Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 18:55

 

 

Romainville, le 19 mars 2020

 

Propos du père François

 

 

Sale temps dimanche dernier.
Le président du bureau de vote dans lequel j’officiais en tant qu’assesseur suppléant (eh oui, malgré mon âge avancé, et en toute connaissance des risques que je courais : c’est ça, les vrais citoyens…), ce président, donc, d’habitude affable et courtois, du moins en apparence, affichait un air rogue et hargneux.
Il commença par m’agresser, au prétexte que nous cohabitions dans les lieux, mon titulaire et moi (je n’ai pas bien compris…) et m’enjoignit (JC : DICO) de ne pas parler politique (ce que nous ne faisions pas).

Tout se calma rapidement sans que les opérations électorales eussent été interrompues, et notre président recouvra son habituelle égalité d’humeur, sans toutefois desserrer les dents jusqu’au dépouillement.
Je me livrai, quant à moi, à mon jeu habituel : essayer de deviner quel sera le vote de la personne qui se présente devant vous.
Ça ne sert à rien ; on se trompe à tous les coups et ce n’est pas grave puisqu’on n’aura jamais la réponse.

 

Mais quand même…

Pourquoi l’ire (JC : dico) de notre président ?

Tu as oublié, me dit un voisin, l’article de Marianne.
C’est vrai ; je n’y pensais point, mais ça m’a donné l’idée de le relire.

Je n’ai pas été déçu.

Je pense qu’il circule toujours sur les réseaux sociaux et vous pouvez donc le lire à tête reposée.

Le duo a du tomber de l’armoire.
Figurer en bonne place dans un article intitulé : « Le Tour de France des Maires Toxiques qui peuvent détruire une ville » avec comme sous-titre : « Romainville, c’est LA ville ouverte aux promoteurs : en Île-de-France, la maire qui raffolait des constructeurs immobiliers », c’est un peu contrariant, surtout si l’on a une bonne idée de soi-même.

J’y ai même appris deux ou trois trucs, comme le rue de le Fraternité et le nom des membres de la fratrie Afonso.

Je regrette un peu que le journaliste ne m’ait pas contacté, car je lui aurais demandé d’ajouter un ou deux faits qui, selon moi, méritent mention :

Les horaires illégalement majorés des fonctionnaires de la Police Municipale, « même les mois de vacances », l’affaire mettant en cause le chef de la dite PM, Neunoeil, la chefe et complice de ce dernier, qui se trouvait être sa femme, et la maire elle-même.

Les terrains municipaux vendus soit au prix des Domaines (ce qui est déjà un cadeau) soit en dessous, par exemple celui du 3 rue Kérautret vendue à un copain à 84 600 euros en dessous du prix des domaines, soit, au prix du marché, un cadeau de 150 000 euros environ !!!

Clou du spectacle : la Place du Marché qui cumule les infractions gravissimes : privatisation suspecte d’une place, vendue brute, rachetée aménagée, l’affaire générant un trou de 9 millions (Domaines) ou plutôt 15 millions d’euros, 15 au prix du marché .
Sur cette place, se goinfrant à son tour, COGEDIM termine actuellement un énorme ; mastodonte qui endeuillera nos nuits et nos jours.
COGEDIM : retenez bien ce nom, car nous aurons l’occasion d’en parler souvent quand commencera la campagne pour le deuxième tour des municipales.

 

En tout cas, quand elle prit connaissance de l’article de Marianne, la maire Valls, se drapant dans ce qui lui sert de dignité, elle le prit de très haut, affirmant que « cet article est au niveau zéro du journalisme » et qu’elle était bien trop occupée à organiser les élections et à protéger les électeurs et agents publics pour songer une minute à répondre à de basses attaques qui, de toute façon, ont déjà été suivies de réponses.
Il suffit de chercher, dit-elle .
CE N’EST PAS VRAI.

ELLE MENT.
Elle n’a jamais apporté la plus petite justification aux gravissimes accusations portées contre la mairie par la Chambre des Comptes d’Île-de-France, se contentant d’essayer de s’en tirer par une pirouette en affirmant avoir « reçut un satisfecit ».
Je suis en tout cas bigrement content que Marianne relance l’affaire et que cela coïncide avec une reprise de l’action en justice.

On n’a pas fini d’entendre parler de notre future ex-maire, quel que soit, sur ces problèmes la position de son successeur.

 

 

Salut à tous.

 

 

François Le Cornec

PS : Ma limière X 27 investigue actuellement sur une ténébreuse affaire :

Il y aurait eu, le jeudi 12, à la mairie, une réunion organisée pour tous les présidents de bureaux de vote.

L’un de ceux-ci, l’une plutôt, était en piteux état, toussant et haletant.
Son état s’aggravant, elle aurait été hospitalisée.

Vous devinez à quoi l’on pense…

La question qui se pose pour ma limière et pour moi-même (et pour vous tous) est simple :

La maire qui s’affirme si soucieuse de la santé de ses concitoyens a-t-elle agi convenablement.
Si l’un (ou l’une) des participants à la réunion du 12 s’est révélé atteint d’une maladie contagieuse, quand l’a-t-elle su et qu’a-t-elle fait, puisque tous les autres présidents de bureaux de vote avaient été en contact avec la malade ?

J’espère que l’information venue à nos oreilles est un « fake » (j’ai horreur de cet anglicisme).
Je ne demande qu’à être rassuré.

Et le plus tôt sera le mieux.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires