Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 17:33

 

Romainville le 15 septembre 2017

Propos du père François

 

 

Ca aurait pu être le pot de terre contre le pot de fer.

Eh bien non, ç’a été David contre Goliath.

Suivez-moi bien.

Vous avez un brave promoteur (je ne sais même pas qui c’est et je les mets tous dans le même panier), qui veut édifier, avenue du Président Wilson, un immeuble « au toit végétalisé» qui fera date dans l’histoire de l’architecture et dont l’on pourra se vanter auprès de Christian de Portzamparc.

Les plans sont grandioses, et destinés à porter, vers les générations futures, la réputation du maire de Romainville.

Et puis voilà qu’une vieille dame indigne, à qui on a du faire des propositions alléchantes, et auprès de qui on a du exercer toutes les pressions, décide qu’elle veut mourir dans la maison où elle a toujours vécu.

Cette vieille dame, on ne va pas la lâcher.

Elle ne lâchera rien et elle y a quelque mérite puisque, comme moi, elle a dépassé 80 ans.

On ne va pas s’embarrasser de ce genre d’emmerdeurs.

On tente de passer en force.

Elle s’obstine.

Comme on s’obstine, elle finit par saisir la justice.

Et ... Oh surprise !

Elle gagne.

Le promoteur, et la maire Valls doivent s’incliner.

Mais alors, que devient le fameux « développement durable ? », que deviennent les toits végétalisés, que deviennent les grandioses projets d’une maire aussi nulle que prétentieuse ?

On va commencer les travaux d’un immeuble aussi laid que prétentieux, et, puisque la vieille ne veut rien savoir, on va faire comme si elle n’existait pas, et on va encastrer sa modeste chaumine dans un monstre de béton.

Vous imaginez les dernières années de cette octogénaire, environnée par le bruit, la fureur et la poussière, cependant que, dans le bistrot d’à côté, les « imbéciles heureux qui sont nés quelque part » (Brassens), s’auto congratulent, s’appellent par leur prénom, vantent le partenariat public-privé « où chacun doit trouver son profit », compromettent une pauvre Irma (quel prénom ! juste avant un ouragan aux conséquences dévastatrices ! ) et se font les complices des promoteurs, ces mêmes promoteurs dont le nom apparaît à Levallois-Perret..

 

La vieille dame est morte.

Nul ne pourra prouver que son décès est du à ce qu’on lui a fait subir (de même que personne ne pourra être rendu responsable du suicide, l’autre année, de la pauvre employée de mairie).

N’empêche, le twitter fou et la barto-girl ne doivent pas être très à l’aise « dans leurs baskets ». *

 

Bravo, en tout cas, à l’octogénaire de l’avenue du Président Wilson.

 

Et honte au duo, aux promoteurs et tous les minables qui sont leurs complices.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec.

 

 

 

PS : notre nouvelle députée attend toujours qu’on lui fasse la place qui lui est due.

 

Nous n’attendrons pas éternellement.

 

Re PS : Je suis à la recherche des coordonnées de l’avocat de la vieille dame indigne.

Il y aura bien, parmi mes lecteurs, qq qui sera capable de me les donner.

 

* : ne nous faisons aucunes illusions,chez chez gens-là, on n’pense pas m’sieur, on n’pense pas aux petites gens, ont fait du fric, c’est tout.

« on » ne va pas se laisser emmerder par une vieille !

Repost 0
Published by François L C - dans propos de François ANDRÉ
commenter cet article
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 06:02

RETOUR DE VACANCES

 


Mes vacances d’heureux retraité se terminent, après deux mois d’éloignement du tohubohu que nous subissons dans notre ‘’village’’, quoi de neuf dans notre environnement ? Au passage, je me demande une fois de plus, pourquoi on s’obstine à toujours vouloir ramener les gens des campagnes vers les villes. Ici tout est compliqué, la pollution n’est plus maîtrisable, la circulation est impossible….

Dans mon quartier pas de grand bouleversement. Face au Trianon, l’ancienne boulangerie a disparu, je le regrette, ce petit immeuble avait du charme. Le projet du métro 1 a besoin de cet emplacement, c’est dommage ! Le pignon de l’immeuble conservé a été proprement arrangé c’est tout de même mieux que de laisser un affreux décor, en attente de projets ultérieurs hypothétiques, comme c’est souvent le cas lorsque le sujet est du ressort de la municipalité ! (N’est- ce pas Madame le Maire. Depuis combien de temps le terrain proche de la poste, qui devait être aménagé en parking est-il laissé à l’abandon ? 2). Concernant l’avancement des travaux de prolongement de la ligne 11, on constate que ça ne traîne pas. Bravo ! Au fait, qui a des nouvelles du tram ? Il est probable que ce projet rencontre des difficultés, alors évitons d’en parler. Dans ma rue (Stalingrad) est apparue une voie cyclable à contre- sens. C’est bien de tenter de favoriser la circulation des vélos à Romainville, mais encore faudrait-il faire quelques petits efforts de réflexion. Ce tronçon ne sert à RIEN ! Franchement à RIEN ! Il ne mène nulle part, il ne fait qu’inciter les cyclistes à emprunter en sens interdit le tronçon de la rue Veuve Aublet pour arriver plus rapidement place Carnot. 3

Un petit coup d’œil sur le Mag de Juillet- Août. Coté’’ propagande politique’’, c’est toujours aussi nul. Pourquoi en serait-il autrement ? Les Romainvillois qui prennent le temps de lire ce magazine sont toujours considérés comme des imbéciles. 4 Le dossier Aménagement comporte une accumulation d’informations et d’affirmations qui tentent de restaurer la baisse de crédibilité de nos élus.

