Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 13:31

 

 

 

 

Propos du 26 octobre 2014

 

 

CA SUFFIT.

 

Je viens de lire l’ « expression libre » de J. Champion, parue dans le dernier numéro du Magazine de Romainville.

On m’en avait parlé, mais je ne l’avais pas eue sous les yeux.

C’est presque gênant tant c’est nul, sot, débile et mal écrit.

Quand on ne sait pas vraiment écrire, ce qui est son cas et celui de sa concubine 1, il ne faut surtout pas se risquer dans le style épique, sous peine de devenir vraiment grotesque.

C’est ce qui lui arrive à lui, avec les corbeaux, c’est son cas à elle avec les « collabos ».

Si un de mes amis écrivait comme JC, je prendrais immédiatement mes distances avec lui, ou je le mettrais en demeure de changer de disque …

Le duo devrait demander au maire adjoint à la Culture 2 son imprimatur avant de lancer ses boules puantes.

Il n’est pas lui-même excellent rédacteur, surtout quand il se lance dans de grandes envolées, mais il sait quand même écrire et possède une vraie culture sociopolitique … et le sens du ridicule. 3

Pour le reste, la tactique du duo vallso-campionniste est simple et souvent utilisée.

Elle consiste à créer de toutes pièces un danger imaginaire (des « rumeurs », des attaques contre un fonctionnaire municipal, des questions orales « diffamatoires ») et à s’afficher comme le rempart opposé à ces malveillances. 4

Ensuite, on utilise ce que les gens cultivés comme la plupart de mes lecteurs, nomment une « posture » ou une « gesticulation ».

Ces attitudes menaçantes peuvent n’être qu’une phase préliminaire qui prélude obligatoirement au combat proprement dit.

Le plus souvent, la « gesticulation » se suffit à elle-même.

Elle impressionne l’adversaire qui préfère s’enfuir (ou se coucher) plutôt que de livrer bataille. 5

C’est cette dernière option qui a été adoptée par la mairie.

Il s’agit en fait ici d’« intimider » l’opposition et de la réduire au silence, alors que, je ne le répéterai jamais assez, l’opposition représente, à Romainville, plus d’électeurs que l’équipe en place. 6

On menace, par exemple, tout conseiller qui poserait une question jugée déplacée, de l’exclure du conseil, alors que, si ce pouvoir de « police » appartient effectivement au maire, cette dernière ne peut en user qu’à bon escient et sous le contrôle éventuel du tribunal administratif que l’opposition ne manquerait pas de saisir.

On brandit d’autre part des menaces de « plaintes » (On a dit, le 15 septembre, qu’une plainte en diffamation « avait été déposée » ; on a annoncé, le 15 octobre qu’une « plainte contre x ALLAIT être déposée ».)

Ces rodomontades sont indignes. 7

En ce qui me concerne, je tiens à dire que je n’ai pas apprécié de lire mon patronyme dans le « Parisien » 8, car je ne cherche pas, moi, de la publicité à tout prix, surtout si cette publicité m’est offerte par des gens que je n’estime pas.

Je tiens aussi à dire, que je fuis les tribunaux du plus loin et que, sauf cas de force majeure, je ne déposerai jamais plainte le premier.

Je dois évidemment ajouter que, si j’étais visé par une plainte, je ne resterais certainement pas « les deux pieds dans le même sabot » : je déposerais immédiatement une plainte reconventionnelle contre les quatre galopins qui ont entrepris de me mordiller les mollets, que j’assortirais d’une demande de dommages et intérêts pour pretium doloris.

Ma plainte, elle est prête ; il n’y manque que deux dates ;

Elle comportera trois à quatre motifs que j’aurai plaisir à vous faire découvrir si l’on m’en donne l’occasion. 9

Mon dossier est aussi solide que celui de la mairie est vide.

Je n’entends pas me laisser faire par des gens comme ceux qui siègent à la Mairie.

Je ne retire pas la demande que j’ai adressée au Préfet 93 visant à la saisine de la Chambre Régionale des Comptes d’île de France, car j’estime (et vous l’aurez remarqué comme moi) que la maire n’a fourni aucune explication sur les raisons qui l’ont amenée à recruter à la tête de notre OPHLM une personne qui venait d’être écartée d’un organisme semblable pour des motifs problématiques (je répète, pour la cinquantième fois que je n’ai jamais mis en cause la gestion de notre OPH depuis 2004, pour la bonne et simple raison que je n’en sais et n’en savais rien). 10

Pour terminer ce sympathique « propos », j’invite l’opposition (même celle de droite qui observe, en cette affaire, une discrétion de violette) à ne pas se laisser « intimider » par une dame qui tente ici de la « mettre au pas ».

Notre maire, qui parle tant de démocratie et de concertation, doit appliquer les beaux principes dont elle ne cesse de vanter les mérites, sans pour autant les mettre en pratique. 11

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

 

---------------------------

 

Commentaires de Maurice (avec l'approbation de François)

 

« expression libre » ? Comme si les élus de la majorité avait besoin d'une tribune dans le bulletin municipale …

1) il a déjà été démontré dans des articles sur ce blogue que « d'autres » écrivaient pour eux ! Dans un copié-collé, nous pouvions voir les intonations à faire lors du discours à faire.

2) cela serait un plus, mais n'a-t-il pas un chien de sa chienne dans sa besace qu'il attend de sortir au moment qu'il lui semblera opportun ?

3) il est vrai que dans ses discours il part parfois dans tous les sens au plus grand plaisir des auditeurs !

4) ça, SW c'est très bien en user et abuser ! Ceux qui ont assisté à ses déblatérations délires verbaux dans les conseils de quartiers s'en souviennent. (les heures noires …)

Ne serait-ce pas en usage dans la façon de gouverner de personnages autoritaires ?

5) OU, le fait éclaté de rire !

6) le résultat des dernières élections en apporte la preuve ! Moins de votes pour not'bon maire malgré le % en hausse.

7) n'oublie pas la tentative de limiter le temps de parole des élus de l'opposition ! Il fallait oser, elle a osé.

8) je doute beaucoup que ce soit une enquête de la part du journaliste (?) qui lui est faite connaître ton patronyme. Alors ? QUI a joué au môme caramel ? !

9) allez les auteurs de rodomontades : chiche !

10) « paraît-il » que le préfet a depuis validé la nomination. (il me semble que cette information a été dite dans Le Parisien)

11) holà camarade ! Te rends-tu compte de ce que tu réclames ? N’as-tu pas appris dans ton jeune temps que « les conseilleurs ne sont pas les payeurs » ? Tu as là une belle démonstration de ce proverbe.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires