500 m²) (cher le kilo !!).

Si on peut à nouveau parler de « gadget », c’est bien là.

On pourrait à la rigueur imaginer une telle réalisation dans un contexte urbain dense, dépourvu d’espaces verts … et possédant les ressources financières suffisantes, … c’est à dire l’exact opposé de Romainville, riche en verdure et pauvre en finances.

Le projet avait quand même démarré et le service communication avait, comme à l’accoutumée, bien joué son rôle, puisque, dans le N° des Echos du 17 septembre, on retrouve notre tour infernale dans un article pleine page, intitulé (excusez du peu !) : « zoom sur quatre projets futuristes dans l’hexagone », et que le titre de Romainville est : « la maire Corinne Valls (surtout ne pas oublier son nom, alors que celui des trois autres réalisateurs est laissé de côté) se bat pour construire une tour maraîchère ».

Las ! Il vaudrait mieux en rester là, car, si on plonge dans le texte, on comprend vite que ce mirifique bâtiment aboutira à la création de deux emplois (vous avez bien lu : 2 !!!) et devrait coûter la bagatelle de quatre millions (vous avez bien lu : 4 !!!) d’euros. 8

C’est monstrueux, et, si CV a envie de gaspiller de l’argent, qu’elle le fasse avec son propre pognon et non avec le nôtre …

En poursuivant la lecture de l’article, on réalise que, de même que la maire s’était efforcée de faire payer la pompe par l’ADEME, le Département, la Collectivité  Est Ensemble, etc., elle a tenté, cette fois, de présenter la note à l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) qui investissait dans la rénovation de la Ciré Cachin (au sein de laquelle devrait s’élever la tour infernale 9), ce qui revient à pratiquer un véritable jeu de bonneteau.

Citons lez Echos : « Sur un investissement total estimé à un peu plus de quatre millions d’euros, la Ville espérait décrocher auprès de l’ANRU, un financement de 900 000 euros.

Trop cher et pas assez de création d’emplois a estimé son comité d’engagement. »

« C’est à vous décourager d’innover », clame la maire Valls, et j’espère en effet que la claque qu’elle vient de recevoir lui fera comprendre qu’elle charrie.

Hélas, son entêtement catalan 10 va la pousser à continuer et elle finira bien par trouver des sponsors aussi avides qu’elle de publicité.

 

La réaction de l’ANRU, en tout cas, confirme notre analyse selon laquelle la tour maraîchère, comme la pompe à merde, est un gadget inutile et coûteux qui n’a pas lieu d’être chez nous et n’a pas d’autre but que de contribuer à la renommée d’une femme, qui, pour parvenir à se faire un nom, est prête à n’importe quoi. 11

 

Salut à tous.

 

 

François Le Cornec.

 

 

– – – – – – – – – – –

 

Commentaires de Maurice (avec l'approbation de François)

 

 

1) le monoprix et les immeubles environnants ou d’après les habitants et personnes qui les visites, il y a dans certains appartements des fissures inquiétantes.

2) je n'ai pas le souvenir qu'il y ait eu un appel d'offre pour cette réfection de la place du marché, ni pour la réalisation des travaux.

3) je ne savais pas que dans la religion qu'il a il y avait de telles fonctions ! N'oublions pas que le titre précis est cardinal de la Sainte Église romaine (Sanctæ Romanæ Ecclesiæ cardinalis) De plus, il y a peu il était appelé « le parrain », parrain, cardinal, cela va commencer à faire beaucoup pour ce -brave homme - !

4) une question que je n'entend pas poser : qui paie les personnes qui font sa pub en communication ? Est-ce elle ou est-ce nous par l’intermédiaire de nos impôts ?

5) « parait-il » que n'ot bon maire et celui qui l'accompagne a mit dans le plateau de la balance sont départ si la facture n’était pas pris en charge par Est-Ensemble.

6) la ville des Lilas qui devait se raccorder à ce ramassage ne l'a pas encore fait, les appels téléphonique à la mairie des Lilas pour savoir se qu'il ce passe à ce sujet reste sans réponse. A-t-elle fait l'impasse sur son raccordement ? Fait-elle traîner les discutions pour en arriver à ne pas le faire ?

7) un article est paru sur ce blogue au sujet de l'article des « lesechos » qui parle de n'ot bon maire qui pleurniche sur les subventions qui ne sont pas assez élevés. La « tour agricole » est aussi appelée « ferme agricole », est-il prévu à plus ou moins long terme de faire de l'élevage ?

8) pas « devait coûter », 4 millions est l'estimation de la construction et comme chacun le sait, très souvent cette estimation est parfois largement dépassé ! Regardez ce qu'il ce passe à la cité de la musique à la Villette,la construction a tellement augmentée que les travaux ont été suspendus.

9) en face de la mdr. (maison des retraités)

10) ne stigmatise pas les catalans, il y en a un en France qui est premier sinistre ! Chercherai-tu des ennuis ?

11) elle en trouvera sûrement car ceux qui sont demandeur de la lumière des merdias sont nombreux, il y a même bousculade. N'y a-t-il pas eu une visite des personnalités new-yorkaises qui sont venue s’extasier de la construction de cette tour ?

 

 

N'oublions pas qu'à la place Carnot il y a toujours les bâtiments d'une ferme qui était toujours en activité au début des années 60 !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by François le Cornet - dans Propos du Père François
commenter cet article

commentaires