Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 06:43

 

 

 

Romainville le 14 septembre 2017

 

Propos du père François,

 

 

Le rapport de la Chambre des Comptes d’Ile de France sur la gestion de la commune de Romainville de 2009 à 2014 est en passe de devenir mon livre de chevet.

Je le diffuse le plus possible et le tiens à la disposition de tous ceux qui m’en feraient la demande.

On sait que j’ai, au vu de ce document, déposé une plainte avec constitution de partie civile.

Pourquoi ?

Eh bien, tout simplement parce que les rapports de la Cour, si compromettants soient-ils pour ceux qui en sont l’objet, ne sont pas automatiquement suivis de la traduction en justice de ces derniers.

Il suffit que ceux-ci aient le culot de faire « comme si de rien n’était » (la Cour « nous donne un satisfecit ») pour que l’affaire en reste là, et les rapports de la Cour, au lieu de contribuer à moraliser la vie publique, ont l’effet contraire et servent de caution à ceux qu’ils devraient faire sanctionner.

Il faut alors que des citoyens hurluberlus, solitaires et têtus comme moi prennent le relai. 1

C’est donc ce que j’ai fait, et j’y ai quelque mérite car il m’a fallu être opiniâtre.

 

Je ne reviens pas sur les quatre motifs principaux énumérés à l’appui de mon action en justice.

Je résume hardiment et sélectivement.

Il y a eu, entre 2009et 2014 (on ignore ce qu’il y a eu avant et après ; il faudra chercher) 32 opérations au prix des domaines.

C’est que les communistes avaient fait des économies qui ont diablement aidé CV . 2

Ces opérations ne sont pas illégales mais il serait plus qu’intéressant de savoir quels en ont été les bénéficiaires, qui sont ainsi devenus les « obligés » de la maire Valls.

Seules nous intéressent ici les ventes EN DESSOUS du prix des domaines, qui sont illégales puisqu’elle auraient du être motivées et ne l’ont pas été.

Je mets de côté la monstrueuse affaire de la Place du Marché avec la SEMPRO qui sera sans doute le grief principal que l’on pourra faire à la mairie.

Je retiens « seulement » :

La vente à Fiminco d’un terrain à bâtir pour 2,4 au lieu de 3,6 M.d’euros.

On s’étonne après cela que Fiminco fournisse à CV sa permanence électorale lors des dernières municipales. 3

De la même façon, Stéphane W. s’émerveille que la même Fiminco aménage je ne sais quel local artistique au Bas Pays ;

Mais c’est avec notre pognon, mon petit Stéphane ; tu ne peux l’ignorer et tu nous prends pour des cons ... 4

- Vente à Nexity d’un terrain sis rues Gabriel Husson et Carnot pour 237 600 euros en dessous du prix des domaines.

-Vente au sieur Pitache d’un terrain situé 3 rue Pierre Kerautret, à 84 600 euros au dessous du prix des Domaines.

-Vente à un particulier, au 66 rue Carnot d’un terrain à 85 000 euros en dessous du prix des Domaines.

Je préfère en rester là car la liste est longue ...

 

Trois remarques s’imposent maintenant.

  • 1/Si la mairie est convaincue de malhonnêteté, la majorité municipale, qui ne pouvait pas ignorer ce qui se passait, sera t-elle considérée comme complice ?

  • 2/Comment l’opposition a t-elle pu laisser passer de telles horreurs ? 5

  • Sans être méchant avec elle, je dirai qu’elle manque de clarté d’esprit et de pugnacité.

  • Sa responsabilité, pourtant, n’est pas totale.

  • En effet, dans son vocabulaire et sa phraséologie inimitables, la Cour, à propos, notamment de la Place du Marché, déclare : 

  • « Sans se prononcer sur la régularité du montage employé, la Chambre constate que la commune a entendu s’affranchir des diverses dispositions (code des marchés publics, Code de l’Urbanisme) destinées à garantir tant la qualité de la dépense publique que la transparence et l’information de l’assemblée délibérante (...P 82) 6

Ah qu’en termes galants ces choses-là sont dites ...

Que d’ »euphématisations », comme dirait notre comique troupier « gaulliste ».

 

3/La troisième chose que je voulais souligner, qui n’est pas, hélas, le propre de notre commune, c’est l’inertie, le je m’en foutisme des citoyens, pour ne pas parler de leur lâcheté. 7

 

Restez vigilants.

Ne vous laissez pas faire.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

-- -- -- -- -- -- -- --

Commentaires de Maurice avec l’approbation de François.

 

 

1) pas du tout, tu fait ce que beaucoup aimerait faire mais n’ose pas le faire !

Peut-être est-ce la crainte de se faire remarquer de la part de not’bon maire et de ses sbires et d’avoir des bâtons dans leurs demandes de n’importe quelle origine.

2) ça, elle ne s’en vente pas que ce qu’elle peut faire dans la commune c’est grâce à la vente des biens immobiliers que les municipalités précédentes avaient accumulés.

3) qui s’en est étonné ? Ça sautait tellement au yeux que ceux qui ne le savaient pas étaient vu comme ayant passé des mois aux fonds des bois.

4) mais non voyons, pourquoi s’embarrasserait-il de nous ?

Il nous laisse là où il nous a accompagné avant de tourner casaque !

5) c’est LA question ! Comme ce fait-il que l’opposition laisse passer ça ?

Peut-être est-ce aussi un manque de communication de la part de l’opposition municipale ?

6) apparemment, nos zédiles sont très bien conseillé pour ce qui est de naviguer dans les textes de manière à les contourner à leurs profits.

7) pas d’accord, nous sommes nombreux à être révolté du comportement et des décisions prises par not’bon maire et ses sbires, beaucoup de ceux qui sont révoltés n’osent pas de crainte de ... ils ne savent pas eux-mêmes ce qu’ils craignent, mais ils craignent !

Repost 0
Published by François LC - dans Propos du Père François
commenter cet article
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 08:04

 

 

Romainville le 10 septembre 2017

 

 

Propos du père François

 

 

Les bêtes acculées deviennent méchantes.

Loin de moi l’idée de comparer notre sublime maire à une bête.

Penser ou dire qu’elle est méchante, en revanche, c’est du domaine des choses qui vous viennent à l’esprit.

Quand vous dites ça à ses fidèles, ils ne veulent pas vous croire.

Effectivement, en écoutant, ce matin, le troisième enregistrement de Radio Immo que Momo m’a fait parvenir (Alors qu’il avait disparu des réseaux sociaux ...) en écoutant la mélopée de sa douce voix soporifique lorsqu’elle s’adresse aux promoteurs immobiliers, ses amis indéfectibles, on la prendrait pour un agneau.

Il faut alors l’écouter lors des conseils municipaux, quand elle s’adresse aux opposants.

Elle prend alors une voix coupante, aux accents condescendants, voire méprisants, et sait, quand il le faut, élever le ton, tout en coupant le micro de ses adversaires. 1

 

Acculée, elle l’est.

Son mentor, son pygmalion, j’ai nommé le pizzaïolo Bartolone, a fait ses adieux au music-hall. (Je n’y crois pas vraiment, et je conserve sur lui et sur sa femme (qui était aussi sa secrétaire) un œil vigilant...).

Le résultat ne s’est pas fait attendre et, aux dernières législatives, elle a ramassé ; derrière Guiraud, une claque humiliante.

Le rapport de la Chambre des Comptes d’Ile de France, qui ressort opportunément, ne lui laissera pas de repos de sitôt.

Les résultats obtenus, aux derniers scrutins des primaires de la gauche, puis aux présidentielles, enfin aux législatives, par Hamon et la France Insoumise ont de quoi l’inquiéter, plus, la terroriser.

De par son âge, de par son nombre de mandats 2, elle arrive en bout de course, mais elle aurait souhaité achever son règne en apothéose.

Elle est loin du compte et risque de devoir sortir par la porte de service.

