Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 10:43


 

 

 

 






Un regain d'intérêt au XXe siècle

Une espèce en voie d'extinction découverte au XVIIIe siècle

La truite à fourrure survit dans quelques rares lacs arctiques au nord du 72e parallèle. Les scientifiques considèrent qu'il n'en existe peut-être pas plus d'une centaine de spécimens aujourd'hui et que c'est la grande profondeur et la froideur extrême des eaux dans lesquelles vit ce poisson qui l'auraient conduit à se couvrir d'une épaisse fourrure.

Le premier spécimen connu fut capturé dans les eaux d'un fleuve canadien par le chevalier Grégoire de Fronsac, explorateur sous le règne de Louis XV. Conservée par les soins d'un taxidermiste, cette truite à fourrure fut présentée en France au château de Besque en 1764, où elle souleva d'autant plus les passions que le philosophe et naturaliste Buffon publiait à la même époque, avec le succès que l'on sait, son Histoire naturelle (36 volumes parus de 1749 à 1789) : il y établissait un inventaire de toutes les espèces vivantes, avec une volonté de classification rigoureuse, d'ordonnancement logique - et la truite à fourrure était une évolution naturelle jusqu'alors inconnue de lui.

Allez sur le site pour vous inscrire et militer.

 -----------------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

commentaires

zoé 01/04/2008 16:57

Joli "poisson" d'avril !