Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 19:33

 

Romainville le 12 avril 2017

 

 

Propos du père François

 

 

Elle était mon amie.

Elle m’avait conseillé récemment l’achat d’un livre écrit par une « correctrice « du Monde, Muriel Gilbert, qui y traitait de son métier.

Je viens de le lire.

J’y ai reçu quelques leçons de style, de syntaxe et d’orthographe.

Je me suis aperçu que le puriste que je suis, qui donne beaucoup de leçons aux autres, (JC) en a autant à recevoir. 1

Pratiquer la langue française selon les règles, c’est comme jouer de la musique sans fausse note.

C’est un plaisir solitaire, et, à l’époque d’internet, c’est devenu rare, car nos contemporains utilisent de plus en plus l’orthographe phonétique.

Ca ne fait rien ; continuons le combat.

Je venais d’adresser à mon amie un courriel pour lui dire que le livre m’avait intéressé, mais que je l’avais trouvé un peu longuet.

Ce message, elle ne l ‘a pas reçu.

Christiane Tricoit est, en effet, morte il y a quatre jours, d’une crise d’asthme qui a vraisemblablement déclenché un arrêt cardiaque.

Je la connaissais depuis longtemps, mais je l’ai vraiment découverte à l’occasion d’un « atelier d’écriture » organisé à son domicile en 2011 ( ?) sous la férule de l’argentin Guillermo Pisani.

Nous étions une dizaine, qui nous réunissions le samedi matin, chez Christiane, rue de Paris, et nos efforts, relayés par une compagnie théâtrale des Lilas, avaient abouti à l’édition de l’ouvrage « Romainville avant le Métro ». 2

Christiane est déjà la deuxième morte de notre petit groupe, puisque Annie Maurer (Roxane) l’a devancée il y a plusieurs années.

Nous, nous attendons.

Christiane Tricoit, longtemps correctrice au Monde, était éditrice (Passage d’Encre) et poète.

C’était une idéaliste, espèce de plus en plus rare de nos jours, et une femme très attachante.

Elle avait vendu, il y a quelques années, sa maison de la rue de Paris, pour aller s’installer dans un moulin à Guern, dans le Morbihan.

Elle y poursuivait ses activités culturelles.

Je regretterai toujours de ne pas lui avoir rendu visite là-bas, en compagnie de Simone et de Marie Thérèse.

La proximité de l’eau a, sans aucun doute, accru son asthme et les rhumatismes de son compagnon. 3

Elle suivait avec attention mes misérables propos et en accusait régulièrement réception, joignant, à l’occasion, à ses commentaires, le relevé de mes fautes.

Je crois qu’elle m’aimait « bien ».

Moi, je l’aimais « beaucoup ».

Elle partageait mon aversion pour notre député (bientôt ex), et pour la majorité municipale.

C’est la raison pour laquelle je serais étonné que le torchon municipal lui rende hommage. 4

La formule « Tout Romainville pleure » est réservée à ceux qui ont fait allégeance à la maire Valls.

Moi, je ne voulais pas que Christiane Tricoit nous quitte sans que nous ayons salué sa mémoire.

Voilà qui est fait.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

-- -- -- -- -- -- -- -- -- --

 

Commentaires de Maurice avec l’approbation de François

 

1) nous avons tous des leçons à recevoir, ne diton pas : il n’y a que Dieu et les imbéciles qui ont toujours raison ! Nous connaissons tous des personnes qui disent tout savoir et insiste lourdement sur leurs affirmations. (l’exemple de la cité des Mares en est un)

2) un extrait est lisible en cliquant sur le lien:

http://www.inks-passagedencres.fr/spip.php?article280

3) c’est toujours facile de le dire « après », certains, dont tu n’es pas, en ont fait une spécialité.

4) « ils » sont capable de beaucoup plus que nous pouvons le penser, j’ai mis la barre est très haute et me rends compte qu’elle est passée souvent ; comme quoi, les records sont fait pour être battus.

Partager cet article

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article

commentaires