Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 08:41

Romainville le 7 février 2017

Propos du père François

 

 

Bientôt, dans le torchon de Romainville, bulletin d’autopromotion et d’autosatisfaction, on ne lira plus que les dernières pages, celles, pompeusement et faussement baptisées « Expression », dans lesquelles le ton a tendance à monter depuis quelque temps,  pour mon plus grand bonheur.

 

« Croire en l’innovation », nous annonce sans rire le concubin, qui n’en revient toujours pas qu’on ne soit pas en admiration devant sa fiancée et lui.

Je vais donc commencer par ce dernier.

Soyons nets : la « tour maraîchère » autrement et plus justement dite « tour infernale » est une vraie connerie. 1

Ce genre de gadget n’aurait de sens que dans un contexte urbanisé à l’extrême (Singapour, Hong Kong, certains quartiers de Paris 2), mais surtout pas dans une petite ville pauvre en argent et riche en espaces verts,( tant qu’on ne la bétonise pas bêtement et laidement), espaces verts que, dans la colonne d’à côté, les faux écolos se proposent d’ensemencer –et non de « planter », abusant, à cette occasion, d’adverbes superfétatoires tels que « inexorablement » ou « inéluctablement ».

Et voilà que le concubin nous ressert une de ces formules stupides dont il a le secret.

Il voit dans la tour infernale, affirme t-il « le développement d’une activité économique créatrice d’emploi (au singulier !!), le renforcement des circuits courts et l’accès à une alimentation de qualité ». 3

Moi, ça me rappelle la pompe à merde, qui devait, disait-il, régler le problème de la couche d’ozone, et faire diminuer le nombre d’accidents des ripeurs. 4

On connaît la suite ...

Peut-on être aussi sot ?

Justement, à propos de la pompe, pourquoi le talentueux adjoint n’aborde t-il plus le sujet ?

Heureusement, le Parisien est là, qui nous apprend, dans son édition du 6 février, que, en décembre dernier, une brave romainvilloise a failli « être aspirée en même temps que sa poubelle » par la machine infernale. 5

La citoyenne a déposé plainte contre Veolia.

Elle a, en même temps, écrit à la mairie pour lui signaler les faits .

La maire, dont on connaît la célèbre « empathie » à l’égard de ses administrés, a mis plus d’un mois à lui répondre, en se contentant de lui donner quelques explications techniques.

Moi, je serais la blessée, je déposerais également plainte contre la maire, qui est à l’origine de ce système coûteux, inefficace et dangereux. 6

Voilà qui est dit.

Je laisse le concubin en compagnie de M. Baluchon, (et avec M. Balouka ; vous vous souvenez ?) « développer l’innovation et l’économie sociale et solidaire » (ouah ! ouah !) en continuant à « marcher sur la tête ». 7

 

J’en viens à la rubrique du PS : « concertation n’est pas confrontation ».

Le dernier mot est d’ailleurs utilisé mal à propos car « confronter » veut simplement dire « mettre en présence, en parallèle » au lieu que le rédacteur veut évidemment qu’il y a eu opposition violente entre deux positions.

J’ai quelques amitiés chez les socialistes, sans qui nous ne parviendrons jamais à chasser le duo, tout du moins à courte échéance.

Ceci m’amène à adoucir mon fiel.

Je sais qui est le signataire, qui développe une prose quasi championnesque (ceci n’est pas un compliment) d’auto satisfaction, allant même jusqu’à attribuer l’arrivée du métro (« revitalisation » des transports, s’il vous plaît), et l’embellie des commerces de proximité 7 (ceux-ci sont en révolution contre les travaux de la place du Marché, la fermeture de l’accès à la Cité Cachin, le détournement de l’autobus 105 et la folle fermeture tri hebdomadaire de l’avenue de Verdun), à l’action de la municipalité.

Le même signataire va même jusqu’à parler d’abnégation.

Et là, objection, votre Honneur.

Je vous croirai quand vous aurez renoncé aux indemnités qui vous font vivre.

Puis-je rappeler les conditions de votre arrivée, d’abord aux services municipaux, puis au Conseil (après avoir trouvé refuge au secrétariat de Barto), sans parler de votre frère. J’ai promis de limer ma plume et je n’épiloguerai donc pas, mais si la majorité municipale ne cesse pas ses attaques et ses invectives, je me chargerai (d’autres aussi) de la remettre au pas. 8

Je vais vous donner le fond de ma pensée :

Après la réunion du 18 janvier, la maire aurait très bien pu se défendre toute seule.

Ses valets ont cru bon de le faire pour elle afin de « prendre date ».

