Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 19:35

 

Lettre ouverte de monsieur Robert Clément à madame Corinne Valls, Maire de Romainville !

 

 

 
NOUS PUBLIONS LA LETTRE OUVERTE ADRESSEE CE JOUR PAR MONSIEUR ROBERT CLEMENT A MADAME CORINNE VALLS, MAIRE DE ROMAINVILLE
 
Romainville le 26 mars 2015
Lettre ouverte de Monsieur Robert Clément
À Madame Corinne VALLS, Maire de Romainville
Madame la Maire,
"Je viens de prendre connaissance de l’intervention que vous avez prononcée lors du dernier Conseil municipal. Comme vous, je mesure l’extrême gravité d’une situation où le Front national s’installe à un haut niveau dans notre pays, et à un échelon moindre dans notre ville. Dimanche prochain le rassemblement le plus large s’impose afin que les idées de la division, de la haine, de la régression, du racisme et de l’antisémitisme ne contaminent pas une part importante du champ politique. Tout doit être fait pour empêcher l’élection de conseillers départementaux d’extrême droite.
Dans votre intervention, vous dénoncez, à juste titre, le « ni-ni » de SARKOZY qui préfère peut-être remettre au goût du jour le slogan de la haute bourgeoisie, qui dans les heures sombres de notre histoire, criait « Plutôt Hitler que le Front populaire ». Ce même SARKOZY qui prenant quelques libertés avec l’histoire s’était dit « l’héritier de Jaurès quand il parle à la jeunesse » ou celui de Léon BLUM parce qu’il « voit l’enfant qui en 1936, grâce aux congés payés, jette sur la mer son premier regard émerveillé et entend prononcer pour la première fois le mot ‘vacances’ ». Sans compter son OPA sur la mémoire du communiste Guy MÔQUET, emblème de la résistance qui s’apparentait à une véritable « instrumentalisation de l’histoire ».
Par ailleurs, sans doute, pour évoquer le nécessaire « front républicain » vous citez mon nom, pour rappeler je vous cite : « Lorsque dans cette ville, Robert Clément s’est trouvé face à un candidat FN, Marcel TRASI, tête de liste RPR, a appelé à voter pour Robert Clément ».
Vous savez comme moi combien il est important de respecter la vérité des faits. L’histoire a en effet pour mission de rappeler « les choses telles qu’elles se sont passées ». Je suis donc au regret de vous dire que les choses que vous énoncez ne « se sont pas passées ainsi » et que votre « rappel historique » est donc erroné.
Je me suis trouvé face au Front national  dans deux cas de figure. En 1992 et en 1998. En 1992, j’ai, dans une triangulaire affronté deux candidats. Monsieur BOYER du FN et le candidat du RPR, Monsieur TRASI, qui s’était maintenu au second tour. En 1998, le candidat du Front national était monsieur BARIAL et la candidate du RPR était madame BARÉA, qui d’ailleurs ne pouvait se maintenir, n’ayant pas obtenu 10% des électeurs inscrits. Cependant, l’honnêteté me conduit à dire que la candidate du RPR a appelé à battre le candidat du FN. Tels sont les faits et j’estime pour ma part qu’il convient d’être intransigeant avec la vérité surtout lorsque sont à notre disposition les sources et les preuves le permettant.
Évidemment, ce rappel de faits qui font partie de l’histoire de notre ville, ne me conduit nullement à douter de l’opposition de monsieur TRASI, aujourd’hui membre de votre majorité municipale, aux idées du Front national et de son attachement aux valeurs républicaines.
Certain, que vous saurez trouver les formes qui conviennent pour corriger votre propos infondé au regard des résultats électoraux auxquels vous faisiez allusion, je vous prie de croire, Madame la Maire, à l’expression de ma considération distinguée".
 
                                                                                                      Robert Clément
Pièces jointes :
 
Résultats des élections cantonales de 1992 et 1998 (1er et 2ème tour)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Romainville

   1er tour    2ème tour
 
11 872
 
11 872
 
 
6 227
52,45 %
5 925
49,91 %
 
6 096
51,35 %
5 604
47,20 %
 
Nb de voix
% de voix
 
 
CLEMENT (PC)
2 910
47,74 %
4 141
73,89 %
BARIAL (FN)
1 206
19,78 %
1 463
26,11 %
LOTTI (PS)
790
12,96 %
 
 
CUKIER (Verts)
389
6,38 %
 
 
BAREA (RPR)
801
13,14 %
 
 

Romainville

   1er tour    2ème tour
 
11 872
 
11 872
 
 
6 227
52,45 %
5 925
49,91 %
 
6 096
51,35 %
5 604
47,20 %
 
Nb de voix
% de voix
 
 
CLEMENT (PC)
2 910
47,74 %
4 141
73,89 %
BARIAL (FN)
1 206
19,78 %
1 463
26,11 %
LOTTI (PS)
790
12,96 %
 
 
CUKIER (Verts)
389
6,38 %
 
 
BAREA (RPR)
801
13,14 %
 
 

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Clément - dans Élections
commenter cet article

commentaires