Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ? Ne rien publier de ce blogue sans en avoir eu l’autorisation
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 06:22

 

Compte-rendu réunion du 18 janvier - Notre place sacrifiée ...

ROMAINVILLE France

 

Bonjour,

C’est un succès de la mobilisation citoyenne romainvilloise ! De 130 à147 personnes ont été présentes dans le public lors de la réunion du mercredi 18 janvier à l’Hôtel de Ville. Et comme l’a si bien dit une habitante, longtemps applaudie, pourquoi sacrifier notre cœur de ville, lieu de rencontre, de respiration et de mixité à la construction d’une centaine de logements, alors que de nombreux programmes sont déjà en cours partout dans la ville ?

L’architecture, ce n’était pas le sujet de cet atelier urbain consacré aux espaces publics, nous a indiqué l’équipe municipale. Sous ce prétexte, aucune vue d’ensemble montrant le nouvel espace public avec ses immeubles n’a été présentée. Pourquoi ne pas les montrer ?

Quelques arbres en plus, quelques jeux pour enfants (0-3 ans) ont été ajoutés depuis un an à ce projet importé et ficelé depuis 2008, alors que l’urbanisme a beaucoup évolué ailleurs et que les habitants se sont exprimés sur ce projet via la pétition ! Les espaces publics que l’on nous montre sont petits, fragmentés et encore diminués par l’installation des équipements (grilles du métro sur l’espace choisi comme central, sortie de parking en face du conservatoire, bouches à ordures à côté des terrasses de café).

Aucune réponse précise et objectivée n’a été donnée aux questions des citoyens sur :
- les pistes cyclables, la sécurité des piétons et vélos, la piétonisation et la circulation
- l’ensoleillement, les courants d’air, les sols,
- les transitions et l’ouverture vers les quartiers Cachin, Gagarine, le village,
- la mixité des usages et des usagers,
- les équipements pour les jeunes et les adolescents,
- l’implantation, l’accessibilité et l’attractivité pour les commerçants et les professionnels
- les échéances et le phasage des travaux en lien avec l’arrivée du métro.

Voici les dimensions annoncées :
- la demi-lune actuelle avec la fontaine est de 800 m2, la demi-lune prévue de l’autre côté de cette « Grand’Place » est seulement de 200 m2,
- l’espace devant le Cantalou est de 931 m2 auxquels il faut retrancher les 200 m2 de trottoir et les grilles d’évacuation et d’aération du métro (dimensions non précisées),
- le square à l’arrière de l’immeuble de la phase III est de 780m2 avec une halle de 36 m2,
- Les hauteurs : 8 étages pour la phase II, de 4 à 7 pour la phase III, angle avenue Wilson/avenue de Verdun – (hauteurs non précisées)


Le cœur de ville appartient à tous les Romainvillois. Depuis toutes ces années, ils auraient dus être massivement informés voir consultés sur ce projet ! Cette 2e réunion s’est encore déroulée de manière frontale (présentation par les élus, architecte et paysagiste puis questions du public) alors qu’un atelier urbain est censé proposer des options et faire travailler le public dessus. Des images nous montrant la high line de New York et une évocation de Barcelone ont été présentées, faisant ressortir, encore davantage, les différences avec ce projet.

Nous ne reviendrons pas sur les invectives des élus lors de cette réunion, des conseils municipaux ou sur leur page FB, elles ne sont destinées qu’à détourner l’attention des réflexions et actions à engager : vision de la ville de demain, qualité de vie, équilibre public/privé, adaptation de la ville aux changements climatiques et aux grands enjeux sociaux.

La réunion s’est achevée avec le public scandant, toutes lumières éteintes pour le faire partir, « On veut garder notre place » !

Restons mobilisés, soyons visibles et n’hésitons pas à partager sur les réseaux (#Romainville) !

Les associations ASVR, PER, Romainville-sur-Argile, Romainville Sud

-- -- --

 

Pour certains je vais être le vieux qui rabâche dans son coin, mais pour ceux qui étaient déjà à Romainville en 2001, souvenez-vous de ce que not’bon maire c’est engagé à faire si elle était élue (un des engagements), engament de la campagne électorale municipale : je ferai un référendum à la demande des habitants.

Prenons-la au mot (ça a déjà été fait sans succès, et ce, plusieurs fois) : demandons des référendums sur l’avenir de NOTRE ville !

Un élu administre la ville où il est élu pour le bien de ses administrés pas pour satisfaire son ego comme nous le voyons à Romainville depuis que ce maire est élu.

Réclamons des référendums !

 

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 19:02

 

 

Commentaires sur les propos du père François du 30 janvier 2015, de Paul et Maurice.

 

Les réflexions de Paul peuvent paraître pleines de « bons sens », d'altruisme voire de pragmatisme moderne au plus il part de son cas personnel que l'on ne peut envier. Cependant, son cas pas nouveau ; me rappelle mon vécu de jeunesse.

Dans les années 50, étudiant, je pratiquais le basket-ball et arbitrais au niveau régional. Certaines fois mon retour de province, n'ayant pas les moyens d'aller à l’hôtel, m'obligeait à dormir dans la salle d'attente de la gare, en attendant le premier train pour Paris.

Dès 4h30, je voyais arriver de nombreux voyageurs en partance pour Paris. Je compatissais à leur existence dans la situation du moment. (pas de logement, - abbé Pierre – pas d'emploi stable, niveau de vie médiocre … )

Depuis la délocalisation du monde ouvrier parisien, l'arrivée des rapatriés d'AFN a lancé la construction de cité hlm en banlieue parisienne.

Chaque ville s'est inscrite dans le mouvement. À Romainville, le maire communiste Pierre Kérautret, père de la 1ere colo de vacances en 1938, avait une vie sociale démocratique, de l'urbanisation de la ville et a « privilégié » le confort de ses habitants.

À Romainville, nul grand ensemble ne répond aux critiques de « cités de banlieue » tant décriées.

Romainville à cependant son slogan : quand une ville est aussi un village » qui à succédé à « bois perdu, cite parue ». Les Romainvillois étaient fiers de l’être et appréciaient cette vie conviviale et associative.

Depuis, la spéculation immobilière a vampirisé notre ville. Pour les anciens Romainvillois qui assistent impuissants (pour le moment) à la ghettoïsation dans ses nouvelles constructions (dans la majorité sur d'anciens sites d’activités ou industriels, le casernement des résidences, de la boulangerie rue Carnot, de Nokia, de la démolition de la résidence pour personnes âgées Pierre Kérautret ainsi que de la salle Marcel Paul à côté, les « nouveaux clapiers » rue Benfleet) … et ceux à venir !

Sans être expert, on peut annoncer dès a présent la transformation de ces constructions en taudis dans les décennies à venir (voir ce qu'il c'est passé à Montfermeil et Clichy-sous-Bois)

En ce qui concerne la préservation de nos campagnes, lire « Mickey l'arnaque de Gilles Smadja édition messidor.

En ce qui concerne « Gagarine », on peut être indigné du projet ourdi par une municipalité (« cornaquée » par des promoteurs) et la très grande majorité des habitants le sont aussi.

Des experts, il y en a de nombreux en tous genres. En 1980, ceux qui nous pronostiquaient un an 2000 endémique ont disparu de l'horizon ou peut-être nous des aujourd'hui d'attendre toujours au nom de l’efficacité économique.

La densification est une des théories du monde économiques défendues par le « monde financier »dont l'objectif est de rentable est d’élargir les espaces en concentrant les populations d’où le projet de Mehonesle Pari au Havre ?

On peut s'inscrire dans cette « logique « thatchérienne », mais l'on peut aussi revenir au « respect de l'humain » qui a toujours été la politique précédente municipalités de gauche à Romainville.

 

L'histoire de Gagarine s'inscrit dans cet humanisme.

Décidée dans les années 50, cette cité devait répondre à l'attente de famille nombreuse de l’époque, soutenue par une « amicale de mal logés ».

la cité fut terminée en 1970, moment ou les familles nombreuses ne se bousculaient plus pour ce type de logement, les enfants ayant relogés dans les nouvelles cités.

La direction de l'OPHLM se retrouva avec un parc de 800 logements, dont 450 de 4 et 5 pièces avec un loyer à la portée de leurs destinataires.

Il fut fait appel aux demandeurs de logements des classes moyennes pour les occuper. Aujourd'hui, la majorité de ses premiers habitants sont toujours là. Ce n'est pas le « paradis » se parle et la « convivialité » persiste malgré la dureté du temps.

La construction de Gagarine a été réaliste à l’époque ou l'on condamnait les hlm et certains envisageaient déjà la démolition des tours (la Courneuve, Vénissieux, St Étienne …) Le contre-pied a dont été pris en réalisant une « opération pilote » avec une dédensification (pas réduit) et un habitat dans un milieu écologique (habitat sans toit et végétalisé), mixité, religion, raciale, que le promoteur et direction municipale actuelle on en travers de la gorge.

La cite est à quelques minutes du centre-ville (mairie, commerces, etc.) se trouve à 10 min à pieds du métro « mairie des Lilas » et desservis par des lignes de bus : 129, 315 ; en conclusions, les arguments développés par chacun de nous montrant combien les « politiques » sont loin des préoccupations des Français !

 

Je partage entièrement l'opinion de Maurice qui a une connaissance et une implication dans la vie locale que je n'ai pas.

 

Pour conclure : devrons-nous priver les habitants de Gagarine de leur « bien-être » au prix d'une injustice sociale et politique nationale, approuver cette municipalité au service militant de promoteurs immobiliers ?

 

Signé : O. Clerc

 

 

(pour info à l'internaute qui me les a envoyés : j'ai un peu de retard pour publier ces propos, car j'ai eu un ennui informatique)

 

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 10:24

 

Père François

 

 Romainville, le 3 février 2011

Propos du père François,

 

 

Je suis curieux de nature (tant qu’on reste un peu « curieux » au bon sens du terme, on n’est pas encore trop vieux, au moins dans sa tête).

Je lis donc le blog des Grands Champs, qui me fait l’honneur de diffuser mes propos (que Maurice commente d’ailleurs en toute liberté).

Ce blog est ma seule source d’information sur la vie locale, 1) car je me refuse à lire le Parisien, qui ne vole vraiment pas assez haut et se borne en général, en ce qui concerne Romainville, à reprendre les positions de la maire Valls, en lui cirant les pompes au passage. 2)

C’est donc grâce à Maurice que j’ai appris que, le 30 janvier, avait été inaugurée, aux Lilas, une nouvelle église. 3)

Incontinent, je m’habille « en dimanche » et je prends la direction des Lilas, « pour aller dans son temple adorer l’éternel » (pour serge : c’est de Racine : Athalie).

Maurice ayant écrit que l’édifice est dépourvu de « campanile » 4), et sans ouvertures suffisantes pour faire jouer à la lumière le rôle qu’elle tenait dans nos anciennes cathédrales, je ne m’étonne donc pas de me trouver devant un bâtiment mastoc et moche.

Je cherche l’entrée et, ce faisant, je suis frappé par l’aspect sombre et rébarbatif de la bâtisse.

C’est alors que je réalise que je me trouve en réalité devant la pompe à merde 5), construction destinée à marquer le règne campionno-valsiste, et à le graver dans nos mémoires comme Vespasien le fit pour les Romains en créant les pissotières.

Allez voir ce considérable édifice avant de choisir votre candidat pour les cantonales.

C’est vraiment une horreur et on comprend de moins en moins l’obstination de la maire à enlaidir notre pauvre ville par une réalisation qui, au dire des experts, ne présente aucun intérêt, bien au contraire. 6)

Autour de la pompe s’étale la cité Respiro, qui tient ses promesses, en ce sens qu’elle est aussi affreuse que le donnaient à penser les premiers travaux. 7)

Grâce à elle, la pompe à merde apparaît un peu moins horrible.

En fait, nous avons là un blockhaus nul, environné de bâtiments d’habitation nuls, ce qui donne une espèce d’harmonie, nulle elle-même.

Pour vous rasséréner, vous pouvez aussi vous rendre aux Lilas, pour faire, dans la nouvelle église, une petite prière et demander au bon Dieu que la foudre céleste anéantisse d’un même coup la pompe et son environnement.

Je n’y suis pas allé moi-même et j’aimerais savoir ce que vous pensez du nouveau lieu de culte. 8)

Salut à tous

François Le Cornec

 

 

PS :

1° mon plus jeune fils m’a inscrit sur face book pour que je puisse accéder à des photos prises en Bretagne par un ami cher.

Je suis, depuis lors, le destinataire de toutes sortes de messages.

Je ne sais pas utiliser l’instrument, si bien que j’obtiens des résultats aussi surprenants qu’invraisemblables.

Je me retrouve par exemple « ami » de personnages dont j’ignore tout.

Cet outil est quelque chose de très naïf et de très malin.

Face book permet aussi à de petits rigolos, sous couvert de convivialité, de s’immiscer dans votre vie privée pour vous vendre leurs salades.

C’est ainsi que j’ai été contacté par un truc qui se baptise « neufcube assoc » qui vous renvoie à un autre truc dénommé MIR (made in Romainville).

On s’aperçoit à la lecture qu’il s’agit là d’un bulletin de propagande qui permet à la maire Valls de venir dans nos chaumières nous débiter ses sornettes, comme si son insipide journal municipal ne suffisait pas.

J’ai donc déclaré neuf cube « indésirable » et je vous invite à faire pareil. 9)

2° Nous avions dans le comité « Halte à la Pompe » un garçon nommé Steeve Baccarard , jeune homme dynamique et pugnace qui aspirait visiblement à prendre la tête de la contestation, jusqu’à saisir de notre problème le site internet media part.

D’abord ce n’est pas lui qui a été choisi pour mener notre barque.

Ensuite il a tout de suite, avec empressement, accepté la proposition de la maire Valls de se rendre au Portugal pour voir fonctionner une pompe à merde (alors qu’il était si facile, mais moins agréable de se renseigner en France).

Il ne nous a jamais fait le moindre compte rendu, mais, magie du voyage ou charmes de la maire, il est revenu de Lusitanie complètement transformée.

Le lion rugissant s’était transformé en agneau bêlant, ceci surtout sans la moindre explication ; dîtes-moi pourquoi et dîtes-moi surtout pourquoi la plupart des copropriétaires de Respiro, pourtant attirés par le duo Nexity-mairie dans un sale traquenard, ont subitement abandonné la lutte…. En échange de quoi ? Et pourquoi sans explication publique ? 10)

En tout cas (et c’est là où je voulais en venir), voilà qu’il se murmure aux abords de la mairie, que, aux prochaines élections municipales, l’ami Steeve pourrait figurer sur la liste du maire sortant.

Je ne veux pas y croire ; il n’y a pas de honte à ça, mais le « câble » serait quand même trop gros et Steeve, à qui je conserve toute mon estime bien qu’il se soit un peu trop hâté de demander à être radié de la liste de mes destinataires quand j’ai été la victime d’un provocateur de la droite extrême qui avait emprunté la liste de mes « abonnés » pour dire des conneries, Steeve, donc, ne pourrait pas descendre aussi bas ; c’est sans doute la paranoïa de mes informateurs et la mienne propre qui nous poussent à inventer des scenarii aussi invraisemblables et aussi immoraux.... 11)

 

---

 

Commentaires de Maurice

 

1) Tu ne pousses pas un peu ? Il y a pléthore de sites d'infos et de blogues.

2) Il est vrai que la journaliste qui fait des articles sur ce qu'il cette passe à Romainville a un comportement « douteux », il y a peu, j'ai fait un article en me posant la question : qui écrit les articles sur « le Parisien » ? Not'bon Maire OU la journaliste ? Et un lien avait été mis.

3) Je veux bien que cela soit une église, mais quelle horreur ? Cela fait plus blockhaus qu'autre chose. Honte à Mgr d'avoir validé un tel projet.

4) NON ! Il va être pourvu d'un « campanile », comme si, ils allaient faire à côté un centre commercial, les marchands du temple en quelque sorte.

5) Là, tu es plus que vache ! C'est glorifiant pour la pompe à merde, mais pour une église même très discutable au point de vue architecture...

6) Si, c'est tout à fait compréhensible, le tiroir-caisse, rien que le tiroir-caisse. La question est de savoir qui empoche.

7) Il est vrai que faire des murs en bétons armés recouverts de planches en faux bois... (J'ai fait des photos lors de sa construction, il n'y a pas besoin de faire des études d'archi. pour pondre ça !

8) D'autant plus, qu'un terrain instable peu très facilement se consolider, il y a des sociétés qui le font. Et en ce qui concerne l'église, sa réhabilitation a eu lieu contrairement au foyer Kérautret, mais la remise en état pouvait se faire, surtout pour construire ça !!

9) Surtout pas malheureux ! C'est un moyen de se tenir informé des futurs délires qui seront peut-être mis en branle. Sachons d'où vient le vent.

10) Et pourtant, ils (les copro. de Respiro) étaient très remontés contre cette centrale d'aspiration... au point que lors d'une réunion en mairie (dans la salle des fêtes) QUE pour eux, la société Anvac (la pompe) et le promoteur, il y avait des cries de leurs parts qui s'entendaient dans l'escalier qui est pour y aller ou l'étage. Et nous étions plusieurs à les entendre crier : REMBOURSER !!!

11) J'attends avec une certaine impatience d'en avoir la preuve, ce serait réellement, comme tu le dis, un câble ! Acheté pour se taire ? Attendons.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 13:37

 

 

  Ref marq sol Benfl 8 mai 1

 


Très bien ils étaient en grande partie effacés.

MAIS, pourquoi ne pas avoir mis, comme cela a été demandé lors de réunions en Mairie, une séparation physique comme par exemple rue de la république ?

À l'époque un élu nous avait dit que c'était dangereux, pourquoi est-ce fait ailleurs dans ce cas ?

Les personnes qui décident de les installer sont-elles inconscientes du danger que cela cause ?

La pose d'un séparateur « obligerait » les automobilistes à ralentir dans cette rue, car les vitesses excessives sont plus que courantes, elles sont tout le temps ! À moins que ce ne soit pour la livraison de farine ?

Mais là, de telles livraisons ne sont-elles pas interdites à partir de la voie publique ? Ne doivent-elles pas être faites à partir d'un lieu comme une cour ? Et là, il y en a une de cour derrière l'usine.

Deux poids deux mesure ?

Et les panneaux 30 km/h ne sont pas respectés, d'ailleurs, le savent-ils que la vitesse est limitée à cette vitesse ?

Et là, je pense à : que fait la police ?

N'a-t-elle pas été créée AUSSI pour ça ?

Il est vrai qu'autour du poste de police à la place Carnot le stationnement n'est pas respecté. Le double voir triple file n'est pas rare puisqu'il est journalier. Devant le poste de police ! Il faut réellement qu'il y ait un laxisme incroyable pour en arriver là !

Allez voir si vous doutez, mais vous ne devez pas et le savez ; peut-être même vous posez-vous aussi la question : pourquoi ne font-ils pas respecter la réglementation ?

OUI au fait, pourquoi ?

 


Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 11:58
 

 

 

Bien que rien de chez rien ne m'oblige a le faire, le droit de réponse ne concerne que la presse déclarée comme les journaux écrits, radio, TV, etc. les blogues n'en font pas partis ! Prendre mon blogue pour un média ayant cette importance est pour le moins déplacé OU mal informé. Et la référence au décret cité demande une lecture un peu plus attentive de la part de la personne qui y fait référence. À vous cher lecteur, de choisir.

De plus, je le passe, car Lotti confirme ce que François écrivait ! Il pour le moins amusant de lire sa prose cherchant à prouver le contraire de ce qu'écrivait François, et apportant les preuves que c'est vrai. Je l'ai écrit par ailleurs, mais s'il y en a d'autres du même tonneau... n'hésitez pas. (je ne vous appelle pas comme vous l'avez fait « mon cher », n'allons pas trop loin, ce serait faux derche)


Vous avez donc en dessous le texte que m'a envoyé Bruno Lotti essayant de ce disculper.

Bonne lecture... si vous ne l'avez pas encore fait puisqu'il (Lotti) a jugé bon de l'envoyer à une pléthore de Romainvillois !

 

(je le mets tel quel, sans aucune modification, lisez vous comprendrez)

 




François LE CORNEC a une nouvelle fois péché par incontinence en se prêtant à des allégations qui me mettent personnellement en cause ainsi que certains membres de ma famille.
  •  

     

    De tels procédés, qui s'inscrivent dans une longue succession d'écrits diffamatoires, prêteraient à sourire s'ils n'étaient le reflet d'un penchant morbide pour l'hallali et le lynchage en place publique. N'attendez surtout pas de François LE CORNEC qu'il traite des enjeux posés par le scrutin régional. Les transports collectifs, la recherche, la formation professionnelle, l'emploi, l'environnement, le développement économique, tout ça ne l'émeut guère. Il avoue d'ailleurs benoîtement n'aller voter que pour contenter l'un de ses  proches, ce qui ne l'empêche pas pour autant d'exhorter ses lecteurs à rejeter les listes présentées par le Parti socialiste. Il est vrai que le personnage n'en est pas à un paradoxe près, car après avoir été durant des années l'un des thuriféraires de Corinne VALLS, il s'est mué, tel un amoureux éconduit, en farouche opposant au Maire actuel – non sur des éléments programmatiques, ce qui serait son droit le plus strict– mais sur des aspects personnels, n'hésitant pas à colporter rumeurs malveillantes et insinuations macabres à l'encontre du Maire et de tout ceux qui l'entourent. Sa dernière marotte, c'est la collecte des déchets par pneumatique, qu'il appelle poétiquement « pompe à merde ». Je ne saurais que trop lui conseiller de prendre garde à ne point se faire aspirer...

     

    Par sa missive, en date du 10 mars dernier, François LE CORNEC est cependant allé trop loin. Il avait certes déjà flirté avec la ligne jaune en apportant sa contribution personnelle au mythe du complot maçonnique qui régirait selon lui Romainville, l'univers et sa périphérie. Aujourd'hui, un cap supplémentaire a été franchi par la diffusion de contre-vérités outrageusement mensongères visant ma propre famille et en particulier un dénommé Julien LOTTI dont l'état civil semble agacer.

     

    De telles allégations sont évidemment très graves car elles font planer l'ombre d'une prise illégale d'intérêt dans le cadre de la cession des terrains NOKIA à NEXITY, insinuant que ladite cession aurait été en partie conditionnée par le recrutement de mon jeune frère, ce qui relève à l'évidence du pur fantasme. En voici la preuve : après avoir préparé une licence de droit à l'université Paris II, Julien, qui souhaite opter pour un cycle de spécialisation, rejoint les 3 500 collaborateurs du groupe NEXITY dans le cadre d'un stage (juin-août 2004). Ce stage est non-rémunéré. A l'issue de celui-ci, il se voit proposer en accord avec son école et dans le cadre d'une formation en alternance de poursuivre chez NEXITY en tant que responsable de programme adjoint. Ce n'est qu'en septembre 2006, à l'issue d'une formation de deux ans et son diplôme de spécialisation en poche que lui est proposé un poste de responsable de programme. La cession de l'emprise NOKIA ayant été opérée courant 2008, celle-ci est donc postérieure de 4 années à l'entrée de Julien chez NEXITY. Les deux événements sont par conséquents en tous points déconnectés. Rappelons, pour clore le débat, que Julien n'a pas compétence à intervenir sur le dossier de Romainville puisqu’à ce jour l'essentiel de ses missions s'effectuent en province.

     

    Jamais en rade de formol, François Le CORNEC en vient ensuite à exhumer une « ténébreuse affaire » selon laquelle des appuis bienveillants auraient facilité mon embauche au sein des services communaux. Je reconnais très tranquillement avoir été embauché par la ville à temps plein entre juin et décembre 2004, avant de rejoindre le Conseil général. Non en tant qu'agent communal, comme le laisse penser FLC, mais en qualité de collaborateur politique, c'est à dire en application de l'article 110 de la loi du 26 janvier 1984. J'ai la faiblesse de penser que mon humble parcours confirme après coup ma légitimité à avoir exercé ce poste !

     

    Un mot enfin sur mon ex-maire adjoint de père. Jean-Claude LOTTI conserve non pas des intérêts sur la ville comme le claironne FLC, mais bien un intérêt pour la ville, celui de voir Romainville relever le défi du développement économique pour lequel il a tant oeuvré. 

     

    Je vous parlerais bien de ma maman (une enseignante au casier bien rempli), de mes grands-parents (l'incendie du Reichstag, c'était eux), ou de mon cousin Christophe (infirmier de son état et donc de mêche avec Sanofi-Aventis) car de tels sujets intéressent à coup sûr les 11 millions de Franciliens concernés par les élections des dimanche 14 et  21 mars prochain. Dommage que la place me manque.

     

    En guise de conclusion, je veux avouer la longue hésitation qui fut la mienne avant de formuler ce droit de réponse. Les ragots, les coups bas, les jets de fiels ont beau être la marque de fabrique de certains, ils ne correspondent pas à la conception que je me fais de l'action publique. L'atmosphère détestable de cette campagne marquée par des attaques nauséabondes, d'Ali SOUMARE à Julien LOTTI, aurait sans doute mérité

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 10:10

 

voici une réponse qui a été faite à l'article « propos du père François ».

L'expéditeur m'informant que je peux le diffuser, je le fais pour que les lecteurs puissent en prendre connaissance.

Par ailleurs, j'ai reçu un avertissement de la part de « l'équipe d'Over-Blog » (article du 10/03/2010 à 9h25, avertissement d'Over-Blog « 10/03/2010 à 11:36:59 » ) me disant que « LOTTI » s'estimait diffamé et calomnié injustement à des fins politiciennes; je fais la demande auprès de lui pour savoir à quel niveau il se considère diffamé et calomnié, suivant ses réponses je modifierai ou supprimerai tout ou partit l'article posant problème.

Donc, à suivre.

 --- --- ---

Ce message vous est envoyé par un visiteur grâce au formulaire de contact accessible en bas de page de votre blog: lesgrands-champs.over-blog.com

réponse au message du père François
le bras
Je ne passe pas par les commentaires mais je n'ai aucune réticence à que ce message soit publié. Je souhaite juste ne pas ajouter à la polémique. Vous pouvez donc le publier si vous le souhaitez.

Je pense que le message de la part de M. Le Cornec devrait être supprimé du site.
Je ne prendrais que l’exemple développé concernant les liens entre nexity et la ville à travers la famille Lotti :
M. Le Cornec mentionne qu’il aimerait connaitre les diplômes de Julien Lotti.
Bien entendu, sur le site viadeo (le seul d’après Google qui parle de julien Lotti et Apollonia), est mentionné : BTS Professions Immobilières à Paris de 2004 à 2006 en alternance chez Nexity Apollonia.
Nexity est vraiment une super société ! Deux ans après un contrat d’apprentissage, on se retrouve responsable des programmes immobiliers France (ce doit être un poste voisin du PDG, non ?)…
Ce serait d’ailleurs fabuleux qu’un apprenti (ce qu’il était donc au début de l’histoire) puisse négocier la cession des terrains Nokia et de la mise en place du programme immobilier « Villa Respiro »…
C’est hélas inexact et d’ailleurs, ne correspond pas à ce que Julien Lotti mentionne dans son profil (responsable DE programmes et non pas DES programmes).
D’ailleurs, à l’attention de M. Le Cornec, Julien Lotti intervient sur des programmes en Bretagne.
Toutes ces allégations (bien entendu systématiquement conditionnelles), sont assez nauséabondes et je regrette que M. Le Cornec puisse présenter ce type d’argumentation alors que par ailleurs, nombre de ses interventions sont tout à fait honorables.
Et si je mentionnais (ce qui est absolument faux, je le mentionne avant même de l’écrire) :
Comment, Christophe Le Cornec as t’il obtenu son logement social ? Est-ce une récompense pour services rendu à travers son blog par François Le Cornec ? En janvier 2010, une personne est tombée du deuxième étage à la même adresse dans des conditions étranges. Peut-on y voir une coïncidence ?
Bien entendu, je n’ai pas la moindre idée de l’éventuel lien de parenté entre les deux, c’est juste une recherche sur les pages jaunes et sur google.
Que des oppositions existent, c’est tout à fait respectable dans une démocratie. Par contre, restons sur des faits avérés et sur le fond des problèmes. Les médisances ne feront jamais avancer les choses.*
Cordialement,
Didier Le Bras


 

 

* Tout à fait d'accord, mais encore faudrait-il que TOUS le fassent.



Partager cet article
Repost0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 07:15

 

Pas-content-2.jpg

 

Depuis le 15 janvier, je ne fais plus partie du comité à la suite de divergence.

Les membres ne semblant pas tenir compte de ma demande d'enlever mon nom de la liste de ce comité, je fais donc un article pour le signaler ET en avertir les internautes qui viennent me lire.

Pour le cas où certains d'entre vous voudraient des précisions, ils peuvent me contacter par message personnel, je leur répondrais de la même manière.

 

Bonne journée.

 

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 09:21




Pas-content-2.jpg

Monsieur JEN,

Je lis dans un libelle habituel dit "P du PF" du 02 février 2010 un certain
nombre de propos que vous auriez tenus auprès de monsieur LECORNEC qui
apparait toujours avec beaucoup de virulence à la veille d'une élection pour
appeler à voter contre les socialistes. Vous n'êtes dans ce cas, pour ce
monsieur, qu'un prétexte pour essayer de m'atteindre ainsi que les militants
de mon parti. Après tout que monsieur LECORNEC termine ses libelles par de
l'antisocialisme, faisant ainsi plaisir à la droite et à l'opposition
municipale et autres (il suffit de détailler sa liste de diffusion pour s'en
persuader) nous sommes en République et c'est son droit, même si la haine
est mauvaise compagne de route. Je respecte ses droits plus que ce monsieur
ne me respecte.

Ce monsieur a reçu une lettre de mon avocat en préalable à une procédure
pour des propos diffamatoires ou insultants qu'il a précédemment tenus me
concernant. Je ne tiens pas à polémiquer avec ce monsieur. j'ai toujours été
courtois avec lui, mais je me refuse désormais à échanger avec une personne
qui m'insulte à chacun de ses écrits. C'est une question d'honneur.
J'utilise sa liste de diffusion, chacun reconnaitra que c'est exceptionnel,
au titre du droit de réponse et du parallélisme des formes. Je fais cette
mise au point mais je n'ennuirai pas les destinataires par d'autres écrits
de ma part sur ce sujet car je m'attends bien évidemment à ce que monsieur
LECORNEC se livre à de nouvelles attaques à caractère personnel du genre
"tous pourris..." chacun trouvera à quel répertoire ressortent ces
invectives dans l'histoire de notre pays.

Ce qui motive ce mail est la demande que je vous fais, aux fins que vous
démentiez ce qu'écrit monsieur LECORNEC  ci après :

"Tout d'abord (incroyable mais vrai), on a refusé au SPF une salle pour
organiser son arbre de noël (et, paraît-il, un crétin s'est même vanté d'être
à l'origine de cette iniquité).

Et, s'il n'avait pu in extremis se rapprocher de son homologue de
Noisy-le-Sec, il n'aurait pu organiser sa petite fête." sic..

Ce monsieur cite une succession de contre vérités concernant des mesures de
rétorsion, pourquoi rétorsion ? je ne vois pas au nom de quoi et de quel
droit je pourrai en prendre à l'égard du secours populaire. je vous rappelle
que la municipalité coopère avec le secours populaire départemental auquel
il est satisfait à quasiment toutes les demandes de prêt de matériel. je
note à cet égard la parfaite correction des gestionnaires du site du SPF qui
ont participé avec la municipalité au remboursement des frais de
détérioration de deux tentes qui lui avaient été prêtées. Nous avons partagé
avec le secours populaire la part des frais qui n'était pas prise en compte
par les assurances. Pourquoi n'ais je aucun problème avec ces dirigeants du
SPF et en ais je avec vous ? Si ce n'est de votre fait et non du mien.

J'en reviens au propos de monsieur LECORNEC et je vous demande de me
préciser quelle salle je vous ai refusée ? sachant que je suis seul
responsable de ces attributions et que le service agit sur mes instructions.
je précise cela aux fins de bien prouver que je ne vous ai jamais refusé de
salle. Et franchement, même si toutes les salles avaient été occupées, je
serai intervenu auprès de ceux qui les avaient réservées et j'aurai bien
trouvé quelqu'un à persuader de vous laisser organiser votre arbre de noël.
Il est assez lamentable à la veille d'une élection, de porter une accusation
du genre de celle qui consisterait à priver des enfants qui en ont besoin
d'un moment de bonheur. J'aurai bien évidement tout fait pour être agréable
à ces enfants et à leur famille. Vous avez été destinataire comme toutes les
associations concernées d'une lettre vous informant que du fait de sa
réquisition par la préfecture dans le cadre de la vaccination contre la
grippe H1N1 le palais des fêtes ne pouvait pas vous être prêté.

Je vous demande donc avec insistance de démentir les propos de monsieur
LECORNEC sur ce point précis.

Il est certain monsieur JEN que si vous voulez travailler en confiance avec
la municipalité, il vous faudra adopter d'autres méthodes que celles de la
dénonciation par un intermédiaire de faits rapportés avec la plus grande
fausseté. J'écris cela sous toutes réserves que vous n'ayez pas vous même
tenus ces propos à monsieur LECORNEC et que donc ils relèvent de sa part de
la plus pure invention malveillante. Dans ce cas si vous les démentez, je
vous en donnerai bien volontiers acte et retirerai ce qui précède pour la
partie qui peut vous concerner.

Avec mes salutations.



Philippe GUGLIELMI  

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 
Partager cet article
Repost0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 10:23

 

 

 FAIRE PART

On en parle de plus en plus. Ca fait du buzz, ça inquiète, ça panique, ça angoisse. Après la pompe à ordures, voici le dernier projet mégalo de notre maire : la place des commerces *. Outre que pour faire vivre des commerces il faut avant tout des clients, et que de ce fait le commerce ne se décrète pas, le projet en question vise au déplacement du marché à l’intérieur de Cachin et donc, j’en ai bien peur à la mort du dit marché. En effet, et tous ceux qui voudront bien se rendre au Pré St Gervais pourront s’en rendre compte, un marché couvert en pied d‘immeuble, et tout en longueur ne fonctionne pas. De plus l’emplacement, désaxé par rapport à l’avenue de Verdun ainsi que la place dévolue aux volants côté république ne va pas en favoriser l’attractivité.

Alors, pourquoi s’en prendre ainsi au marché ? Est-ce par bêtise ? Est-ce une volonté délibérée d’étouffer l’Agora que représente, ce lieu de rencontre, de mixité ? Est-ce une volonté de tout façonner, le reflet d’un complexe d’architecte manqué, une jouissance à dire « je veux, je fais », quelque soit le projet ? Un peu de tout cela j’imagine. Nous avons donc encore du pain sur la planche pour éviter ce massacre.

François Delbosc


--- ---

 

* Mais non François, c'est la suite du grand Monopoly romainvillois !

Depuis plusieurs mois, n'est-il pas chuchoté : combien touchent-ils pour nous faire ça ?

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 06:46

 

 

Romainville (mairie)


Avez-vous lu dans le bulletin municipal* (page 11), que le bâtiment de la rue de la république et rue Saint-Germain « les habitants ont été informés qu'ils seraient dans les premiers à bénéficier de la collecte des déchets par pneumatique » ? Et même « les premiers coups de pioches » ! (page 10)


Comment se fait-il que la municipalité donne une telle information alors que l'enquête d'utilité publique n'a pas été faite ? Ni faites ni même commencé !

Not'bon Maire prendrait-il ses rêves pour des réalités ? OÙ est-elle à ce point sûr d'elle qu'elle laisse passer cette information ?

Il est vrai que les matériaux sont en cours de stockage sur le site de la pompe d'aspiration.



* si vous l'avez reçu, car pour la rue Irène Joliot Curie nous ne l'avons pas encore, c'est sur celui mis à disposition à la M.D.R. (Maison Des Retraités, pas les Morts De Rire) que j'ai lu cette information ; pas mal pour un 25 du mois !


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

 

Partager cet article
Repost0