Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 06:16

 

Propos du 14 02 2014

 

Père François

 

Miscellanées (Pour Jacques Champion : ça signifie « mélanges » en langage littéraire).

 

Je ne pensais pas commencer par ça mais on vient de m’informer que circule sur le net une photo d’un dénommé Razzi Hammadi, candidat du PS à Montreuil dûment adoubé par Bartolone, participant à une manifestation contre le mariage pour tous en Tunisie.

Personnellement, ça ne me touche pas outre mesure, mais les (vrais) écolos sont très émus (à propos, qu’en pensent nos écolos nouveaux ?).

Cela révèle en tout cas le double jeu de notre représentation nationale et c’est bien réjouissant …

 

 

Samedi dernier se tenait une des dernières réunions de l’Association pour la Sauvegarde du Château de Romainville, entité qui prouve à l’évidence son utilité quand on constate l’état de l’édifice.

Hasard cocasse : dans la nuit précédente, un nouveau pan du château s’était effondré, et nos respectables militants du troisième âge (dont beaucoup sont des électeurs de la maire Valls) étaient tout émus.

En ce qui me concerne, je trouve l’édifice plutôt moche (autant que l’horreur que CV a tenté de construire en face) aussi ai-je accueilli la nouvelle avec sérénité.

Ce qui m’exaspère c’est que la Mairie et la Région aient continué, au fil des ans, à essayer de nous faire croire qu’elles s’intéressaient à la demeure des Ségur et envisageaient de la restaurer.

Ce n’est pas honnête de leur part, et c’est très significatif d’une certaine mentalité qui règne de nos jours.

 

 

Quelques jours après, je suis allé sur place constater l’effet du sinistre.

Ce n’est pas beau à voir, et cela met en tout cas un point final à l’affaire.

J’en ai profité pour visiter le quartier, véritable chef d’œuvre en péril.

Allez-y et je vous garantis que vous serez édifiés sur la ville « solidaire, attractive et durable » de la maire Valls.

D’un côté de l’avenue Lénine, la « halle aux chaussures » est vide ; la « blanchisserie biologique » n’a pas ouvert et n’ouvrira jamais ; Picard est le moins sinistre, mais n’est pas pour autant une réussite.

Tout ça n’est rien par rapport à l’autre côté, véritable friche commerciale.

Je vous ai déjà parlé des « Alsaciennes » qui ont fermé et traînent Fiminco en justice.

Je n’avais pas bien compris le problème et je me demandais en fait pourquoi ces braves gens avaient ouvert leurs échoppes dans une impasse.

J’ai interviewé les commerçants et j’ai ainsi appris que Fiminco et la Mairie avaient assuré aux candidats que l’impasse constituerait en fait l’entrée de la mirifique base de loisirs qui allait voir le jour incessamment sous peu, ce qui amènerait, grâce au métro et au tramway, dont l’arrivée était tout aussi proche, des torrents de pékins qui ne manqueraient de s’approvisionner à leurs étals.

En fait, il semble que le projet de base de loisirs soit purement et simplement abandonné ; les commerçants s’estiment donc victimes d’une sorte d’escroquerie dont ils rendent essentiellement responsable le duo vallso-campionniste.

Résultat :

A l’angle de l’impasse : une boulangerie bien décorée qui vend en fait du pain industriel (je me suis fait piéger).

Ensuite : il était prévu une pharmacie, qui inquiétait sa concurrente de la place du Marché.

Cette dernière s’est vite rassurée lorsqu’elle a compris que l’officine n’ouvrirait jamais.

Plus loin, une (charmante) opticienne qui, m’a t-elle dit, « va droit dans le mur » et qui s’est fait cambrioler dès son ouverture.

Enfin une « crèche bio » aux trois quarts vide .

Le Monoprix est lui aussi déshérence.

Il était 18 heures, heure de pointe, et nous étions quatre dans le magasin.

Un employé m’a confié qu’il croyait savoir que la Mairie avait demandé à la direction d’attendre que les élections municipales soient passées pour fermer définitivement.

Vous avez compris qu’un des projets phares de la maire Valls est une pure et simple catastrophe, ce dont elle se garde bien de se vanter.

 

Si l’on s’éloigne un peu, on arrive à la Cité Gagarine.

Là, ça devient très grave.

J’avais déjà appris que, fidèle à ses habitudes, CV avait, sans concertation aucune, lancé depuis deux ans un énorme projet qui chamboulait totalement les lieux et révolutionnait les habitants.

Je laisse à plus compétent que moi le soin de décortiquer et démolir le projet vallsique.

Pour ma part, je préfère vous conseiller d’acheter et de lire d’urgence le numéro de cette semaine de « Marianne ».

Titré « la tour infernale » (il s’agit de Gagarine), l’article est sous-titré : « Est-ce ainsi que les banlieusards vivent (pour JC, c’est un clin d’œil littéraire) ? Voici comment une centaine de locataires d’une tour HLM de Romainville, abandonnés à leur sort, souffrent sous la coupe de dealers installés dans leur immeuble. »

Pas mal, non ?

En voilà des gens qui doivent être contents de la « prospérité partagée » et de la « ville douce et durable ».

Je leur conseille de lire d’urgence l’article et de voter contre la liste Valls en Mars prochain.

Je ne résiste pas au plaisir de vous citer une phrase de l’article : « En écoutant (Corinne Valls ), il est évident que son discours est en total décalage avec ce que vivent les habitants, qui y voient la confirmation d’une rupture entre les élites et les gens normaux ».

 

Très brièvement, car je suis beaucoup trop long (mais j’y reviendrai), je voudrais relever le phénoménal culot de la maire et des écolos qui entreprennent de prendre la tête de la lutte contre …l’usine de TMB méthanisation, alors que CV n’a jamais rien fait contre la « machine infernale », bien au contraire et que, ni elle, ni ses laquais n’ont bougé le petit doigt pour aider Arivem quand celle-ci s’est battue contre Urbaser et le Syctom (savez-vous que SV brique tout simplement le poste de secrétaire adjoint du truc ?), quand elle leur a intenté un procès qu’elle a gagné, et quand elle a constitué un remarquable dossier à charge qui lui fait honneur.

Les écolos affirment sans rire : « Avec Corinne, nous avons privilégié le rassemblement des compétences, des énergies, des idées et des intelligences » (décidément, dès qu’on s’approche de CV, on perd le sens du ridicule).

Sans sourciller, ils ajoutent qu’ils ont de longue date œuvré contre le projet, mais « sans tambour ni trompette » !

Moi, je me souviens d’avoir entendu dire qu ‘Arivem « était de droite », que ses membres étaient de riches propriétaires fonciers soucieux avant tout de leurs intérêts, et « paranos » par dessus le marché.

La ficelle de CV et des écolos est énorme.

On s’étonnera après ça que la majorité des français témoignent d’une grande méfiance à l’égard du monde politique.

Que SV, aveuglé par l’ambition de l’appât du gain et du pouvoir, soit allé

se fourvoyer dans ces bas fonds, c’est déjà scandaleux, mais que certains membres du comité citoyen l’aient suivi, je ne peux même pas le comprendre.

Ils ne perdent rien pour attendre.

Vous, gens de Gagarine et d’ailleurs, anciens soutiens du Comité citoyen, vous, honnêtes gens tout simplement, vous ne pouvez pas voter pour des gens qui vous prennent pour des imbéciles.

Quant à vous, amis de l’Arivem, dont je connais l’honnêteté foncière, soyez aussi machiavéliques que Corinne et les écolos : servez vous d’eux comme ils ont entrepris de se servir de vous.

Exigez d’eux des engagements écrits ; pressez le citron puis jetez-le à la poubelle.

 

Salut à tous

 

François Le Cornec

 

– – – – – – – – – – – – – – –

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires