Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ? Ne rien publier de ce blogue sans en avoir eu l’autorisation . Pas de commentaires anonymes !
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 15:05

Émile Zola

 

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

 

Émile Zola, écrivain français (Paris, 2 avril 1840 - Paris, 29 septembre 1902), est considéré comme le chef de file du naturalisme. Il a joué un grand rôle dans la révision du procès d'Alfred Dreyfus.

 

Biographie

Fils d'un ingénieur italien naturalisé et d'une mère originaire de la Beauce, Émile Zola naît à Paris. La famille s'installe à Aix-en-Provence et connaît, à la mort du père, de graves difficultés financières. Au collège, il est condisciple de Paul Cézanne. Il regagne Paris en 1858. En 1859, Émile Zola échoue par deux fois au baccalauréat

Ne voulant plus être à la charge de sa mère, il abandonne ses études et cherche du travail.

En 1862 il entre à la librairie Hachette comme commis. Vite remarqué, il écrit son premier ouvrage et collabore aux rubriques littéraires de plusieurs journaux. Dès 1866, il a pour amis Édouard Manet, Camille Pissarro, fait la connaissance d'Edmond de Goncourt et Jules de Goncourt.

Il conçoit le projet des Rougon-Macquart  qu'il terminera en 1893. Il se marie en 1870 avec Alexandrine Mélay, la même année il est engagé comme secrétaire par le député de gauche Alexandre Glais-Bizoin. À partir de 1873, il se lie avec Gustave Flaubert et Alphonse Daudet. Il rencontre Joris-Karl Huysmans Paul Alexis, Léon Hennique et Guy de Maupassant qui deviendront les fidèles des soirées de Médan, lieu, près de Poissy où il possède une petite maison de campagne, acquise en 1878. Il devient le chef de file des naturalistes

Le volume collectif de ces Soirées  paraîtra deux ans plus tard. En 1886 Zola rompt avec Paul Cézanne qui eut peut-être raison de se reconnaître dans le personnage de Claude Lantier, le peintre raté de L'Œuvre. La publication de La Terre soulève la polémique : le « Manifeste des cinq » marque la critique de jeunes écrivains naturalistes. Il prend pour maîtresse Jeanne Rozerot en 1888  avec laquelle il a deux enfants. En 1890 il échoue à l'entrée de l'Académie française

 

En 1898 Zola s'engage dans l'Affaire Dreyfus et publie dans L'Aurore son fameux « J'accuse » Lettre au Président de la République), donnant ainsi une nouvelle dimension au processus de la révision. Un procès en diffamation le condamne à un an d'emprisonnement et il part en exil à Londres. De retour, il publie dans La Vérité en marche ses articles sur l'affaire.

Le 29 septembre 1902, il meurt asphyxié mystérieusement, chez lui, sans doute assassiné.

Alfred Dreyfus est réhabilité en 1906.

Il est enterré au cimetière de Montmartre à Paris. Ses cendres sont transférées au Panthéon de Paris le 4 juin 1908.

Le 13 janvier 1998, une cérémonie a eu lieu au Panthéon de Paris, présidée par le ministre de la Justice, Élisabeth Guigou, pour le centenaire de la parution dans l'Aurore de la lettre ouverte au Président de la République, J'Accuse.
Deux discours ont été prononcés, par le Premier ministre, Lionel Jospin, l'Allocution du centenaire de j'Accuse de Zola et par Premier Président honoraire de la Cour de Cassation, Pierre DRAI, sur le thème du rôle de la Cour de cassation dans le dénouement de l’affaire Dreyfus.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mile_Zola

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires