Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 19:40

 

 

Romainville le 14 novembre 2017

 

Propos du père François

 

 

MISCELLANÉES.

 

Avant d’aller faire semblant de m’intéresser à la rénovation du Palais des Fêtes, (je ne resterai pas plus d’une petite heure, comme d’habitude), je me mets à la bécane pour ne pas perdre la main.

 

J’attends toujours le résultat des investigations de mes amis sur Veolia (la Générale des Eaux ), notant seulement que, dans le Journal du Dimanche (merci à CD), Celia Bauel, adjointe d’Hidalgo (EE LV), chargée de l’eau et de l’environnement, stigmatise la « vision marchande » de l’eau du Sedif.

Inutile de dire que je suis totalement en accord avec elle, et que je n’admets pas que notre majorité municipale prône le contraire en se servant d’arguments aussi fallacieux que rebattus. 1

 

Je préfère reparler aujourd’hui de la tour maraîchère, pour répéter que, dans une commune riche en espaces verts et pauvre en deniers 2, une telle initiative est stupide. Elle ne peut se comprendre que si on rappelle le désir forcené de la maire Valls de faire parler d’elle. 3

Pas étonnant qu’il ait été difficile de réunir l’argent pour lancer les travaux, et pas étonnant que l’ANRU ait refusé de participer.

Le fric ainsi gaspillé eût été mieux utilisé pour le logement social (CV a le culot de s’en présenter comme l’ardent défenseur) ou pour préserver ce que l’on baptise pompeusement la Corniche des Forts, que je crains fort de voir transformer en « espace arboré » par les béotiens qui nous administrent.

Nous avons en effet la chance inouïe de disposer d’une véritable forêt sauvage, qui a poussé en toute liberté après l’abandon de l’exploitation du gypse. 4

Plaise au ciel que les ignares de la mairie n’aillent pas s’aviser d’y porter la main.

 

Aussi bien à la radio que sur twitter, On n’entend parler que de Stéphane Troussel, le Président de notre Conseil Départemental, mis en place par Bartolone.

Il ne dit pas que des bêtises, notamment quand il affirme que le 93 n’a plus les moyens de payer le RSA et ne le paiera pas, ou quand il dit que Macron, semble, en ce qui concerne l’action sociale, dans la bonne voie mais qu’on le «jugera aux actes ».

En tous les cas, ST, comme CV, a retenu la leçon du pizzaïolo : il faut faire parler de soi à tout prix et dans toutes les occasions.

Le malheur, c’est que ce Troussel apparaît comme une créature, voire un complice du parrain qui avait entrepris de mettre la main sur la SSD.

Il le soutenait bec et ongles en toutes circonstances.

On le vit, par exemple, ferrailler à ses côtés lorsque il fut mis en examen dans une troublante affaire d’emploi fictif. 5

Certes, le Parquet décida qu’il n’y avait pas lieu de poursuivre Barto, mais, peu après, nous rigolâmes bien en lisant dans « Un Président ne devrait pas dire Ça », l’ineffable Hollande raconter à des journalistes du Monde que le même Barto était intervenu auprès de lui pour que cessent les poursuites.

On n’a pas entendu le bavard Troussel sur ce sujet ...

Moi, qui radote souvent, et qui regarde le monde par le petit bout de la lorgnette, je ne me lasse pas de répéter que Troussel fut capable, sur intervention de la maire Valls et sur instructions de Bartolone, dinterdire à un de ses collaborateurs de prononcer devant nous une modeste conférence sur le gypse. 6

Ce nest quun détail, mais cest un détail qui change tout.

Il faut éliminer de ce département toute trace de Bartolone.

Troussel fait partie des impedimenta. 7

Il est loin dêtre le seul.

Jarrête et je file au Palais des fêtes.

Je risque, si je ne me dépêche pas,de rater le discours de la maire Valls.

Je ne men remettrais pas.

 

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

 

 

1) ça semble très louche cet acharnement à refuser la gestion public de l’eau et de ne pas vouloir quitter Véolia !

2) tu te moques là ? Riche en espaces vert ?

Où sont les espaces verts dont tu parles ? Dans les caniveaux et le long des murs ?

3) elle a dû embaucher un service de communication assez performant, il fait feux de tous bois pour que les médias parlent d’elle et applique la phrase :

Qu'on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L'essentiel, c'est qu'on parle de moi !" Léon Zitrone

4) une foret sauvage, oui, mais une faune que nous ne voyons pas dans les communes limitrophes !

5) Cette affaire n’est pas clair et encore une fois, la justice ne c’est pas glorifié dans ce jugement.

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/emploi-fictif-claude-bartolone-mis-hors-de-cause-30-09-2016-6162787.php

6) conférence qui c’est déroulé à l’église Saint Germain, ça a été incompris de la part des participant !

7) tu as oublié : JC : dico. Soit gentil la prochaine fois, ne l’oublie pas sinon la personne en question va chercher toute la nuit !

Repost 0
Published by François LC - dans Propos du Père François
commenter cet article
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 18:48

 

 

Romainville le 8 novembre 2017

 

Propos du père François

 

 

« Je ne souhaite pas commencer mon propos en étant désagréable, mais, malheureusement, je suis obligé, pour la vérité, de dire un certain nombre de choses ».

Cette remarquable phrase introductive n’est pas de moi, mais du célèbre twitter fou, j’ai nommé Jacques Champion.

Notre plaisantin municipal (écoutez ses interventions sur Radio Immo...) intervenait sur un vœu de l’opposition municipale visant à faire adopter par notre municipalité la gestion publique de l’eau, vœu qu’il qualifiait de « mal rédigé »ajoutant qu’il « oubliait de préciser certaines choses ».

Connaissez-vous l’apologue de « la paille et la poutre « ?

JC en est une parfaite illustration, et, je serais lui, j’éviterais de traiter l’opposition avec condescendance, voire avec un mépris qu’il n’est que trop facile de lui retourner. 1

Son texte (qui n’est sans doute pas de lui, mais qu’il aurait pu corriger avant de le prononcer et de le publier) est mauvais, mal rédigé, et renferme plusieurs fautes, et de grammaire, et de syntaxe que je ne perdrai pas mon temps à relever ici.

Ceci, c’est pour la forme.

Cette forme, ou plutôt cette méforme, nous y sommes accoutumés, et elle n’empêche pas de comprendre le fond.

Le fond, il est simple : à l’aide d’arguments plus grotesques les uns que les autres, le concubin espère nous convaincre qu’il ne faut pas adhérer à l’eau publique.

S’en remettre au privé pour la fourniture d’un bien essentiel, ce n’est pas banal de la part d’une municipalité qui se prétend « de goooche ». 2

Ne soyons pas surpris par cette position.

Revenons plutôt en 2010 (je crois).

Notre communauté de communes, Est Ensemble, avait à choisir, comme aujourd’hui, entre le public et le privé pour la fourniture de l’eau.

Cette auguste assemblée, à majorité socialiste (vous savez, ce parti en voie de disparition ...), avait, sans hésiter, choisi le privé, alignant des arguments aussi croquignolesques que ceux de Champion, par exemple le coût des canalisations, ou le prix de l’eau, certes moins élevé que l’eau privée, mais « susceptible d’augmentation » ( !).

Le maire des lilas était allé jusqu’à affirmer que le passage du privé au public créerait un hiatus (JC : dico) et que, alors, les pompiers appelés en intervention pourraient manquer d’eau.

Ce même maire a fait amende honorable, et, après s’être rallié à la France Insoumise au 2° tour des législatives (à l’inverse de CV), il défend maintenant l’eau publique.

Sa ville, comme Montreuil, a voté pour cette dernière.

Mais revenons à 2010.

Est Ensemble vota pour l’eau privée.

Son Président, Citizen Kern, un peu gêné aux entournures, affirma alors que ce scrutin ne nous engageait que pour deux ans.

« Vous rigolez », rétorqua en substance le représentant du privé 3, « vous en avez pris pour 7 ans ».

La suite prouva que ce bonhomme avait raison.

Sept ans après, nous voilà donc à la croisée des chemins.

L’alternative est la même et le baratin de Champion vise tout simplement à nous en faire reprendre pour 5 ans, cad 2022, date à laquelle on pourrait envisager de passer à l’eau publique.

Je ferai seulement remarquer qu’à cette date, les prétendus défauts que Champion reproche à l’eau publique existeront toujours ...

 

conclusion : notre maire adjoint à l’urbanisme, par ailleurs concubin de la maire, nous prend vraiment pour des cons. 4

Le conseil municipal du 18 octobre, que je n’ai jamais vu contester un diktat du maire, a voté pour l‘eau privée.

