Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 13:04

 

 

Pas-content-2.jpg

 

Romainville, le 19 septembre 2010

Propos du père François

 

C’était la journée du patrimoine, alors j’ai rendu visite à notre chef d’œuvre local : la cité Respiro (ex-Nokia).

Franchement, je n’ai pas été déçu, car elle est vraiment étonnante et l’on comprend en la voyant que « Apollonia » soit le bas de gamme de Nexity.

On dirait un navire-porte-conteneurs en perdition et les blocs d’appartements sont si proches les uns des autres que les occupants pourront se serrer sans peine la main d’une rive à l’autre. *

Il paraît pourtant que ceux-ci ne sont pas aussi mécontents qu’on pourrait le penser, et l’on m’a parlé de la lettre d’un garçon qui se dit leur représentant et qui loue la maire Valls d’une manière si outrancière qu’on ne peut que se demander la raison d’une telle platitude. **

Je connais en tout cas des Respiriens qui m’ont dit ne pas avoir été consultés avant l’envoi de cette lettre… Voilà qui, promets.

Quoi qu’il en soit, on en vient à penser que, dans un tel environnement, la pompe à merde ne sera pas vraiment choquante, et l’on finirait par admettre son existence, s’il n’était pas avéré que son projet est nul, économiquement, écologiquement et socialement.

À propos de la pompe, ses travaux sont toujours interrompus faute de crédits, et je suis prêt à parier que, si par miracle elle parvenait à franchir les obstacles juridiques qui vont s’opposer à sa réalisation, jamais elle ne serait remise en route au premier trimestre 2011 alors que notre municipalité vient encore de l’annoncer à la communauté de communes.

Au fait, pourquoi cette obstination de la maire Valls à vouloir mettre en place cette horrifique pompe alors qu’elle sait maintenant que son projet est nul ? ***

Ne faut-il pas voir là le simple désir de faire parler d’elle, de la même façon que Georges Frêche (dont Benoit Hamon disait voici peu qu’il était légitime puisque choisi par les militants ; bel exemple de populisme ou de poujadisme…) fais ériger dans sa bonne ville des statues aussi incongrues que coûteuses…

Que ne ferait-on pas pour faire parler de soi et pour tenter de poursuivre dans la durée une hypothétique carrière… et que ne ferait-on pas, en sens inverse, pour y mettre un terme…

 

Changeons de sujet ; Bartolone était, samedi, aux côtés de Ségolène Royal et s’en est lui-même félicité, alors qu’il est évident qu’il n’était venu que pour « la marquer à la culotte » et que de toute façon, sa présence était un non-événement.

Heureusement, Mélenchon était là lui aussi et a rétabli les choses en disant que le PS était un véritable bureau de placement. ****

 

Dernier point : l’Assemblée vient de voter la création des conseillers territoriaux : voilà qui va faciliter le choix de Bartolone dans sa manière « d’être utile » (à lui et à son épouse).

J’en aurais encore bien d’autres à vous raconter, mais il faut savoir être bref… et garder des munitions. *****

Salut à tous

 

François Le Cornec

 

 

Commentaire de Maurice

 

* :comme autrefois, l'ancienne devise de la ville : bois perdu cité paru serait-il à inversé ?

** :es-tu sûr de te poser la question ? Mais cette personne est-elle un coprop ou un locataire de logement social ?

*** :d'autant plus nul que l'usine d'incinération devient de « méthanisation » (lire l'article sur ce blogue à ce sujet) en devenant beaucoup plus grande ! Quelle est l'utilité du ramassage par aspiration ? Le Sytcom est-il OU sera-t-il en capacité de traiter le compactage venant de la pompe ? À moins qu'il soit prévu de les diriger ailleurs.

****: Comme les autres partis lorsqu'ils ont des pouvoirs. Quel est celui qui ne l'a pas fait ? Souvenez-vous d’Huchon avec sa femme.

*****: Et il va y en avoir à raconter d'ici quelques mois. Patience !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jérôme 22/09/2010 10:54



Un billet en réaction à la prose du Père François :


http://villa-solea-romainville.blogspot.com/2010/09/lettre-au-pere-francois.html


 



Maurice 24/09/2010 09:22




Réponse au commentaire sur le site -villa Soléa-


 


« Apollonia » est du bas de gamme !


C'est un responsable de Nexity qui l'a dit lors de la réunion (privé) en mairie concernant l'installation de la centrale de ramassage pneumatique. Et c'est à moi que cela a été dit lorsque j'ai
donné mon avis sur le mode de construction.


La personne a dit : cela se vend, c'est que les acheteurs sont contents. (ou mots revenant au même)


Qu'un cabinet d'archi. Fasse des réhabilitation comme les grands moulins de Pantin « très bien » est une chose, mais faire des constructions comme nous en voyons actuellement un peu
partout en béton coulé puis recouvert de matériaux décoratifs ne fait que sourire les anciens Romainvillois ! Et je suis gentil en disant sourire, car les mots employés parfois sont très
virulent et ce ne sont pas toujours des Romainvillois âges qui les disent. Sans oublier « l'orée des sentes » qui avant que les constructions démarre était comparé à « des
algéco » ! Cela a été dit lors d'une réunion au foyer Croizat rue Jean Jaurès en 2004/2005, à vérifier sur le blogue, en présence des archi, promoteurs, maire, et élus. Ainsi que d'une
centaine d'habitants qui n'étaient pas du tout d'accord avec cette construction. Actuellement, il est dit : le stalag pour le plus correct.


 


Mais je comprends très bien que l'on défende ce que l'on vient d'acheter, il ne doit pas être facile de ce rendre compte que son achat (remboursé en plusieurs dizaines d'années) ne vaudra
peut-être plus grand-chose lorsqu'il aura été fini de payé ; un peu comme dans la blague de Coluche ?


 



Jean-Luc 22/09/2010 09:58



Vous avez raison de me houspiller, Maurice. Je suis victime du syndrome du nouveau converti ! Je crois parfois que, parce que j'ai moi-même décidé de commencer à m'exprimer par Internet, tous mes
concitoyens vont découvrir ce canal d'expression et faire de même (et puis j'ai tendance à oublier que la parole n'a pas attendu mon arrivée à Romainville en 2005 pour commencer à s'échanger
entre habitants !)


Il s'agit en réalité d'une forme de méthode Coué à laquelle je me soumets ( "les citoyens vont lire, parler, agir ... les citoyens vont lire, parler, agir ... les citoy..." ), afin de me guérir
d'un pessimisme chronique ;-)  



Maurice 24/09/2010 08:59



Bonjour Jean-Luc,


Je ne vous houspille pas, il faudrait que je sois très imbu de moi pour en arriver là et ce n'est pas le cas. Je donne mon avis, POINT.


L'expression sur internet n'est pas répandue, car les internautes ont toujours peur du quand dira-t-on, je l'ai entendu : je ne dis rien, car avec ces gens-là on ne sait jamais.


Elle n'est pas mal la méthode Coué, tant que l'on y croit, ensuite la chute est d'autant plus vertigineuse que l'illusion est importante. CQFD.


Restez pessimiste, au moins cela laisse l'esprit ouvert.


 



Jean-Luc 21/09/2010 20:54



Cher père François,


 


Comme beaucoup de Romainvillois je ne vous connais pas, et comme beaucoup de Romainvillois je vous lis régulièrement. Vos textes me mettent souvent le sourire aux lèvres. Non pas qu'ils soient
toujours drôles, non pas que je sois toujours d'accord avec vous, mais tout simplement parce qu'ils sont la voix d'un citoyen qui n'a pas peur de parler et qui le fait bien. Ces deux choses sont
rares, et c'est ce qui me réjouit.


Comme j'ai eu déjà l'occasion de l'écrire à Maurice Puault, à Bruno Bellegarde ou à François Delbosc (et j'aurais pu faire de même à Stéphane Weisselberg), les blogs qu'ils ont créé sont de
formidables lieux d'échange de parole que les citoyens devraient prendre d'assaut comme vous le faites. ( Je souris en imaginant Maurice - qui va peut-être bien vouloir accueillir ce commentaire
- sursauter en lisant ça : "Prendre mon blog d'assaut ?! Et puis quoi encore ?! Je n'ai pas que ça à faire de servir de porte-voix à tout Romainville ! Ou alors vous vous cotisez pour me payer un
système pour gérer les flux de commentaires ! Non mais !!")


 


Aujourd'hui, beaucoup de penseurs de par le monde considèrent qu'une nouvelle forme de citoyenneté, une nouvelle forme de démocratie, est en gestation sur Internet. Une nouvelle démocratie ou le
vote, qui servait d'alpha et d'oméga à la démocratie depuis deux siècles - mais qui peu à peu devient accessoire lorsque "blancs bonnets" et "bonnets blancs" s'affrontent - n'aurait plus la même
place. Une démocratie enfin vivante, même entre deux scrutins ...SURTOUT entre deux scrutins.


Bien qu'il soit difficile de préjuger d'un phénomène qui n'a pas encore vingt ans, il est tentant de faire la comparaison avec un autre événement du passé. Il s'agit bien sûr de la concomitance
du développement de la presse à partir de la fin du XVIIème siècle et du surgissement des débats qui ont amené la Révolution française. La première "Gazette" de Théophraste Renaudot date de 1631,
mais le premier quotidien français, le "Journal de Paris" a paru en 1777, une dizaine d'années seulement avant la Révolution. Sans la presse pour relayer - et diffuser ! - les grands
questionnements des Lumières et les initiatives bourgeoises, le pouvoir royal aurait peut-être pu reprendre la main, qui sait ?


Le constat d'un retour progressif depuis un demi siècle au système de gouvernement de l'Ancien Régime est devenu un lieu commun. L'ancien Roi était une personne physique entourée de lieutenants
et d'une cour d'obligés, qui régnait sur des millions de sujets sans responsabilité civique. Le nouveau Roi s'appelle le Marché, c'est une sorte de personne morale, entourée de lieutenants et
d'une cour d'obligés, qui règne sur des millions de sujets déresponsabilisés.


Peut-être faudra-t-il qu'un de ces jours une nouvelle révolution ait lieu. Et peut-être que les enfants du siècle prochain apprendront à l'école qu'elle n'a pu se faire que grâce à la prise de
parole progressive des citoyens sur Internet, un des derniers lieux qui ne pouvait pas passer sous le contrôle total du Marché, comme jadis la presse avait échappé peu à peu au contrôle royal.


 


Merci citoyen François, de prendre la parole. Je suis certain que vous ne tarderez pas à être rejoint par d'autres. Peut-être sont-ils encore des enfants ou des adolescents, mais ils arrivent.
Tenez bon le flambeau !


 


Jean-Luc Abiven



Maurice 22/09/2010 08:50



La prise de parole par l'intermédiaire d'internet ne doit pas du tout plaire à une classe dirigeante, souvenons-nous du référendum sur la constitution Européenne, cela ne leur a pas du tout plus
que les citoyens échangent leurs avis en ligne. Ne dit-on pas : diviser pour mieux régner ?!


Pour ce qui est d'être rejoint par d'autre, réveillez-vous mon cher Jean-Luc, depuis le temps que ses propos sont publiés il n'y a pas grand monde qui en parle à part ceux qui comme nous le
faisons en ligne.