Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 19:20

 

 

 

 

Romainville le 28 octobre 2014

 

Propos du père François

 

 

 

 

Je n’imaginais pas reprendre la plume (ou l’ordinateur) aussi vite, mais les circonstances m’y contraignent.

Depuis très longtemps, la petite criminalité prospère à Romainville (colliers arrachés, sacs à main dérobés, vols de portables, agressions etc. .) mais, comme c’est le triste sort de toute notre banlieue, je n’ai jamais voulu attirer l’attention de l’opinion publique sur ces faits, ni en rendre responsable notre municipalité. 1

 

Mais trop, c’est trop, et les événements qui se sont produits hier soir m’obligent à sortir de ma réserve.

Hier soir, en effet, vers les 20 heures, une horde de très jeunes gens, ce qu’on appelle des voyous en fait, avinés et hurlants, ont envahi la rue de Paris, à deux pas de la mairie, hurlant et proférant des menaces indistinctes, faisant penser aux huns d’Attila, derrière les quels « l’herbe ne repoussait pas ». 2

Deux hommes, que je connais bien et qui sont mes amis, sont sortis de leur bureau, où ils travaillaient encore malgré l’heure tardive, et, calmement, ont appelé les jeunes vandales au calme.

Ces derniers se sont alors jetés sur eux et les ont alors littéralement massacrés.

Ils frappaient apparemment pour tuer.

L’un de mes amis souffre d’un arrachement important du cuir chevelu.

L’autre, bien plus gravement atteint, ayant plusieurs côtes cassées, a du être hospitalisé, et se voit octroyer un arrêt de travail de TROIS MOIS.

La police municipale, la police nationale locale et la Brigade anti criminalité (BAC) sont intervenues, mais trop tard. 3

Ces faits laisseront des traces graves dans l’opinion publique.

Déjà, et depuis longtemps, les braves gens ont peur de sortir le soir et demeurent frileusement calfeutrés dans leurs domiciles.

Peu à peu, une véritable psychose s’installe, et notre sympathique petit « village », méthodiquement défiguré et transformé en médiocre cité dortoir par la maire Valls, devient un Chicago au petit pied.

Face à ces périls grandissants, que fait la municipalité ? 4

Elle est fort occupée à tenter de museler son opposition, et, comme je le disais, à prendre des « postures » et des « gesticulations » visant à intimider ceux qui osent ne pas être de son avis.

Je suis en train, pour préparer la plainte éventuelle que je déposerai contre les quatre flandrins qui ont annoncé qu’ils voulaient nous attaquer en justice, de réécouter les discours insupportablement médiocres de notre municipalité depuis le début de la campagne électorale des municipales.

Parmi les multiples formules creuses, dont on se demande comment on peut en trouver autant, je relève une phrase de ce pauvre Jacques Champion (encore lui !), parlant, le 16 janvier, à deux reprises (tellement il trouve qu’il s’exprime bien …) d’une « ville solidaire, attractive et heureuse ». 5

D’abord, ce  vocabulaire creux ne signifie rien.

Ensuite et surtout, nous ne pouvons plus nous contenter de mots.

Ce sont des actes que nous exigeons.

C’est bien joli d’avoir recruté une vingtaine de policiers municipaux, mais à quoi servent-ils, exactement ? 6

Quels sont leurs horaires de travail ?

Combien sont en service, le soir et la nuit ? 7

Quels sont les résultats de leur action ?

Présente-t-on en conseil municipal des statistiques annuelles de l’activité de la police municipale ?

Dans un contexte plus rigoureux, on devrait exiger la démission de la maire et de tous ceux qui sont en charge de la sécurité chez nous. 8

Mieux, ils devraient eux-mêmes présenter cette démission.

Je ne suis pas naïf et je sais bien qu’ils sont trop accrochés à leurs postes et à leurs indemnités pour qu’il leur vienne à l’idée de rendre des comptes.

En tout cas, le moins qu’ils puissent faire, c’est de « revoir leurs copies » afin de nous présenter, à brève échéance, un bilan un peu moins calamiteux, sans quoi nous saurons bien les rappeler à la raison.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

 

----------------------------

 

Commentaires de Maurice (avec l'approbation de François)

 

1) comment peux-tu écrire qu'ils n'en sont pas responsables ? Ils ne le sont pas au premier chef, OUI ! Mais ils en sont à l'origine par leur manque de prévoyance ! Pourquoi avoir installé des cameras que pour surveiller les bâtiments publics et rien pour la sécurité des Romainvillois ? Il nous a été dit par la suite nous en mettrons dans tout Romainville, serait-ce comme ma sœur Anne ?

2) l'herbe ne repousse pas à Romainville puisque le moindre bout de terrain où il y en a est vendu à des promoteurs ! Quant à l'autre que certains fument, elle est vendue un peu partout.

3) il est toujours trop tard, car il y a toujours eu un temps d'intervention ; depuis quelques jours, il y a de nombreuses patrouilles de force de l'ordre dans Romainville et elle arrête un peu au hasard le tout est de savoir quelles sont les critères retenus pour arrêter. Au faciès ?

4) ne le sais-tu pas ce qu'elle fait ? Des réunions pour pleurnicher sur le manque de personnel de police mis à disposition par le gouvernement comme elle le fait depuis des années. Il y a même eu une pétition en mairie pour un commissariat à Romainville, ce que je doute fort qu'il y ait un jour vu le nombre de Romainvillois, un poste de police comme il y en avait un autrefois en mairie serait déjà un plus. (car il y en a eu un en bas des marches)

5) je suis curieux de lire ce que vont nous pondre les promoteurs dans leurs slogans pour attirer l'acheteur devant cette montée de la violence. Car elle est là, ce n'est pas dans la tète !

6) je l'ai déjà écrit : à se faire voir ! La question qu'il faut poser est : de quoi sont-ils capables, que peuvent-ils faire devant de tels faits ? S'ils avaient été présents lors de l'agression que tu nous relates, qu’auraient-ils pu faire ? seraient-ils intervenus – physiquement - ? De ce que « j'ai vu », ce n'est pas dans leur attribution.

7) ils ne sont pas en service 24/24.

8) not'bon maire démissionner ? Elle l'a fait en 2007 et a été réélue !

NON ! C'est la police municipale qu'il faut revoir, les élus doivent nous dire ce qu'elle peut faire, est autorise à faire de par la loi. Peut-elle faire autre chose que de la présence ? ! hou, hou font-ils en agitant leurs petites mimines pour effrayer. (je sais je pousse)

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires