Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ? Ne rien publier de ce blogue sans en avoir eu l’autorisation
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 09:09

 

 

Allez sur le site de « rassembleurs et solidaires » pour la lire cette analyse,

http://rassembleurs.blogspot.com/2010/12/parler-pour-ne-rien-dire-pas-si-sur.html  (cliquez ou double-cliquez sur le lien en bleu)

en quelque sorte, cela nous apprend ce que nous savons depuis longtemps, mais un petit rappel ne fait pas de mal, au contraire, c'est l'application du sous-titre du blogue :

Mettre le doigt là où ça fait mal, TRÈS mal !!

 

Se poser la question : où veut en venir monsieur le président de l'OPHLM en consacrant une si longue interview au magazine de Romainville ?

Je pense que c'est de l'ironie, car qui ne sait pas que c'est pour ce faire voir en photo ?

Voyez comme j'ai bonne mine !

Voyez comme je suis actif !

Vous pouvez en ajouter autant de la même veine à la suite, cela ne déparera pas.

Et la question : qui attribue les logements à Romainville si ce n'est pas... est là aussi très amusant, car la réponse est bien connue.

Ah, je n'ai pas dit : c'est du clientélisme, je n'ai pas dit ! Ce n'est pas moi, ni rassembleurs...

 

Les bétonneurs et promoteurs ont de beaux jours devant eux à Romainville ! La moindre parcelle est achetée et revendue à ses messieurs.

-

Au fait, les constructions à la place du gymnase à côté de la mairie doivent avoir un parking en sous-sol sur 2 étages, un pour le petit centre commercial et 1 pour les habitants, vu qu'il est creux ce sous-sol, cela ne sera pas bien difficile de creuser. Il va falloir bien renforcer cette construction pour qu'elle ne bascule pas !

Essayez de déposer un permis de construire dans les environs, vous avez des études qui sont diligentées, car c'est une zone de carrières ! (je le sais, car il y a 25 ans ils m'ont fait le coup)

 

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 06:01



Avez-vous remarquez que l'antenne relais qui est situé sur la terrasse de la cité Jean Jaurès, a été déplacé vers la crèche ?

À combien de mètre dont-on installer des antennes relais d'une chèche ?


Remarquez l'emplacement des antennes sur le toit de la cité Jean Jaurès.

(Les antennes ont été mises dans une partie sombre de l’image

sur la gauche de celle-ci)















Partager cet article
Repost0
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 08:51

 

Tu as eu raison de faire une réponse par courriel, souvent les commentaires ne sont pas lus.



Nous en avons déjà parlé à de multiples reprises, et nous ne sommes pas d'accord.

Dans ce que tu écris, je suis d'accord avec toi, mais que des locataires qui gagnent beaucoup plus que d'autres payent leurs loyers au même prix... NON ! Je ne suis pas d'accord. Et dire, comme certains le font, que cela cré de la mixité sociale... il ne faut pas pousser ! Créons là en obligeant les promoteurs à avoir un % de logements sociaux parmi leurs logements, mais pas aux frais des autres.

Bien sûr, je suis mal placé pour en parler puisque j'habite en pavillon... et prendre comme exemple l'achat de la baguette... tu as le choix du commerce d'achat, pas autant de choix pour te loger, mais c'est un exemple.

À mon avis, il faut une différence de prix dans les loyers pour ceux qui gagnent plus que les autres, je pense même, qu'il faudrait que celui-ci soit basé sur un % des revenus de l'année précédente, par exemple, comme ça ce n'est, peut-être, pas discutable.

-------------------------------------


-------------------------------------

Partager cet article
Repost0
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 08:41

 

Je pense que vous ne comprenez pas tous ce qui se trame autour du surloyer.



Le loyer de base est un loyer d’équilibre financier, pendant la durée du remboursement d’emprunts, ce qui fait que le logement sera payé au coup réel, sans spéculation, sans profits ignobles comme c’est le cas actuellement dans le privé.

D’autre part si les revenus ne sont pas suffisants suivant les plafonds autorisés, l’APL vient compenser la différence par cette allocation.

De plus pourquoi spéculer sur un logement alors que ce principe ne devrait pas être légal, car le logement est et doit devenir un droit.

Quand vous penser que ce surloyer encaissé par l’état comme une taxe supplémentaire (impôt supplémentaire sur le revenu déjà payé) va servir à quoi ? Là est la question et vous envisagez déjà la réponse.

Pourquoi payer plus un logement identique, chez le boulanger je paye ma baguette au même prix que tous !

Vos revenus varient en cours de vie ainsi que la famille qui occupe ce logement, faudra-t-il déménager à chaque fois, naissance d’enfant, le départ, le changement de situation, la retraite, les salaires qui augmentent ou diminuent, le chômage etc. Cela devient ingérable et incite à la fraude.

Le logement est un droit, ce n’est pas une marchandise commerciale quand on a plus de 1200 demandeurs rien qu’a Romainville, ne pouvant pas se loger dans le privé.

Le gouvernement trouve des solutions inacceptables pour réduire le nombre de familles qui peuvent prétendre à une HLM. Seul but. Sans oublier le profit.

La CNL à bien examiner sur toutes les coutures le surloyer qui est officiellement : Supplément de Loyer de Solidarité, SLS. la solidarité est aussi dans l’ISF que l’on diminue.

 

Serge Chedozeau.

Partager cet article
Repost0
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 07:34




Section locale de Romainville.

Cité Gagarine Bât. F esc. 2 Télé : 01 48 46 13 70 avec répondeur.

Le 12 mai 2008. Corrigé le 13mai 2008.

 

Déclaration de Serge CHEDOZEAU en tant que doyen,

pour l’élection du Président de l’O.P.H.

________

Ce soir en tant que doyen je préside cette séance le temps de l’élection du nouveau Président.

Je vais simplement rappeler aux administrateurs présents ce que la CNL propose, dans notre rôle d’administrateur, sur un sujet de grande importance et d’actualité, le LOGEMENT SOCIAL.

 

Ne sommes-nous pas là pour défendre et améliorer les conditions de se loger décemment, dans la possibilité de chacun suivant ses moyens.

Il me semble avec certitude que ce n’est plus le cas.

Les politiciens de métier pensant plus à leur carrière qu’à leurs devoirs.

Vous avez sûrement remarqué que les mots LOYERS MODERES avaient disparu ce qui n’est pas sans importance.

 

Il est bon de rappeler que le logement social à Romainville et ailleurs est une préoccupation majeure.

Dans notre ville plus de 1200 demandes sont en attente, alors que peu de logement n’ont été construits depuis 10 ans par la nouvelle direction de l’OPH.

Alors que la démolition de 423 logements est programmée dans la cité Marcel Cachin. Paradoxe.

Nous considérons, que notre ville n’a pas attendu la loi SRU et DALO pour construire et loger 50% des Romainvillois, notre office ayant près de 55 ans d’existence avec 3500 logements sociaux.

 

Nous considérons cette loi DALO comme une avancée vers la reconnaissance du droit au logement, mais comme le dénoncent la C.N.L et Mme. Le Maire les moyens financiers n’y sont pas.

Il est bon de se rallier à ce refus d’appliquer cette loi, car effectivement si la Préfecture est en droit d’attribuer des logements sociaux, suivant son cota, ils ne peuvent être attribués qu’aux communes qui en possèdent. Nous avons largement rempli notre tâche.

Nous pouvons nous féliciter de la démarche entreprise par Mme le Maire et notre Président, auprès du ministre, afin que cette loi DALO ne s’applique pas à Romainville.

 

Il serait de bon ton de se retourner vers la loi SRU pour exiger dans les communes la construction de 20 % de logements sociaux, comme la ville du Raincy et d’autre, qui sont dans l’illégalité, et se débarrasse de cette mission, en préférant se sanctionner financièrement. 

Ce qui ne donne aucun logement supplémentaire. D’autres sanctions peuvent être envisagées, comme des réquisitions par décisions préfectorales.

Nous avons également constaté que notre Président a clairement annoncé que l’application de la réforme de l’accès aux HLM, en autre le SLS (supplément de loyer de solidarité) la modification des plafonds de ressource mettant en danger la mixité, n’appliquera pas ces orientations.

Nous sommes prêts nous CNL, qu’ensemble nous montrions au gouvernement que nous n’appliquerons pas ces orientations.

 

Nos obligations sont, pour la CNL de satisfaire le plus grand nombre de Romainvillois à se loger.

 

D’autre part, toutes les perspectives actuelles doivent être débattues avec les associations de locataires :

 

-Le prix des loyers de base.

 

-Les charges de plus en plus coûteuses.

 

-Les nouveaux statuts transformant les OPHLM en OPH ou en EPIC, ce qui ne nous surprend pas mais nous emmène vers la privatisation et la disparition du service public.

 

-Les contrats d’entreprises à bons de commande, où nous n’avons aucun contrôle, les commandes sont passées par la direction qui ne juge pas utile de nous informer, mais c’est le locataire qui paye.

 

-Le rôle des gardiens, la disparition progressive de la régie, ce qui augmente les charges, que représentent ces fonctions dont une partie était dans le loyer de base, et se transforme en contrats d’entreprises.

 

-L’ORU qui oblige la démolition de 423 logements, alors que nous avons plus de 1200 demandeurs de logements en attente. Le coût de cette opération où nous constatons sur les premières constructions et réhabilitations, que les subventions de l’ANRU ont fondues comme neige au soleil.

Là est notre rôle, de ne pas se laisser berner par de belles paroles et promesses qui ne pourront en aucun cas être tenues, vu l’orientation politique de notre gouvernement, nous annonçant que les caisses sont vide.

 

Vous allez penser que je critique sans amener de solutions, ce qui n’est pas le cas, nos solutions à la CNL sont là, avec des argumentations réfléchies et incontournables si l’on veut sauvegarder et non supprimer le service public du logement social.

Il faut :

- Le gel des loyers.

- L’augmentation des plafonds de ressources ainsi que le pourcentage de dépassement des plafonds, permettant la diversité et la mixité sociale.

- La construction en France, de 900 000 logements véritablement sociaux dans les 5 ans.

- Suspendre les démolitions.

- Le maintien du financement du logement social par le livret A.

- La création d’un service public du logement.

- Non à la vente des logements HLM.

La liste n’est pas exhaustive.

 

Le gouvernement projette d’abaisser les plafonds de ressources permettant l’accès aux HLM et d’augmenter les surloyers. Pour la CNL, de tels projets sont inacceptables car ils vont à l’encontre du besoin de diversité et de mixité sociale dans le parc HLM.

Dans cette hypothèse, un célibataire avec un revenu de 1374 € par mois en région parisienne (pas très loin du SMIG) ne pourrait plus prétendre à une HLM.

 

Quand on pense que cet été Monsieur le président de la République a fait un cadeau de 15 milliards aux plus fortunés, et entre autres de baisser le taux de l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune), alors que pour le SLS (supplément de loyer de solidarité) sera considérablement augmenté, et de nombreux locataires seront chassés. Cette hausse conduit au final à un processus d’expulsion.

Comment s’imaginer de tels agissements, en allant chercher la solidarité financière dans le parc HLM.

 

L’année dernière, a vu le changement de statut des OPHLM en OPH avec toutes les conséquences de cette l’ordonnance du 01 février 2007.

Une brève information, et non une délibération, nous a été donnée lors du C.A. du 29 juin 2007.

Les conséquences importantes sont la transformation notamment sur l’embauche du personnel qui ne sera plus du domaine public mais privé CDD ou CDI.

Ce qui veut dire, privatisation de l’OPH.

Pour le personnel en place pas de changement, il peut choisir, entre rester dans le service public ou dans le service privé.

 

Ce qui est navrant c’est que la direction de l’OPH semble approuver ce bouleversement avec quelques réserves, il est vrai que l’U.S.H. (syndicat des OPH) auquel notre OPH est adhérent n’en dit que du bien.

La transformation des OPHLM en OPH aura comme effets de changer des pouvoirs accrus à l’administration aux dépens des élus du conseil d’administration.

 

Nous devons faire front contre ces projets qui deviennent insupportables, et débattre ensemble par une vraie concertation sur les divergences avec la direction de notre OPH.

 

Pour les problèmes financiers, nous sommes toujours en plan de redressement, baptisé de consolidation, et les opérations ORU de Cachin ne peuvent en aucun cas les améliorer, au plus nous enfoncer dans le déficit, par les emprunts considérables que nous serons dans l’obligation de faire pour réaliser ces projets risqués et imprudents, en raison de la politique gouvernementale.

 

L’état ayant les caisses vident, nous le constatons par la diminution des subventions promises, que se soit sur les réhabilitations et les constructions neuves., augmentant les emprunts, aboutissant par des loyers plus lourds.

 

Devant ces impératifs, notre combat au sain de ce conseil d’administration, sera des plus compliqué mais objectif.

Ensemble nous devons construire, dans les deux sens du mot, afin que notre logement ne devienne pas une marchandise.

 

Je conclurais là et je vous propose donc maintenant, de vous laisser la parole, ou de procéder à l’élection du nouveau président de notre O.P.H. en faisant appel aux candidatures.

 

Serge Chedozeau. Administrateur C.N.L.

 

Partager cet article
Repost0
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 08:30

 INFO-THO.      Amicale C.N.L des locataires Maurice Thorez. 93230 Romainville.

 

B- 7- 75.  Télé : 01 48 45 52 05 ou 06 82 26 44 43.

N° 54. Février 2008.

Un petit mot, entre parenthèses de Serge CHEDOZEAU votre « Président » d’amicale.

Car je ne suis, que celui qui essaye de faire de son mieux avec ce que nous avons AVEC nous et DEVANT nous.

Avec nous, les locataires, les amis qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs et imprévus, bien sûr qui se sont montrés avec moi, très réconfortants dans le drame que j’ai vécu de novembre à décembre 2007.

Je vous remercie tous très chaleureusement, et je peux vous dire sincèrement que je n’oublierai jamais. Vous n’êtes pas de ceux qu’aujourd’hui nous « classons » comme égoïstes et individualistes. Et encore une fois merci et bonne année.



Ceux qui sont devant nous, ceux qui veulent par leur pouvoir nous empêcher de vivre mieux et plus paisiblement dans notre ’RESIDENCE VOLTAIRE’ voyons Maurice THOREZ, quelle horreur. Ils veulent changer, mais ils ne changent pas l’histoire et la réalité.

Nous pouvons constater sincèrement que certains ont su entreprendre et aller de l’avant pour le logement social, aujourd’hui que se soit sur le plan gouvernemental ou communal, le logement social disparaît, et pourtant !!.

Avez-vous remarqué que nous sommes OPH (office public de l’habitat) l’OPHLM disparu, L.M. (loyer modéré) n’a plus cours, et notre OPH, Président et direction approuve des deux mains, cette nouvelle loi votée en catimini en Février 2007 par nos députés, juste avant les élections présidentielles. Nous « voguons » vers la privatisation.

Honte à ceux qui dans le marasme actuel, la crise du logement, peuvent sans scrupule matraquer des organismes qui permettent d’avoir un logement décent et abordable.



Pour les prochaine élections municipale, en mars 2008, sans vous donner de consigne de vote ce qui n’est pas notre rôle, ne vous trompez pas, choisissez ceux qui défendront les revendications de la CNL pour :

-Le gel des loyers.

-Une meilleure répartition des charges.

-Une vraie transparence et une réelle concertation avec les locataires.

-L’arrêt immédiat des démolitions prévues à Cachin (430 logements). Indigne.

-La suppression du surloyer.

-Non à la vente des logements.

-Non au démantèlement du service public du logement. (La régie, les gardiens etc.).

Je pourrais continuer mais la liste serait pénible.

 

Amicalement, Serge Chedozeau

 

 

Parlons de notre cité, de nos déboires avec l’OPH (puisque c’est ainsi) ?

L’amicale vous remercie de votre prise de conscience et de votre accord avec les décisions que nous avons prises en urgence en ne répondant pas aux manigances de la directrice sur le chauffage et sur le rôle du gardien (2 demandes de réponse oui ou non). La dizaine de réponses, ont fait comprendre que cette manipulation ne passait pas dans notre cité, qu’elles étaient des plus extravagantes et dénuées de bon sens.

Explication sur ces 2 demandes de réponse de l’OPH :

Le chauffage : Nous demandions simplement la remise en service de la deuxième chaudière qui était en panne. Pas question de degrés nous savons ce que cela coûte ! Et attention quand vous réclamez, parlez confort pas de degré. Le chauffage pose problème chaque année.

 

Le gardien : Nous demandons simplement d’appliquer la loi sur le rôle du gardien, ainsi que les 2 arrêtés de la cour de cassation de Paris.

Le personnel (gardien) partage les tâches d’entretien avec une entreprise extérieure dans le cadre d’un contrat. De ce fait la récupération de la rémunération du gardien n’a pas lieu d’être récupérée auprès des locataires.

Chiffré dans nos charges communes à :

- 2005 Pour 14 509,05 €.

- 2006 Pour 17 198,72 €.

Voilà pourquoi nous allons immédiatement demander à la Préfecture, par le biais la commission départementale de conciliation, de donner son avis pour explication et conciliation avec l’OPH. Ce qui n’avait rien à voir avec la note inconsidérée de la direction de l’OPH en chiffrant des augmentations absurdes.

Les loyers : Comme tous les 6 mois (c’est la loi), prévu depuis novembre 2007, nous subissons une augmentation des loyers de 2 % sur le loyer de base pour l’année 2008 de janvier à décembre, les parkings pour l’instant ne nous concernent pas.

Les 2 représentants des locataires CNL du conseil d’administration, avaient demandé « le gèle des loyers », ce qui n’a pas été retenu, les administrateurs délégués du conseil municipal ont approuvé cette décision sans demander, la justification de cette augmentation, restée sans réponse.

 

Charges : La section CNL de Romainville conteste les charges que nous payons pour le ménage, et la gestion des ordures ménagères. Nous payons deux fois, une fois dans la récupération d’une partie de la valeur du salaire du gardien et sur le contrat d’entreprise, ce qui est illégal. Nous allons donc soumettre notre dossier à la commission départementale de conciliation le plus rapidement possible. Nous devons récupérer pour notre cité, après conciliation la valeur de 31 707,77€ dans le meilleur des cas.

Les terrains ne sont toujours pas vendus à l’OPH par la ville, nous devons donc avoir l’entretien des espaces verts fait par la ville comme depuis 1965 sans facturation jusqu’au mois de juin 2008, après il y aura un contrat d’entreprise d’une certaine valeur qui se rajoutera aux charges communes. Nous veillerons à cette facturation.

 

Le bureau de l’Amicale.

 

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 07:45


Amicale-CNL.jpg

 

Info-Tho.jpg



Amicale C.N.L des locataires Maurice Thorez.  93230 Romainville.

 

B- 7- 75.  Télé : 01 48 45 52 05 ou 06 82 26 44 43.

            Le :15 Décembre 2007.

Numéro spécial.

Charges Gardiens. Charges Traitement des ordures Ménagères.

Contestation, note OPH.Du 13 déc. 2007

 

SCANDALEUX.

Le 21 novembre en conseil de concertation locative, les 3 associations de locataires ont débattu des charges importantes du rôle du gardien sur le travail que prévoit la loi du 26 août 1987, confirmée par un arrêté de la cour de cassation, et non, (nous citons) « modifie profondément la récupération de ces charges ».

Cette affirmation est un mensonge, la loi c’est la loi !

Notre proposition d’application de la loi a été écartée, et pour imposer la volonté de la direction, vous propose un coupon-réponse inadmissible et complètement faux.

Nos propositions sont également et volontairement oubliées. Elles feraient baisser ces charges d’au moins 30 %. 

Quant au 44 % d’augmentation c’est une pure mystification.

Nous nous expliquerons plus profondément dans notre prochain Info-Tho.

Ne répondez pas,boycottons cette réponse.

Nous démontrerons notre refus au chantage.

Rejetez cette extorsion,cette duperie.

.

Amicalement.

 

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 12:48
Manif-du-17-octobre-2007-html-m772997bb.jpg



 

Manif. Organisé par la CNL

 

 

Décriptage du texte :

 

En encadré en haut :

 

Madame BOUTIN, ministre du logement, entend les bailleurs privés et publics.

Ils veulent nous faire payer les salaires gardiens et autres charges non récupérables.

La ministre a lancé un ultimatum; si un accord n'est pas trouvé pour le 15 novembre 2007, elle fera une loi.

 

En encadré au milieu :

 

Monsieur Vautour est une appelation donnée aux propriétaires qui, devant la crise du logement, pouvaient augmenter les loyers et jeter les gens sur le pavé suivant leur bon plaisir.

Ce «nom d'oiseau» apparaît en 1805 et restera d'usage.

 

Texte avant les traits :

 

Métro ou RER, station : Grande Arche de la défence.

 

 

Tract émis par :

 

Confédération Nationale du Logement

66 rue Danièlle Casanova – 93330 AUBERVILIERS

Tél : 01 48 30 04 00 – Fax : 01 48 31 40 85 – Email : CNL93@wanadoo.fr
-----------------------
-------------------------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2007 6 13 /10 /octobre /2007 16:44

 

Charges locatives

Assez de payer toujours plus !

 

 

Le paiement des charges locatives est de plus en plus difficile tant les propriétaires et gestionnaires n'hésitent pas à saler la facture. Pour autant, le service rendu n'est pas de meilleure qualité ; bien au contraire !

 

Cette récupération parfois illégale et abusive ne suffit pas ; appui du ministre du Logement, les propriétaires entendent nous faire payer plus encore en intégrant dans les charges locatives des prestations déjà acquittées dans nos loyers.

 

Deux exemples :

 

1 ° Pour les ascenseurs : nous payons ce service dans notre loyer ainsi que dans le contrat d'entretien dans le poste de charges. Nous pouvons constater que bien souvent, les entreprises ne font pas leurs travail de prévention, par manque de personnel, manque de formation... Et pourtant les factures sont bien payées par le propriétaire à l'ascensoriste.

Dorénavant, les interventions prévues et payées dans le contrat pour dégager les personnes bloquées en cabine seront facturées en plus et au coup par coup.

 

2 ° Sur le personnel : si chacun fait l'historique de son immeuble, dans les années 1960-1970 il pourra se rappeler que le personnel était présent et faisait son travail d'entretien et de gardiennage. Aujourd'hui avons-nous les mêmes conditions ? Le même service rendu aux locataires ?

Nous pouvons dire que non. Nous payons à la fois les entreprises de nettoyage, le gardien et l'employé d'immeuble ? Nous rappelons que la loi, par décret charges locatives, indique que la récupération à hauteur de 75 % du salaire et des charges sociales d'un gardien n'était possible que si celui-ci assure dans ses tâches à la fois le nettoyage des parties communes et le service des ordures ménagères. Or, si au moins l'une des deux n'est pas assurée, aucune récupération de son salaire ne peut être effectuée.

 

Ils veulent nous faire tout payer...!

 

Mais à quoi sert l'argent de nos loyers et de nos charges ?

 

La CNL, avec vous, pour vous, entend s'opposer à ce mauvais coup qui viendrait alourdir votre charge logement.

Avec la CNL, exiger :

 

-      La limitation de la liste des charges et des économies sur leur coût.

-       La transparence dans la gestion des charges locatives.

-        L'envoie des copies des justificatifs des charges locatives aux amicales de locataires.

-         Une meilleure qualité du service rendu.

-        Une réelle prise en compte du montant des charges locatives dans le calcul des aides personnelles.       

 

Soutenez les initiatives de la CNL.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 06:45

 

   CNL--Cit---Thorez.JPG      Info-Thorez

   Amicale C.N.L des locataires Maurice Thorez.  93230 Romainville.

 

B- 7- 75.  Télé : 01 48 45 52 05 ou 06 82 26 44 43.

Le : 10 Octobre 2007 N° :52.

Depuis le mois de mars vous n’avez plus de nouvelles de ce qui se passe pour nos logements, et nous nous en excusons. La santé du Président en étant la cause.

 

 

LES CHARGES :

En juin nous avons contrôlé les charges ce qui nous a amené à déposer des réclamations sur diverses dépenses non justifiées.

Ballons d’eau chaude : Coût total 5 279,40 soit + 3 %.

Nos provisions sont de 1,58 € par mois ce qui représente la valeur d’un ballon. Erreur.

Nous contestons ce travail qui n’est pas exécuté. 

Chauffage : Le calcul est bon, à quelques centimes près, et nous avons une baisse de 18%.

Ordures ménagères : là aussi erreur de calcul OPHLM peu important.

En résumé nos observations n’ont pas été prises en compte. Nous avions moins de 2€ de différence.

Par contre dans le détail des charges générales nous contestons ainsi que les autres amicales le coût du gardien, 4 heures par jour ne sont pas justifiées, le nettoyage de la cité, la manutention des ordures ménagères, le nettoyage des halls d’entrée. Un courrier collectif de la section CNL a été adressé au Président répondant qu’il examine ce poste en augmentation de 19%.

 

 

CHAUFFAGE :

Le contrat de chauffe a été renouvelé le 12 juillet, par un appel d’offre et Miège est remplacée par Enerchauf. Le contrat a baissé de 54 % pour le P2 (entretient surveillance) et le P3 (gros matériels) de 34 %, inquiétant cette baisse aussi importante ?. En ce qui concerne le P1 contrat de l’énergie, pour nous le Gaz, il est supprimé, cette suppression était demandée depuis plusieurs années par notre Amicale. Ce qui a pour conséquences, que la facturation de GDF sera faite à l’OPHLM entre 0,24 € et 0,32 le m3 au lieu de 0,46€ à 0,52€ le m3 que Miège nous facturait. + 75% de moyenne.

Nous espérons une baisse du coût en fin d’année de chauffe.

Le mois de septembre se termine par une baisse des températures, une grande majorité des locataires demandent la mise en chauffe, la direction technique ne peut exiger ce travail qu’à partir du 15 octobre ou d’avoir moins de 12° dans les logement pendant 5 jours (normes).

 

 

STATIONNEMENT :

Nous avons de plus en plus de difficultés pour nous garer,  pourquoi : Nous avons exposé le problème au Président M. Champion lors de notre dernière entrevue. En signalant que des personnes étrangères à la cité venaient en grand nombre sur nos parkings, que des voitures « ventouses » encombraient, que nous avions beaucoup de locataires avec 2 ou 3 voitures, ce qui ne peut en aucun cas être contestable, et les difficultés restent.

Les voitures « ventouses », sans assurances, ce qui n’est pas légal, qui deviennent des épaves doivent être enlevées par les locataires. M. Champion rappelle que tout véhicule en stationnement dans les cités doit être assuré, il ne doit pas excéder plus de 48h de stationnement, faute de quoi il sera enlevé et placé en fourrière.

D’autre part nous avons demandé 2 barrières de fermeture de notre cité avec portique de hauteur pour éviter le stationnement des camions. La réponse de l’OPHLM est simple il faut que nous payons, étude faite (pas approfondie sur le système d’ouverture, l’emplacement et le prix définitif) le prix serait de 2,50€ par mois par locataire pendant 10 ans, prêt 4,50€%.

L’OPHLM va demander aux locataires de répondre par une approbation individuelle, qui devra être en forte majorité.

 

 

ORIENTATION BUDGÉTAIRE de l'OPHLM :

Ce qui nous préoccupe le plus c’est le prix du loyer, il est prévu une augmentation de 2 à 2,3%, la CNL demande le gel des loyers, le pouvoir d’achat n’étant pas actualisé sur les prix et de nombreuses familles sont en difficulté.

Concernant les travaux la terrasse du bâtiment B sera refaite rapidement.

Des barres en tube seront installées pour l’attache des motos sur tous les bâtiments, afin d’éviter de stationner dans les halls d’entrée, ce qui est formellement interdit.

Les jeux provisoires seront remplacés, les terrains appartiennent, pour l’instant à la ville.

Enfin nous sommes très inquiets sur le financement de l’ANRU de Cachin qui n’est que de 31%  au lieu du pourcentage prévu et annoncé beaucoup plus important, ce qui va jouer sur les coût des loyers, et le budget global de l’office directement ou indirectement. L’OPHLM doit emprunter 35 % et la ville 18 % soit 53 %, environ 58 millions € pour les Romainvillois, locataires ou contribuables durant 7 années (2008-2015). Le président M. Champion précise que ‘’les besoins de réparation et d’intervention devraient être en baisse’’.

 

CONGRES HLM qui c’est tenu à LYON :  

Madame Christine Boutin ministre du logement ne nous a pas annoncé de bonnes nouvelles. Nous retenons à la CNL :

-Les organismes HLM doivent vendre les logements, 5 % par an, soit une estimation de la totalité de notre cité pour Romainville. 40 000 en France. La CNL y est opposée.

-De remettre en cause la garantie du maintien dans les lieux, qui touchera les personnes âgées et autres, après le départ de leurs enfants, la sous occupation. La CNL y est opposée.

-Remise en cause des charges locatives en opérant des transferts du loyer de base sur les charges locatives, ce que nous avons avec les gardiens. La CNL y est opposée.

- Une réduction des aides tel que l’APL. La CNL y est opposée.

- Un acharnement sur le surloyer avec des plafonds dépassant de 20 % alors qu’ils sont à 60 % permettant d’obtenir plus d’assujettis. Dans certain cas le loyer peut doubler. La CNL y est opposée.

La CNL est intervenue à plusieurs reprises par son Président, avec un certain nombre de responsables, et en manifestant leur désapprobation dans la ville de LYON.

 

Cette orientation n’est pas favorable pour réduire la crise actuelle du logement en général.

Ces décisions pourront être imposées par simple décret après une ‘’illusion de concertation’’.

                                                                                     Amicalement.

 

Partager cet article
Repost0