Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

28 mars 2006 2 28 /03 /mars /2006 16:57

Aujourd’hui le 28/03 à 17h35 le Grain de Sel Nº 5

n’est toujours pas distribué !

 

Un Emel a été envoyé pour une demande d’information à ce sujet, pas de réponse.

 

Le Nº 5 fera-t-il comme le Grain de Sel Nº 4 ? Celui-ci a été retenu en mairie pendant env. 2 mois ! Paraît-il que ce n’est la faute de personne, juste une incompréhension ?

 

Mais il y avait eu des conversations téléphoniques demandant la reprise du texte, certain passage ne plaisait pas ; d'ailleurs, un passage a été supprimé. Il concerne la réfection de la rue Marcel Ethis, des participants à la réunion de quartier disaient qu’elle avait été refaite pour facilité l’installation de l’entreprise VAS (voyage autocar service).

 

Faut-il rire ?

Repost 0
Published by maurice - dans Grain de Sel
commenter cet article
26 mars 2006 7 26 /03 /mars /2006 23:00

Réunion inter quartier du 22/03/2006 à 19h30

à Jacques Brel

 

Arrivé à la réunion en compagnie de Guy Worms que j’ai emmené, il y avait de présent à ce moment-là : Violaine et Christophe Baye qui étaient entrain d’installer la salle (chaises et tables) il y avait aussi Asma gasri mais je ne l’ai vue que par la suite.

Les 3 co sont arrivé peut de temps après, ils étaient trois, les représentants du centre sont arrivés peut après le début avec l’élu référant, les membres du quartier du centre ont dit qu’il était surpris d’avoir eu hier soir l’info qu’il y avait une réunion ce soir, qu’il n’étaient au courant de pas grand-chose vu qu’ils avaient été élus la veille, et, qu’il faudrait refaire une réunion plus tard sur le même thème.

Serge Chédoseau env. ¼ H plus tard puis env. 1/2 h après d’autres membres… ne sais plus d’où ils étaient ; mais un de la CNL.

 

Les membres du quartier du centre ont été surpris que cela la réunion soit « formelle », car chacun s’écoutait en ne s’interrompons pas. Je leurs ait dit d’attendre cela n’allait pas durer !

Effectivement, la cacophonie a été là comme d’ab. Avec des propos prononcés de manières très vives au point que Christophe m’a d’ailleurs demandé d’être plus calme ; mais je n’étais pas le seul loin de là.

Les 3 co ont demandé à ce que les élections des conseils de quartiers soient faites toutes les 4 en même temps, ce qui avait été déjà demandé il y a env. 2 ans en mairie dans la salle des commissions, donc approuvés par d’autres participants.

 

Le fait que Violaine ne soit pas remplacée lorsqu’elle est en stage ou vacances, pose beaucoup de problèmes, de nombreux intervenants ont été très critiques sur ce sujet, expl. Le quartier des Grands-Champs attend toujours depuis le 02/03 date ou il a été communiqué à Violaine, l’impression et la distribution du Grain de Sel Nº 5.

 

À part Christophe Baye qui a parlé trop longtemps à mon goût et trop longtemps à chaque fois, pas grand-chose de nouveau que nous ayons appris.

 

Nous nous sommes quittés vers 20h45 alors qu’il était convenu au début de la réunion de ne pas aller au-delà de 21h.

Ce n’a pas été une fin de réunion en commun accord, mais une bonne partie des participants en avait assez. (Marre, serai plus vrai) un puis un autres participants ce levait discutait à part, et ainsi de suite.

 

Repost 0
Published by maurice - dans lesgrands-champs
commenter cet article
9 mars 2006 4 09 /03 /mars /2006 00:00

Rue Irène Joliot Curie

 
La rue Irène Joliot Curie n’a pas été refaite depuis sa construction dans le milieu des années 50, lors de sa construction le revêtement avait une dominante de couleur rouge et, a eu un nom dans le début des années 60 suite à une demande de 2 riverains auprès du député de l’époque.

Entre-temps et après, les habitants du quartier l’appelaient : la rue rouge OU la rue nouvelle.

Elle a été regoudronnée, les trottoirs refaits par au moins deux fois, les lignes électriques enterrées, les lignes téléphonies sont toujours aériennes.

Pour respecter ses engagements de « NON exportations de nuisances » suite à la mise en sens unique partiel de la rue Benfleet, la mairie a mis la rue en sens unique à la demande des riverains qui se plaignaient de l’augmentation de trafic de véhicules ; cela à duré 15 jours, de nombreux automobilistes passaient en contournant la barrière mise en place et, ou il y  avait de fixé un panneau de sens interdit. Pour certains, ils descendaient pour pousser cette barrière.

 Devant les faits et les plaintes des habitants, ce sens interdit a été enlevé un matin sans en avertir personne, un tract de la Maire a été distribué dans l’après-midi dans les boîtes aux lettres pour donner l’explication de cette suppression (non-civilités de certains), en s’engagent à trouver un autre moyen pour respecter son engagement au sujet de la suppression des nuisances. Toujours en attente au mois de mars 2006.

Et, pendant ce temps, les maisons tremblent, les murs de clôture se lézardent et les camions, qui ne doivent pas passer dans la rue avant le matin 10h, passent à toutes heures, jour et nuit.

 Depuis que la rue Benfleet est en sens unique, en partie, elle est devenue

« Très dangereuses, nous avons failli être renversées à plusieurs reprises ! »

Propos tenu par un employé municipal lors de la réunion à la cantine Barbusse au mois d’octobre 2005, en vue de la réfection de cette rue.

 Il y a eu cinq propriétaires de parcelles qui sont venus, neuf personnes en tout ; plus Mme le Maire Mr Champion et un responsable de la voirie ou, des travaux sur voirie.

Il nous a été présenté une solution de réfection comportant trois chicanes qui obligeront les véhicules à passer en alternance sur UN coté de la rue et gêneront le passage des camions au point de détourner (espérons-le), élargissements des trottoirs, nouvel éclairage, potelets pour empêcher les véhicules de stationner sur les trottoirs et, enterrement des lignes téléphoniques.

 Un habitant a fait remarquer qu’il sera bien de refaire la rue comme les rue de Paris ou Saint-Germain, c'est-à-dire avec un caniveau central, car, comme ça les passants ne serai pas éclaboussés par le passage des véhicules lorsqu’il pleut ; le responsable a répondu : les trottoirs sont large, les passants auront 1m30 au moins pour marcher, pas de risque.

Il lui a été fait remarqué que les passants ne marchaient pas le long des murs de propriétés !

Décision : trottoirs classiques maintenus.

 

Il a été demandé qu’il y ait des potelets qui ne soient pas en fonte, la fonte est cassante et ceux posés par ex. rue de Paris ont été pour beaucoup brisés.

Ce sera des potelets en fers, comme ceux qui remplacent ceux en fonte lorsqu’ils sont cassés.

Pour les sorties entrées de véhicules, bateaux, il a été demandé comme pour les limites de stationnements, des poteaux, car, lorsqu’une personne se gare, il ne voit pas le potelet et, le percute plus ou moins fort ; la différence de prix entre poteaux et potelets est, semble-t-il, de 20 ou 30 € d’après l’info donnée lors de la réunion, cela ne sera pas beaucoup plus onéreux.

Des potelets seront mis sur les chicanes pour qu’elles soient visibles la nuit.

Demande que les trottoirs ne soient pas trop en pente et, surtout les bateaux, comme ceux de la rue Benfleet qui par ex, sur la partie en face de Panotel est tellement inclinée que certains piétons qui sont valide, marche sur la chaussée.

Autre demande, que les potelets ne soit pas aussi éloignés du bord du trottoir que ceux de la  rue Benfleet, qui sont à env. 20 Cm du bord du trottoir, cela réduit ce trottoir d’autant et, gêne le croisement des poussettes d’enfant ou poussettes de marché.

 Demande que le nouvel éclairage n’éclaire pas les propriétés, jardin ou habitations, comme les rues refaites dans le quartier du centre. Paraît-il que ce n’est pas vrai, le nouvel éclairage n’est pas gênant, car il y a un réflecteur.

Les habitants des rues de Paris et Saint-Germain ne sont pas de cet avis !

 La couleur de la chaussée et des trottoirs à été débattu, la majorité des habitants ne veulent pas de trottoirs avec des cailloux apparents par ex : rue Benfleet, trop glissants lorsqu’il fait humide ; pour la chaussée, pas de raison que cela soir différent des autres rues refaites, harmonisons les voies de Romainville, enrobées avec des cailloux apparents et, antidérapants et anti-ornières. Les véhicules risquant de la faire glisser, la chaussée, et de déraper.

 Le mois suivant il devait y avoir de mis, des plots simulant les trois chicanes qui vont être mises pour ralentir la circulation.

Nous sommes a mis mars, et il n’y a toujours rien eu de fait.

 Les travaux de réfection devaient commencer au mois de mars !

 

Repost 0
Published by maurice - dans Noms de rues
commenter cet article
7 mars 2006 2 07 /03 /mars /2006 00:00

Présentation du budget 2006

Dans le préau de l’école fraternité

 

La présentation du budget c’est fait sur les quartiers des bas-pays, des 3 communes/les Ormes et du centre.

Cette présentation a commencé par une vidéo rappelant les travaux faits et ceux prévus, mais pas encore votés quant aux budgets.

Lors de cette présentation, la maire et une élue ont fait remarquer, graphisme à l’appui : grâce à la renégociation des crédits, la municipalité est très peu endettée et d’après le graphisme c’est flagrant, de plus, c’est vérifiable sur un site gouvernemental nous a dit la maire.

 D’après plusieurs participants, cela ressemblait à une campagne électorale.

 Un participant a eu une altercation avec Mme Valls au sujet  du foncier.

Dans sa présentation genre publicité de" film cinéma " Mme Walls disait que le foncier était actuellement à des prix dépassant toute possibilité d'acquisition par la ville  pour pouvoir construire des logements sociaux dans le cadre de ORU de Cachin.

Ce participant lui a donc posé la question : Pourquoi avoir presque donné à Tarralia le terrain de plus de 5 160 m2 à un prix moitié moins cher que le prix estimé de l'INSEE soit

2 857 106,97 € au lieu de 1 450 000 € vendu à Tarralia "promoteur social prive" comme s’il y avait des promoteurs sociaux !!!
Et là, Mme Walls a répondu qu'elle savait ce qu’il pensait,  ce participant l’a immédiatement interrompue en lui interdisant de penser pour lui. Et, il est parti sans écouter les excuses que lui présentait Mme le Maire.

Ensuite, un autre participant a demandé : est-il prévu d’en faire une au quartier des Grands-Champs ?

 La réponse a été NON !!

 Plusieurs élus, et des participants favorables à la municipalité, ont été très virulents envers ce participant en disant : vous pouvez vous déplacer, nous le faisons bien ! Vous voulez tout à votre porte !

Lorsque ce participant à dit : à chaque fois c’est pareil, le quartier des Grands-Champ est laissé de coté et, lorsque nous vous demandons pourquoi il n’y aura pas d’écrivain public, de point informatique, etc. comme pour les 3 autres quartiers, vous avez toujours la même réponse : vous pouvez vous déplacer au quartier du centre ou à Mandela.

 Après cet échange de propos, le Maire envisage de faire la présentation du prochain budget aux Grands-Champ à la place du centre ou 3 communes.

 Il n’est pas normal que sur 4 quartiers, il y en ait 1 qui soit laissé de côté !

 Là, une élue a dit : c’est toujours les mêmes qui ne sont pas contents !

Ce à quoi le participant a dit : nous sommes plusieurs dans le quartier des Grands-Champ à penser comme moi !

 Les autres questions n’ont pas apporté grand-chose à ce que nous savions déjà.

 

Repost 0
Published by maurice - dans lesgrands-champs
commenter cet article
4 mars 2006 6 04 /03 /mars /2006 08:44
 

N° 5 Février 2006         

Vous pouvez consulter ce compte-rendu à l’adresse suivante :
http://lesgrands-champs.over-blog.com/
Journal du conseil de quartier des Grands champs.
Compte rendu du conseil du 22 février 2006.

Etaient présent :
Le bureau composé de Mrs. Worms, Puault, Chedozeau.
Madame Violaine Tusseau  coordinatrice des conseils de quartiers de la ville, Tél. 0148919195.
Les élus municipaux sont excusés pour conseil municipal reporté.
Et une dizaine d’habitants.

Nous avons débattu des propositions faites par le bureau sur les sujets suivants :

Emplacement des panneaux d’expressions libres.
Monsieur Maurice Puault a depuis deux ans recherchés la solution du meilleur emplacement pour la visibilité, donc l’information.
Il a rencontré la conseillère municipale Mme. Van Der Poele ainsi que 2 employés municipaux, qui lui a communiqué un plan définitif sur les emplacements des 23 panneaux de prévu pour tout Romainville, il y a eu débat, puis ils sont allés voir sur place la faisabilité des emplacements et certains ont été déplacés. Il y en aura 5 dont 2 partagés avec le quartier du centre.
Les panneaux existants seront changés pour des plus petits et seront à côté des panneaux administratifs. Nous regrettons la non-discussion avec les habitants.

Jeux de société :
Nous organisons toutes les 3 semaines le samedi à 15h, les participants souhaiteraient une tous les quinze jours à 14h, ce qui sera adopté si validé à la prochaine réunion

Fête de printemps :
La question est posée, en voulez-vous une ? La datte retenue mit mai avec accord des habitants présents. Nous ferons des propositions sur ce qui peut se faire, dans le but de rencontrer et de débattre ensemble sur les préoccupations des habitants du quartier, dans une ambiance de fête de musique et de gaîté. Nous souhaitons vivement la participation de la jeunesse qui peut nous éclairer sur les améliorations qu’ils désirent.

Information sur, TAG, GRAFITIS, DEJECTIONS CANINES :
Une réunion demandée par le Président M Worms a eu lieu avec M Cukier, Me. Liéto et la direction du service de nettoyage municipal. Elle s’avère plutôt décevante, pourquoi ?
Nous demandions un lavage plus intensif des trottoirs, réponse : pas de moyens pour augmenter les passages.
Les « canisettes », estimation 9 000€ ( ?) et la moto crottes 15 000 € sont trop coûteuses.
Pour les « TAGS » le nettoyage gratuit est en place il suffit d’appeler se numéro en Mairie  01 49 20 93 94  pour un nettoyage de ses propres « TAGS » et non ceux des voisins.
Circulation et sécurité dans le quartier :
Le Président Mr. Worms nous à présenter un plan qui détermine l’emplacement de miroirs dans les carrefours dangereux en accord avec la ville. 14 Miroirs seraient mis en place. Le coût d’un miroir serait de 400 € ( ?), prit en charge tout ou partit par le quartier.
Une proposition de ralentisseurs aux normes européennes a été abordée et reste à décider, le coup est également important.

Questions diverses : Paroles aux Habitants :
 Une remarque importante sur le stop au carrefour de la rue de Benfleet et Oradour, ce stop devrait être placé sur la rue Oradour au lieu de la rue principale Benfleet. Une proposition a été faite lors d’une réunion avec Mr Cukier : Inscrire au sol, de manière visible d’un véhicule « STOP » devant le marquage au sol.
Le plan de circulation ne peut en aucun cas être décidé sans la participation des habitants du quartier.  Le secteur des écoles Barbusse, Charcot et maternelle sont la démonstration d’une décision arbitraire, du sens unique (100ml) de la rue de Benfleet qui ne cré que des inconvénients dangereux pour la population que ce soit enfants ou autres, et la surcharge de véhicules dans la rue Irène Joliot-Curie, avec embouteillage sur le BL Barbusse.
Nos protestations de l’époque n’ont pas été entendues et nous subissons.
Diverses propositions ont été abordées à ce sujet et nous en tiendrons compte pour le future.
La vitesse de 30 Km/h n’est absolument pas respectée, les ralentisseurs semblent utiles.
Les poubelles restent constamment sur certains trottoirs, c’est interdit, mais aucune remarque ne semble faite au propriétaire ce qui gêne la circulation piétonne dans beaucoup de rues de notre quartier. Une remarque a été faite à ce sujet : des poubelles sont parfois trop grandes par rapport aux nombres d’habitants concernés.

Notre conseil de quartier :
Le 19 novembre, les élections des représentants des habitants, ont eu lieu :
Résultat : 
Inscrit  : 5725 Habitants ce qui représente le nombre de votants.
Votants : 15
Élus : 6 Membres du bureau, actuellement 1 a démissionné pour des raisons personnelles.
Président : Mr Guy WORMS, à la majorité des votants.
Nous pouvons constater le désintéressement de la population à notre conseil de quartier. Étant nouveau, ce n’est pas désespérant.

Qu’est-ce qu’un CONSEIL DE QUARTIER ?
Nous pouvons rappeler : c’est une assemblée des habitants du quartier ouverte à tous.
Cette assemblée se réunit pour élaborer et réaliser des projets dans le but d’améliorer la vie dans le quartier, et de créer un lien entre les habitants.
Nous constatons que beaucoup d’entre vous, critique à juste titre, ont des idées, des propositions, ce conseil est là justement pour trouver les moyens et les proposer au conseil municipal, de participer, de débattre, de nous écouter et nous entendre pour satisfaire nos demandes, dans la mesure du possible, tout cela dans la plus grande liberté et transparente, ce qui n’est pas un vain mot.

Ne « marmonnez » pas dans votre coin, venez vous exprimer en toute liberté, sans contrainte.
Repost 0
Published by maurice - dans Grain de Sel
commenter cet article
2 mars 2006 4 02 /03 /mars /2006 18:49

Compte-rendu de la réunion avec

Mme Van De Poele

 

 

 au sujet des panneaux d’expressions libres.

 

 

Arrivé vers 09h05 dans la salle d’attente.

 

Début de la réunion vers 09h15.

Étaient présent : Mme Van De Poele conseillère municipale déléguée chargée du cadre urbain, deux personnes travaillant pour la ville, Violaine et moi. Serge Chédoseau était attendu, mais ce n’était pas sûr qu’il puisse venir; il n’est pas venu, car il avait un RDV à Noisy le sec vers 09h.

 

Avant que la séance commence, Violaine m’a donné cinq chartes que je lui avais réclamées, mais en envoie par la poste, pour être sûr d’avoir celle en vigueur.

Van De Poele a parlé un peu de tout en attendant Serge, je lui ai dit que ce n’était pas la peine, il prendrait la réunion là où elle serait.

L’idée de mettre des panneaux d’expressions libres a été émise il y a au moins 2 ans.

 

Et les emplacements ont été définis depuis environ 2 ans.

Ce n’est donc pas une idée nouvelle !

Mme Van De Poele a dit qu’elle avait fait avec ses services sur un plan du quartier des Grands-Champs et de Romainville en format A3, des symboles pour les panneaux qui allaient être déplacés, ceux qui seraient implantés et autres.

 

Je n’avais pas prévu de parler des panneaux, resservant cela pour la réunion de quartiers avec les habitants et des élus pour qu’ils donnent leurs avis.

 

Cette réunion avait été demandée par Mme Van De Poele depuis le mois d’avril 2005, mais n’avait pas été diffusée par les responsables du quartier du moment aux autres membres, ce qui fait que nous nous demandions pourquoi nos demandes, à ce sujet, n’étaient pas prises en compte.

Au vu des plans, j’ai compris qu’en mairie il avait eu raison d’agir ainsi ; il va y avoir 23 panneaux d’expression libre, autant que de panneaux administratifs, ils seront d’ailleurs presque toujours l’un à côté de l’autre. Les panneaux seront plus petits.

 

Il à été demandé de sécuriser les panneaux au sujet de l’affichage sauvage, comme par ex. : mettre un grillage devant, ce n’est pas faisable car les habitants ne pourraient pas mettre d’affiches eux-mêmes, ce qui est aussi le but.

 

Il y a des panneaux qui ont suscités pas mal de discutions, car il faut tenir compte des futurs aménagements que la municipalité va faire, celui de la rue de la République presque en face du magasin d’ATAC OU du futur emplacement du CMS (centre municipal de santé) ex dispensaire municipal « Louise Michel », à la place de la clinique Paris Romainville, le panneau rue Pierre Curie OU rue Benfleet, rue Levasseur et la rue Émile Zola, vers le square Barbusse, au rond-point de la sortie de l’autoroute A3, Bl. Barbusse vers la place Carnot et vers le pont rue Jean Jaurès.

 

Après pas mal de discussion, nous nous sommes déplacés sur place pour visualiser les emplacements, là nous avons vu la différence entre les idées et la place disponible.

L’emplacement, Bl. Barbusse/place Carnot, est assé bien là ou il est actuellement entre les deux arrêts d’autobus 322 et 318 car le trottoir d’en face n’est pas assez large, à voir lorsqu’il y aura la station de tram et la sortie du métro. Ne pas rire au sujet du métro!!

Croisement Bl. Barbusse/rue Jean Jaurès, il n’est pas faisable d’en mettre un derrière la cabine téléphonique, il y a sur le côté de l’immeuble de la cité Jaurès, une fenêtre et une armoire  électrique; de l’autre côté là où il y a déjà un panneau d’affichage, cela gênerait la visibilité des automobilistes qui tournent rue Jean Jaurès vers la poste et à l’angle du square, il n’y a pas assez de place ; par contre au carrefour BL Barbusse rue des mares rue Irène Joliot-Curie, il y a de la place au bout du square derrière le banc qui est à coté de l’arrêt de bus.

 

Rue de la République à l’angle de la rue de la Résistance (rue courbe) il y a de la place à côté des armoires électriques, la corbeille à papiers sera déplacée. Cet emplacement est préférable à celui du carrefour rue Pierre Curie rue de la République, le futur CMS n’est pas connu dans son aspect. Alors la place…

 

Rue de la République vers la perception, il peut être déplacé pour être mis à la place d’un banc, qui sera lui-même mis… on verra. C’est en face du garage, là où il y avait une station-service.

 

Rue Benfleet à côté du restaurant asiatique, il sera à côté du panneau administratif. Cela ne semble pas poser de problème avec les nouveaux pavillons qui seront construits. (L’orée des sentes) 

Rue Pierre Curie à coté de la cabine téléphonique il y a aussi de la place, il n’y a pas de place au coin de la rue Levasseur rue Émile Zola, les trottoirs sont trop étroits.

 

Rond-point de la sortie d’autoroute, pas nécessaire de le garder, il est visible, mais pas de passage et surtout trop loin du bord de la rue pour que les automobilistes puissent lire, même brièvement ; et, comme il est derrière l’abribus, les passagers qui attendent ne feront peut-être pas le tour pour le lire, car ils prendraient le risque de louper le bus.

 

 
Au pont de l’A3 rue Jean Jaurès idem, pas assé de passage, mais, à la cité Thorez, en face de la rue Voltaire, lorsqu’il y aura la couverture de l’autoroute, il y aura du passage avec : les résidents de la cité et les habitants de pavillons du secteur.

 

 

 

Repost 0
2 mars 2006 4 02 /03 /mars /2006 14:02

Compte-rendu de la réunion jeux

Qui s’est déroulé le 25/02/2006

 

Le centre Croizat a été ouvert un peu avant 14h, il y avait une personne qui attendait.

Les autres participantes sont arrivées seules ou en groupe jusqu'à env. 14h15, il y a eu 8 participantes.

Les jeux se sont terminés vers 17h20 et un café, thé ou jus de fruits a été pris avec des gâteaux secs.

 En même temps, les participantes ont discuté de l’heure de début des jeux et de la fréquence des réunions ; elles ont approuvé les RDV tous les 15 jours et le début vers 14h.

La proposition d’une cafetière ou bouilloire a été approuvée, cela évitera l’apport de thermos.

Elles ont été d’accord pour qu’il y ait un meuble en vue de stocker les jeux.

 Les réunions se teindraient les 2em et 4em samedi du mois, soumis à approbation des services municipaux gérant le centre Croizat.

 La demande des clés, du centre Croizat, a été souhaitée et là aussi il y a besoin de l’approbation des services municipaux.

Une solution de rechange leur a été proposée : un membre du bureau ouvre le centre Croizat et les participantes iront mettre les clés dans sa boite aux lettres après avoir fermé le centre.

 Les participantes sont parties du centre vers 17h45.

 
Prochain RDV le 11 mars vers 14h.

Repost 0
Published by maurice - dans Jeux
commenter cet article
1 mars 2006 3 01 /03 /mars /2006 00:00

Rue de Benfleet


 

 

 

La rue de Benfleet est en sens unique dans le sens carrefour Branly (rond-point sorti d’autoroute) rue de la république, à la suite de la demande de quelques habitants.

Une pétition a été faite de leurs parts réclamant des mesures pour qu’il y ait moins de nuisances dans cette rue ; pas de mettre la rue en sens unique.

 

De nombreuses réunions ont été faites en mairie et une dans le préau de l’école Charcot réunissant plus de 150 personnes, pour évoquer les moyens qui pourraient être mises en œuvres pour diminuer ces nuisances. Ça a été un beau bordel ! Tout le monde avait une/des solutions à donner et, en voulant parler le premier.

 

De nombreuses solutions plus ou moins réalistes ont été proposées, dont certaines allaient jusqu’à faire de cette partie du quartier une zone ou il aurait été très difficile de circuler, comme c’est d’ailleurs le ca en partit, suite au nombreux sens unique mis un peu n’importe comment. Et surtout, il y avait à prendre en compte le magasin ATAC, il ne fallait pas qu’il perde des clients, ou le moins possible.

 

Dans les dernières réunions, les élus ce sont engagés à ce qu’il n’y ait pas de nuisances exportées dans les autres rues si, il y avait un sens unique d’installer dans cette rue.

 

 


Un plan comportant plusieurs solutions de réfections de la rue et trottoir a été présenté, il y avait 4 solutions, et lors de la sélection, Mme le Maire a redit : il n’y aura pas de nuisances exportées dans les autres rues !

Et, pour que cela coûte moins cher à la commune, il y aura une piste cyclable entre le carrefour Branly et le carrefour de la rue de la république, ce que plusieurs participants se rappellent. Ce qui s’est traduit part : carrefour Branly et celui de la rue d’Oradour sur Glane !

 

Une piste cyclable sur env. 80 m… n’est pas compris par de nombreux habitants, cela ressemble à vouloir favoriser certains riverains de cette rue ! D'ailleurs, ces riverains s’en plaignent, ils ont dit lors d’une réunion du conseil de quartier des Grands-Champ : nous nous sentons utiliser, nous n’avons jamais demandé ce sens unique !!

 

Cela a coûté moins cher à la commune, car il y a eu participation de la région, mais la région n’a pas l’autorisation d’émettre de la monnaie, donc les Romainvillois payent, moins, mais paye quand même.

 

 

Un feu tricolore a été installé pour un passage piéton à la sortie de l’école Charcot et un stop env. 7/8 m plus loin à l’intersection avec la rue d’Oradour. Comment peut-on valider une telle réalisation ? La moindre attention permet de se rendre compte de cette aberration, un feu tricolore faisant les deux (carrefour ET sortie d’école) aurait été beaucoup plus logique.

 

 

Lors d'une réunion en mairie, une participante a demandé : qui s’est plaint de nuisances ?

Un élu à répondu : il y a une pétition de 350 noms qui est consultable en mairie !

 


Cette pétition n’est pas consultable en mairie !

 

 


Il a été demandé a plusieurs reprise en mairie, par téléphone, de pouvoir la consulter, et après avoir eu plusieurs interlocuteurs où les réponses allaient de : pas connaissance de cette pétition à, pétition inconnue, il a été dit : elle est en préfecture, c’est un élu qui nous l’a dit.

Un courrier a été fait au préfet lui demandant de pouvoir la consulter, et remise en main propre à un huissier, la réponse est toujours attendue.

 

Des barrières et potelets ont été mis, mais trop en retraient par rapport au bord du trottoir, ce qui fait que des poussettes pour enfants ou de marché ne peuvent pas se croiser sans faire très attention.

De plus, les trottoirs sont très en pantes, surtout aux endroits de sortie de véhicules, un rebord env. 5/6 Cm comme la jonction avec la chaussée n’aura pas gêné les véhicules ; des habitants marchent sur la rue par endroits.

Les ralentisseurs sont peut-être aux normes européennes, mais ils sont inefficaces ; ce qui fait que très peut de véhicule ralentisse en les franchissant, pour certains les 70/80 Km/h ne sont pas rares. Comme avant !

 

Repost 0
26 février 2006 7 26 /02 /février /2006 11:05


Un peu d’histoire

 

 Autrefois, il y avait 2 mares, d’après ce que j’en sais actuellement. La petite mare et la grande mare.
La grande mare était env. là où est l’école Chaplin, rue Jean Jaurès et la petite à peut près à la place du centre Croizat, même rue

L’école Barbusse/ Charcot, qui est construite sur 210 pilotis d’env. 1Om de profondeur.
Le nom de Barbusse lui a été donné en l’honneur de l’écrivain Henri Barbusse (1873/1935), Jean-Baptiste Charcot (1867-1936), médecin, explorateur des zones polaires.

 

Dans la rue Benfleet, qui s’appelait avant rue du Gl Gallieni, il y avait un ruisseau qui coulait, lorsqu’il pleuvait beaucoup, un trop-plein en quelque sorte. Il venait de là où a été construite l’école Charcot.

 

Dans certaine propriété, il y avait, il y a d’ailleurs toujours pour certaines, des puits et ils ne sont jamais à sec, la nappe phréatique est par endroits à env. 1m50

 
Vers le milieu des années 1950, il a tellement plu, que certaines dalles qui sont sur le dessus des puits, se sont soulevées.
Lorsque l’autoroute a été construite la/les entreprise à du utiliser des pompes pour évacué l’eau qui remplissait les excavations faites pour le creusement du passage de l’autoroute. Une eau verdâtre qui revenait très rapidement d’un jour sur l’autre, cela ressemblait à des mares ! (Eh oui ! le nom du quartier est bien donné)

L’immeuble ou est l’ANPE à une pompe en sous-sol qui fonctionne automatiquement, par intermittence, pour évacuer l’eau qui suinte, d’ailleurs lorsque l’immeuble a été construit, il y a eu des problèmes dû à l’eau qui s’accumulait dans les excavations. Le même problème est arrivé lors de la construction de l’autoroute. Une eau verdâtre s’accumule dans les trous.

Le quartier à commencer à changer vers le milieu des années 1950, comme le reste de Romainville.

 

La construction de l’autoroute l’a énormément modifié en suppriment de nombreuses entreprises, comme Pourtier et les biscottes Pelletier, et de nombreux pavillons.

Les cités ont été pour la plupart construites sur les emplacements de champs.

 

Informez-moi de vos souvenirs,

je les mettrais en ligne.

 



Repost 0
Published by maurice - dans Histoires
commenter cet article
24 février 2006 5 24 /02 /février /2006 16:15

Pourquoi ce nom

 Le quartier des grands champs comporte aussi le quartier des mares, des Noyers et d'autres, mais je n'ai pas pour l'instant leurs noms.

 

  Le nom de grands-champs a été choisi par quelques habitants du quartier, car, d'après eux, appeler le quartier « les mares » sera péjoratif, DIXIT : car autrefois c’était les pauvres qui habitaient ce genre de quartiers.

 

Le nom de grands-champs a été choisi par habitants du quartier, car, d'après eux, appeler le quartier « les mares » sera péjoratif, DIXIT 

 C’est anormal, car il n’y a rien dans le quartier qui porte ce nom ; alors que « les mares » OUI, la cité des mares, la rue des mares et la station d’autobus 322 « les mares », la sente des mares.
Sur un plan de 1895 ce quartier est indiqué contrairement à ce que disaient ses personnes. (Il n’y a pas de quartier des mares, sur aucun plan)

 

C’est anormal, car il n’y a rien dans le quartier qui porte ce nom ; alors que « les mares » OUI, la cité des mares, la rue des mares et la station d’autobus 322 « les mares », la sente des mares.Sur un plan de 1895 ce quartier est indiqué contrairement à ce que disaient ses personnes. (Il n’y a pas de quartier des mares, sur aucun plan)

 De plus, la rue Jean Jaurès s’appelait « chemin de la mare ».

 D’autant plus que dans le quartier, de nombreuses personnes qui y habitent depuis longtemps sont attachées à ce nom de quartier.

 

 D’ailleurs, lorsque j’en ai l’occasion, je dis que j’habite le quartier des mares !!

 



 

Repost 0
Published by maurice - dans Histoires
commenter cet article