Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 14:11

 

Romainville le 9 mars 2016

 

Propos du père François

 

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xtp1/v/t1.0-9/12801407_994329067269990_1675373138061886658_n.jpg?oh=10542fd2c6b99ead6010288d1c75ab1e&oe=5792C58E

 

Je pense que Bartolone, comme Hollande avec le ministre saoudien, aurait remis en catimini, l’ordre du Mérite à son frère le cuistot (d’autant qu’a récemment été révélé le scandaleux achat, par les deux frères, AU PRIX DES DOMAINES, d’un bâtiment à Noisy-le-Grand, pour en faire un coquet resto : frangins, copains, coquins). 1

Mais voilà ; l’affaire de la décoration a été ébruitée.

Il valait dès lors mieux faire comme si de rien n’était, et remettre l’« Ordre » en grande pompe.

C’est ce que fera demain notre député…

Plus c’est gros, mieux ça passe.

Il n’empêche, je ne puis m’empêcher de penser que les choses finiront mal.

 

J’ignore qui est Hélène Bekmezian, mais je peux vous dire qu’elle ne sera pas, de sitôt, persona grata à l’hôtel Lassay.

Pourquoi ?

Parce qu’elle a osé écrire, le 3 mars, dans le Monde.fr, un article intitulé « Après sa défaite aux Régionales, Bartolone peine à se remettre en selle ». 2

Le Monde ne doit pas aimer beaucoup CB, mais, en général, il ne le montre pas.

Personne ne l’aime d’ailleurs.

Certains le respectent (et le craignent) parce qu’ils lui doivent leur carrière.

Ils sont ses « obligés ».

Beaucoup le haïssent ou le méprisent en raison de son cynisme et de son manque total de scrupules.

Hélène Bekmezian a pris des risques en écrivant que, après son échec aux Régionales, « la stature de celui que l’on surnomme “Don Barto, presque autant par déférence que par dédain (note FLC : je dirais plutôt ‘mépris’) en restera sérieusement écornée.”

 

Je me permettrai d’apporter quelques ajouts à l’article du Monde (que je vous conseille de lire).

 

Quand CB a décroché, en 2012, la Présidence de l’Assemblée, il n’a fait que ramasser les restes (certes avec habileté) de Marilyse Lebranchu qui n’avait pas voulu du poste.

 

Si le 93, aux cantonales de 2008, a été “arraché aux communistes”, il n’y est pour rien, car “le fruit était mur”, et le PCF sur son déclin.

Bien au contraire, depuis que CB est devenu le “parrain du 93”, notre département, ayant perdu les mairies de Noisy-le-Sec et de Noisy-le-Grand, est “passé à droite”, ce qui fait que CB avait du renoncer à briguer la présidence du Grand Paris et qu’il avait reporté ses espoirs sur la Région. 3

C’est qu’il n’est pas aveugle, Barto.

Il sait que la Présidence de l’Assemblée est un poste essentiellement honorifique, qu’il perdra certainement en 2017.

Dès lors, ce poste se doit d’être un tremplin vers d’autres responsabilités (et le Grand Paris ou la Région lui auraient permis de survivre au-delà des présidentielles, puis de rebondir).

Tout donne à penser qu’aux prochaines élections, le Conseil départemental (ex-général) passera à son tour à droite, ce qui permettra de se débarrasser de Troussel, qui est une créature de Barto, et sert à faire durer son influence sur le département.

 

La journaliste du Monde oublie enfin un fait essentiel :

Le parrain fait l’objet d’une procédure pour “emploi fictif”.

En clair, quand il a décidé de prendre la présidence du Conseil Général, il n’était même pas simple conseiller.

On a “persuadé” le conseiller de Pantin de lui laisser sa place, ce sur quoi le brave homme s’est retrouvé “chargé de mission”… Au cabinet du président du CG.

Apparemment, en dehors de toucher ses indemnités, il n’a pas fichu grand chose. 4

La justice dira ce qu’elle pense de cet emploi présumé fictif.

En tout cas BARTOLONE A PUBLIQUEMENT DECLARE QUE S’IL ETAIT CONDAMNE, IL RENONCERAIT A TOUS SES MANDATS.

Il faudra le lui rappeler quand le moment sera venu.

 

Tous les espoirs sont donc permis.

 

 

François Le Cornec

 

PS : Maurice m’alerte sur le cas du local du 39 rue Carnot.

Le légitime propriétaire a gagné en appel son procès contre la réserve foncière départementale (en clair contre la mairie). 5

Cette dernière ne semble pas pressée d’exécuter la décision de justice, puisqu’une expo va y commencer.

Je vous livrerai prochainement ma version (en partie supposée) de l’affaire.

 

— — —

Commentaires de Maurice (avec l’approbation de François)

 

1) Don Barto aurait revendu ses parts dans la SCI des frérots siciliens.

2) l’article n’est pas consultable en entier pour ceux qui ne sont pas abonnés au journal: http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/03/02/apres-sa-defaite-aux-regionales-bartolone-peine-a-se-remettre-en-selle_4875074_823448.html

3) ah, la petite cuisine des frères siciliens…

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/la-petite-cuisine-de-claude-bartolone/

4) Lire le 4e paragraphe à ce sujet :

http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/seine-saint-denis-les-perles-de-la-gestion-a-la-bartolone-02-07-2015-1941889_1897.php

5) lire l’article sur ce blogue parlant du jugement rétablit le légitime propriétaire dans ses droits et la condamnation de la municipalité. Condamnation que NOUS, administrés payons ! Ne l’oubliez pas, nous payons à chaque fois que la municipalité est condamnée.

Ne faudrait-il pas avoir des gardes fous pour éviter qu’une municipalité engage des frais de justice autant qu’elle le désire ?

Partager cet article

Repost 0
Published by François L.C. - dans Propos du Père François
commenter cet article

commentaires