Une petite synthèse :

- En page 9, de belles promesses : ‘’ L’aménagement d’espaces inoccupés va permettre de repenser et refaire …voies de circulation automobiles, cycliste, piétonnes…nouveaux commerces… espaces verts et arbres ‘’. Il n’est pas joli ce petit couplet, (malheureusement bien loin de ce que nous constatons dans les projets actuels) ?

- Toujours en page 9, il est question de l’espace public sur la dalle de l’A3, on nous dévoile une esquisse de ce qui est projeté. 5 N’y voyant pas la végétation promise, je suis allé sur place. Les travaux d’aménagement sont en cours, on y devine des jardinières et l’on constate que les constructions en voie d’être terminées sont si proches de la dalle qu’il ne semble pas possible d’y planter des arbres dignes de ce nom. Je dois probablement manquer d’imagination, ce qui n’est pas le cas des promoteurs qui ont affiché à titre publicitaire un montage qui nous transporte dans le jardin d’Eden.

(les photos fourni par François André ne sont pas publiable, question de compatibilité, vous les avez par ailleurs)

- Il est aussi question de Panotel, 6 je suppose donc que les problèmes de pollution sont réglés. Dans cette rubrique, je constate et ce n’est pas la première fois, qu’il va nous falloir remercier la municipalité pour les efforts qu’elle fait pour limiter la densité des projets : ‘’ La ville a refusé un premier programme de 450 logements pour le limiter à 300’’. Après toutes les modifications du PLU permettant de construire plus et plus haut, il est difficile de gober cette fable.

- J’apprécie beaucoup la phrase’’ les bâtiments à construire répondront aux normes en matière de développement durable quand ils ne les dépasseront pas’’.

- En pages 10 et 11, dans les Bas-Pays, là encore ça va bétonner dur. Nous le savions ! L’ambitieux projet de ‘’village de marques’’ avec sa centaine de boutiques, n’est-il pas du domaine du rêve ?

- Pour la place du marché tout est réglé, les opposants peuvent ranger leurs pancartes ! La ‘’concertation’’ sur le sujet est terminée. 7

- Mes commentaires étant dans l’ordre du texte, ce n’est pas volontairement que j’ai gardé le meilleur pour la fin : L’entretien avec J. Champion. Voilà que ce dernier se montre en défenseur de notre patrimoine. Il écrit : ‘’ La ville bride les projets des promoteurs, malgré les possibilités qu’ils ont de construire ‘’.Bienvenue dans les associations de sauvegarde du patrimoine Monsieur le responsable à l’aménagement. Quel revirement après ce que nous avons vécu ! Quel chemin parcouru depuis de belles affaires comme celle du grand Ségur. 8

- Le dernier couplet de l’entretien est sans aucun doute celui qui comporte le plus de malhonnêteté intellectuelle. Comparer la densité d’habitants entre les villes de Romainville, du Pré Saint-Gervais et des Lilas, c’est omettre que les surfaces constructibles de ces villes sont totalement différentes. Nous savons tous que le territoire de Romainville comporte des secteurs importants, totalement inaccessibles au public : le fort de Noisy et les zones de carrières.

- Nous apprenons que la ville va commander une étude indépendante par rapport au PLU et ‘’va suivre plusieurs recommandations : Plan patrimonial et paysager…limiter la taille et les hauteurs des opérations, augmenter les surfaces végétalisées’’. Franchement ne fallait-il pas commencer par là au lieu de modifier à longueur d’années le PLU ? 9

- Pour finir, un petit coup sur la tête des’’ opposants ‘’à la dernière tranche de travaux sur la place du marché du centre, qui n’ont pas compris que la verdure sur les toits et les balcons’’ sert aussi à renouveler l’oxygène de même que les jardins privatifs’’. Soyons sérieux, la quantité de CO2 qui était captée par les jardins privatifs en voie de disparition est sans commune mesure avec le bénéfice apporté par quelques géraniums ou autres plantations sur les terrasses.


 

François ANDRE Septembre 2017


 


 

1) ne serait-ce pas plutôt pour le tram ? Une entrée sortie pour le métro semble devoir demander plus de place.

2) il y a plusieurs années, lorsque des réunions étaient faites pour réfléchir sur l’emplacement de parkings, il y avait un squat la raison pour laquelle il était laissé en l’état : un occupant à une personne de sa famille qui est dans le milieu du spectacle ; et maintenant, qu’est-ce que c’est ?

3) un autre exemple du « j’me fou du monde » au sujet des pistes cyclable : la rue Benfleet !

4) un reste de sa jeunesse qui adorait l’URSS ? Aurions-nous un magazine qui n’a rien à envier à la soviétique ? (Soviétique ou stalinisme d’après le net)

5) ce n’est qu’un projet de plus concernant l’aménagement de la dalle de la A3, souvenons-nous que dans les début ce devait être un lien végétalisé, et aménagé pour les enfants, entre les deux cotés de l’autoroute !

