Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 04:04

 

 

Romainville le 15 octobre 2016

 

Propos du père François

« Un Président doit entretenir le feu sacré de la République. Un Président ne doit pas autant se confesser. Le devoir de silence fait aussi partie de sa fonction (…) Je me pose des questions sur sa volonté ( …) »

Pour une fois que je suis d’accord avec Bartolone, je ne vais quand même pas le cacher.

Je suis d’ailleurs bien plus sévère que lui et j’en suis à me demander ce que je ferais si, au deuxième tour des présidentielles de 2017, Hollande se retrouvait face au FN …

Bienheureusement, cela ne peut plus être le cas, et on en est à se demander si les 61 entretiens ( !!!) accordés par FH à des journalistes, dignes émules du Plenel de Mediapart, ne relèvent pas de la psychanalyse, le Président ayant pris conscience qu’il ne peut plus gagner et tentant de créer les conditions qui l’obligeraient de ne pas se porter candidat.

Ça ne fait rien ; les confidences de FH relèvent en grande partie du « people » et traduisent, au-delà des maladresses, une grande vulgarité de pensée.

Bravo, donc à notre pizzaïolo, qui se montre une fois de plus, très réaliste, comme il l’était au début du quinquennat lorsqu’il affirmait que Hollande avait grand tort de s’engager à inverser la courbe du chômage et à revenir au-dessous des 3% de déficit en un an, au point qu’on pouvait se demander quel but véritable poursuivait un éléphant socialiste en torpillant ainsi son leader. 1

 

Peu importe ce qui se passe dans le marigot socialiste, peu importent les restes d’un PS à l’agonie « que des chiens dévorants se disputent entre eux ».

 

Je remarque plusieurs choses dans les déclarations de Bartolone :

Il a le génie des formules drôles : l’an passé, il publiait un bouquin (qui passa totalement inaperçu) intitulé, je crois : « Je dirai tout », ce qui donnait évidemment à penser qu’auparavant il se gardait bien de le faire. 2

Le 28 septembre dernier, il déclarait aux Echos, en parlant du projet de budget

2017 : « c’est un budget qui ne peut pas être comme les autres. Il doit être le budget des promesses tenues », ce qui laisse naturellement entendre que les budgets 2013 à 2016 ne l’étaient pas. 3

Je ne pense pas que Bartolone soit à ce point maladroit ; ses « bévues » ne peuvent être qu’intentionnelles et j’aimerais savoir quelles sont exactement ses visées.

 

Je note que notre député a fait connaître ses critiques sur le bouquin d’interviews de Hollande par le truchement de « La Provence ».

La Provence, souvenez-vous, c’est le canard méridional qu’acheta Bernard Tapie, achat qui, dit Mediapart, fut facilité par plusieurs interventions pressantes de CB à l’Élysée.

Interrogé sur les raisons de ces démarches, CB n’a, à ce jour, pas fourni le moindre commencement d’explication. 4

Le dernier point que je m’en vais évoquer, je ne l’ai pas vérifié par moi-même, ce qui ne va pas m’empêcher de le rapporter :

Parmi les nombreuses questions que les deux journalistes posent à Hollande, il y en a, paraît-il, une qui concerne Bartolone.

On aurait demandé au Président s’il avait pensé à CB pour le poste de Premier Ministre.

Non, aurait répondu ce dernier, car il n’en a ni l’étoffe ni la carrure.

Ceci est à rapprocher de l’élection à la présidence de l’Assemblée Nationale.

On sut, à l’époque, que le candidat de l’Élysée était la Bretonne Marie Lise Le Branchu, qui n’en voulut pas et que Barto n’accéda au poste que par surprise et grâce à ses réseaux. 5

 

Evidemment, tout ça crée des liens et des amitiés durables.

 

On comprend mieux, dès lors, la sévérité des jugements du député 93 sur notre Président.

 

On comprend aussi Hollande, pour une fois.

Il est prudent et raisonnable de tenir des gens comme Barto, parfaite illustration du principe de Peter, éloignés des sommets du  pouvoir.

Ils n’ont pas les capacités requises et ils sont dangereux. 6

 

Ce n’est pas pour cela qu’il faut suivre le Président sortant (et bientôt sorti, je l’espère) plus avant.

 

A bientôt.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

PS : Hollande était Nice aujourd’hui pour commémorer l’abominable tuerie du 14 juillet.

Il avait fait de même après Charlie Hebdo, puis après le Bataclan.

Il appelle à l’unité nationale contre le terrorisme.

Moi, je suis d’accord.

Mais en aucun cas derrière lui.

Il a montré de quoi il était capable.

Je pense qu’il est temps qu’il laisse la place.

 

 

 

1) l'ambition ! Elle fait commettre des actes et prononcer est propos qui ne serait pas fait qu'en temps normal, et il en a des ambitions le don du 93 !

2) si avant il ne disait pas tout, que valent ses propos lorsqu'il s'adresse à nous ?

3) ça, tous ceux qui se sont laissé endormir par des discours enjôleurs doivent l'avoir en travers de la gorge !

4) j’espère que tu n'en attends pas ? S'il en parle ce sera peut-être pour nous dire comme n'ot bon maire que ceux qui le critique lui pompe son oxygène.

5) j'ai lu cette information il y a peu dans Le Parisien.

6) Le corollaire de Peter précise : « Avec le temps tout poste sera occupé par un employé incapable d'en assumer la responsabilité »

7)

Faites attention au texte de notre ami François, il contient un passage de « Racine, Athalie, acte II, scène 5 », vous ne gagnerez rien de rien, mais vous cultiverez un peu. (Cela n'a pas de l’échapper au champion romainvillois)

Pour ceux qui ne se souviennent pas de cet acte, voici un lien :

http://singulier.info/rrr/2-jrac1.html

Partager cet article

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article

commentaires