 

En attendant, tous les moyens vont lui être bons pour se défendre et mettre des bâtons dans les roues de ses adversaires. 3

 

Déjà, depuis longtemps, elle fait figurer dans la rubrique « libres expressions » du canard de Romainville des gens qui n’auraient jamais du y accéder : j’ai nommé le brave simili-gaulliste 4 qui ne représente que lui-même, comme la bonne Viviane qui est avant tout chargée de truquer tout ce qui vient de Gagarine (les conseils citoyens, actuellement, par exemple).

Ensuite, elle est parvenue à imposer son fantomatique mgc, d’abord dans la commune, ensuite dans la communauté, puis dans le département, en attendant la France entière, puis l’univers (au Canada, par exemple). 5

C’est Bartolone qui lui a donné le biberon.

Il lui a appris qu’il faut avoir tous les culots et savoir se tirer des situations les plus difficiles par des pirouettes.

 

C’est ce qu’elle a tenté de faire en affirmant que la Cour des Comptes lui avait donné un satisfecit pour sa gestion 2009 2014, alors qu’elle était sérieusement mise en cause.

 

Sur un tout autre plan, elle veille au grain, en bonne stalinienne (pardon à mes amis cocos) qu’elle est. 6

Elle a du être outrée par l’élection d’une « insoumise » à la tête de notre circonscription.

Pour commencer, Sabine Rubin (c’est son nom), n’a pas eu l’honneur et l’avantage de voir son nom et sa photo figurer dans le Magasine, alors que Barto y trônait dès avant son élection.

Ensuite, la même SR n’a pas été invitée à l’inauguration du « Pôle éducatif » de Gagarine.

C’était peut-être un oubli, du moins je le souhaite pour la maire Valls, car je commence à en avoir marre de ses mœurs de cosaque. 7

Nous l’avons vue, aux côtés du pizzaïolo, étouffer peu à peu la pauvre Guigou, qu’ils voulaient sortir non seulement de notre circonscription, mais du 93.

Il ne faudrait pas que la maire Valls s’avise de vouloir recommencer ce genre de plaisanterie.

 

CA SUFFIT.

 

Nous avons élu une députée.

Nous entendons qu’elle prenne toute la place qui lui est due. 8

Je précise que je n’appartiens pas à son mouvement et qu’elle ne m’a rien demandé.

Je précise aussi que, sur ce problème, comme sur les autres, je ne lâcherai rien.

 

Salut à tous.

 

 

François Le Cornec

 

-- -- -- -- -- -- --

Commentaires de Maurice avec l’approbation de François

 

1) et elle a le culot de crier avec d’autres : démocratie, démocratie ! À la moindre occasion.

2) ne pas oublier les délégations, et il y en a !

3) souvenons-nous de Guigou, mais ça tu le fais souvent.

4) baptisé : Comité des citoyens gaullistes (le Gaulisme est mis à toutes les sauces)

5) n’y a-t-il pas des aides financières pour les micro-partis ? Ceci expliquerait cela.

6) il y a plus que des traces, les habitudes sont gravées dans la tête.

7) mœurs de cosaque ? Tu semble être bien informé sur ses mœurs !

8) nous avions Bartolone à toutes les sauces, la moindre réunion le voyait arrivé, là, la députée n’est pas vue !

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 07:35

 

 

Romainville le 7 septembre 2017

 

 

Propos du père François

 

 

Le « propos » que vous allez lire ci-après, un peu longuet, est particulièrement intéressant, non pas à cause de mon talent (encore que ...), mais à cause des faits qui y sont relatés.

Ces faits sont anciens, et j’en ai déjà parlé, mais ils ont le mérite de nous faire découvrir notre maire « le doigt dans le pot de confiture ».

Son comportement habituel, surtout vis-à-vis des promoteurs immobiliers, pose problème, mais jamais la moindre preuve d’agissements contraires à la loi n’avait pu être apportée.

Ici, pour une fois, notre municipalité a franchi la ligne rouge 1, sûre de son impunité, qui aurait perduré si je n’avais porté l’affaire en justice.

 

Elle a en effet vendu, en dessous du prix des domaines, ET « EN L’ABSENCE DES JUSTIFICATIONS REQUISES PAR LA LOI », cinq biens immobiliers appartenant à la commune.

Nul doute que la mairie va tenter de se tirer de ce mauvais pas en arguant « d’échange de bons procédés » comme par exemple le don de parkings, mais toute comptabilité publique doit être écrite et consultable, et, en toute hypothèse, je répète que la transaction doit être justifiée par écrit au moment où elle a lieu.

La mairie est donc entrée, ici, dans le domaine de l’illégalité.

Récent abonné de face book, je viens d’y découvrir un article du Parisien en date du 18 octobre 2008 (voir le « lien » n°1). 2

Il est intitulé : « Les artistes de la Ferme Carnot expulsés ce matin ».

Il narre une histoire triste, mais vraie, comme Romainville en connaît beaucoup.

Un collectif d’artistes s’était installé, en 2007, au 3 de la rue Pierre Kerautret, baptisé « Ferme Carnot ». 3

Ils y faisaient des expositions et donnaient des spectacles.

Tu te souviens, Stéphane (W), c’est toi qui me les fis connaître.

Tu appréciais La Ferme comme moi, plus que moi, et je pressentais que l’ardent défenseur de ce lieu de talent et de liberté tu ferais si on venait à y toucher.

Mais voilà, les lieux étaient squattés, occupés illégalement puisque la mairie avait repoussé les demandes réitérées de bail faites par les occupants, soucieux de régulariser leur situation. 4

L’expulsion eut donc lieu, suscitant de ta part, mon cher Stéphane, la réaction suivante (lien n°2) : « Il n’y a aucun projet à court terme prévu à la ferme Carnot. Tout à coup, on découvre ce lieu parce qu’il a maintenant une visibilité (...) IL Y A DANS CETTE VILLE UNE TENTATIVE EFFRENEE DE PREEMPTER TOUT CE QUI BOUGE EN TERME DE LIEU POUR LES REVENDRE A DES PROMOTEURS IMMOBILIERS ».

Que tu étais enthousiasmant à cette époque-là.

... et que tu as changé !

Tu te trompais, en l’occurrence.

Il ne s’agissait pas de promotion immobilière, mais de vente à un particulier, le sieur Bitache, certes promoteur immobilier et locateur de bennes sur lequel quelque chose me dit que la justice va se pencher.

Il devait, martelait la maire (car elle martelait ...) y installer le siège social de son entreprise.

Interviewée par le Parisien (voir le lien 1), la maire déclarait que la mairie avait un ardent besoin d’argent (400 000 euros).

Elle ajoutait que la mairie faisait beaucoup pour l’art, notamment les Salaisons 5 (vendues, depuis au privé, et où, à l’occasion, un service en entrainant un autre, sont enregistrées les émissions de Radio Immo, qui n’oublie pas de faire un peu de pub pour les lieux), pour Le Trianon (à l’époque géré par la commune, qui n’en fut jamais, face à Noisy, le meilleur défenseur) et ...,Voisins voisines (que je ne représente pas) association apolitique qui met son point d’honneur à ne rien devoir à la mairie.

On voit la galéjade ...

Mais le problème n’est pas là.

Revenons à la Ferme Carnot.

Elle fut donc vendue à un promoteur.

Il n’y installa aucun siège social.

On la lui factura (tenez-vous bien) 84600 euros en dessous du prix des domaines, soit, dit la Cour des Comptes, 21,3% en dessous du prix normal.

Curieux pour une mairie qui se dit impécunieuse.

D’autant plus curieux que quatre autres biens furent de même vendus au dessous du prix des domaines.

(Une vingtaine le furent AU PRIX DES DOMAINES, ce qui mérite examen lorsque l’on voit la liste des bénéficiaires).

Je n’entre pas dans les détails puisque tout cela va devoir être expliqué et justifié devant le juge d’instruction.

Ca y est.

Vous avez réussi à aller jusqu’au bout de ma prose ?

Avouez que cela en valait la peine.

Elle a pour but de vous faire comprendre à qui vous avez affaire, d’empêcher la maire de continuer à se moquer de nous, car n’oubliez pas qu’elle disait : « la Cour nous a donné un satisfecit » et (pourquoi pas ?) de la voir écoper d’une petite condamnation. 6

Je reviendrai sur cette affaire, vous pouvez me faire confiance.

 

Salut à tous.

 

 

François Le Cornec

 

-- -- -- -- -- --

 

Commentaires de Maurice

 

1) ce n’est pas la première fois, souvenons-nous du permis de construire pour le Grand Ségur, la maire a prétendu que l’architecte des bâtiments de France avait donné son avis trop tard d’un jour et que celui qu’elle avait deivré était valide ; le TA (tribunal administratif) de Montreuil en a jugé autrement ce qui a fait que des acheteurs de logements ont grimpés aux rideaux en accusant une association de sauvegarde de tous les maux !

2) http://www.leparisien.fr/la-courneuve-93120/les-artistes-de-la-ferme-carnot-expulses-ce-matin-28-10-2008-291407.php

3) baptisé « ferme Carnot » car autrefois, les locaux étaient occupé par une ferme.

4) La municipalité connaissait très bien l’activité :

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2008/11/08/1319843_corinne-valls-expulsion-illegale.html

5) Les Salaisons vendu par la municipalité ?

N’etaitce pas un lieu d’exposition privé ? Ou alors il y en avait au moins deux.

6) la municipalité condamnée ?

not’bon maire maire s’en moque complètement car ce n’est pas de son porte-monnaie que cela sortira mais du nôtre ! Pourquoi se gênerait-elle ?

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 05:07

 

Romainville le 6 septembre 2017

 

Propos du père François

 

 

J’essaie de me distraire comme je peux pendant les vacances.

C’est ainsi que, « Elle » m’étant tombé sous la main, j’y ai lu l’interview de Brigitte Macron.

Elle est non seulement belle, cette femme, séduisante, mais aussi sympathique et, semble t-il, intelligente. 1

(Cette rubrique est libre de toute publicité politique).

L’hebdo, toujours égal à lui - même, présente la femme du Président en la qualifiant de « spontanée, rieuse, sympathique, empathique ».

C’est marrant, avouez : c’est exactement l’anti portrait de la maire Valls. 2

Si, contrairement à moi, vous trouvez cette dernière « spontanée, rieuse, sympathique, empathique », vous avez gagné une de ces salades betteraves pommes de terre dont j’ai le secret.

 

Laissons là la femme du Président, et revenons à nos moutons.

 

J’ai écouté et réécouté à loisir les émissions de « Radio Immo », animées par un pauvre hère qui se baptise lui - même « artiste », ce qui, vu le contexte, apparaît plutôt cocasse. 3

Les émissions (je n’ai pas encore visionné la troisième qui ne doit pas manquer d’intérêt, vu qu’y participe la Préfète à l’égalité des chances ) tournent autour de l’inauguration de la maison du projet de Gagarine (celle qui est partie en fumée) et de l’immeuble du 17 avenue du Président Wilson. 4

 

Sur le sujet, il y aurait beaucoup à dire, mais ça a déjà été fait (et je le referai à l’occasion).

On note la personnalité des intervenants, à la fois bureaux d’études et promoteurs, ce qui aide ...

On note aussi la présence du pauvre Michou, que je connais fort bien et qui n’a jamais été « transformiste », mais simplement homo un peu « folle » et producteur avisé d’un spectacle qui a fait sa fortune). 5

Il est très fatigué et ne se souvient même plus que des aigrefins l’ont traîné à Romainville.

Le ton des émissions est insupportable de niaiserie, de vulgarité et de bêtise.

On joue la familiarité à tel point qu’il s’en dégage une formidable impression de « connivence », ce qui est tout autre chose.

On appelle la maire par son prénom. 6

 

Elle glousse et acquiesce. 7

Le concubin semble tout heureux et pas gêné d’être baptisé le Twitter fou.

Le meneur de jeu déclare, sans rire : « j’adore la maire de Romainville, je l’aime, je ne peux plus m’en passer ». 8

 

Elle glousse toujours.

Il redonde, louant « sa simplicité et son accessibilité »

 

Elle reglousse.

Qui disait qu’elle n’avait aucune empathie.

Sûrement pas les promoteurs immobiliers...

Peut-être les gens des cités ...

La pauvre Asma Gasri accueille sans sourciller cette phrase grotesque : « Son sourire irradie ; elle est adorable » (c’est drôle, ça ne m’avait pas frappé) et elle exerce un « véritable sacerdoce » (c’est oublier un peu vite les à - côtés.)

Quant à « l’alliance du charme, de l’élégance et de l’intelligence », je ne sais plus si c’est à Asma ou à CV que ces outrances s’adressent, mais elles me font doucement rigoler.

En tous les cas, il y va, le mec, avec la brosse à reluire 9, mais, comme tous les incompétents, il dépasse les bornes et ridiculise tout bonnement ses interlocuteurs ... qui n’en ont manifestement pas conscience.

 

Corinne glousse toujours.

On parle de « partenariat public privé », « où chacun doit trouver son intérêt » (tiens donc, voilà le bout de l’oreille) ; On parle de la fusion du PLU urbain avec le PLU agricole. 10

On parle de « la mixité sociale » à Gagarine, et de logements en accession à la propriété, façon soft d’éloigner les prolétaires et de conquérir à peu de frais un électorat de petits bobos.

On parle de promenades sur la rambla 11 (pas de chance ! Voilà justement l’attentat de Barcelone...)

On parle de l’installation de petits commerces, alors que, précisément, le seul véritable artisan boucher du village, qui participait au mouvement de protestation contre le saccage de la place du Marché et le détournement de l’autobus 105, vient de fermer boutique.

On parle « d’espaces arborés » et de « toits végétalisés », oubliant de préciser que la manœuvre consiste à bétonner à outrance et dans le désordre un charmant village pour en faire une « commune suburbaine » de dernière catégorie. 12

 

Tout est dans le non-dit et on oublie, par exemple de préciser que l’immeuble du 17 avenue du Président Wilson (qui n’est vraiment pas un chef d’œuvre ...) a littéralement encerclé, dévoré, phagocyté une vieille, modeste et charmante maison ; qui se trouve dorénavant surplombée par le béton et ressemble désormais à la proie d’un redoutable squale.

CV pourra parler de ça avec Portzamparc.

Est-ce légal ?

Quelles pressions a subi la propriétaire de la maisonnette ?

Comment a t-elle pu et osé y résister ?

Vous pouvez compter sur moi pour m’en assurer.

 

Les prestations de Radio Immo sont très révélatrices de ce qui est en train de se tramer à Romainville.

Tout cela est suspect.

Tout cela ne semble pas très honnête.

Pour parler plus crument, tout cela pue. 13

 

Il faudra en parler à notre nouvelle députée, qui se montrera peut-être moins accommodante avec la maire Valls que Bartolone.

 

Tout ce que je peux dire, moi, en ce début d’année (scolaire ou sociale), c’est qu’il ne faut pas se laisser faire.

On lâche rien.

 

Salut à tous.

 

 

François Le Cornec.

 

 

PS : On vient d’inaugurer un truc éducatif.

Espérons qu’il ne va pas brûler. 14

On me fait remarquer que notre députée n’était pas là.

Etait-elle invitée ?

Sinon, c’est qu’on est en train de lui faire subir le sort de Guigou, c’est à dire de l’étrangler doucement. 15

Soyons vigilants.

En ce qui me concerne, je suis prêt à participer à toute manif visant à imposer Sabine Rubin.

J’attends d’autre part une protestation vive et rapide de l’opposition municipale.

 

 

-- -- -- -- -- --

Commentaires de Maurice avec l’approbation de François

 

1) aurai-tu besoin de demander quelque chose au président de la république ?

2) not’bon maire ne serait pas rieuse et sympathique ? Surprenant !

3) il s’en donne l’allure au point d’être caricaturale !

Comme quoi, l’animation est faites dans les rues de Romainville même par des élus.

4) c’est sur une photo que l’on voit la personne qui tenait le camion de vente de nourriture avec des élus, lorsque l’on s’affiche avec des élus décrié, on doit savoir que des rancœurs peuvent se faire jour !

5) qu’est-il venu faire dans cette galère ?

Est-ce un message subliminale pour une population ? (qui m’est indifférente)

6) ça fait un bon moment que la claque Romainvilloise appelle les élus de cette manière, ça doit lui donner l’impression d’être copain comme cochon.

7) est-ce not’bon maire maire au micro qui est dans cette vidéo ou une caricature ?

https://www.youtube.com/watch?v=56KmbbdCLLk

8) passez lui une autre brosse à reluire,la sienne doit être usée à force de servir, nous avons là un très grand spécialiste du coups de poignée.

9) a-t-il le certificat : http://www.ardhd.org/photos/obr04.jpg

Quand à ridiculiser ses interlocuteurs ... ils s’en chargent eux-mêmes !

10) un PLU agricole ?

Où est l’agriculture à Romainville ? not’bon maire parle-t-elle de l’immeuble de culture qu’elle aimerait voir érigé pour faire bénéficier les Romainvillois de meilleurs aliments ? (dixit not’bon maire)

11) une rambla à Romainville ? OÙ ?

Où pourrait-on faire une rambla digne de ce nom et non une voie de circulation bordé d’arbre mais qui en jette lorsque l’on en parle ? Un aimant à bobo en quelque sorte pour qu’ils puissent dire :

nous nous sommes promené sur la rambla ! (ou, nous allons nous promener ...)

N’est-ce pas plus pour essayer de nous en mettre plein la vue en employant un mot à la mode qu’autre chose ?

Une Rambla est une avenue large bordée d'arbres et généralement munie d'un trottoir central (cc internet)

12) au lieu de nous parler de faire des toits végétalisés, que not’bon maire nous laisse de la vegetalisation au sol ! Ce n’est pas en laissant les herbes folles pousser en bordure de trottoir et dans les caniveaux que l’on peut dire que NOTRE ville est végétalisé ! Ça ressemble plus à du laissé à l’abandon !

Les squares sont laissé presque à l’abandon, ce n’est pas en le nettoyant des dépôts sauvages que l’on fait plaisir à ses administrés, mais le veut-elle ?

13) cela fait un bon moment que des doutes (pour ne pas dire que l’on suspect) que les dessous de table doivent être fréquents, le tout est de le prouver !

14) pourquoi aurait-il brûlé ? Les incendies semblent être dû à un désaccord avec la réhabilitation de la cité Gagarine où les locataires se sentent mis de coté pour pour que ceux qui décident n’aient pas avoir dans les pattes des empêcheurs de tourner en rond, de pourvois faire tout ce qui leur passe par la tête.

15) not’bon maire semble être une spécialiste de la chose, les élus d’opposition s’en rende bien compte ! (voire la représentation à est-ensemble)

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article
19 août 2017 6 19 /08 /août /2017 06:46

 

 

 

Romainville le 18 aout 2017

Propos du père François

Elle aime les photos, la maire Valls.

Le service de communication qu’elle a embauché à nos frais la pousse dans cette voie.

C’est ainsi qu’elle fait circuler une image où on la voit arborer fièrement une pancarte sur laquelle on lit ces mots :

« La présidente du STIF et de la Région Ile de France vole 2511 milliards d ‘euros aux séquano dionysiens

Pour qui

Pour quoi ? » 1

Vous avez compris qu’il s’agit de Valérie Pécresse, pour laquelle, aux dernières régionales, Momo et moi avons appelé à voter pour nous débarrasser de Bartolone (opération réussie).

Vous avez peut-être compris que CV n’est pas dans une véritable manif, mais, telle une petite B H-L, pose dans un simulacre.

Vous savez sans doute que la somme dont elle parle avait été promise par les « hollandais » agonisants pour compléter le budget de la carte de transports I de F, et qu’ils n’ont pas tenu de parole.

Vous en concluez donc comme moi que la maire Valls ment et diffame ici, et que, encore une fois, elle ferait mieux de se taire. 2

 

La mairie fait de même circuler une photo de la cour de l’école Casanova transformée, le temps des vacances, en aire de jeux pour nos chers bambins.

Qu’elle est gentille, notre chère Maire !!

On le croirait si on oubliait qu’elle a bradé tous les lieux de colonies de vacances que le PCF (auquel elle doit tout) avait achetés au fil des années, et cela pour mener à bien ses projets mégalomaniaques.

Les enfants des milieux modestes, ceux dont les parents ne partent pas en vacances, n’auront plus désormais qu’à aller jouer dans la cour d’école qu’ils fréquentent déjà tout au long de l’année. 3

Elle s’en fout, et j’aimerais bien savoir où elle-même passe ses vacances.

(je vais bientôt le savoir et je vous en informerai).

 

En tout cas, puisqu’elle aime tellement les photos, la maire Valls, je me fais un plaisir de faire circuler partout celles qui ont été prises à « Radio Immo » et où, en compagnie de son concubin, tatoué, souriant, sûr de lui, de la mère Van de Poele, d’Asma Gasri , la directrice de notre OPHLM, maire adjoint et belle fille de deux autres maires adjoints, elle pose, souriante, ravie, contente d’elle.

Ah ! ils sont heureux, les tourtereaux, « Corinne » et le « twitter fou » comme on les appelle dans le milieu de la promotion immobilière !!

Ils posent, ébaubis, les bras sur les épaules de leurs complices ...

Ils trinquent avec leurs « chers amis ». 4

Ils ne réalisent même pas combien leur attitude est scandaleuse, ignoble et ridicule.

Ils se marrent pendant que les enfants Diassiguy font chaque jour, pendant l’année scolaire, le trajet aller-retour Argenteuil-Romainville.

 

Et c’est avec ces gens-là, Stéphane, que tu fais de la politique autrement ? 5

Il est vrai que toi-même n’es pas gêné d’accepter le pognon de la Cogedim.

 

Ces photos plus que gênantes, en tout cas, qui figurent déjà sur le blog de Maurice (Les Grands Champs) et vont apparaître sur celui de Spoutnik-Dal Romainville (si ce n’est déjà fait), je vous invite à les regarder et à les diffuser PARTOUT. 6

 

Nos concitoyens finiront bien par comprendre à qui ils ont affaire...

Je ne les pousse pas, pour autant, à incendier les réalisations de la maire Valls.

Ils ont deux armes à leur disposition : d’abord les manif (pacifiques), ensuite et surtout les élections.

La maire Valls vient de prendre une première veste aux législatives.

Il ne tient qu’à nous de lui tailler un costard complet.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec.

 

 

PS : Je laisse à d’autres le soin de commenter le mauvais coup porté à notre place des Marchés pendant les vacances.

J’y suis passé.

C’est à pleurer.

Pelleteuses, gravats, poussière et ruines.

Au lieu de notre petite place, pauvrette et sympathique, quoi ?

Un de mes correspondants me dit que, avant de critiquer, il faut attendre de voir ce qui va être construit. 7

Ce qui s’élève dans le coin ne lui suffit pas ?

Un immeuble (à bon marché) de 8 étages pour transformer un lieu convivial en puits horrible et sans âme ? 8

Franchement, je le répète, on ne devrait pas donner autant de pouvoirs aux maires, car, lorsque ceux-ci se révèlent sans talent et sans modération ils peuvent causer des dégâts irréversibles.

En toute hypothèse, comme le répète Maurice, des travaux de l’importance de ceux auxquels nous assistons, auraient du être précédés d’un referendum.

Ce serait bien le moins, surtout lorsqu’on se pique de concertation... 9

 

2/De mauvaises langues me disent qu’il est fortement déconseillé au personnel communal de se restaurer à « La Consigne », établissement récemment remis en service au centre ville, et qui, semble-t’il, n’aurait pas l’heur de plaire au duo vallso-campionniste.

De la part des gens qui nous administrent, rien ne m’étonne ...

Je les invite cependant à la prudence, car les tribunaux ne sont pas faits pour les chiens.

 

-- -- -- -- -- -- --

Commentaires de Maurice avec l’approbation de François

 

1) La lettre que not’bon maire a publié sur Twitter est savoureuse, aurait-elle oublié les promesses qu’elle a faite et n’a pour ainsi dire pas tenu ? Il va plus vite de citer les promesses que not’bon maire a tenus que ceux qui sont passé par perte et profits ! Profits car pour certains, comme le foyer Kérautret, ont été vendus à des promoteurs.

2) pourquoi se tairait-elle puisqu’il y a des habitants qui croient dur comme fer à ses paroles ?

c’est la vérité, c’est Corinne qui l’a dit ! (ou le champion Romainvillois surnommé le Twitter fou par notre ami François)

3) il n’y a plus de jeux dans les espaces vert pour « parait-il » des questions de mésentente sur le coût de l’ocassion et d’entretien.

Il n’y a pas que les enfants qui ont fait les frais des ventes des bijoux de famille, « la gaule Romainvillois » aussi ! (je l’ai relaté plusieurs fois)

4) ses photos ne vous font-elles pas penser à la chanson :

https://www.youtube.com/watch?v=oWJb7Sp3y5g

5) quel changement de sa part, il est coutume de dire qu’il faut évoluer, là ... quelle évolution ! La chenille à muée mais pas en un papillon aux couleurs chatoyantes, non, par charité je laisse à chacun à le définir.

6) ou, à diffuser le lien.

7) parait-il que la grille du coté de l’avenue de Verdun a été démontée pour être utilisé ailleurs, OÙ ?

Il était tout à fait faisable de faire comme pour un pavillon des halles (celui des BOF, beurre œuf fromage) qui a été démonté puis reconstruit à Nogent-sur-Marne.

Mais non ! Table rase sur tout ce qui rappel ce que les municipalités précédentes ont réalisés. Dès le début nous aurions dû nous rendre-compte que ce serait une de ses envies : faire table rase !

Souvenons-nous de l’œuvre de Garry Faif que not’bon maire a fait détruire et refusé de reconstruire !

http://www.cyberarchi.com/article/la-destruction-du-mur-anti-bruit-de-garry-faif-fait-du-boucan-05-11-2008-11895

Est-ce ça vouloir protéger la culture ? (quelque qu’elle soit)

Alors le marché couvert ...

8) qu’un site d’architecture à dézingué comme rarement des architectes l’ont été !

http://www.darchitectures.com/grande-manifestation-pour-sauver-romainville-a3434.html

9) lors de la campagne des municipale de 2001, not’bon maire fait la promesse de faire des referendums à la demande des habitants ; à chaque fois qu’il en a été demandé un, elle a refusé, sans donné de raison ; elle ne veut pas, point !

 

 

Repost 0
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 08:37

Romainville le 10 août 2017

 

 

Propos du père François

 

 

De passage à Romainville, je viens d’aller faire un tour sur la place du Marché.

J’ai fait quelques photos merdiques, qui ne valent rien à coté de celles de l’ASVR, que je vous invite à vous procurer et à conserver. 1

« Champion est passé là, tout est ruines et deuil Romainville est foutu, ce n’est plus qu’un sombre écueil »

Mon mauvais plagiat de Victor Hugo, se terminait par ces mots :

On demandait à l’enfant grec, dont le pays (Chio, l’île du vin), venait d’être ravagé par les turcs, ce qu’il désirait, et il répondait :

« Je veux de la poudre et des balles ».

 

Nous n’en sommes pas là et je réprouve totalement les incendies qui se sont succédé à la Cité Gagarine.

Je dois dire qu’en revanche, je flanquerais volontiers mon pied au derrière de ceux qui sont depuis plusieurs années en train de détruire notre village auquel ils n’ont rien compris, qui transforment de petits pavillons souvent vétustes, certes, des immeubles chancelants en cages à lapin, encore plus laides du fait qu’elles singent pauvrement le baron Haussmann. 2

 

Je l’ai déjà dit, nous sommes une parfaite illustration de la chanson de Lanzmann, interprétée par Dutronc, et qui doit se titrer « Le petit jardin ».

On y supplie « monsieur le promoteur » de surseoir à ses méfaits.

Evidemment, c’est en vain.

 

Chez nous, on ne le supplie pas ; au contraire, on s’en fait un ami, ainsi qu’on le voit dans les interviews de Radio IMMO (Patientez, vous en aurez bientôt le contenu).

Copains, coquins, et lorsque les riverains protestent, on accepte de les recevoir, mais en précisant que, pour ce qui est des abominables constructions qui vont achever d’enterrer notre centre-ville, l’affaire est « purgée de tout recours ».

Peut-on, plus cyniquement, se foutre du monde ?

Elle s’en fout, la maire Valls, car, quand l’horreur qu’elle a initiée sera terminée, elle sera fichue le camp.

Pour moi, je ne désespère pas encore.

Les irrégularités qui marquent la construction de la nouvelle place ont été signalées dans ma plainte qui est aujourd’hui à l’instruction.

Voyez-vous, les pouvoirs qui sont donnés à un maire sont considérables.

Si ce maire est un honnête homme intelligent, (ce qui arrive), on peut obtenir des résultats positifs, voire spectaculaires.

 

J’arrive de Montpellier.

Frèche n’était sûrement pas un modèle, mais, quand on voit ce qu’il a fait de sa ville, on lui tire son chapeau. 3

Je dirai la même chose de Juppé ou de Ayrault.

Mais quand on voit le gâchis qui aura marqué le temps de C V, on comprend la révolte qui gronde chez nos concitoyens.

« On lâche rien », comme nous chantions du temps des Diassiguy (qui sont, paraît-il, en passe d’être enfin relogés.)

A la réunion sur l’aménagement du centre de Tri, l’autre jour, une femme que je ne connaissais pas a pris la parole.

C’était Mme Bartolone, vous savez, son ancienne secrétaire qu’il prétend avoir recrutée en cette qualité.

Je m’empresse de dire que les représentants d’Arivem, qui avaient été reçus pas elle, m’avaient dit qu’elle était fort compétente et très au fait du dossier, ce qui n’était pas le cas de tous leurs interlocuteurs.

Il n’empêche.

On se demande ce qu’elle vient faire ici.

Dans son logement à deux patates des Lilas 4, elle n’est guère concernée par notre Bas-Pays.

De plus, son mari, quand il était aux affaires, n’a rien fait de sérieux contre l’usine de TMB Méthanisation.

Alors ?

Si elle agit en tant que citoyenne engagée qui s’implique dans la vie de sa circonscription, c’est bien.

Si, en revanche, comme je le crains, elle agit en sous-marin de son mari-employeur, comme le font le Président du Conseil Territorial et celui de la communauté de communes, alors, BALEK.

Ces gens-là, on les a assez vus.

Barto, comme Jospin en son temps, a dit qu’il abandonnait la politique.

Alors qu’il dégage et qu’il retourne à son garage ou ... à sa pizza. 5

Quelque chose me dit que nous allons vivre, des jours, des semaines et des mois intéressants à la rentrée.

 

 

Salut à tous.

 

 

François Le Cornec.

 

PS : On m’avait annoncé que, Philippe Guglielmi ayant résigné sa charge de Premier Adjoint, une jeune femme était « montée » au conseil.

On ajoutait que, si elle était architecte, elle n’était pas DPLG.

Je l’ai donc écrit.

Tout cela est faux.

L’architecte EST DPLG et elle n’est pas encore en place.

Je lui ai donc présenté mes excuses.

Je les renouvelle ici, publiquement.

 

2/ A la fin du dernier numéro du journal de Romainville, à la place du nom de feu notre ancien député, Claude Bartolone, ne figure pas celui de sa successeuse : SABINE RUBIN.

Il ne faudrait que cet oubli perdure... 6

 

 

-- -- -- -- --

 

Commentaires de Maurice avec l’approbation de François

 

1) les photos ont été envoyé aux abonnés de ASVR, elles sont édifiantes !

2) le magasine d’architecte « d’a » n’y est pas allé de main morte en qualifiant la construction :

Or, la construction de bâtiments de grande médiocrité, néo-vénitiano-faubouriens et aujourd’hui néo-Art Déco, traduit surtout une volonté de rentabilité foncière sauvage qui n’a fait l’objet d’aucune concertation locale sérieuse.

