Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 05:05

 

 

 

Souvenez-vous, c’était la semaine dernière :

 

not’bon maire à déclaré (d’après Le Parisien) que les participants étaient :

les organisateurs devaient être « extrêmement déçus » des chiffres de la mobilisation

Voyez la déception qui est sur le visage des participants, c’est criant !

 

Les organisateurs disent avoir eu plus de 300 signatures contre ce projet qu’ils pensent être de la folie douce, à moins que certains ait signé sous des noms différents ... n’est-ce pas une preuve du rejet de l’édification de ce monstre en centre ville qui va être 2 fois plus haut que l’immeuble avoisinant ?

Voilà une belle démonstration, si elle était nécessaire, du non respect de ses dires au sujet de la hauteur des bâtiments qui doivent être construits ; la démonstration de :

il n’y a que les imbéciles qui croient aux promesses des politiques !

OU :

Les promesses des hommes politiques n'engagent que ceux qui les reçoivent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 18:11

 


 

urba ROMAINVILLE

France

10 MARS 2017 — Bonjour,


Les associations et citoyens appellent à un rassemblement le dimanche 26 mars 2017 pour exiger la sauvegarde de la place du marché dans ses dimensions actuelles et dire stop au bétonnage de notre ville !

N'hésitez pas à faire tourner l'information pour que l'on soit nombreux à se faire entendre ! A vos banderoles !

RDV : 11H, le dimanche 26 mars, place du marché, sur l'îlot central.


Les associations et citoyens romainvillois

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 07:17

 

MISE À JOUR SUR LA PÉTITION
 

 
L'appel du 19 mars pour sauver l'actuelle place du marché - RDV à 11H le 19 mars

 

urba ROMAINVILLE

France

28 FÉVR. 2017 — Bonjour,

Les associations et citoyens appellent à un rassemblement convivial le dimanche 19 mars 2017 pour exiger la sauvegarde de la place du 19 mars 1962 (dans ses dimensions actuelles) et réclamer un urbanisme de qualité et concerté pour l'ensemble de la ville et de ses quartiers.

N'hésitez pas à faire tourner l'information pour que l'on soit nombreux à se faire entendre ! A vos banderoles !

RDV : 11H, le 19 mars, place du marché, sur l'îlot central.

Les associations

 

– – – –

 

https://www.change.org/p/per-stop-au-b%C3%A9tonnage-%C3%A0-romainville-pour-un-projet-urbain-de-qualit%C3%A9/u/19549070?utm_medium=email&utm_source=36423&utm_campaign=petition_update&sfmc_tk=2Vq1xDopbj%2fg8RyOb5ENPBnKd3ip0UPg4zZqJNMmce%2fOmCprbo6VOTANdVC%2b5bsQ

Partager cet article
Repost0
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 11:27

 

C’est un succès de la mobilisation citoyenne romainvilloise !

 

De 130 à 147 personnes ont été présentes dans le public lors de la réunion du mercredi 18 janvier à l’Hôtel de Ville. Et comme l’a si bien dit une habitante, longtemps applaudie, pourquoi sacrifier notre cœur de ville, lieu de rencontre, de respiration et de mixité à la construction d’une centaine de logements, au détriment de tous les romainvillois, alors que de nombreux programmes sont déjà en cours partout dans la ville ? L’architecture, ce n’était pas le sujet de cet atelier urbain consacré aux espaces publics, nous a indiqué l’équipe municipale.

Sous ce prétexte, aucune vue d’ensemble montrant le nouvel espace public avec ses immeubles n’a été présentée.

Pourquoi ne pas les montrer ?

Quelques arbres en plus, quelques jeux pour enfants (0-3 ans) ont été ajoutés depuis un an à ce projet importé et ficelé depuis 2008, alors que l’urbanisme a beaucoup évolué et que les habitants se sont nettement exprimés sur ce projet via la pétition !

Les espaces publics que l’on nous montre sont petits, fragmentés et encore diminués par l’installation des équipements (grilles du métro sur l’espace choisi comme central, sortie de parking en face du conservatoire, bouches à ordures à côté des terrasses de café).

Aucune réponse précise et objectivée n’a été donnée aux questions des citoyens sur : - les pistes cyclables, la sécurité des piétons et vélos, la piétonisation et la circulation - l’ensoleillement, les courants d’air, les sols, - les transitions et l’ouverture vers les quartiers Cachin, Gagarine, le village, - la mixité des usages et des usagers, - les équipements pour les jeunes et les adolescents, - l’implantation, l’accessibilité et l’attractivité pour les commerçants et les professionnels - les échéances et le phasage des travaux en lien avec l’arrivée du métro. *

Voici les dimensions annoncées : - la demi-lune actuelle avec la fontaine est de 800 m2 , la demi-lune prévue de l’autre côté de cette « Grand’Place » est seulement de 200 m2 à l’aplomb de 8 étages, - l’espace devant le Cantalou est de 931 m2 auxquels il faut retrancher les 200 m2 de trottoir et les grilles d’évacuation et d’aération du métro (dimensions non précisées), - le square à l’arrière de l’immeuble de la phase III est de 780m2 avec une halle de 36 m2 , - Les hauteurs : 8 étages pour la phase II, de 4 à 7 pour la phase III, angle avenue Wilson/avenue de Verdun – (dimensions non précisées)

Le cœur de ville appartient à tous les Romainvillois.

Depuis toutes ces années, ils auraient dus être massivement informés voir consultés sur ce projet !

Cette 2e réunion s’est encore déroulée de manière frontale (présentation par les élus, architecte et paysagiste puis questions du public) alors qu’un atelier urbain est censé proposer des options et faire travailler le public dessus.

Des images nous montrant la high line de New York et une évocation de Barcelone ont été présentées, faisant ressortir, encore davantage, les différences avec ce projet.

Nous ne reviendrons pas sur les invectives des élus lors de cette réunion, des conseils municipaux ou sur leur page FB, elles ne sont destinées qu’à détourner l’attention des réflexions et actions à engager : vision de la ville de demain, qualité de vie, équilibre public/privé, adaptation de la ville aux changements climatiques et aux grands enjeux sociaux.

La réunion s’est achevée avec le public scandant, toutes lumières éteintes pour le faire partir, « On veut garder notre place » !

Restons mobilisés, soyons visibles et n’hésitons pas à partager sur les réseaux (#Romainville) !

 

 

Les associations

 

 

* : (Pas de sortie pour les usagers sur la place du marché, elle sera pour le service et l'aération, un grand merci à not'bon maire qui, au STIF, est Vice-présidente du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, chargée de la voirie, des déplacements et des transports ; ajout de Maurice)

 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 11:33

Réunion du mercredi 18 janvier à l’Hôtel de Ville

 

C’est un succès de la mobilisation citoyenne romainvilloise ! Entre 130 et 140 personnes étaient présentes dans le public lors de la réunion du mercredi 18 janvier à l’Hôtel de Ville. Et comme l’a si bien dit une habitante, longtemps applaudie, pourquoi sacrifier notre cœur de ville, lieu de rencontre, de respiration et de mixité à la construction d’une centaine de logements, alors que de nombreux programmes sont déjà en cours partout dans la ville ?

 

L’architecture, ce n’était pas le sujet de cet atelier urbain consacré aux espaces publics, nous a indiqué l’équipe municipale. Sous ce prétexte, aucune vue d’ensemble montrant le nouvel espace public avec ses immeubles n’a été présentée au public. Pourquoi ne pas les montrer ?

 

Quelques arbres en plus, quelques jeux pour enfants (0-3 ans) ont été ajoutés depuis un an à ce projet importé et ficelé depuis 2008, alors que l’urbanisme a évolué et que les habitants se sont nettement exprimés sur ce projet via la pétition ! Les espaces publics que l’on nous montre sont petits, fragmentés et encore diminués par l’installation des équipements

 

(grilles du métro sur l’espace choisi comme central, sortie de parking en face du conservatoire, bouches à ordures à côté des terrasses de café).

 

Aucune réponse précise et objectivée n’a été donnée aux questions des citoyens sur :

 

les pistes cyclables, la sécurité des piétons, la piétonisation,

l’ensoleillement, les courants d’air, les sols,

les transitions, les passages et l’ouverture vers les quartiers Cachin, Gagarine ou le village,

la mixité des usages et des usagers,

les équipements pour les jeunes et les adolescents,

l’implantation et l’attractivité pour les commerçants et les professionnels

les échéances et le phasage des travaux en lien avec l’arrivée du métro.

 

Voici les dimensions annoncées :

 

la demi-lune actuelle avec la fontaine est de 800 m2, la demi-lune prévue de l’autre côté de la rue est seulement de 200 m2,

l’espace central devant le Cantalou est de 931 m2 auxquels il faut retrancher les 200 m2 de trottoir et les grilles d’évacuation et d’aération du métro,

le square à l’arrière de l’immeuble de la phase III est de 780m2 avec une halle de 36 m2,

 

Les hauteurs : 8 étages pour la phase II, de 4 à 7 pour la phase III (angle avenue Wilson/avenue de Verdun)

 

Le cœur de ville appartient à tous les Romainvillois. Depuis toutes ces années, ils auraient dus être massivement informés voir consultés sur ce projet ! Cette 2e réunion s’est encore déroulée de manière frontale alors qu’un atelier urbain est censé proposer des options et faire travailler le public dessus. Des images nous montrant la high line de New York et une évocation de Barcelone ont été présentées, faisant ressortir, encore davantage, les différences avec ce projet.

 

Nous ne reviendrons pas sur les invectives des élus lors de cette réunion, des conseils municipaux ou sur leur page FB, elles ne sont destinées qu’à détourner l’attention des sujets et actions à engager : vision de la ville de demain, équilibre public/privé, adaptation de la ville aux changements climatiques et aux grands enjeux sociaux.

 

La réunion s’est achevée, toutes lumières éteintes, avec le public scandant « On veut garder notre place » !

 

 

Restons mobilisés et soyons visibles !

 

Les associations

Partager cet article
Repost0