Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 18:18

 

 

 

 

 

Romainville le 8 octobre 2014

 

 

 

Propos du père François

 

 

Bien sûr, je radote, mais j’y suis bien obligé par la partie adverse qui accumule les contrevérités, les faux-fuyants, les non-dits et les mensonges. 1

 

L’histoire, en fait, est simple.

 

Il y avait à Paris, au début de ce siècle, une société qui gérait les HLM, la SIEMP.

 

Le Directeur de la SIEMP, la Directrice de la Gérance 2 et quelques autres furent « écartés » car leur gestion avait été entachée de nombreuses irrégularités, certaines fort graves, qui auraient du, normalement, les entraîner devant les tribunaux ;

Immédiatement après, (c’était en 2004, je crois) l’ex directrice de la gérance fut recrutée par la Ville de Romainville, pour y diriger l’OPHLM (devenu Romainville Habitat), c’est à dire qu’on lui confia les mêmes responsabilités que celles qui lui avaient valu, à Paris, d’être mise sur la touche.

Ce recrutement (je ne le dirai jamais assez) fut décidé malgré l’opposition (consultative) du Préfet de le Seine Saint Denis.

 

Les activités de la SIEMP et de ses dirigeants sont détaillées dans un rapport de la Chambre Régionale des Comptes d’île de France, ce qui signifie que, parler à ce propos de « rumeurs » et de « racontars » revient à s’exposer à des poursuites pénales. 3

Le recrutement par notre Ville est lui aussi un FAIT qu’il n’y a pas lieu de discuter.

 

Nous ne sommes jamais allés plus loin et n’avons jamais remis en cause la gestion de l’OPHLM de Romainville depuis l’arrivée de sa nouvelle directrice.

Dire le contraire, c’est nous DIFFAMER de même que c’est nous DIFFAMER que de dire que nous avons sali la réputation de la directrice de l’OPHLM.

Nous saurions le prouver en justice, le cas échéant.

Nous avons simplement demandé que la Ville (car c’est elle qui est en cause) nous explique les raisons du recrutement de la personne en question. 4

Si nous l’avons fait aussi tardivement, c’est que nous n’avons été informés des faits qu’à la suite d’une plainte d’un employé de l’OPHLM (affaire à l’instruction) qui a déterré l’affaire.

La maire s’est bien gardée de répondre à nos questions, annulant le conseil municipal quand on lui a posé une question orale, et annonçant qu’elle avait déposé une plainte en diffamation contre la conseillère municipale de l’opposition qui avait osé tenter d’élever le débat. 5

La plainte n’a évidemment pas été déposée, car la maire sait pertinemment qu’elle serait déboutée avec pertes et fracas, si elle s’y risquait. 6

 

 

Quand on me dit que la maire a ensuite osé parler d’ « anciens fonctionnaires de l’Etat en leur temps (qui) reproduisent aujourd’hui les actes de leurs aînés qualifiés de « collabos » par l’histoire », je réponds qu’il est dommage qu’ ‘elle ne donne pas de noms car, si par malheur pour elle, j’y figurais, cela lui coûterait cher et nous lui ferions rentrer ses paroles dans la gorge. 7

J’ajoute que, encore une fois, l’inculture de la maire Valls refait surface, car, les « collabos » étaient simplement des gens qui acceptaient de travailler (« cum laborare) avec les allemands, le plus souvent par anti communisme ou par haine des anglo-saxons après Mers El Kebir. 8

Ce n’étaient pas, en général, des délateurs, de même que les délateurs n’étaient pas le plus souvent des collabos, mais simplement des salauds, jaloux de leurs voisins, tel celui qui, il y a peu, nous a adressé un message sur la situation de fortune d’un romainvillois, en signant, comme ils font tous : « un ami qui vous veut du bien ». 9

(Puis-je à ce propos, rappeler que tous mes écrits sont signés ? ).

 

Je le répète en terminant : nous avons soulevé aujourd’hui un vrai problème, et le fait que la maire, au lieu de fournir les explications demandées, se livre à des manœuvres de diversion et aux attaques les plus basses, ne fait que renforcer nos soupçons.

Je n’en resterai pas là, quant à moi, et si la lettre recommandée avec AR que j’ai adressée le 18 septembre au préfet du 93 devait rester sans réponse, je saisirais sans hésiter le conseil d’Etat et j’alerterais la presse (cette dernière est au courant, mais hésite à s’engager). 10

 

En attendant, j’incite l’opposition municipale à ne pas se laisser intimider et à poser à nouveau, lors du prochain conseil municipal du 15 octobre 11, les trois questions (photos de l’opposition municipale dans le trombinoscope, problèmes financiers et gestion de l’OPHLM) qui ont amené la maire Valls à ajourner le dernier conseil (en a t-elle le droit ? 12)

 

Ai-je été assez clair ?

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

– – – – – – – – – – – – – – –

Commentaire de Maurice (avec l'approbation de François)

 

1) c'est même son fonds de commerce !

2) Catherine Drouin

3) Aller en justice ils aiment ça, mais ne disent pas les décisions surtout lorsqu'elles ne sont pas à l'avantage de ceux qui ont crié au loup en le faisant reprendre par un journal.

4) oser demander à n'ot bon maire de s'expliquer ? Vous dérayez mon brave ! Reprenez-vous.

5) n'ot bon maire et ses sbires appliquerait-elle : courage fuyons !

6) en quelque sorte, serait-ce du genre : retenez-moi ou je fais un malheur !

7) ce genre de propos ne semble pas être le genre de n'ot bon maire mais plutôt d'un élu revenu à la table ou la distribution est bonne.

8) Là, tu es méchant de parler de ce massacre de la flotte française par celle de l'UK, beaucoup doivent penser que c'est un bras de mer !

9) perso j'en ai reçu signé Z (peut-être pour Zorglub ?)

10) quelle presse, le Parisien ? Tu auras beaucoup de chance si ce que tu leur envoies le publie ou s'ils en font un entrefilet en bas de page ! L'annulation du conseil municipal lui a été signalée dès le lendemain et un tout petit article est paru plusieurs jours plus tard en signalant que cela était sur le site de la ville, aucunement de l’élue qui leur avait signalée, cela donne – l'impression – de servir la soupe ! Il est vrai que publier des articles qui sont des copiés-collés du facebook de n'ot bon maire … c'est culotté !

11) il va y avoir du monde pour assister à ce conseil municipal et voir si l'opposition « ose » et la maire refaire un caca nerveux.

12) Je doute beaucoup qu'elle le soit, c'est comme le temps de parole limité qu'elle a osé appliqué alors qu'il y a un texte qui indique que ce n'est pas autorisé ! J'fais c'que veut ! NA !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires