Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 19:07

 

 

25. La métropole de Paris telle quelle est envisagée par la loi est redoutable dans le

sens où tout sera décidé loin des citoyens. Et, il est à craindre que les besoins de

logements dans Paris et sa petite couronne voient essentiellement le jour là où se

trouve le foncier c'est-à-dire surtout dans le Val de Marne et la Seine-Saint-Denis.

Mais cette politique de densification à outrance, à laquelle nous nous opposons,

est déjà à lœuvre si lon se réfère au projet démentiel prévu dans le quartier

Gagarine.

Pour lutter contre la fuite des villes et donc mieux densifier, il faut reconquérir le

droit à la ville, le droit au centre-ville et à la culture, le droit à une urbanisation

harmonieuse, belle, où le bon habitat et la citoyenneté se complètent. Cela passe

par des habitats sobres en énergie, ce que nest pas lhabitat de grande hauteur.

Cela passe par une planification économique qui évite des transports de grande

distance pour se rendre à son travail au quotidien (ruée Est-Ouest quotidienne en

Île-de-France).

 

26. Nous lavons exprimé à différentes reprises. Il y a deux conceptions de

lurbanisme, cellequi fait la part belle aux promoteurs immobiliers et celle

maitriséepar les élu-e-s. Aujourdhui, force est de constater que, cest le premier

concept qui a la préférence de lactuelle majorité municipale. Le droit de

préemption est une arme entre les mains du Maire pour résister à la spéculation.

Au lieu de cela, la ville préempte pour revendre aussitôt ces biens à différents

promoteurs. On a, par ailleurs, céder de nombreux biens communaux, terrains et

bâtiments, pour accompagner, dune certaine manière, lappétit des promoteurs.

Lintérêt général dont la conception a été rappelée, cest pour nous, prendre en

compte les intérêts humains. Cette fuite en avant, dont lobjectif avoué est de

devenir une ville de 30.000 habitants ne répond pas aux intérêts de tous les

Romanvillois. Pour lessentiel, les logements en accession à la propriété sont

occupés par des familles venant de lextérieur. Les familles de Romainville

pouvant y prétendre le fontmais plus loin parce que les prix à Romainville leur

sont inaccessibles. Les jeunes quittent également la ville où ils sont nés, faute de

logement social, les seules constructions étant pour lessentiel réservées aux

familles concernées par lANRU.

 

- 9 -

 

27. Nous pensons que notre ville doit rester à dimension humaine. Oui, nous devons

être accueillants pour les familles qui décident de venir y habiter, et en même

tempsnous devonsrester solidaires à légard de celles qui y vivent. Nous

pouvons imaginer de petites opérations sinsérant bien dans le paysage mixant

les différents types de logement, accession, logement intermédiaire et logement

social.

 

28. Laménagement de la place des commerces est précisément ce quil ne fallait pas

faire. Logements de type Haussmannien, densification, déplacement du marché.

Pour ce qui concerne le marché, il ne sagit pas seulement de le déplacer de

quelques dizaines de mètres. Cest sa mort programmée qui est inscrite dans ce

projet. Partout où lenfermement dun marché a été décidé nous avons constaté la

même chose. Mais sajoutent les tensions qui peuvent se créer entre commerçants

et habitants et posant des problèmes quasiment insolubles.

C’est par ailleurs un lieu de mémoire que lon fait disparaitre. Un lieu de

rencontre, de convivialité qui estune expression vivante du côté village de notre

ville. Pour notre part, nous pensons quil est encore temps de travailler à un

nouveau plan architectural réhabilitant la place en maintenant le marché sur son

lieu actuel. Sans parler du gâchis financier dune telle opération.

 

29. Quelle est la destination qui est réservée à lactuel centre de santé. Nous

lignorons. En tout état de cause, ce bâtiment doit être préservé. Il est partie

intégrante de notre patrimoine. Une fois réhabilité, quelle devrait être sa

destination ? Cela doit faire lobjet dune vraie concertation avec les habitants.

Agrandissement des locaux pour les services du Conseil général ? Autres

destinations ? En tout état de cause lintérêt général est inséparable des services

publics. Plus de perception, plus de centre de sécurité sociale. Si ces décisions

sont celles de lÉtat, les élus locaux se doivent dagir pour leur maintien et ne pas

rester spectateurs.

 

30. Nous avons tenté de répondre à cette question précédemment.

À peine une petite entreprise ferme ses portes quaussitôt un projet immobilier est

annoncé. Les grues envahissent le paysage, mais les nombreux demandeurs de

logement nauront pas satisfaction, puisque pour lessentiel ce sontdes opérations

pour du logement en accession à la propriété. Sans compter que les prix flambent

avec la publicité souvent mensongère qui accompagne ces projets. Cette

densification défigure le cœur de ville. Comment comprendre par ailleurs que

Nexity se voit confier une nouvelle opération rue Gabriel Husson alors que

chacun connaît les difficultés rencontrées par les habitants des villas Soléa et

Respiro.

 

31. Cest le problème récurrent auquel nous sommes confrontés. A aucun moment les

habitants ne sont consultés sur quelque projet que ce soit. Lorsquils le sont ce

nest que pour faire valider une opération déjà bouclée ou pour une consultation

partielle. Prenons lexemple de la place des commerces et du marché.

On nous dit : nous avons organisé une réunion avec la population du quartier.

- 10 -

 

 

Mais le marché et son déplacement ne concernaient-ils que la population du

quartier ? Nous proposons que tous les projets soient discutés par les habitants,

que leur parole soit écoutée et entendue. Il est grandement temps de partager le

pouvoir avec les Romainvilloises et les Romainvillois. Cest la raison pour

laquelle nous avons tenu à ce que lintitulé de la liste soit :

« Lavenir de Romainville décidons-le ensemble ».

 

32. Limplantation des petits commerces est chose compliquée. La multiplication des

surfaces de vente, le pouvoir dachat des familles ont des conséquences directes

sur la disparition du petit commerce. Si le pouvoir des élus locaux est limité, ils

peuvent cependant jouer leur rôle. Ainsi, il convient de procéder à une étude fine

en termes de besoins et dimplantation. On le voit avec linstallation du Monoprix

et des commerces qui lentourent. Cest un échec, sans compter ce que lon a fait

miroiter à quelques personnes et qui, aujourd’hui,se trouvent au bord du gouffre.

Cest le cas pour « les Alsaciennes ».

On peut pour cela demander le concours daides extérieures, comme par exemple,

la Chambre de commerce. Par ailleurs, plutôt que de voir fleurir des projets

immobiliers partout en ville, lorsquune petite entreprise ferme ses portes, nous

proposons dabord de voir si une activité ne peut sy implanter. Car la situation du

petit commerce est aussi liée au fait que Romainville devient une ville dortoir.

Certes, dans les années futures, les transports peuvent favoriser limplantation de

commerces. Mais rien nest automatique, il suffit daller voir du côté de la Mairie

des Lilas pour voir les changements intervenus en quelques années.

 

33. Nous nous engageons à élaborer un nouveau Plan Local dUrbanisme qui, de

notre point de vue, doit faire lobjet de vrais débats. Aujourdhui, on sen tient

davantage à la technicité plutôt que dexprimer clairement quelles seront les

retombées concrètes en matière daménagement. Cest une manière de faire qui

écarte la population du débat ainsi réservé à quelques spécialistes et initiés. Sil

Faut , certes, que ce débat soit clos par une enquête dutilité publique, le plus

important cest ce qu’exprimeront les habitants sur la base dinformations claires

et compréhensibles par le plus grand nombre. Lère de la technocratie doit être

dépassée.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofia Dauvergne - dans Élections municipales
commenter cet article

commentaires