Le maire adjoint à la Culture a dégainé le premier.

Soucieux de ne pas se laisser distancer, le PS s’est précipité à ses trousses.

Depuis lors, c’est à qui léchera le mieux. 9

Moi, je me souviens que la maire Valls, et surtout son prince consort ne sont pas des perdreaux de l’année.

Leur retraite se profile.

Qui remplacera la maire ? 10

Il faut prendre date dès à présent.

Avez-vous compris ?

 

En tout cas, notre municipalité semble s’étonner de son impopularité grandissante. 11

On peut lui rappeler que, si mes souvenirs sont bons, près de 70% des français n’ont pas confiance dans les partis politiques.

On peut aussi lui remettre en mémoire le fait que, à la primaire de « la belle alliance populaire » (titre ridiculissime), elle avait appelé à voter pour Manuel Valls et que ce dernier a été écrasé dans le 93 et plus particulièrement à Romainville.

Même l’électorat socialiste ou socialisant ne suit plus nos élus.

Ceux-ci ne représentent dès à présent que 20% de la population romainvilloise. 12

Il y a du souci à se faire.

 

Pour terminer, je soumettrai à la réflexion de nos élus une intéressante phrase de Voltaire :

La voici :

« la politique est le moyen, pour des hommes sans principes, de diriger des hommes sans mémoire ».

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

– – – – – – – – – –

Commentaires de Maurice avec l'approbation de François

 

1) connerie qui va coûter très chère et est décriée par de nombreuses personnes s’intéressant à une production maraîchère en ville, mais comme cela ne va pas dans le sens du vent que souffle not'bon maire, elle n'en fait pas état ! (lire les articles précédents sur ce blogue qui en parle avec des liens amenant à des articles de personnes qui ELLES savent de quoi elles parlent)

2) ce son ses villes qui sont pris en exemple pour justifier la tour agricole, comme si Romainville était comparable à ses mégalopoles.

3) les circuits cours et l'alimentation de qualité existe déjà à Romainville, serait-ce faux de la part de ses distributions que de l'affirmer ? Serait-ce de l'enfumage et not'bon maire et ses sbires seraient des redresseurs de vérités ?

4) les conténaires devaient être transportés jusqu'à l'usine de traitement par voie fluviale via un port créé sur le canal de l'Ourcq, le transport se fait toujours par camions !

Aurons-nous une remise du couvert pour la tour agricole : une pilule amère bien enrobée pour que nous l'avalions sans discuter ?

5) l'article sur le site « le parisien » a des commentaires très désobligeants envers cette femme, ceux fait ne la dénigrant pas sont modérés. (j'ai mis le miens sur Facebook à la suite du partage)

6) not'bon maire n'est en rien responsable de cet accident, pas incident, c'est le gestionnaire qui n'a pas respecté la sécurité en augmentant la force d'aspiration pour déboucher un amas de sacs dans la canalisation ainsi qu'un manque de sécurité des portes qui ne devraient pas pouvoir être ouverte lorsque l'aspiration se fait.

7) le mode de fonctionnement rappel ce qu'autrefois ce faisait lorsqu'il y avait des apprentis dans les commerces. (juste un souvenirs vécu)

8) après avoir détruit les commerces par des décisions les rendant non rentable, not'bon maire et ses sbires en font des tonnes pour dire qu'il faut plus de commerces de proximités ? Ne se souvient-elle pas de la remarque d'un commerçant il y a quelques années : l

a création de commerce ne se décrète pas !

L'exemple de ce qu'il ce passe à la place du marché est à prendre en considération : moins de client du fait de la suppression de l'arrêt du 105 mets en jeux l'existence des commerces existants, ce sera toujours le cas lorsque le métro sera en fonction puisqu'il la ligne 105 sera fermée jusqu'à au moins la Pl ; Carnot.

8) je ne m'étais pas rendu compte que tu te limitais.

9) cela se bouscule au portillon pour être la meilleurs langue !

10) qui ne connais pas ou ne voit pas les pions avancer de cases en cases pour être bien placé ?

11) impopularité ? Il suffit de regarder les résultats de la dernière élection municipale pour connaître sa popularité ; plus de 50 % d'abstention, vers les 22/23 % de votants pour not'bon bon maire par rapport au nombre d'inscrits, quelle popularité ! Même en disant que ceux qui ne votant pas ont eu tord de s'abstenir.

12) comme not'bon maire ! + ou - 20 % des inscrits.

 

(il y a certainement des erreurs, ceux que cela amuse peuvent s'en donner à cœur joie)

Partager cet article

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article

commentaires