Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 09:25

 

 

 

Chère madame, 

j'ai eu la désagréable impression, au téléphone, de ne pas réussir à bien m'exprimer et à me faire comprendre.

Voici donc, le plus brièvement possible, ma version des faits :

 

le 17 octobre, C. Valls annonce dans le Parisien qu'elle porte plainte contre x pour diffamation, prononçant alors les noms de FLC et de Corinne Buzon.

Elle prononce les mots de "rumeurs abjectes".

Les "rumeurs", c'est CV qui les a fait connaître dans son discours inaugural de la campagne des municipales du 16 1 2014.

Je n'en ai connaissance que tardivement et en fais pour la première fois mention dans mes "propos" du 5 juillet suivant.

Mes investigations m'amènent à découvrir que les "rumeurs" font suite à une plainte déposée par un employé de l'OPHLM contre sa directrice (affaire toujours à l'instruction).

On me communique alors le dossier de la directrice, dossier public puisqu'il s'agit d'un rapport de la Chambre Régionale des Comptes d’île de France, disponible sur internet.

Notre question, dès lors, sera la suivante : la maire peut-elle nous expliquer les raisons qui l'ont conduite à recruter, pour diriger l'OPHLM de notre ville une personne qui venait d'être écartée d'un poste semblable à la SIEMP de Paris dans des conditions qu'elle ne pouvait ignorer car on n'embauche pas un collaborateur, surtout de ce niveau,  sans s'enquérir de ses antécédents.

Jamais nous n'attaquerons la directrice de l'OPHLM sur sa gestion Romainvilloise.

A la question posée par une conseillère municipale sur l'affaire, CV répond par une interruption de séance et l'annonce qu'une plainte en diffamation A ETE déposée.

 

Elle annonce d'autre part que si l'opposition lui repose ce genre de question, elle priera l'élu (e) en cause de quitter le conseil.

Bien sûr, la police du conseil appartient au maire, mais il ne peut l'utiliser discrétionnairement sous peine d'une plainte devant le tribunal administratif.

La maire n'apportera un début d'explication qu'à votre journal, ce qui est un comble, car ces explications, elle se devait de les fournir d'abord aux élus.

Si elles l'avaient été, il est vraisemblable que l'affaire en serait restée là, même si la maire ne répond toujours pas à notre seule question sur les raisons du recrutement.

 

Aucune des deux plaintes annoncées par CV n'est parvenue à ce jour.

Si l'une' d'entre elles me parvenait, il est évident que je contre attaquerais aussitôt et déposerais une plainte reconventionnelle pour dénonciation calomnieuse, abus de procédure et autres motifs à déterminer.

Je pense que l'attitude de CV dans cette affaire traduit un certain désarroi, et que toutes ses menaces s'apparentent à des manœuvres d'intimidation.

 

Les explications que je viens de vous fournir, je ne vous demande bien sûr pas de les publier sous forme d'un droit de réponse, mais je souhaite vivement que vous vous en serviez pour rétablir la vérité.

 

Cordialement.

François Le Cornec

 

PS : sauf avis contraire de votre part, je me permettrai de vous adresser certains de mes propos quand je penserai qu'ils pourront présenter pour vous un certain intérêt.

 

François Lecornec

Partager cet article

Repost 0
Published by François LC - dans Informations
commenter cet article

commentaires