Pour ce qui concerne la construction à la place du marché couvert :

Il laissera place à un médiocre immeuble de 8 étages

http://www.darchitectures.com/grande-manifestation-pour-sauver-romainville-a3434.html

Il n’y a pas à dire, nos élus ont un goût prononcé pour ... (soyons charitable en n’allant pas plus loin)

3) un documentaire a été fait sur Georges Frêche, il est loin d’être élogieux ! (je l’ai regardé il y a déjà quelques temps)

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2010/12/14/le-president-georges-freche-la-face-noire-de-la-politique_1453250_3476.html

4) « logement » ? tu appel logement une villa de 380 m² ?

Une villa d'architecte, d'une surface, avec le garage, de 380 m2, avec une "vue imprenable sur Paris" et située "dans une zone pavillonnaire calme de banlieue".

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Visitez-la-maison-de-Claude-Bartolone-602549

Les photos de la ville de Bartolone ne sont plus en ligne, il faut les demander à ceux qui les ont copies en leur temps.

5) Bartolone a déclaré avoir cédé ses parts à son frère, le lien en dessous donne une idée des « petits arrangements entre amis »

http://www.lepoint.fr/politique/la-petite-cuisine-des-freres-bartolone-09-12-2015-1988654_20.php

6) où est l’intérêt de savoir qui est cette femme ? A-t-elle un pouvoir quelconque à la municipalité ou sera-ce un godillot de plus ?

Repost 0
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 17:35

 

 

Romainville le 2 aout 2017

 

 

Propos du père François

 

 

Enfin, la voilà revenue, notre chère maire, après un long silence du aux élections et qui lui aura permis de passer sous silence le cuisant échec qu’elle vient d’essuyer aux législatives.

Elle illustre son propos douceâtre et soporifique de sa photo qui date de la guerre de 14 -18 et qui vise, encore une fois, à réparer des ans l’irréparable outrage.

« Romainville en short », nous promet-­elle, elle qui ne va sûrement pas rester là, préférant Marrakech au Canal de l’Ourcq.

Franchement, il est temps qu’elle s’en aille, et les quelque 3 ans qui lui restent à tirer ne seront pas un chemin bordé de roses.

 

Les multiples incendies qui détruisent Gagarine sont dus, dit-­elle, au retard des travaux qui doivent multiplier par 2 le nombre des habitants de cette termitière, alors qu’il est évident que la révolte qui gronde est précisément due au démarrage de ces travaux conçus sans réelle concertation.

Tout le monde a compris, en effet, que les conseils citoyens exigés par la loi, comme, jadis, les comités de quartiers, n’ont été constitués que de la manière la plus artificielle.

Leur responsable venait de se voit attribuer un logement « au tour extérieur », ce qui rend très conciliant.

Parmi les membres, on trouve la propriétaire d’un resto (qui n’habite même pas Gagarine) qui vient de se voir autorisée à surélever son bien d’un étage.

On y rencontre également l’épouse d’un salarié de l’OPHLM.

Etc.

Etonnez-­vous que ces braves gens s’esbaudissent à la moindre

initiative, si bizarre soit-­elle de la mairie.

Etonnez-­vous que des « sauvageons », qui méritent les foudres de la justice, se déchainent contre un projet auquel ile n’ont jamais été le moindrement associés.

« Ce sont des dealers », dit la maire.

N’importe quoi...

Quoi d’autre ?

Des tas de gens viennent me parler du jardin des « Mains de Jardin », situé vers la rue des Bretagnes.

J’y ai un peu participé quand le Comité Citoyen voulait dire quelque chose.

Petit à petit, l’ancienne équipe s’est retirée.

Je ne connais pas la nouvelle ; donc je n’en dirai rien.

Je parlerai, en revanche, du terrain contigu où les jardiniers ont vu s’installer une tente, une caméra et des engins qui s’affairent à creuser un gigantesque trou.

On a vite compris que le terrain, comme tant d’autres à Romainville, était dangereusement pollué, et la population a tenté d’en savoir davantage.

C’était mal connaître la mairie, qui estime que, élue (même par une petite minorité d’habitants), elle n’a de compte à rendre à personne.

En désespoir de cause, les pollués se sont adressés à la presse.

Cette dernière s’est tournée vers la mairie pour en savoir plus.

Que n’avait-­on fait là ?

Non seulement, on a demandé aux plumitifs de circuler sans se retourner, mais, m’affirme-­t-on, on a enjoint aux jardiniers d’adresser une lettre d’excuses au maire adjoint écolo (ce qui me rappelle la lettre comminatoire que ce dernier, bardé de tous ses titres, avait adressée aux parents d’élèves de Courbet qui avaient osé critiquer son attitude pendant que le collège avait failli être rayé de la liste des établissements

prioritaires).

J’espère que ce n’est pas vrai.

Sinon, je vous promets que le petit Stéphane verra de quel bois je me chauffe.

Franchement, j’ai quelque peine à me remettre à la bécane quand je pre

nds quelques congés.

Notre commune, qui était un charmant petit village, où certes des travaux de rénovation devaient être entrepris, est devenue une pauvre petite ville de banlieue, qui veut péter plus haut que son cul et qui n’en a pas les moyens.

Et par là-dessus, il faut entendre un duo de has been se glorifier pompeusement, alors qu’il devrait se couvrir la tête de cendres.

Beaucoup, c’est beaucoup.

Trop, c’est trop.

 

A bientôt.

Salut à tous.

 

 

François Le Cornec.

PS :

1/ La direction de l’urbanisme de la mairie est en révolution.

Le N°1, un dénommé Guyard, a quitté précipitamment les lieux.

Le N° 2, qui répond au patronyme de Simon, a fait de même.

Ce n’est peut-­être qu’un hasard, mais « ça jase ».

Affaire à suivre.

 

2/ Le Premier Adjoint, Philippe Guglielmi, a démissionné de ses fonctions municipales.

Nous avons rudement ferraillé, il y a quelques années, car je réprouvais vivement sa conception de la « real politik » et lui était insupporté par mon « angélisme », ce sentiment utopique qui caract

érisait le Comité Citoye n et qui s’est révélé être pire que le pire.

PG avait inventé le vocable de « duo campionno valsiste » que, plus tard, je transformai en « valso campionniste ».

C’est lui aussi qui, parlant de moi, me qualifia ainsi : « le Javert qui cuve sa rancœur dans son coquet pavillon de banlieue ».

 

Ce genre de joute, ça crée des liens, et les anciens serviteurs de l’Etat que nous sommes (à la différence des nullards qui n’ont jamais mis le nez hors des partis politiques) ont fini par se rencontrer et s’apprécier.

J’espère bien ne pas le perdre de vue et je lui souhaite longue vie et

bonne chance.

 

Le nouveau Premier Adjoint est Bruno Lotti.

Ses débuts dans la vie politique ont été facilités par sa famille, mais son sérieux, son sens de l’humour et son souci de perfectionnement (notamment en matière d’urbanisme) plaident en sa faveur.

Je lui souhaite la bienvenue et le mets en garde :

Avec la maire Valls, rien n’est facile.

Nul n’ignore que, pour TOUS les problèmes, elle s’appuie sur Champion, et qu’elle tient son entourage dans l’ignorance des principaux dossiers, ce qui les place, en permanence, en position de faiblesse.

A lui de l’obliger à changer les règles du jeu.

Le départ de PG fait monter au conseil la charmante Laurence Guillon, EE-­LV, au visage de madone qui relèvera le niveau esthétique de la mairie qui en a bien besoin.

Elle est, je crois, architecte (mais pas DPLG), et pourrait tenter d’éclairer le duo, nullissime en la matière.

 

Vaste programme...

 

 

 

Repost 0
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 17:19

 

Romainville le 2 août 2017

 

Propos du père François

 

 

Enfin, la voilà revenue, notre chère maire, après un long silence du aux élections et qui lui aura permis de passer sous silence le cuisant échec qu’elle vient d’essuyer aux législatives.

Elle illustre son propos douceâtre et soporifique de sa photo qui date de la guerre de 14 et qui vise, encore une fois, à réparer des ans l’irréparable outrage.

« Romainville en short », nous promet-elle, elle qui ne va sûrement pas en rester là, préférant Marrakech au canal de l'Ourcq.

 

Franchement, il est temps qu’elle s’en aille, et les quelques 3 ans qui lui restent à tirer ne seront pas un chemin bordé de roses.

 

Les multiples incendies qui détruisent Gagarine sont dus, dit-elle, au retard des travaux qui doivent multiplier par 2 le nombre des habitants de cette termitière ; alors qu’il est évident que la révolte qui gronde est précisément due au démarrage de ses travaux conçus sans réelle concertation.

Tout le monde a compris, en effet, que les conseils citoyens exigés par la loi, comme jadis, les comités de quartiers, n’ont été constitués que de la manière la plus artificielle. Leur responsable venait de se voir attribuer un logement « au tour extérieur », ce qui rend très conciliant.

Parmi les membres, on trouve la propriétaire d’un resto (qui n’habite même pas Gagarine) qui vient de se voir autorisée à surélever son bien d’un étage.

On y trouve également l’épouse d’un salarie de l’OPHLM.

Etc.

Étonnez-vous que ces braves gens s’esbaudissent à la moindre initiative, si bizarrement soit-elle de la mairie.

Étonnez-vous que des « sauvageons », qui mérité les foudres de la justice, se déchaîne contre le projet auquel ils n’ont jamais été le moindrement associes.

« ce sont des dealers », dit la maire.

N’importe quoi.

 

Quoi d’autre ?

Des tas de gens viennent me parler du jardin des « mains de jardin » situé vers la rue des Bretagnes.

j’y ai un peu participé quand le comite citoyen voulait dire quelque chose.

Petit à petit, l’ancienne équipe s’est retirée.

Je ne connais pas la nouvelle ; donc je n’en dirai rien.

Je parlerai, en revanche, du terrain contiguë où les jardins ont vu s’installer une tente, une camera et des engins qui s’affairent à creuser un gigantesque trou.

On a vite compris que le terrain, comme tant d’autres à Romainville, était dangereusement pollué, et que la population a tenté d’en savoir d’avantage.

c’était mal connaître la mairie, qui estime que, élue (même par une petite minorité d’habitants), elle n’a de compte à rendre à personne !

En désespoir de cause, les pollués se sont adressés à la presse.

Cette dernière s’est tournée vers la mairie pour en savoir plus.

Que n’avait-on fait là ?

 

 

(je ne sais pas s’il y a une suite, mais je ne l’ai pas reçu. Maurice)

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 17:08

 

 

Romainville le 31 juillet 2017

Propos du père François

 

 

Je me fais du souci pour les époux Balkany.

Voilà des braves gens qui règnent sur Levallois-Perret depuis je ne sais combien d’années.

Il est maire.

Elle est Premier Adjoint.

Un peu (à l’envers) ce qu’avait tenté de faire la maire Valls quand elle avait (avec l’aide de feu notre Comité Citoyen) été élue maire de Romainville.

Elle ne renonça à nommer frère Jacques Premier Adjoint que sous notre pression et celle des autres formations.

De la même façon, elle dut, plus tard, renoncer de faire monter à ses côtés le même frère Jacques au Conseil Général.

C’est beau, l’amour !

Pourvou que ça doure.

Balkany est réélu triomphalement à la mairie de Levallois à chaque scrutin.

La maire Valls fait de même, mais beaucoup moins triomphalement ; elle vient même de prendre une sacrée veste aux législatives.

 

Revenons aux Balkany.

Ne voila t’il pas que j’apprends que le Parquet National Financier s’apprête à les faire passer en justice pour « fraude fiscale » et « recel ».

L’énorme fortune qu’ils avaient accumulée (ce qui n’est pas, jusqu’à preuve du contraire, le cas de notre duo, dont, par ailleurs, la commune est beaucoup moins riche, donc juteuse que Levallois), cette fortune, donc, a fini par attirer l’attention de la justice et explique leurs ennuis actuels.

Mais, d’où provenait donc cette masse d’argent ?

France Inter, que j’écoute régulièrement (avant tout parce qu’on y diffuse moins de pub que chez ses concurrents) m’apprend que le maire et sa femme avaient des relations problématiques et que c’est de là que provenaient les sous.

Et qui étaient donc ces malhonnêtes gens que fréquentaient nos deux lascars ?

Sans autre précision, France Inter nous apprend qu’il s’agissait de représentants du BTP.

 

C’est fou, le nombre d’élus locaux qui se trouvent compromis dans des histoires de corruption à l’origine desquelles figurent des gens du BTP.

 

On en saura plus quand se déroulera le procès.

Sans plus attendre, pourtant, les media soulignent dès à présent que ce milieu est vraiment problématique. (euphémisme ...), et qu’il est pour le moins imprudent de le fréquenter.

Loin de moi l’idée de dire que TOUS les gens du bâtiment sont infréquentables.

Non, mais beaucoup le sont.

Cela signifie, en tout cas, que les élus qui ont à les rencontrer dans le cadre de la réalisation de leurs projets immobiliers, doivent s’entourer de précautions extrêmes et garder avec eux de strictes distances sans s’autoriser, avec ce genre d’individus la moindre familiarité.

Vous commencez à comprendre où je veux en venir.

Le hasard fait bien les choses.

Il a voulu qu’une copine passe avenue du Président Wilson et que son attention soit attirée par un velum installé dans la cour d’un troquet.

Il a voulu qu’un copain se mette à fouiller sur internet, découvre « Radio Immo », nullissime organe de presse et de pub de la gent immobilière.

Il a voulu qu’un autre copain retrouve les trois prestations du duo devant cette officine.

Ces trois enregistrements, vous les aurez à la rentrée, mes chers lecteurs, comme les aura le juge d’instruction qui vient d’être désigné pour suivre la plainte que j’ai déposée.

 

Peut-être me trompé-je.

Peut-être les relations extrêmement cordiales qu’entretient le duo avec les gars du bâtiment ne traduisent-elles que leur sottise et leur vulgarité. (Le « twitter fou » ! la « barto girl » ! Le pauvre Michou qui est gâteux, vous voyez à quel niveau se placent nos représentants... )

Comme pour les Balkany, en tout cas, c’est la justice qui aura le dernier mot.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec.

 

PS : la maire Valls se croit autorisée à parler de drogue, de dealers, attribuant à ces derniers les multiples incendies qui ravagent Gagarine, et laissant entendre que certains de mes proches appartiendraient à ce milieu.

Elle ferait mieux de se taire.

Elle ferait mieux de parler des 74 kg de cannabis qui ont été découverts dans un box de l’avenue de Benfleet.

Au fait, pourquoi n’en parle t’elle pas ?

Demandez-le lui.

 

La maire Valls, décidément, je lui en veux.

Non seulement pour ce que je viens de vous raconter supra.

Mais parce qu’elle a entrainé dans son sillage des gens que j ‘aimais bien, tels Stéphane dont je ne vous ai que trop parlé, mais aussi tel que le propriétaire du bistrot qui, accueillant Radio Immo, se fait le complice de gens qu’il n’aurait jamais du fréquenter.

 

C’est comme ça que ça fonctionne avec elle.

Si vous ne marchez pas dans ses combines, elle tape (c’est le bâton).

Si vous faîtes allégeance, les portes du paradis s’ouvrent. (c’est la carotte).

Vous pouvez (aidés par Cogedim) ouvrir un « Larocafé ».

Toutes facilités vous sont données pour ouvrir un petit resto.

Vous êtes accueillis « en résidence » par la commune et vous pouvez ainsi faire profiter la populace d’un texte « magnifique » (il est de vous et c’est vous qui le dîtes.)

Bref, il faut bien vivre, et toute la tactique et la stratégie de notre maire sont basées sur ce postulat.

Ca ne vole pas haut.

Mais la méthode a fait ses preuves ...

 

-- -- -- -- --

 

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 18:04

 

 

Romainville le 28 juillet 2017

Propos du père François

 

 

Je pense qu’il y aurait des sujets plus intéressants à aborder, et notamment, au plan local, celui des interviews, aussi ridicules et scandaleuses qu’odieuses et inadmissibles que le « twitter fou « (vous vous rendez compte !!) et la barto-girl ( !!!) ont accordées à une radio promotionnelle du BTP, j’ai nommé « Radio Immo ».

Rassurez-vous, ils ne perdent rien pour attendre, nos tourtereaux, et je ne les lâcherai pas de sitôt.

La maire Valls recommence à faire courir le bruit qu’elle ne se représentera pas aux prochaines municipales. 1

Habituellement, c’est de l’intox.

Cette fois, j’espère pour elle que c’est de l’info.

Non.

Aujourd’hui, je veux tenter d’élever le débat, même si cela m’amène à jouer dans une cour des grands qui, d’évidence, n’est pas la mienne.

Eloigné de notre village ( ?), j’ai entendu notre nouveau Président renouveler le repentir de l’Etat français apres la sinistre et terrible « rafle du vel’ d ‘hiv », comme je l’avais entendu battre sa coulpe au sujet du colonialisme.

Je lui suggère à ce propos de ne pas oublier la Saint Barthélémy, ni, au hasard, les massacres de Madagascar ou de Blida.

 

Franchement, j’en ai marre de cette éternelle repentance, d’autant qu’on se demande toujours si elle n’a pas un caractère de récupération politicienne. 2

 

Je ne puis point en rester là.

De bonnes âmes auraient vite fait de me prendre pour un adepte du négationniste Faurisson.

Je vais donc tenter de vous expliquer ma simplissime position .

 

Produit, comme la plupart d’entre vous, d’une éducation judéo-chrétienne, je me sens très proche, par l’esprit et par la culture, de la communauté juive.

Concernant Israël, il est clair que, si j’étais juif, et si on tentait de m’arracher la « terre promise » qui m’a été attibuée, je serais prêt à aller très loin.

De la même façon, si j’étais palestinien et si mon peuple vivait depuis des décennies dans des camps, objet, de temps à autre de massacres comme ceux de Sabra et Chattilah, je ferais sûrement tout pour sortit de cette situation. 3

 

« Facile », me direz-vous.

Ce jugement de Salomon ne règle rien.

C’est vrai, mais il n’est pas interdit d’espérer.

 

Je reviens à la tristement célèbre rafle du vel’ d’hiv.

L’autre jour, sur facebook, une nana a publié la liste des policiers « justes », c’est à dire qui ont sauvé des juifs pendant la guerre. 4

Je lui ai demandé de m’adresser cette liste par courriel, ce à quoi elle m ‘a répondu que je n’avais qu’à faire un « copié collé », maneuvre qui est, bien entendu, hors de ma portée.

GPS, au secours !

 

Tout cela pour dire que, pour moi, la « rafle » est évidemment une pure et simple horreur.

Tout cela pour dire que des policiers français ont accepté d’œuvrer à cette monstruosité.

Tout cela pour dire que les français, dans leur ensemble, n’ont pas protesté, de même qu’ils n’avaient pas protesté quand fut promulgué le « statut des juifs ».

Ces français, qui ont accepté l’inacceptable, ces allemands qui ont porté Hitler et le nazisme au pouvoir 5, ces républicains qui ont accepté le colonialisme (pas de droit de vote pour les algériens après 130 ans de présence française !..) comme ils avaient accepté l’esclavage, c’étaient de braves gens comme vous et moi.

Comme moi, en tout cas.

 

Qu’aurais-je fait, si, au moment de la rafle, j’avais reçu de « l’autorité légitime » l’ordre d’y participer ?

J’espère, mais j’espère seulement, que je n‘aurais pas obéi, comme j’espère que je me serais opposé au nazisme, que je n’aurais pas accepté l’esclavage, et que j’aurais aidé les arabes dans leur lutte pour l’indépendance et la dignité.

J’espère mais je n’en serai jamais sûr. 6

 

Ou je veux en venir ?

Je ne sais pas trop.

 

Je veux seulement expliquer que toutes ces choses restent très présentes à mon esprit, sans que je ressente le besoin de m’en repentir publiquement, ni que quelqu’un le fasse pour moi.

 

Pour moi, la nature profonde de l’homme n’évoluera jamais.

La civilisation doit se contenter d’éveiller les consciences et de poser des garde-fous. (Je ne suis pas le premier à dire ça).

La « repentance » peut contribuer à donner bonne conscience aux braves gens. 7

 

En fait, « nul ne sait ce qu’il pourrait être amené à faire dans certaines circonstances ».

Les abominations doivent rester inscrites dans nos mémoires.

Il y a, pour ça l’éducation, l’enseignement, les commémorations.

 

Se souvenir : toujours.

 

Se repentir ?

Je ne croix pas.

Sans aller, comme Mitterrand, jusqu'à fleurir la tombe du marechal Pétain, j’estime, comme lui et de Gaulle, qu’il faut savoir tourner la page, ce qui ne signifit pas oublier ... 8

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec.

 

PS : En relisant mon propos pour le corriger, je le trouve bien médiocre.

Peu me chaut ...

Ca m’a fait du bien de l’écrire. 9

 

 

 

 

1) si la loi sur le non cumul des mandats passe, elle ne pourra pas se représenter, elle a été élu par le peuple en 2001 pour la première fois. (je souhaite ne pas me tromper)

 

2) ceux qui font de la récupération d’événements passé lors de la dernière guerre mondiale sont des personnes peu fiable, elles s’appuient sur ce que d’autres ont fait en se parant de leur habits trop grand pour eux, dans le genre :

je suis honorable car mon père à fait ceci, ou cela, pendant la dernière guerre, il était ...

 

3) la situation en Israël/Palestine est sujet à caution suivant la place que l’on occupe dans la société.

Les israéliens disent que c’est la terre de leurs ancêtres, ce qui est vrai dans le sens ou leurs ancêtres étaient là (dû moins pour certains) au temps des pharaons ; les palestiniens voient les choses différemment dû fait que l’ONU nouvellement créé les a spoliés de leurs terres au profits d’un peuple qui venait d’avoir une tentative d’extermination et cette terre qu’ils revendiquaient allait servir de compensation. (n’oublions pas que Staline avait proposé aux juifs un territoire qu’ils ont refusés, il faut dire que c’était une région désertique)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Oblast_autonome_juif

 

4) voici un lien qui donne la liste des policiers et gendarmes français reconnus « juste », ils sont 67 ! 67 pour les deux. Un autre site en donne 63 ; heureusement qu’il y a eu des habitants qui ont tendus la main et s’en sont occupé jusqu'à la liberation sans le clamer sur les toits par la suite ! (voire 2)

http://www.sfhp.fr/index.php?post/2011/09/14/LISTE-DES-POLICIERS-ET-GENDARMES-FRANCAIS-%22JUSTES-PARMI-LES-NATIONS%22-%28par-ordre-alphab%C3%A9tique%29

 

5) eh bien non ! Les allemands non pas porté Hitler au pouvoir, le parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) n’a même pas été majoritaire :

http://www.liberation.fr/desintox/2017/02/06/non-francois-bayrou-hitler-n-a-pas-vraiment-ete-elu-avec-plus-de-90-des-voix_1546594

de nombreux liens existe sur le sujet.

 

6) personne ne sais ce qu’il ferait dans de tels cas ! À par les grandes gueules, elles gagneraient à elles toutes seuls ! Je me méfie de ceux qui savent ce qu’ils feraient dans de tels cas, je les fuis comme la peste, ils sont dangereux, dangereux car ce serait leur petite peau qui aurait la priorité.

 

7) la repentance ... ne serait-ce pas ceux qui ont fait ou ont eu de la famille qui a eu un comportement « douteux » qui la font ? Peut-être pensent-ils que d’un coup d’éponge rien ne sera plus visible comme le font les essuie glace.

 

8) fleurir la tombe de Pétain ne devait pas avoir la signification que certains le laisse entendre, ne serait-ce pas plus : fleurir la tombe du maréchal de France vainqueur de Verdun ?peutetre ne connaissentils pas :

Que celui d'entre vous qui n'a jamais péché lui jette la première pierre » (je passe sur l’origine de la phrase)

 

9) ça fait aussi du bien à ceux qui te lise.

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article