Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 12:33

Chères romainvilloises, chers romainvillois,

 

J'ai été silencieux durant des mois, j'effectue ici ma séance de "rattrapage", ce qui explique la longueur du propos.

 

Voilà prés d’un an que monsieur DECHY a été élu maire de Romainville. Son élection est d’ailleurs contestée auprès du conseil d’Etat par un courageux romainvillois étranger à la liste de Romainville Unie. J’ai eu l’honneur de conduire cette liste qui malgré les attaques dont elle a été l’objet a totalisé 47 % des votes. Contrairement à ce qu’a dit monsieur DECHY je ne suis pas à l’origine de cette requête, mais qu’il se rassure si je dois un jour ester en justice je le ferai savoir officiellement. Sachant que je ne suis pas procédurier mais que j’assume toujours mes actes.

Mais ce qui est plus important, où en sommes-nous des engagements pris par monsieur DECHY qui disait faire de la politique « autrement » ?

Le constat, ce sont des Romainvillois qui le font :

l’attribution de subventions donne lieu à bien des questions que des élus et des romainvillois n’hésitent pas à poser. Vous trouverez cela sur les réseaux sociaux. Je ne fais pas de commentaires et je n’ai pas pour habitude de jouer les « petits télégraphistes »

- Les élus de Romainville Unie, qui sont aujourd’hui 7 dans l’opposition, m’ont rapporté être l’objet d’attaques permanentes, particulièrement lors des séances plénières du conseil municipal. À travers eux, c’est la voix de 47 % d’électeurs qui est bafouée au sein de l’hôtel de ville qui devrait être le temple de la démocratie et du respect des citoyens. Il règne lors de l’assemblée municipale une ambiance délétère dont vous pourrez constater la teneur en suivant le déroulement des séances sur le site internet de la ville.

- Que dire encore de la propreté de l’espace public de notre ville ainsi que de la sécurité ? Les riverains s’en plaignent suffisamment pour que des mesures drastiques soient prises. J’ai créé il y a près de 15 ans la police municipale, dont je connais la qualité professionnelle encore aujourd’hui, mais elle est corsetée par l’autorité du maire (ce qui est légitime) dont la vacuité décisionnelle est évidente.

Nonobstant je n’entends pas aller plus avant sur ce constat qui marque un net recul de l’attractivité de notre ville.

Avec mes amis de Romainville Unie, du PS et des écologistes nous sommes dans l’opposition et donc il est normal que nous nous exprimions. Personne ne pourra nous l’interdire. Il est un devoir de résister lorsqu’un maire méprise l’opposition et ses représentants au point de ne jamais avoir cherché le moindre dialogue comme il sied en République. Mais nous ne nous en plaignons pas, la seule reconnaissance qui nous importe est celle des romainvilloises et des romainvillois qui nous font confiance et nous soutiennent.

Je suis également conscient que la pandémie de la covid 19 est le principal souci de mes concitoyens avec les mesures sanitaires qui en découlent, qui paralysent bien des actions et obèrent notre qualité de vie. Sportivement je peux accorder cette bienveillance à la municipalité.

Toutefois une échéance importante, celle des élections régionales et départementales est maintenant fixée pour le 20 juin en ce qui concerne le premier tour et le 27 juin pour le deuxième. J’abordais ce sujet dans un post en date du 9 octobre 2020 que vous trouverez ci-dessous.

Pour les élections régionales, je note le bon choix de Bertrand KERN, de prendre sur sa liste Tassadit CHERGOUT ancienne maire-adjointe, aujourd’hui conseillère municipale d’opposition. Bertrand KERN et Tassadit dont les qualités ont été reconnues dans toutes les fonctions municipales qu’elle a exercées ont mon soutien.

Concernant les élections départementales, ce même soutien va à Stéphane TROUSSEL qui a su maintenir la barre de notre département dans la période difficile que nous connaissons.

Pour nous, membres du mouvement Romainville Unie, je souhaite, je m’exprime ici en mon nom personnel, que ce soutien soit fort derrière Daniel GUIRAUD. Permettez-moi de ramener le sujet uniquement sur notre ville. Je n’oublie pas que Romainville Unie est composée en grande majorité de citoyens non membres des partis précités, lesquels citoyens ont, et c’est heureux, leur indépendance de décision.

C’était le sens de ma candidature pour les municipales, car dans ce type d’élection les particularismes de partis, pour respectables qu’ils soient, doivent se subordonner à l’intérêt général des habitants et non le contraire. C’est pour cela que Romainville Unie est un vrai, et le seul, mouvement citoyen.

Vous constaterez qu'un an après, le regroupement constitué pour le deuxième tour par Monsieur DECHY, reposait essentiellement sur des partis avec chacun leur stratégie politique. Les contradictions lors des élections à venir vont maintenant apparaître. Toutefois aux fins de continuer à participer au banquet et continuer à goûter aux sucres d’orge de l’existence, la majorité fera tout pour masquer ses dissensions. Je ne néglige pas les citoyens « non encartés » qui ont soutenu monsieur DECHY, même si je n’aime pas ce terme car « encarté » me semble péjoratif. Ces citoyens ont à mon sens été floués.

Car que constate-t-on aujourd’hui ? le PCF et la France insoumise de Romainville, amenés au pouvoir municipal par Monsieur DECHY annoncent « faire bande à part » car il y aura un candidat PCF avec sans doute un tandem avec une colistière de Monsieur DECHY sur notre circonscription qui regroupe les villes des Lilas, Bagnolet et Romainville. C’est-à-dire qu’après un an à la tête de notre ville Monsieur DECHY ne maîtrise pas sa majorité. Lorsque l’on sait l’importance du conseil départemental en matière d’équipements, subventions, transports, logement, gestion des collèges, et tout ce qui fait la vie de nos concitoyens, comment ne peut-on pas partager la même vision sur l’essentiel concernant les élections à venir. À moins bien sûr que Monsieur DECHY ne se range derrière le PCF comme il l’a fait pour Est ensemble aujourd’hui dirigé par le PCF ? A l’heure actuelle monsieur DECHY qui ne s’est pas prononcé, essaie de déterminer quel sera le cheval gagnant. C’est sur celui là qu’il misera. Mais pour nous ces élections ne sont pas l’hippodrome de Longchamps, c’est beaucoup plus sérieux car il s’agit du quotidien des romainvillois. Que les candidats ne s’offusquent pas de ces qualificatifs hippiques, mon prénom signifie en grec « ami des chevaux ».

Il est certain que pour Monsieur François DECHY et sa garde rapprochée ce doit être « tempête sous un crâne » avec beaucoup de migraines, car que se passerait-il si sur notre ville le score du parti communiste était plus important que celui de la candidate du maire ? ou que le score du PCF-LFI soit encore meilleur que celui de la liste où se trouvait le PCF lors du premier tour des municipales ? On comprendra que par égard et soutien pour Daniel GUIRAUD je ne me réjouisse pas d’une telle éventualité. Mais je le répète nous sommes dans l’opposition et nous répliquons à l’attitude suffisante et verbalement violente du maire et de ses proches.

Entre nous, que peuvent penser les romainvilloises et les romainvillois ? Où est la gauche dans tout cela ? Notre circonscription étant une des seules où le message de rassemblement de Stéphane TROUSSEL Président du département n’a pas été entendu. Il est vrai qu’il fallait avoir l’inexpérience de Monsieur DECHY pour se croire le grand rassembleur. A voir la manière présomptueuse avec laquelle il traite l’opposition, ce n’est pas pour demain ! Il lui aurait suffi de consulter les résultats électoraux des 20 dernières années pour voir que le PCF de Romainville n’a jamais adhéré à l’union de la gauche et qu’il a mené des attaques incessantes contre la municipalité en place malgré les accords départementaux. Donc avec le PCF de Romainville comme allié pas « d’autrement » on continue comme avant !

Mais où est la droite ? son leader a appelé lors du 2eme tour des municipales à voter pour la coalition de François DECHY dans laquelle figurait outre le PCF et LFI une extrême gauche. Cet appel contre ma candidature n’a pas été suivi par des électeurs de droite qui pourvus de clairvoyance et d’honnêteté intellectuelle étaient peu enclins à avaler de telles couleuvres. C’est sans doute ce qui m’a valu le soutien des gaullistes du fait du partage que nous avons des valeurs républicaines. C’est la première fois que je mentionne ce monsieur, qui se montre en permanence agressif à l’égard de Romainville Unie voire de ma personne. Sans doute est-ce l’acrimonie de la défaite du premier tour des municipales (il s'était allié à une tendance de la majorité de Corinne Valls qu'il a passé sont temps à vilipender ) qui le guide, pour ma part si je ne lui ai pas répondu, ce n'est pas par dédain, je ne connais pas ce sentiment, c’est en souvenir de l’avoir reçu dans ma maison en Corse. C’était un temps de plus grande courtoisie. Je ne cite d'ailleurs aucun patronyme si ce n'est celui du maire car c'est bien à lui que je m'oppose avec détermination et dans le respect des règles légales du débat républicain.

C’est la première fois qu’historiquement, la droite n’est pas présente dans le conseil municipal de Romainville. Mon école de pensée est faite de valeurs humanistes, je respecte tous les électeurs, particulièrement celles et ceux qui ne sont pas d’accord avec moi, et je pense justement que cette absence d'élus de droite n’est pas une bonne chose pour la démocratie et pour notre ville. La deuxième guerre mondiale et la Résistance marquent l’histoire de notre ville. Le collège Houel garde encore le souvenir de ces enfants juifs arrachés à leurs instituteurs par les séides du régime félon et collaborateur de Vichy pour finir dans l’horreur des crématoires d’Auschwitz. C’est à ce titre de mémoire de la Résistance et de ces persécutions que lorsque j’étais premier maire-adjoint chargé des anciens combattants, le PCF et les gaullistes ont toujours été invités aux différentes manifestations patriotiques. Ce que Monsieur DECHY se garde bien de faire aujourd’hui concernant les membres de l’opposition. Le maire derrière un sourire affable calculé cache une dent dure.

L’exception romainvilloise ne connaît donc pas « d’autrement » le problème est que ce sont les romainvillois qui vont en pâtir. Car qui pourrait croire, qu’un maire et sa majorité puissent s’inscrire dans la prospective et donc l’avenir de notre ville si en leur sein il y a un désaccord sur l’essentiel et que les concepts qui fondent une politique publique ne sont pas abordés ?

La réponse à toutes ces questions, sera donnée par les électeurs qui aujourd’hui sont de moins en moins enclins à subir des diktats.

 

A bientôt donc, car je continue le combat démocratique pour ce qu’il y a de meilleur et de réaliste pour Romainville et ses habitants.

Bonne continuation à toutes et tous, et surtout prenez bien soin de vous pendant cette difficile période de pandémie.

 

Philippe Guglielmi

 

Partager cet article
Repost0

commentaires