Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 18:25

 

Romainville le 1er octobre 2015

Propos du père François

 

 

Du temps (lointain) du Comité Citoyen Romainvillois, vous savez, ce truc très idéaliste qui se voulait fondamentalement diffèrent de  tous les partis politiques (même du mgc …) et déclarait « vouloir faire de la Politique autrement » ce qui était bien sûr une utopie puisque, dès qu’on pratique la politique, on ne peut que se salir les mains, du temps du CCR donc, Stéphane Weisselberg me disait : « tu ne peux pas savoir ce que c’est dur d’être dans l’opposition » ; 1

J’opinais du chef, tout en l’incitant à persévérer.

Je ne le connaissais pas réellement et je ne croyais pas ceux qui disaient qu’il voulait simplement se servir du CCR comme marchepied pour « devenir calife à la place du calife ».

Ils avaient raison, hélas, la suite (sur laquelle je ne reviens pas) l’a prouvé.

 

La maire Valls, elle, poursuit son chemin. 2

Sa méthode est simple.

On ne passe rien, jamais.

On ne délègue pas ; on ne procède à aucune concertation. 3

Si vous êtes dans l’opposition, on s’applique, on s’acharne à vous faire disparaître de la scène politique et sociale.

On ne vous accorde rien, systématiquement, méthodiquement, jusque dans les plus petits détails. 4

Avec des personnes comme moi (je ne suis pas le seul), ça ne marche pas car je n’attends rien, ni argent, ni honneurs, ni indemnités.

Mais, avec la plupart des gens, faméliques et désargentés, ou bien crevant d’envie d’être « aux manettes », ce n’est pas la même chose. 5

Stéphane a fini par céder ; il a fait allégeance.

 

Une imbécile, inculte, me comparait, naguère, à la méchante fée qui faisait avaler au pauvre Stéphane une pomme empoisonnée.

Elle n’avait rien compris, ou faisait semblant.

 

La vérité est plutôt à rechercher du côté de Faust. 6

Ayant « vendu son âme au diable », ayant perdu tout idéal, Stéphane a acquis un « pouvoir formidable ».

 

Lui qui n’existait pas, lui dont toutes les initiatives étaient systématiquement contrecarrées, le voici qui tient aujourd’hui le haut du pavé. 7

Ses initiatives sont annoncées à grand son de trompe.

Il en profite, sur des parutions municipales, pour faire de la pub pour l’Arocafé, établissement servant des boissons alcoolisées, recevant des subventions de la Cogedim, jouissant d’un statut qu’on aimerait savoir mieux défini. 8

Mais tout cela n’est rien.

Comme il ne dit mot, Stéphane se trouve donc être le complice des minables manoeuvres de la maire.

 

Comme vous le savez, celle-ci a trouvé le moyen de faire interdire la conférence que devait tenir un archéologue du conseil départemental, dans le cadre de la journée européenne du patrimoine.

La conférence avait pour thème « le plâtre », sujet éminemment polémique, voire terroriste, comme vous pouvez l’imaginer.

C’est ensuite une salle qu’on a refusé au dernier moment à une paisible association d’habitants dont les domiciles souffrent d’un problème du à l’argile. 9

 

Je ne rappelle pas les problèmes beaucoup plus graves, ayant trait à l’écologie, le saccage du vieux Romainville.

 

La maire, flanquée de son concubin et, maintenant de Stéphane qui essaie de la délivrer de la puissance socialiste, se comporte en autocrate, ce qui est proprement insupportable.

 

On est en démocratie, ma vieille.

Et puisque vous ne connaissez que la force, il y a des tribunaux pour vous faire entendre raison.

Déjà, vous avez du accepter l’annulation du projet d’usine de TMB méthanisation (et ce n’est pas fini).

Déjà vous avez du renoncer à l’infâme projet du Grand Ségur. 10

Déjà, vous avez vu votre alliée Fiminco (chez qui, horresco referens, vous avez installé votre permanence électorale pour les dernières municipales) condamnée par la petite opticienne de l’allée du Belvédère (qu’on aurait du baptiser « du cimetière »). 11

Déjà vous savez que la voisine de cette dernière va incessamment entrer en piste pour les mêmes raisons.

Déjà vous avez du consentir à l’élection de conseils citoyens pour la rénovation de Gagarine.

Déjà, votre préemption du 39 rue Carnot a été annulée.

 

Bien sûr, vous êtes pugnace, vous ou vos alliés allez partout en appel. 12

Vous menacez, si l’appel vous est défavorable, d’user ensuite de tous les moyens de rétorsion.

Sachez que, de notre côté, nous ne lâcherons jamais le morceau, et que, en ce qui me concerne, je saurai donner toute la publicité nécessaire à toutes les manœuvres que vous pourriez entreprendre. 13

Salut à vous.

Salut à tous.

 

François Le Cornec.

 

– – –

Commentaires de Maurice (avec l'approbation de François)

 

1) il était bien placé pour savoir comment était traitée l'opposition puisqu'il a été dans la majorité municipale pendant quelques années.

2) oh oui, rien ne la fait dévier de son objectif ! Il peut se passer n'importe quoi, elle maintient le cap au besoin en utilisant les moyens communaux pour se défendre ou attaquer.

3) sait-elle ce que veut dire – concertation - ? Elle fait et informe en proposant de discuter, ce qui ne sert strictement à rien et tout ceux qui ont participer à ce genre de réunions s'en sont rendu-compte.

4) exact, le moindre rien qui peut faire que d'autres soient sous la lumière doit la faire bondir !

5) faméliques, comme tu y vas … mais crevant d'envie d’être aux manettes, nous en avons un bel exemple avec l'Edgar Faure Romainvillois !

6) tu essaies de faire de la culture dans des propos en obligeant ceux qui ne savent pas à faire des recherches ?

7) il essaie, il essaie ! Car de ce qui m'en est dit, ceux auprès de qui il essaie de s'imposer ne prêtent pas attention à lui !

8) beaucoup de Romainvillois se sont posé la question : comment a-t-il fait pour avoir la licence 4 alors que cela prend beaucoup de temps pour l'obtenir ? Qu'il y a enquête. Es-tu sûr que la Cogedim subventionne ? Je sens arrivé le droit de réponse de n'ot bon maire, soit charitable envers une personne qui ne suinte pas la bonne santé !

9) C’est là aussi un grand classique de sa part, elle avait déjà fait ça pour le 160e anniversaire de l'abolition de l'esclavage en France en nous refusant une salle et en faisant pression auprès des tenanciers du « bois perdu » pour qu'il ne nous laisse pas de salle à disposition pour faire des réunions préparatoires ; réunion auxquels a participé l’Edgar Faure, pourquoi aurait-elle changé entre-temps ?

10) s'il n'y avait que le Grand Ségur, il y a eu aussi un permis de construire qui a été annulé pour ne pas avoir respecté la réglementation ! Rien que ça, la maire a signé un permis de construire ne respectant pas la réglementation.

11) quelle arnaque ! Faire des promesses sur l'ouverture de la base de loisir au bout de l’allée alors que l'on sait très bien qu'elle ne se fera pas dans le temps donner.

12) OUI ! Elle va en appel ! Même lorsque le tort est flagrant et elle peut se le permettre puisque ce n'est pas elle qui paie, mais NOUS, ses administrés !

13) il n'y a pas a hésité, hésité-t-elle ? A-t-elle le moindre sentiment ? Souvenons-nous du pourquoi des jeunes ont fait un rap ou ils prononçaient des paroles un peu excessives.

 

Romainville le 1er octobre 2015

Propos du père François

 

 

Du temps (lointain) du Comité Citoyen Romainvillois, vous savez, ce truc très idéaliste qui se voulait fondamentalement diffèrent de  tous les partis politiques (même du mgc …) et déclarait « vouloir faire de la Politique autrement » ce qui était bien sûr une utopie puisque, dès qu’on pratique la politique, on ne peut que se salir les mains, du temps du CCR donc, Stéphane Weisselberg me disait : « tu ne peux pas savoir ce que c’est dur d’être dans l’opposition » ; 1

J’opinais du chef, tout en l’incitant à persévérer.

Je ne le connaissais pas réellement et je ne croyais pas ceux qui disaient qu’il voulait simplement se servir du CCR comme marchepied pour « devenir calife à la place du calife ».

Ils avaient raison, hélas, la suite (sur laquelle je ne reviens pas) l’a prouvé.

 

La maire Valls, elle, poursuit son chemin. 2

Sa méthode est simple.

On ne passe rien, jamais.

On ne délègue pas ; on ne procède à aucune concertation. 3

Si vous êtes dans l’opposition, on s’applique, on s’acharne à vous faire disparaître de la scène politique et sociale.

On ne vous accorde rien, systématiquement, méthodiquement, jusque dans les plus petits détails. 4

Avec des personnes comme moi (je ne suis pas le seul), ça ne marche pas car je n’attends rien, ni argent, ni honneurs, ni indemnités.

Mais, avec la plupart des gens, faméliques et désargentés, ou bien crevant d’envie d’être « aux manettes », ce n’est pas la même chose. 5

Stéphane a fini par céder ; il a fait allégeance.

 

Une imbécile, inculte, me comparait, naguère, à la méchante fée qui faisait avaler au pauvre Stéphane une pomme empoisonnée.

Elle n’avait rien compris, ou faisait semblant.

 

La vérité est plutôt à rechercher du côté de Faust. 6

Ayant « vendu son âme au diable », ayant perdu tout idéal, Stéphane a acquis un « pouvoir formidable ».

 

Lui qui n’existait pas, lui dont toutes les initiatives étaient systématiquement contrecarrées, le voici qui tient aujourd’hui le haut du pavé. 7

Ses initiatives sont annoncées à grand son de trompe.

Il en profite, sur des parutions municipales, pour faire de la pub pour l’Arocafé, établissement servant des boissons alcoolisées, recevant des subventions de la Cogedim, jouissant d’un statut qu’on aimerait savoir mieux défini. 8

Mais tout cela n’est rien.

Comme il ne dit mot, Stéphane se trouve donc être le complice des minables manoeuvres de la maire.

 

Comme vous le savez, celle-ci a trouvé le moyen de faire interdire la conférence que devait tenir un archéologue du conseil départemental, dans le cadre de la journée européenne du patrimoine.

La conférence avait pour thème « le plâtre », sujet éminemment polémique, voire terroriste, comme vous pouvez l’imaginer.

C’est ensuite une salle qu’on a refusé au dernier moment à une paisible association d’habitants dont les domiciles souffrent d’un problème du à l’argile. 9

 

Je ne rappelle pas les problèmes beaucoup plus graves, ayant trait à l’écologie, le saccage du vieux Romainville.

 

La maire, flanquée de son concubin et, maintenant de Stéphane qui essaie de la délivrer de la puissance socialiste, se comporte en autocrate, ce qui est proprement insupportable.

 

On est en démocratie, ma vieille.

Et puisque vous ne connaissez que la force, il y a des tribunaux pour vous faire entendre raison.

Déjà, vous avez du accepter l’annulation du projet d’usine de TMB méthanisation (et ce n’est pas fini).

Déjà vous avez du renoncer à l’infâme projet du Grand Ségur. 10

Déjà, vous avez vu votre alliée Fiminco (chez qui, horresco referens, vous avez installé votre permanence électorale pour les dernières municipales) condamnée par la petite opticienne de l’allée du Belvédère (qu’on aurait du baptiser « du cimetière »). 11

Déjà vous savez que la voisine de cette dernière va incessamment entrer en piste pour les mêmes raisons.

Déjà vous avez du consentir à l’élection de conseils citoyens pour la rénovation de Gagarine.

Déjà, votre préemption du 39 rue Carnot a été annulée.

 

Bien sûr, vous êtes pugnace, vous ou vos alliés allez partout en appel. 12

Vous menacez, si l’appel vous est défavorable, d’user ensuite de tous les moyens de rétorsion.

Sachez que, de notre côté, nous ne lâcherons jamais le morceau, et que, en ce qui me concerne, je saurai donner toute la publicité nécessaire à toutes les manœuvres que vous pourriez entreprendre. 13

Salut à vous.

Salut à tous.

 

François Le Cornec.

 

– – –

Commentaires de Maurice (avec l'approbation de François)

 

1) il était bien placé pour savoir comment était traitée l'opposition puisqu'il a été dans la majorité municipale pendant quelques années.

2) oh oui, rien ne la fait dévier de son objectif ! Il peut se passer n'importe quoi, elle maintient le cap au besoin en utilisant les moyens communaux pour se défendre ou attaquer.

3) sait-elle ce que veut dire – concertation - ? Elle fait et informe en proposant de discuter, ce qui ne sert strictement à rien et tout ceux qui ont participer à ce genre de réunions s'en sont rendu-compte.

4) exact, le moindre rien qui peut faire que d'autres soient sous la lumière doit la faire bondir !

5) faméliques, comme tu y vas … mais crevant d'envie d’être aux manettes, nous en avons un bel exemple avec l'Edgar Faure Romainvillois !

6) tu essaies de faire de la culture dans des propos en obligeant ceux qui ne savent pas à faire des recherches ?

7) il essaie, il essaie ! Car de ce qui m'en est dit, ceux auprès de qui il essaie de s'imposer ne prêtent pas attention à lui !

8) beaucoup de Romainvillois se sont posé la question : comment a-t-il fait pour avoir la licence 4 alors que cela prend beaucoup de temps pour l'obtenir ? Qu'il y a enquête. Es-tu sûr que la Cogedim subventionne ? Je sens arrivé le droit de réponse de n'ot bon maire, soit charitable envers une personne qui ne suinte pas la bonne santé !

9) C’est là aussi un grand classique de sa part, elle avait déjà fait ça pour le 160e anniversaire de l'abolition de l'esclavage en France en nous refusant une salle et en faisant pression auprès des tenanciers du « bois perdu » pour qu'il ne nous laisse pas de salle à disposition pour faire des réunions préparatoires ; réunion auxquels a participé l’Edgar Faure, pourquoi aurait-elle changé entre-temps ?

10) s'il n'y avait que le Grand Ségur, il y a eu aussi un permis de construire qui a été annulé pour ne pas avoir respecté la réglementation ! Rien que ça, la maire a signé un permis de construire ne respectant pas la réglementation.

11) quelle arnaque ! Faire des promesses sur l'ouverture de la base de loisir au bout de l’allée alors que l'on sait très bien qu'elle ne se fera pas dans le temps donner.

12) OUI ! Elle va en appel ! Même lorsque le tort est flagrant et elle peut se le permettre puisque ce n'est pas elle qui paie, mais NOUS, ses administrés !

13) il n'y a pas a hésité, hésité-t-elle ? A-t-elle le moindre sentiment ? Souvenons-nous du pourquoi des jeunes ont fait un rap ou ils prononçaient des paroles un peu excessives.

Partager cet article

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article

commentaires