Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 09:12

Romainville le 18 avril 2016

 

Propos du père François

 

Elle a quand même un culot phénoménal, la Maire Valls, en osant affirmer que la Chambre des Comptes de l’ Île-de-France a donné à notre ville un « satisfecit » pour sa gestion pendant la période 2009 2014.

Quant au brave homme qui lui sert de Directeur des Finances, ou bien il est nul, ou bien il cache la vérité 1, et, dans les deux cas, il serait opportun qu’il abandonne son poste.

Quant à ses adjoints, ils se font ses complices, et c’est plus que gênant pour eux. 2

Ça pourrait même devenir compromettant.

Le rapport de la Chambre est clairement à charge et contient des révélations graves, qui nécessitent d’être expliquées et justifiées.

La mairie n’ayant pas cru devoir rendre des comptes, en attendant de saisir les autorités compétentes, et, si je le puis, d’alerter la presse 3, je me suis intéressé à un des problèmes soulevés, qui, s’il n’est pas le plus important, pourrait conduire à des révélations fort gênantes pour la Municipalité.

C’est celui des sites signalés par la C.C. comme ayant été vendus bien au-dessous du prix des Domaines.

Il y en a, je le rappelle, 7, dont 5 n’ont pas fait l’objet de justifications, alors que la Mairie est, selon les textes, « tenue de motiver les raisons d’un éventuel écart ».

J’ignore quels sont « les 5 », mais, les concernant, la Mairie est tenue d’apporter les précisions indispensables, faute de quoi elle sera en infraction, que nous nous ferons un devoir et un plaisir de signaler à la justice.

 

À tout hasard, j’ai commencé à visiter les sites, non pas dans l’esprit de dénoncer les éventuels bénéficiaires, mais de stigmatiser de possibles corrupteurs.

J’espère, en tout cas, que le premier endroit visité ne fait pas partie de la « bande des 5 », car ce serait diablement emmerdant pour la Maire et ses copains. 4

 

Il s’agit du 3 rue Pierre Kérautret.

Rendu sur place, j’ai découvert une superbe bâtisse, flambant neuve, et, tout à coup, j’ai reconnu la « Ferme Carnot », un squat très sympa que ses occupants avaient habilement aménagé et dans lequel ils donnaient des fêtes réjouissantes.

Stéphane Weisselberg m’y emmenait et m’a fait participer, à ses côtés, à la campagne menée pour empêcher leur expulsion.

Tu te souviens, Stéphane ? 5

C’était le bon temps, non ?

Tu ne trouves pas ?

C’était l’époque où tu aurais démissionné si on avait expulsé les Diassiguy.

Mais alors, qu’est-ce qui a changé ?

La vie ? Toi ? Moi ?

Nous n’avons pas pu empêcher l’expulsion des squatters. 6

La municipalité nous a dit qu’on allait faire des lieux une entreprise.

Entreprise ?

Le bâtiment que j’ai vu ressemble plutôt à un domicile particulier cossu.

Celui qui l’habite doit avoir du fric…

En tout cas, il s’est diablement bien débrouillé puisqu’il a acheté 310 000 euros un terrain que les Domaines évaluaient à 396 000 euros et que les professionnels estiment entre 500 000 et 600 000 euros. 7

Il a donc fait un bénéfice de 100 à 300 000 euros.

La mairie nous dira si elle a « motivé » et comment elle l’a fait cette étrange opération.

J’espère pour elle qu’elle l’a fait.

De même, j’espère que le facétieux duo n’entretient pas de liens d’amitié étroite avec le propriétaire du 3 rue Kérautret, par exemple ne part pas en vacances avec lui vers des pays ensoleillés. 8

Ce dernier, me dit-on, est à la tête d’une entreprise de location de bennes à gravats, entreprise qui obtint en son temps le marché de l’ANRU Cachin.

Il va falloir vérifier s’il y avait eu appel d’offres et si le monsieur de Kérautret était le « mieux-disant ».

Quel boulot !

Quand je pense que je vais devoir continuer à contrôler les 6 autres adresses, dont 4 ou 5 posent problème, les bras m’en tombent.

N’hésitez pas, vous mes lecteurs bien-aimés à me fournir tous les renseignements qui pourraient être en votre possession.

Merci d’avance.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

P-S Les commandes étant suffisantes, je vais faire livrer le vin de Touraine.

Il arrivera le week-end prochain.

Petit détail amusant : On a interdit à Larocafé de m’en commander 9 ; pauvre niais.

Larocafé, j’y consacrerai un de mes prochains propos, « pour solde de tout compte »

 

Re PS : je ne sais plus quelle sotte m’accusait récemment de « polluer l‘atmosphère ».

Moi je trouve que, par les temps qui courent, à Romainville, ça commence à puer sérieusement. 10

 

— — — — — — — — — — — —

 

Commentaires de Maurice (avec l’approbation de François)

 

1) la vérité est ailleurs ! Ce brave homme a-t-il le choix ? Peut-il faire autre chose que ce qui lui est demandé ? Pas sûrs du tout, eux ne sont pas comme nous… à la retraite donc libres de toutes pressions. (si pression il y a)

2) eux aussi ne doivent pas avoir le choix s’ils veulent rester en place à la mairie de Romainville, ils doivent avoir le choix entre l’ouvrir et allez voir ailleurs pour travailler et se taire et rester peinard à Romainville.

3) Essaie de ne pas faire comme la dernière fois, alertez là où tu ne dois pas le faire, c’est d’ailleurs resté lettre morte.

4) tu penses réellement que cela générait n’ot bon maire et ses sbires ? Depuis qu’elle pratique cette façon de faire, cela doit être pour elle comme une seconde peau.

5) là, tu remues le couteau dans la plaie qui doit être béante quoiqu’il puisse en dire, car de tels retournements de veste laissent toujours des traces psychologiques. (même chez ceux qui jouent les fiers à bras) pour ceux et celles qui ne sauraient ou ne se souviendrait pas ce qu’était « la ferme Carnot un p’tit rappel :

http://www.leparisien.fr/la-courneuve-93120/les-artistes-de-la-ferme-carnot-expulses-ce-matin-28-10-2008-291407.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr

6) Et pourtant, ce n’est pas faute de leur part d’avoir demandé des RDV à n’ot bon maire pour officialiser leur activité dans cette ancienne ferme, aucune réponse ne leur a été donnée.

7) toujours dans l’article du Le Parisien mis en lien, nous pouvons y lire que n’ot bon maire déclaré que ce lieu va être vendu à un entrepreneur dans le traitement des déchets pour y installer son siège social ; nous aurait-elle menti ? Même sur le prix, car ce devait être vendu 400 000 €. Le terrain a-t-il être parcellé ? L'emplacement de la ferme était grand, s'il n'y a qu'une construction… mazette la place ne va pas manquer ! Appréciez aussi qu’elle cite « Les Salaisons » comme lieu d’exposition d’art, lieu qui a reçu de sa part que des miettes ce qui l’a contraint à vendre. (paraît-il).

8) il serait étonnant que le duo parte ensemble en vacances !

9) c’est mesquin, petit, un coup de pied de l’âne qui ne touche que le vide.

10) « commence » ? aurais-tu des problèmes olfactifs ? Cela fait plus qu’un bon moment que sa ne semble pas clair dans cette municipalité. (c’est hélas une pratique plus que courante)

Partager cet article

Repost 0
Published by François L.C. - dans Propos du Père François
commenter cet article

commentaires