6) les constructions sur le site Panotel vont avoir pour nom : Green Lane !

not’bon maire à refusé que des commerces du genre restauration avec cuisine exotique ouvrent de ce qui m’a été dit par des intéressés, et là, elle laisse un programme immobilier porter un nom non français ? Deux poids deux mesures suivant le poids de ceux qui font les demandes du genre : j’ai du fric, je peux demander ce qui me passe par la tête, je n’en ai pas, je subit !

7) concertation ? Il y a eu des concertations ?

En faisant un recherche sur le net, je lis au sujet de la définition pour concertation :

Mode d'administration ou de gouvernement dans lequel les administrés, les citoyens, les salariés, etc., sont consultés, et les décisions élaborées en commun avec ceux qui auront à les appliquer ou à en supporter les conséquences.

À part avoir consulté ses administrés, le reste est passé à la trappe, serait-ce comme pour le journal de Romainville : une direction à la soviétique ? (dans sa partie la plus dénigrante)

8) le Grand gur n’est pas QUE la construction d’un immeuble qui dénature en face de l’église Saint Germain l’Auxerrois, c’est aussi la destruction du lavoir qui était dans la cour du marchand de couleurs (voir les photos faites des membres de l’association ASVR) au lieu de le préserver et de le reconstruire ailleurs pour préserver l’histoire de NOTRE ville, c’est par des petits faits de ce genre que l’on juge des dirigeants sur leurs implication à sauvegarder le patrimoine et non par des paroles exubérantes. Comme pour le marché couvert ou seul la grille de clôture devrait être préservé et non au moins une halle !

9) le PLU à Romainville, les villes avoisinantes se gausses à chaque fois qu’il est question de le modifier ou de le réviser. Un promoteur a un besoin particulier pour son projet qui serait refusé par le service des permis de construire ? Hop, une modification !

Souvenons-nous d’une modification du PLU au bas pays pour valider les balcons de plus d’un mètre, plus d’un mètre n’est-ce pas une terrasse ?

Repost 0
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 09:26

DEUX REFLEXIONS DANS UN PROPOS  

PLU N° 12

Merci à Vincent .P, de nous avoir transmis le rapport du C. E (Commissaire Enquêteur) concernant la modification n° 12 du PLU. Ce document de 65 pages pourrait avoir des vertus soporifiques, si l’on s’astreignait à le lire en totalité. Ceci n’est pas une critique à l’égard du document très bien fait et très riche.

Je m’attarderai simplement sur la modification de zonage, concernant la cité des Mares, intégrée dans ce PLU. Sur ce point, le C E émet un avis défavorable. Cet avis est important, car ses motivations sont clairement exprimées, elles traduisent l’agacement que crée la politique empressée que conduit notre municipalité, à densifier notre ville.

L’enquête d’utilité publique a été réalisée entre le 13 mars et le 13 avril 2017.La modification de la classification de la zone avait pour but de permettre de bâtir plus haut que ce qui est autorisé à ce jour .La présentation faite par le demandeur s’abstenait d’évoquer la modification n° 11 dans laquelle l’opération voisine Panotel figurait.

Le C E déplore les modifications successives du PLU sur des sites voisins qui ne permettent pas une lecture cohérente en terme d’urbanisme. Il déplore que cette nouvelle modification N° 12 ait été lancée avant même que la N° 11 soit devenue exécutoire. Il s’étonne qu’une réunion publique d’information ait eu lieu le 21 mars alors que l’instruction de cette modification ne faisait que débuter.

Madame le Maire, une fois de plus, vous allez trop vite et voulez en faire de trop. Mais ce qui est plus grave à mon point de vue est que vous leurrez vos concitoyens. On peut facilement citer de nombreux autres exemples de votre mode de communication : Présenter ce qui vous convient avant même que le sujet ait obtenu le moindre agrément. Je ne fais pas allusion à celui de la population, cette dernière se retrouvant toujours devant le fait accompli.

LA BASE DE LOISIRS.

Sur ce point, pour ceux qui n’auraient pas suivi l’actualité, il y a aussi du nouveau. Comme je l’ai déjà écrit, vous trouverez toujours sur le site de notre ville à la rubrique ‘’grands projets’’ l’annonce de la création d’une ‘’Ile de Loisirs’’ s’étendant sur Noisy, Romainville, Les Lilas, Pantin, d’une surface de 62 hectares. Une réunion tenue dans les bureaux de la Région, le lundi 15 mai 2017 nous a confirmé que le projet était bel et bien enterré (à ce sujet, il serait bon d’en informer notre municipalité qui a toujours démontré ses faiblesses en terme de communication).

En résumé voilà ce que sera notre ‘’Base de Loisirs’’ : En complément des travaux exécutés à ce jour ( la liaison entre Noisy le Sec et le parc de l’allée Bellevue, l’escalier monumental gravissant la pente en direction du stade des Lilas et menant nulle part), seront rendus accessibles au public sur l’emplacement des anciennes carrières, 5 hectares aménagés sommairement en promenade (le profil du terrain ne permettra pas de créer des aires planes suffisamment importantes pour y installer des équipements). Ajoutez à cela quelques chapiteaux pour créer des animations à définir et un enclos pour des moutons dans un secteur moins sécurisé, où le berger ne pourra pas pénétrer...

Que fera-t-on sur l’emplacement du château ? RIEN

Que fera-t-on en bordure du stade des Lilas, lieu qui offre un superbe panorama sur Paris ? RIEN

Que fera-t-on sur Pantin en contre-bas des Lilas ? RIEN

Que fera-t-on du patrimoine que représentent les anciennes constructions classées des carriers ? RIEN

Dans ses principes, le Grand Paris à défini par secteur des surfaces minimum d’espaces verts accessibles au public en fonction de la densité d’habitants. Pour nous c’est gagné !!! Les surfaces n’étant pas atteintes, elles seront compensées à Vaires-Torcy (c’est la porte à coté.)

A quand la fin des promesses non tenues à Romainville ?


 

François ANDRE juin 2017


 

Repost 0
Published by François André - dans propos de François ANDRÉ
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 17:22

OYEZ OYEZ BRAVES GENS DAMOISEAUX ET DAMOISELLES

 

Ne soyez pas tristes, notre château, celui de la famille de Ségur n’est plus. Cependant rassurez-vous en mémoire du Seigneur de ces lieux, votre actuelle majesté bien-aimée s’est battue pour qu’une trace de ce passé figure en bonne place dans votre ville. Courtisans et Courtisanes vous pouvez festoyer le grand Ségur verra le jour. Certes votre majesté l’avait voulu plus imposant, mais soyez en assurés, il pourra accueillir tous les preux chevaliers de la contrée.

Réjouissez-vous pour le plaisir de vos yeux, le Grand Ségur va renaitre. Que Monsieur Brognard ne s’offusque pas dans sa tombe, ce bel édifice ne fera pas d’ombre à son église, de plus il ne sera habité que par des gens biens. En ce lieu le petit peuple n’aura pas accès.

Le Grand Ségur renaît avec son flot de bonnes nouvelles, il se trouvera à l’entrée de ‘’la base de loisirs.’’

Comment, vous en doutez ?

Certes le grand tas de sable qui reste inerte en bas des carrières vous fait douter. Et bien ne doutez plus le Grand Ségur est capable de miracles. Vous ne me croyez pas et pourtant voilà une preuve irréfutable :

Rendez-vous chez le marchand de biens situé rue du Belvédère, vous savez la nouvelle petite rue qui débouche sur rien et dans laquelle du fait de sa grande fréquentation deux commerces n’ont pu survivre que quelques mois. Rendez-vous donc chez ces gens honnêtes et bienveillants. Je suis certain que toute personne les soupçonnant de malhonnêteté pourrait être créditée d’un mauvais procès d’intention. Voilà ce qu’ils vous annonceront (c’est écrit dans leur brochure) :’’ Cette résidence d’exception sera proche d’une base régionale de loisirs de 64 ha ‘’La corniche des forts’’ proposera notamment, la maison de la nature (exposition, médiathèque,) et ses jardins aménagés en ferme pédagogique, un mur d’escalade, un parcours VTT, un musée du plâtre, un centre équestre.’’

Ce n’est pas magnifique tout cela ? Il ne manque rien j’espère !

Notre majesté bien-aimée seigneur de notre contrée doit être fière d’avoir trouvé des promoteurs qui savent magner une baguette magique !

Plus sérieusement, ne trouvez-vous pas étonnant que la société FIMINCO qui est présente dans notre commune depuis l’explosion immobilière, qui propose du mécénat dans le cadre d’une fondation d’art, dans le programme de la ZAC de l’Horloge, qui est si proche de nos élus majoritaires au point de leur céder en bon lieu des locaux pour faire campagne électorale, soit si peu au courant des turpitudes que traverse le projet de ‘’La Base de Loisirs’’.

Pour vendre que ne ferait-on pas ?

Madame le Maire auriez-vous un intérêt à laisser, dans votre commune, un promoteur faire de la publicité mensongère ?

François ANDRE Avril 2017


(je ne pensais plus à publier l'article, d'où le retard, pas frapper, pas frapper !)

 

Repost 0
Published by François André - dans propos de François ANDRÉ
commenter cet article
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 04:57

JE VOUDRAIS QUE CERTAINS REVES SOIENT PREMONITOIRES !

 


 

Sans avoir avalé d’euphorisants avant de m’endormir, je viens de passer une nuit extraordinaire. Une nuit de rêve : Elle était partie, elle avait disparu sans prévenir qui que ce soit.

- Mais de qui parles-tu, François ?

- De la Patronne bien sûr, celle qui guide toutes nos pensées pour que nous n’ayons pas le moindre effort de réflexion à faire, celle qui enfume la réalité locale pour nous assurer qu’elle œuvre dans l’intérêt de tous.

Je peux imaginer que des maîtres de la sagesse universelle, des forces spirituelles, n’aient pas été abusés par la candeur virginale qu’elle affiche systématiquement en page 3 du Mag’ (c’est probablement en visitant les églises espagnoles qu’elle s’est inspirée de cette attitude dévote). Un ambassadeur des limbes l’aurait convaincu d’œuvrer autrement et ailleurs.

Cette hypothèse vous apparait farfelue. A moi aussi ! Mais alors que s’est-il passé ?

Aurait-elle des ennuis avec les promoteurs ? Je ne penche pas vers cette version. Le cabinet noir est bien clos !

Aurait-elle renoncé à un bel avenir politique après avoir fait tous ces efforts pour se faire remarquer ? C’est fort peu probable.

Après réflexion, je pencherais plutôt pour une fuite (un abandon de poste) dû à la méchanceté des gens. Il est vrai que les gens sont méchants ! Revanchards !

Pourquoi un collectif d’associations s’est-il amusé à faire un historique concernant’’ l’ample concertation ‘’ qui a eu lieu avant le lancement du chamboulement de la place du marché ? Ce document est très précis, très documenté. Vous l’avez lu j’espère. S’il ne vous est pas parvenu faites-le moi savoir, je vous le transmettrai.

Oui les gens sont méchants ! Pourquoi refaire aussi l’historique de cette malheureuse aventure qu’est ‘’La Base de Loisirs’’. Cet article vous le trouverez dans le blog : Rassembleurs et Solidaires.

Pourquoi toujours critiquer les processus innovants ? La collecte pneumatique des ordures ménagères, qui fonctionne si bien et qui de plus est économique ?

Pourquoi critiquer le projet de la tour maraîchère qui permettrait aux habitants de la ville de profiter d’une meilleure alimentation ?

Il y en a même un (celui-là je le connais bien), imaginez, il a pris le temps de fouiner dans les magazines de la ville. Voilà ce qu’il relève dans le N° 75 de 2006 : Un interview de J. Champion. A la question : Comment définissez-vous la politique foncière de la ville ? Ce dernier répond : ‘’Détermination, justice et harmonie. Ce que nous engageons dans le centre-ville avec l’ANRU est emblématique de cette triple volonté. Une active politique d’acquisition va nous permettre d’y construire de petites unités de logements accessibles à tous, pleinement intégrées au style de ce quartier’’. Il est vrai que cette volonté affichée a été transformée par les promoteurs en dortoirs de 7 à 8 étages.

Si vous aviez l’intention de revenir, Madame, je souhaiterais simplement que vous cessiez d’ameuter les promoteurs et que vous vous engagiez à organiser un référendum local sur les grands projets concernant notre village, en commençant par celui des phases à venir de la place du marché.


 

François ANDRE Avril 2017


 

Repost 0
Published by François André - dans propos de François ANDRÉ
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 08:37

 

DIALOGUE A LA VEILLEE

 


 

- Tu sembles fatigué mon Jacquot ?

- Oui j’en ai ras le bol de prendre des coups, moi l’éternel second couteau !

- Oh là, faut pas déprimer. D’accord c’est chaud en ce moment, mais on va y arriver. Allez, reprends avec moi : Les 30.000, les 30.000, les 30.000. Allez encore une fois. Les 30.000 et à nous la gloire ! Pour ça, faut pas baisser les bras. On les aura les emmerdeurs, les râleurs, les ‘’jamais-contents’’.

- Bon mais en attendant, c’est pas du gâteau. T’as vu ce qu’ils nous préparent pour la place du marché : Une MANIF ! C’est dingue ! On se donne à fond et en remerciement ils veulent foutre la pagaille. On a été élus non ? Pas trop brillamment mais tout de même. Si maintenant il faut écouter tout le monde on va pas y arriver.

- Tu déprimes mon Jacquot, regarde comme on les a enfumés jusqu’à présent. La première cité réhabilitée grâce à l’ANRU, c’est une réussite. On l’a aérée et après on a bétonné un max autour ; fallait pas leur dire à l’ANRU, eux ils voulaient dé densifier.

- Bon d’accord sur ce coup-là on a bien joué ! Mais pour la suivante, on voulait presque tout casser et ajouter 1.000 logements en plus. Ils se sont mis à hurler on a été obligés de descendre la barre à 500. Maintenant on propose aux locataires des relogements, ils les refusent. Pourtant on avait bien ficelé le truc en créant nos petits comités qui gobent tout.

- Ne t’affole pas, ça va s’arranger. La populace mécontente sera bien obligée de céder, ils ne vont pas se barrer, ils n’ont pas un rond et on fait venir des riches. Je l’ai déjà dit, il nous faut des riches dans notre ville. Il en faut pour remplacer les carreaux de plâtre par des vitrines. Quand je serai députée, je ferai voter une loi pour interdire d’être pauvre, c’est eux qui foutent le bazar.

- C’est bien tout ça mais en attendant, moi le second couteau, je suis en première ligne, j’en prends plein la tronche. Les choses finissent par se savoir. Ils savent que notre système d’aspiration d’ordures revient trois fois plus cher que la collecte traditionnelle.

- Bof c’est pas grave, on a refilé ça à l’AGGLO, c’est avec les voisins qu’on éponge.

- Et ton truc ‘’maraîchère’’, ça c’est sûr, ça va nous attirer des emmerdes. On a bien dit que les locataires de la cité payeraient pas la construction, ils disent que par les impôts, ils participeront tout de même. Et après, ça va coûter combien ce truc en fonctionnement ?

- Tu me fatigues, pour la plupart, vu leurs revenus, ils ne sont pas imposables. Après, c’est après. Pour l’instant l’important est de faire parler de nous.

- OH y a pas que ça qui me préoccupe, on a tout vendu pour enfermer la cité, les colos ont presque toutes été bradées, on va aller le chercher où maintenant le pognon ?

- Pas de panique et parle moins haut, on a des relations, des amis. Tout va bien, on est arrivé à faire venir le métro, le tram, le pognon comme tu dis va arriver avec.

- Y a pas que ça : La Base de Loisirs, qui a bien fait vendre, n’avance pas. Il faut passer son temps à baratiner et valoriser un tas de sable.

- ça ce n’est pas nous.

- Comme d’hab avec toi quand c’est bien c’est nous quand c’est pas bien c’est pas nous !

- Et…….

- Arrête t’es franchement fatiguant ce soir et complètement négatif. Au fait pour la manif du dimanche, t’as bien prévu les gros bras pour casser l’ambiance ? Allez c’est bon pour ce soir, prends tes pilules et va te coucher.

François ANDRE MARS 2017

 

Ce dialogue est une fiction, toute personne cherchant à se reconnaître dans cette dernière ferait fausse route.


 


 


 

Repost 0
Published by François André - dans propos de François ANDRÉ
commenter cet article
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 18:59

 

REAMENAGEMENT DU COMPLEXE PAUL BALDIT


 

La rénovation et l’agrandissement du stade Paul Baldit s’imposent. La ville est bétonnée à la vitesse d’une poussée de champignons à la belle saison et la population s’accroît à grande vitesse.

Le gymnase est vétuste, il a été construit au début des années 60. OUI il devient urgent de rénover le complexe sportif !

Il est rappelé dans le MAG’ de juillet-août que : ‘’Il y a dix ans la ville l’a doté d’un terrain de football synthétique, de vestiaires, d’une piste d’athlétisme et d’un plateau multisports’’. Ces travaux ont bien tardé, car le terrain d’honneur avant d’être refait est resté inaccessible pendant quatre années. A cette époque, la communication fonctionnait déjà très bien, car à l’entrée du stade pendant toute cette période un triste panneau d’affichage indiquait qu’il était fermé temporairement, sans plus d’informations.

Résultat, plus de tournoi annuel qui attirait les nombreux amateurs de foot de la région. Qu’est devenu le club pendant cette période ? Je ne peux qu’imaginer qu’il a périclité. Sans rencontres officielles sur ce magnifique terrain, ce sont les amateurs non licenciés qui s’en sont emparé. Je ne porterai pas de jugement sur ce fait. Le foot est le sport populaire par excellence et nombreux sont ceux qui ressentent la nécessité de se défouler en courant après un ballon. Cependant était-ce la finalité souhaitée de cet investissement coûteux ?

Aujourd’hui, apparaît un projet de rénovation et d’extension ambitieux. Je suppose qu’il a été mûrement concocté avec les associations sportives et les moniteurs sportifs scolaires. En tout cas les riverains, comme bien souvent, n’ont pas eu leur mot à dire.

Tel que ce projet est, sans tomber dans un esprit de contradiction systématique. Comme nous en sommes accusés, nous pouvons légitimement nous poser quelques questions concernant l’ordonnancement de celui-ci.

Le mélange d’un espace équipé (pôle santé) accessible à tous avec des activités réservées ne posera-t-elle pas des problèmes de fonctionnement (utilisation des vestiaires, des sanitaires…) ? Il est très bien que soit créé ce pôle santé pour tous, équipé comme il se doit. S’il avait été implanté sur les terrains de l’excentre aéré, il aurait permis, par un aménagement sobre, d’accueillir les jeunes non licenciés qui souhaitent se défouler avec un ballon, ceux qui ne disposent pour tout pécule que celui permettant de s’acheter une paire de baskets.

Le terrain d’honneur que certains considèrent comme squatté sera-t-il réservé aux licenciés ? Comme ce pourrait l’être.

Ce qui est clair, c’est qu’il est fait la part belle aux jeux de raquette (ces sports loin d’être encore démocratiques sont probablement rentables). Le ‘’Complexe Bellevue’’ (monument de fer et de verre) doit accueillir aux deuxième et troisième étage, des courts de squash et tennis. Je suppose que ces équipements implantés en altitude (probablement fréquentés le soir après le boulot) ont fait l’objet d’une étude spécifique, concernant les nuisances sonores. Les balles qui rebondissent font énormément de bruit. Une structure totalement vitrée peut les amortir (les bruits) en utilisant des matériaux coûteux. Je comprends très bien l’inquiétude actuelle des riverains à l’égard de ces éventuelles nuisances.

Je n’ai pas très bien compris non plus l’intérêt de créer au milieu de la piste d’athlétisme un pôle futsal (mini terrain de foot couvert). Sera-t-il d’accès payant comme les terrains de raquette ?

Ce projet n’était-il pas comme bien d’autres à soumettre au bon peuple ?


 

François ANDRE février 2017


 

P S : Je suppose que le fait de débuter les aménagements par le pôle Bellevue permet de ne pas interrompre l’activité tennis. S’est-on soucié de ce point en supprimant l’accès au terrain de foot pendant quatre années ?

– – – – --

not’bon maire désire 30 000 habitants, elle s’abrite derrière une soi-disant volonté de la population qui pense qu’avoir autant d’habitants serait bien ; pour quoi ?


 

Pour faire le terrain de foot synthétique, tous les arbres en bordure su terrain ont été abattue !

Les riverains n’ont pas leur mot à dire, qui à son mot à dire à part les sbires de not’bon maire ? De plus osent-ils lui dire ce qu’ils pensent ou pensent-ils qu’ils risquent de ce faire débarquer de leur délégation ?

Soumettre le projet au peuple ?

Holà compagnon, pas de ça à Romainville ! Si not’bon maire avait envie de nous demander notre avis, cela se saurait depuis longtemps !

Repost 0
Published by François André - dans propos de François ANDRÉ
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 10:57


 


 


 

LES RALEURS, LES ETERNELS MECONTENTS, CONTINUERONT A S’EXPRIMER TANT QUE LES POLITIQUES NE CHANGERONT PAS DE METHODE.


 

Râleurs et éternels mécontents, c’est ainsi que nous sommes qualifiés. Pour moi les sujets de mécontentement concernant le mode de concertation à Romainville ne manquent pas.

Si en matière d’habitat la ‘’concertation’’ est des plus minimalistes, pour les autres projets, elle est totalement absente.

Notre chère tour maraîchère refait surface. Après quelques informations et aucune consultation à son sujet, elle est de retour ! Ce sujet a déjà fait polémique. Nos élus majoritaires nous le resservent insidieusement: Le MAG’ de février, toujours le MAG’, en page 22, dans les délibérations du conseil municipal, nous apprenons que le monstre n’est pas mort. Une demande de subvention auprès de la Fim (Fonds d’investissement métropolitain) est soumise au vote. Il s’agit de bénéficier d’une subvention de 100.000 euros. (Il me semble que l’ouvrage avait été estimé à 6.000.000 euros). 100.000 euros, ce n’est pas la lune, mais cette demande prouve que l’idée du prototype ressurgit.

En page 34, notre Champion nous dit tout sur ce projet (tout ce que nous sommes en droit de savoir).’’ La tour sera implantée….fin 2018’’.’’L’ambition est portée avec d’autres collectivités, comme la Région Île-de-France, la Métropole du Grand Paris ou le Conseil


 


 


 

Départemental de Seine-Saint-Denis’’. Que portent–elles toutes ces institutions ? Mystère ! Le ou est également surprenant. ‘’ Le projet bénéficie aussi du soutien de financiers privés, sans solliciter des locataires de Romainville Habitat’’ (ça c’est heureux, mais rien n’est dit pour ce qui pourrait concerner les contribuables locaux que nous sommes !). Avec ça vous savez tout, vous avez été informés et allez on le ressortira plus tard ! Vous avez été ‘’concertés’’ !

Voilà la méthode. Qui sont ces mécènes ? Que demanderont- ils en contrepartie ? Combien coûtera l’exploitation de ce jouet ? C’est bon vous en savez assez ! Vous en dire plus provoquerait encore un flot d’invectives !

A suivre ultérieurement: La rénovation du stade Baldit. Ce sujet lui aussi mériterait une véritable concertation.


 

François ANDRE février 2017

 

Repost 0
Published by François André - dans propos de François ANDRÉ
commenter cet article
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 19:07


 


 


 

‘’CONCERTATION N’EST PAS CONFRONTATION’’


 

Dans le mag’ de février 2017, les élus Romainvillois du groupe socialiste viennent au secours de notre Maire et de son Champion. C’est que ça commence à remuer dans notre village ! La réunion du 18/01 qui a rassemblé, suivant ce qu’il est dit, plus de 130 personnes alors que les organisateurs avaient pris soin de ne pas en faire la publicité ne s’est pas déroulée comme l’auraient souhaité les élus majoritaires.

Les socialistes utilisent la tribune qui leur est allouée pour moraliser.

Je leur réponds :

Vous admettez que ‘’la contradiction est souhaitable et même nécessaire à l’exercice du pouvoir’’. Sur ce point quelle lucidité ! Mais pour le reste quelle incompréhension ! Vous êtes bien loin de vos concitoyens, de ce qu’ils ressentent à ne pas être écoutés. Prenez le temps de les côtoyer, allez dans la rue discuter avec eux. (Ce n’est pas pendant les minutes de silence des commémorations que l’on prend le pouls de la population). Dans la rue, vous vous rendrez compte de l’ampleur du RAS LE BOL général. OUI nous en avons marre d’être pris pour des demeurés. Nous en avons RAS LE BOL des simulacres de concertation. Nous en avons RAS LE BOL de voir brader les espaces publics au profit des promoteurs.

Selon vous, il aurait fallu que les présents à cette réunion restent muets, qu’ils écoutent les paroles divines sans le moindre murmure. C’est de pratique à deux pas de la Mairie, mais en la mairie même, exercer notre droit de contestation sans pouvoir ouvrir la bouche, admettez que ce n’est pas simple.

Que nous reprochez-vous ? Des’’ invectives accusatoires’’. Est-ce de votre part de la malhonnêteté intellectuelle ou de la méconnaissance de notre


 


 

langue ? Il n’y a eu aucuns discours violent et injurieux de la part des participants Selon vous, nous sommes’’ revanchards et populistes’’. Vous présentez les faits afin que les citoyens qui n’étaient pas présents à cette réunion considèrent que les opposants que nous sommes à ces projets se comportent comme des voyous.

En réalité lors des longs monologues de l’exposé, en fond de salle, des participants exprimaient leur désaccord par des ronchonnements. Pour notre Maire, cela est totalement insupportable et incorrect. C’est à croire que vivant dans sa bulle notre élue n’a jamais entendu le moindre discours à l’Assemblée Nationale !

Taisez-vous et écoutez la bonne parole, la seule, la nôtre ! Ici c’est comme ça que l’on applique la démocratie participative et pas autrement.

Devant le mécontentement grandissant que je constate en côtoyant ceux que vous qualifiez de ‘’revanchards’’, je pense que les méthodes de gestion communale en vigueur à Romainville ne seront pas supportées éternellement. Votre avenir n’est pas assuré dans cette direction. Il est temps de vous reprendre et d’œuvrer dans le sens d’une véritable démocratie, qui fait entendre toutes les voix, même quand elles sont discordantes.


 

François ANDRE février 2017


 

Repost 0
Published by François André - dans propos de François ANDRÉ
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 19:09


 

CONCERTATION- ARNAQUE SUR LA PLACE DU

MARCHE

Sous le titre MASCARADE, j’ai déjà commenté la réunion publique du mercredi 18 janvier, traitant de l’aménagement de la place du marché du centre à Romainville. Je n’ai pas l’intention de revenir sur ces propos, cependant, il me semble que ce sujet est totalement à l’image de ce que nos élus majoritaires appellent la concertation.

A l’occasion de cette réunion, nous avons appris que les Romainvillois ont été consultés sur ce projet depuis les années 2008 ou 2009, époque où il était question de la rénovation de la cité Cachin. Je suppose qu’à ce moment les habitants étaient plus préoccupés par le chambardement qui les attendait que de savoir ce qu’il était projeté pour le marché. Mais cet argument n’est pas à prendre en compte, le sujet a été évoqué, POINT. Puis, selon les dires de Monsieur Champion, d’autres réunions ont été tenues. Que s’est-il dit ? Où sont les comptes- rendus ? Mystère !

Je ne dispose que du compte-rendu de l’atelier urbain du 17 décembre 2015. En le relisant, on est amené à se demander si l’on a bien compris le sens de ce mot (atelier). Pour moi, un atelier a toujours été un lieu de travail, qu’il soit manuel ou intellectuel. Or, que retient-on de ce document ?

Une fois de plus, un long exposé sur ce qui a déjà été réalisé en phase 1. Au passage, il est précisé que le projet avait été initié en 2007 (pas par la population). A la suite, une PRESENTATION des phases 2 et 3 où sont valorisés ‘’ les jardins à thèmes’’. Dans le texte est écrit : ‘’IL A ETE DECIDE D’OPTER…..’’ Voilà une belle formule conforme à l’esprit de concertation que conçoivent nos élus !

Plus troublant : Dans le jeu des questions, il est demandé :’’ L’espace public ne sera-t-il pas chargé, avec le square ? Pourquoi multiplier les usages sur une petite place ?.....’’ Je suppose que la personne qui a posé cette question a interprété l’ensemble de la vue aérienne de l’ilot comme étant un espace planté. Il ne fallait surtout pas le dissuader. Extrait de la réponse ‘’ la place des commerces sera entièrement minérale’’.

 

Comme déjà dit, la réunion du 18 janvier n’a rien apporté de plus en matière de concertation. Les participants non satisfaits ont été virés de la salle par extinction des lumières.

Puis l’affaire est entérinée dans le MAG’ de février, dans une brève présentation qui se garde bien de faire état de la tumultueuse réunion du 18/01. Les ‘’placettes sont valorisées avec leurs surfaces au m2 près. A ce sujet, il me semble que, hors le square qui n’entre pas dans le périmètre de la place, les espaces publics sont plus réduits qu’à ce jour. Les 288 et 73 m2 en forme de rotonde, ne compensent probablement pas l’emprise du R+8 côté avenue WILSON au-delà du marché actuel.

Voilà une affaire classée (dans les règles) ! Quelles règles ? Concernant l’urbanisme, La loi alur du 24 mars 2014 traite de l’état de droit en matière de participation du public. Malheureusement, cette dernière manque de fluidité, le Sénat en a convenu. Même si cette loi fait état de concertation dans le cas ‘’de réalisation de projets de renouvellement urbain’’ Nos élus majoritaires se satisfont du service minimum.

Comme cela se pratique dans de nombreuses communes, un atelier urbain devrait être un espace d’information, mais aussi un lieu d’échanges, de concertation, où chacun a la possibilité de s’exprimer librement, donner ses avis et faire entendre ses idées.

La population de Romainville devrait imposer que :

- Les réunions de ‘’concertation’’ ne soient plus sectorisées (invitation ouverte à tous).

- Par affichage sur tous les panneaux officiels, apparaissent les dates de toutes les réunions.

- Les comptes -rendus soient consultables par tous en un lieu facilement accessible.

- Les sujets traités soient clairement bornés et ne permettent pas, par extension, d’affirmer que tel ou tel sujet sans rapport a été abordé.

A ce jour, le seul changement que je constate dans le cadre de la concertation, est la transformation du terme atelier urbain en ‘’ atelier durable’’ Bravo, quels progrès ! Mais franchement ceci est bien loin de ce qu’attendent et méritent les Romainvillois .


 

François ANDRE février 2017

 

Repost 0
Published by François André - dans propos de François ANDRÉ
commenter cet article