Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 09:47

 

L’AUTO-SATISFACTION N’EST PAS RESERVEE AUX MEMBRES DE NOTRE GOUVERNEMENT ELLE EST EGALEMENT A LA MODE A ROMAINVILLE.

Dans le mag » de Romainville d’avril 2016, Monsieur P. Calsat, maire-adjoint aux finances et au sport, nous fait l’honneur d’un entretien. De quoi parle-t-il ? De l’imposition locale et des finances de notre ville. Cela ne s’apparente pas à du sport, mais plutôt à un exercice de haute voltige. 1

Ce dernier affirme : « ’ le taux d’imposition à Romainville pour 2016 n’a pas bougé « ’. C’est très bien (à noter que pour notre département, seules deux villes augmentent ce taux). Puis : « ’Il n’y aura pas de hausse des impôts locaux pour les Romainvillois »’. Alors là vous avez tout faux, Monsieur Calsat. Ne vous connaissant pas, je ne puis vous accuser de faire de la démagogie, mais alors pécheriez- vous par ignorance ? 2 (ce serait embêtant dans votre situation). Je vais donc me permettre de vous expliquer comment sont calculés les impôts locaux :

L’administration fiscale fixe pour chaque ville une base d’imposition, calculée sur la valeur locative de l’immobilier bâti ou non. Chaque ville applique à sa convenance un taux à cette base. La base d’imposition est réactualisée de temps à autre, mais dans tous les cas est révisée à la hausse tous les ans. Voilà pourquoi les Romainvillois comme bien d’autres voient tous les ans régulièrement leurs impôts augmenter. Vous avez compris Monsieur Calsat ?

A la suite, vous déclarez : »’ La gestion de la ville est saine, la Chambre régionale des comptes vient d’établir un rapport dans lequel elle fait part de son satisfecit »’. En effet, cette dernière dans sa synthèse conclut : « ’La fiabilité des comptes de la collectivité apparaît globalement satisfaisante »’. Cependant, vous omettez d’évoquer la suite du rapport et notamment ceci : « ’ L’encours de la dette est très supérieur à la moyenne des collectivités de la même strate : 43.000.000 euros « ’. Ce malgré : « ’ Le recours à des cessions d’immobilisations « ’. 3

Concernant ces cessions immobilières, « ’ en raison de leur part importante « ’, la chambre a procédé à des contrôles. Cette dernière en a dénombré 32. Dans un précédent propos : «Romainville, la grande braderie », j’avais tenté de les recenser, j’étais arrivé bien loin de ce chiffre.

Dix-huit sur les 32 ont été cédées à un prix inférieur à l’estimation des domaines. Pourquoi  me direz- vous ? Simplement pour attirer les promoteurs (accélérer le processus de bétonnage). Tout ceci dans le but de faire reluire le blason de notre Maire. Elle y est arrivée. Romainville a été classée première ville bâtisseuse de France. (BINGO je suis sur le devant de la scène et de plus nous sommes primés. Le Président de la République en personne s’est rendu dans ma ville) !

Un grand Bravo s’il n’y avait pas un revers à la médaille. La Cour des comptes souligne que l’opération de la place des commerces a été menée avec « ’un manque de transparence « ’et que « ’ l’écart très conséquent « ’ entre l’estimation des domaines et la vente « ’ est estimé à 9.000.000 euros « ’. A cela ajoutez les 2.500.000 euros pour les travaux d’aménagement de la place (voir prévisions d’investissements 2016). Voilà une belle opération de prestige qui coûte très cher à notre collectivité (nos portefeuilles) ! 4

L’endettement de notre ville étant déjà très élevé, la cour des comptes prescrit : « ’II importe que les investissements projetés ne conduisent pas à son accroissement « ’.

C’en est assez ! Que les élus majoritaires reviennent à la raison. 5 Cinq associations plaident pour un moratoire sur le développement urbain de Romainville. En premier lieu, Il faut cesser les fantaisies telles que celle de l’édification de la tour maraîchère (projet coûteux dont la fiabilité reste à démontrer).

François ANDRE Avril 2016


 

— — —

1) lorsque l’on connut la personne, s’il fait de la haute voltige ça ne va pas être triste !

2) Ignorance ou servilité ? Voire les deux.

3) comment la ville va-t-elle être gérée lorsqu’il n’y aura plus de bijoux de famille à vendre ?

4) ce que beaucoup ne veulent pas admettre, ce sont les administrés par leurs impôts qui font vivre la ville, avec des dotations divers.

5) vous en demandez beaucoup mon cher ! La raison ils l’ont laissé au vestiaire en se jetant pieds et poings liés dans les bras de n’ot bon maire.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by François André - dans propos de François ANDRÉ
commenter cet article

commentaires