Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 13:41



Continuons ce résumé de la première exposition du « Comité Romainville République » au sujet de l'abolition de l'esclavage

En fin d'après-midi, il y a eu plusieurs intervenants qui ont donné des précisions sur certains points de l'expo. Avec en musique de fond la musique composée par le Chevalier de Saint-Georges.

Il y a eu :


Présentation de chacun par Patrick Pierquet.


Philippe Guglielmi


Qui nous a parlé de Victor Schoelcher qui est de ceux qui ont contribué à l'abolition de l'esclavage en 1848 ; en appuyant un peu trop (à mon avis bien sûr, et vous n'êtes pas obligé de le partager) sur les francs-maçons qui sont, il est vrai, pour beaucoup dans cette abolition !

Philippe nous a fait un historique très complet des événements de l'époque, et un peu plus d'ailleurs...


Maurice (le rédacteur de ses résumés) :


Nous a parler du fait que la Révolution Française avait aboli l'esclavage en 1794 (..) et c'était dans l'air du temps avant la révolution.

Ce n'est donc pas en 1848 que l'abolition de l'esclavage a été abolie en France, mais Napoléon a rétabli celle-ci pour faire plaisir aux planteurs des îles à sucre d'où sa femme « Joséphine de Beauharnais» était originaire.


La compagne à Stéphane Weisselberg :


Nous a lu des lettres de personnages célèbres qui ont œuvré à l'abolition (lettres qui étaient pour certaines dans cette exposition)


Christine Liétot:


Nous a lu, entre autres, une lettre d'un commandant noir qui refusait de ce rendre, lors du rétablissement de l'esclave, et qui a préféré ce faire sauter à la poudre à canon avec ses hommes (qui était bien sûr d'accord avec lui puisqu’eux aussi étaient noirs) plutôt que de ce rendre.

L'ancienne Maire adjointe à l'enfance « Guillemette... » (Elle a changé de nom, alors...) :

A pris elle aussi la parole...


Le 1er conseiller de l'ambassade du Burundi


Nous a parlé de l'action que faisait son pays cette semaine ; c'est-à-dire un marathon de la paix qui fait participer tous les acteurs de la guerre civile qui a décimé le pays pendant 12 ans avec de nombreux enfants-soldats. Et c'est par le sport qu'il arrive à ressouder la population.

Dans ce pays, les dirigeants ont résolu le problème de chacun des acteurs, par le fait que chaque ethnie avec sa place dans le gouvernement ils ont mis une personne de chacune aux postes décisifs. Par ex. : directeur pour l'un, directeur adjoint pour l'autre.


Sofia Lakhdar : du comité contre l'esclave moderne.


Nous a parlé des femmes & des hommes qui en sont victimes, surtout des femmes, et des difficultés qu'ils avaient à leurs faire prendre consciences de leurs exploitations ainsi que la manière de s'en sortir.


Le journaliste du « Canard enchaîné » Alain Guédé


grand promoteur du Chevalier de Saint George :

Nous a parlé du Chevalier de Saint-Georges longuement... c'est un passionné alors nous avons été servis (pour ceux qui aiment et j'en fais partis). Il nous a parlé de sa vie (voir les liens qui sont dans un autre article, le 3).

Le Chevalier de Saint-Georges fut le fondateur du premier régiment composé de noirs et de métis, la Légion Saint-George !


Actuellement, Alain Guédé a assemblé des Opéras du Chevalier... pour en faire un seul, il n'y a pas de partitions complètes de celles-ci à la suite des « effacements » de la part de Napoléon.


~~~~~~~~~~~~~~~~~


Partager cet article
Repost0

commentaires