Ça ne lui fait pas honneur.

Deux écolos sur trois, ont voté (avec des bémols) pour le vœu de l’opposition, faisant ainsi preuve d’un courage stupéfiant, même si leur vote ne les engage à rien, tenus qu’ils se pensaient, d’observer les consignes du Parti auquel ils font parfois semblant d’appartenir.

Il est amusant de lire, à ce propos, de lire l’intervention de SW, riche en circonvolutions évolutives, accompagnées d’ostensibles clins d’œil en direction de son idole CV. 5

Je vous parie que si, comme je l’espère, les Diassiguy reviennent à Romainville, les écolos seront de la fête (avec Mohamed Mechmache).

 

Espérons tout de même que, dans le cadre du grand Paris, une majorité approuvera l’eau publique, imitant ainsi Paris où cette dernière fonctionne à la satisfaction générale.

 

Au fait, je vous parle, depuis le début de mon propos, de l’eau privée, sans vous fournir d’autre renseignement.

L’eau privée, c’est Veolia, autrefois Vivendi, autrefois Compagnie Générale des Eaux.

Cette dernière, avec sa rivale, la Lyonnaise des Eaux, n’a pas véritablement bonne presse,.

Un de mes limiers s’affaire actuellement à réunir sur Veolia des renseignements dont je vous ferai profiter.

Dans la région parisienne, Veolia c’est le Syndicat des Eaux de l’Île de France (SEDIF), ayant à sa tête, un bonhomme qui porte son honnêteté sur sa figure : M. Santini, qu’on a vu apparaître dans les émissions d’Elise Lucet.

Défendre l’eau privée, c’est faire allégeance à Veolia.

Certes, l’eau privée peut apparaître meilleure et moins chère que l’eau publique.

Les analyses semblent conclure le contraire.

Des lors, il faudra bien que notre majorité municipale explique les véritables raisons de son choix, en trouvant des arguments un peu meilleurs que ceux que développe le twitter fou. 6

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Commentaires de Maurice avec l’approbation de François

 

1) prête-t-il la moindre attention à l’opposition ou même aux Romainvillois qui ne sont pas d’accord avec lui ?

2) mettez une autre étiquette que celle de gôche sur la majorité municipale, ex : de droite ; et vous ne vous rendrez pas compte de la différence !

3) André Santini a dû rire un bon coup lorsqu’il a sut que le contrat pouvait être revue 2 ans après la signature, c’est réellement de l’attrape gogo !

4) de sa part cela ressemble à une seconde nature.

5) il a été échaudé il y a plus de 15 ans lorsqu’il a osé dire ce qu’il ne fallait pas dire en pensant que not’bon maire n’oserait pas prendre de sanction envers lui, résultat : plus de délégations ! Ça calme !

6) ne rêvons pas ! Jamais nous n’aurons d’explications quand aux raisons du choix de not’bon maire et de la majorité municipale qui ne fait pas autre chose que ce qu’elle lui demande. (j’ai confiance en Corinne, disent certains)

En tout cas, si ça n’en est pas cela ressemble à du copinage !

Repost 0
11 novembre 2017 6 11 /11 /novembre /2017 08:37

 

Romainville le 9 novembre 2017

Propos du père François

 

Imaginez.

Vous êtes un « syndicat », une sorte d’organisation chargée du problème des ordures générées par le 19° arrondissement de Paris et un certain nombre de communes du 93.

Vous avez l’idée lumineuse (et, a priori, séduisante) de créer, au Bas Pays de Romainville, vers où convergent les déchets, et où préexiste un centre de tri vétuste, une usine de Tri Mécano Biologique (TMB) Méthanisation. (ce centre de ramassage des déchets existe depuis environ 100 ans ! Sans TMB évidemment)

Fabriquer de l’énergie avec les déchets : quoi de plus écologique ?

Vous bénéficiez dans l’affaire, de l’actif soutien du maire de Romainville.

Tout allait se dérouler pour le mieux dans le meilleur des mondes quand l’opinion publique, qui n’avait pratiquement pas été consultée, fut alertée par les voisins de l’usine, eux-mêmes organisés en une association aussi dynamique qu’intelligente : ARIVEM .

Les études menées par cette dernière (que l’écolo de Romainville qualifiait de « parano » et en qui d’autres voulaient voir un regroupement de propriétaires uniquement soucieux de défendre leurs intérêts propres) démontrèrent rapidement que le TMB Méthanisation était un procédé aussi dangereux qu’inefficace. 1

Le Syctom, toujours soutenu, rappelons le par la maire de Romainville (elle désirait d’abord une usine plus petite ; elle préconisa ensuite d’introduire dans les digesteurs de petits insectes qui auraient dévoré les milliers de tonnes de déchets) persista dans son projet.

C’est ainsi, par exemple, que la manifestation organisée par Arivem se heurta, à l’entrée du centre de tri, à un redoutable barrage de CRS en tenue de maintien de l’ordre (on en obtenait facilement, des CRS du temps de Bartolone, dont Valls était l’adoratrice et la suppléante.)

La maire Valls a de nombreux défauts, mais elle n’est pas bête.

Quand elle vit que la protestation, loin de s’apaiser, prenait des proportions alarmantes,

Elle sut changer opportunément son fusil d’épaule, appliquant la maxime de Cocteau que j’aime à citer :

« Quand les événements vous dépassent, feignez d’en être les organisateurs ».

Elle sut, habilement, prendre place parmi les protestataires, sans toutefois parvenir à en prendre la tête, ce rôle continuant incontestablement d’être tenu par Arivem. 2

 

« Chat échaudé craint l’eau froide ».

Après le camouflet qu’il avait reçu, le Syctom n’allait pas en rester là. 3

Les ordures continuent d’affluer, et, convenons-en, il faut bien trouver une solution.

Oui, mais le Syctom avait également compris que toute concertation véritable est très difficile à mener, surtout dans le domaine des ordures que chacun veut bien traiter, à condition que ce ne soit pas chez lui (ça fait penser au problème des centrales nucléaires).

Ajoutons qu’il y a quelque chose de scandaleux à voir une commune « modeste » ramasser les ordures de villes plus « aisées ».

Les gens du Syctom sont comme la maire Valls : ils ne sont pas idiots.

Ils décidèrent donc d’être plus malins que la première fois, et, comme CV avec ses ateliers urbains, de mener une opération « poudre aux yeux » pour berner la population.

Comment procédèrent-ils ? 

On crée en amont des ateliers, pour assister auxquels il faut s’inscrire et dont le nombre des membres est limité.
On organise une exposition itinérante que personne n’a vu. 4

On déclenche une opération de publicité qui n’a touché personne.

On organise une période de concertation de 5 mois, qui en font quatre, et qui débute le 5 juillet, soit pile au début de la période des vacances

On clôt cette concertation bidon par une réunion qui se tient dans une salle éloignée et mal desservie par les transports en commun.

C’est pas beau, tout ça ?

Malgré ces tours de passe passe, la foule vient en nombre à la réunion du 7 novembre, et elle semble plutôt remontée.

Mais on est futé au Syctom, et au long d’une soirée qui durera 4 heures, il ne sera que très peu parlé du vrai sujet en débat : l’avenir du centre de tri de Romainville.

Pour cela, on fera ânonner une brave dame qui nous expliquera pendant plus d’une heure les tenants et aboutissants du Syctom.

Un collègue à elle parlera aussi longtemps de je ne sais quoi (je n’écoutais plus).

Ça s’appelle « noyer le poisson », et là, nous avions affaire à des professionnels.

Ça s’appelle aussi prendre les gens pour des imbéciles.

Je pense que personne n’a été dupe et que, lorsque, fin décembre, le Syctom prendra sa décision concernant notre centre de tri, il fera bien d’y regarder à deux fois.

Je laisse à des gens plus sérieux et compétents que moi le soin de vous expliquer en détail le problème.

Il y a trois solutions pour notre centre de tri :

La première se contente de moderniser les lieux et jouit de l’appui de la population et d’Arivem (bravo à cette dernière pour son intervention du 7, claire, précise et brève ; prononcée sans note).

La deuxième intègre une étape de préparation des déchets, avec séchage en plein air, pour « optimiser l’approvisionnement des centres de valorisation du Syctom ».

On imagine les odeurs.

La 3° prévoit d’implanter une chaufferie CSR...

Personne n’en veut, alors que, en ce qui concerne la 2°, on a senti une nette connivence entre la maire Valls et le Syctom. 5

Méfiance, donc ; restons vigilants comme notre députée, Sabine Rubin, a promis de l’être.

Nous ne nous laisserons pas faire.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec.

 

PS / 1 Il avait parfaitement raison, celui qui a dit qu’il fallait déclencher un « plan Marshall » des ordures en l’axant sur le tri en amont. 6

Ça a fait rigoler le Syctom.

C’est tout dire...

2 J’ai écrit, hier, que 2 sur 3 des écolos avaient voté pour l’eau publique.

C est faux. Ils se sont tous prononcés pour, mais après un ridicule et humiliant discours de SW .

Celui qui s’est abstenu, je ne vous donnerai pas son nom, mais j’aimerais faire sa connaissance...

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

 

Commentaires de Maurice avec l’approbation de François

 

1) il est parut de nombreux articles sur les risques des TMB et des accidents dans de telles centrales.

2) ceux qui ont participé à la manifestation qui partait de l'église de Pantin pour aller jusqu'à l’entrée du Syctom se souvienne de la grande solitude du couple dirigeant NOTRE ville, pour ainsi dire personne ne les côtoyait !

3) souvenons-nous de la réunion au palais des fêtes (il y a eu tant de monde qu’il a fallut en empêcher d’entrée pour cause de surnombre et de sécurité) avec tout un aréopage d’élus et de responsables du Syctom ou ceux-ci se sont fait huer au point qu'il a été mis fin à la réunion »presque » sous des menaces de la part de l’une des personnes. (un article relatant cette réunion est en ligne sur le bloque)

4) il y a eu peu d’information de la part de la municipalité et du Syctom, heureusement qu’il y a Arivem relayé par des internautes pour avertir la population !

5) la municipalité a tout intérêt  à ce que le site du Syctom soit plus important car plus important dit plus de recette !

6) le trie en amont ? n’avons-nous pas assez de poubelles ? (3 !)

Il faut avoir la place de les caser chez soit, ceux qui demandent plus de trie devrait un peu réfléchir aux conséquences de ce plus !

Repost 0
Published by François LC - dans Propos du Père François
commenter cet article
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 07:50

 

 

Romainville le 16 octobre 2017

 

Propos du père François

Momo m’avait dit :

« Tu devrais t’éloigner de Romainville quelques jours ; ça NOUS ferait des vacances ».

Légèrement vexé, je n’avais pas donné suite à sa suggestion, et puis, prenant conscience à mon tour que j’avais noyé de « propos » mes lecteurs, j’ai obtempéré et suis allé chercher le soleil sous d’autres latitudes. 1

 

C’était si agréable et si roboratif que je vais recommencer, et plus longuement puisque nous sommes entrés dans la saison des pommes, des châtaignes, des endives et des feuilles mortes.

Mon absence risque, cette fois, d’être longue.

C’est pourquoi je m’attelle à la bécane, d’autant plus motivé qu’un informaticien ami a bidouillé mes mails et m’a permis de faire figurer, en pièce jointe de mon propos, le compte rendu intégral de la fameuse réunion organisée le 27 juin dernier par « radio Immo » à l’occasion de l’inauguration de l’immeuble du 17 avenue du Président Wilson. 2

Je sais ; je vous en ai déjà longuement parlé, et j’ai commenté le niveau de bêtise et de vulgarité atteint par les protagonistes, promoteurs et élus.

Rien ne vaut, pourtant, le texte intégral que je vous livre ci-après et que je vous demande de faire l’effort de lire intégralement.

 

Si je reviens sur l’affaire du 17 Wilson, c’est d’abord parce que les occupants des lieux ne sont pas contents et le font savoir (essentiellement : problèmes de finition).

C’est aussi et surtout à propos de la « petite dame », récemment décédée, dont les dernières années ont été assombries par des gougnafiers qui ont littéralement submergé sa modeste demeure, par une horreur dont ils ont le culot de se vanter. 3

Il faut entendre la maire Valls, son concubin et les promoteurs rire, plaisanter et se congratuler à qui mieux mieux, et il faut ensuite penser à la fin de vie qu’a connue la vieille Mme D... qui, après plusieurs mois d’hospitalisation, est revenue mourir chez elle, dans sa modeste maison, désormais surplombée par l’horrible construction commise par AIT avec la complicité de notre maire, qu’on se permet d’appeler Corinne tant on l’aime, chez les promoteurs. C’est à pleurer, et les voisins se demandent si elle (pas CV, la vieille dame) n’a pas mis fin à ses jours.

AIT, comme la loi lui en fait obligation, avait introduit en référé, à titre préventif, la procédure d’usage avant construction, destinée à faire constater les environnants avant le lancement des travaux.

Mme D avait confié ses intérêts à un cabinet d’avocats réputé qui avait accepté de la défendre bénévolement.

Une expertise était en cours, mais le rapport n’avait pas encore été rendu.

Le décès de Mme D n’est pas une mauvaise affaire pour AIT et pour la mairie, puisque ce volet de l’affaire va s’en trouver clos. 4

Je les imagine déjà, dans leur bistrot favori, pour lequel ils n’oublient jamais de faire de la publicité, festoyant gaiement, sans omettre de consacrer une pensée émue pour Mme D ; ça ne coûte pas cher...

Franchement, je ne comprends pas vraiment à quoi sert le « rapport d’expertise » dont on me parle.

A constater les dégâts (fissures ?) causés par la construction ?

Pour moi, il n’y a qu’un problème, et il est simple : Comment une maire peut-­elle donner un permis de construire pour un immeuble qui va massacrer une petite maison qui reste en place ?

Comment une entreprise peut-­elle accepter de donner suite ? 5 (Il est vrai qu’avec les promoteurs, on peut s’attendre à tout, et qu’avec notre maire ....).

Comment peut-­on s’opposer à ces mauvaises actions ?

Corinne, le Twitter fou, AIT, AIC, Primovilla et compagnie peuvent être contents d’eux.

Ils sont parvenus à leurs fins sans se préoccuper des « dégâts collatéraux ».

Le monde est décidément bien mal fait, et on enrage de voir de malhonnêtes gens continuer impunément à nuire ...

Des Don Quichotte comme moi ne se résignent pas.

Mes amis proches savent que mon indignation et mes diatribes m’aident à vivre.

Qu’ils se rassurent ; je ne suis pas prêt d’abandonner.

Je n’entends pas parler de ma plainte.

Je sais que la justice est lente, aussi n’hésiterai-­je pas à alerter la presse si ce silence devrait perdurer. 6

 

 

Salut à tous.

François Le Cornec.

 

 

PS : Une fidèle lectrice (et amie) me signale que, à la ligne 15 du pensum que la maire se croit tenue de nous infliger chaque mois, il y a une grosse faute : Voulant écrire « davantage », adverbe qui signifie « plus », notre brave maire (dont la photo est décidément trop ancienne), écrit « d’avantage » où le terme « avantage » devient un substantif dont le sens est tout différent.

On peut être un spécialiste de la résilience, du développement durable et autres fables, et trahir son ignorance et son inculture dès qu’on n’y prend point garde. 7

 

Pauvre Corinne.

Je pense que ses amis les promoteurs n’auront pas relevé sa faute grossière...

 

PS2 : une pièce jointe.

 

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Commentaires de Maurice avec l’approbation de François.

 

1) ce qui nous permet de voir des photos qui font rêver ! (du moins pour ceux qui ne peuvent pas bénéficier de voyage payé par la municipalité en tant que déplacement culturel comme

2) allez lire les commentaires fait sur se programme immobilier, c’en est à péter de rire ! (faites vite car ils risquent de ne pas rester lisible tant ils sont rasent moquette, je les copie)

https://www.wiseed.com/fr/immobilier/le-17-wilson/temoignages

un exemple des derniers parut :

J'ai investi dans LE 17 WILSON car si Lambert Wilson y a mis son nom, ca doit etre un bon investissement.”

Un autre nous démontre qui envisage d’acheter :

J'ai investi dans LE 17 WILSON car je souhaite diversifier mon poirtefeuille”

(les fautes sont en rab ; amusant de ma part de le souligner n'est-il pas?)

3) dire que la construction « submerge sa demeure » n’est en rien exagéré lorsque l’on regarde les photos, encore une fois : comment peut-on accorder un permis de construire autorisant ça et par la même : comment peut-on demander un permis de construire ayant cette emprise ?

4) les héritiers n’ont pas leur mot à dire sur ce qu’ils héritent?(une fois l’héritage accepté évidemment) Bien sûr que si ! Un héritage est un tout, en bien et en mal.

5) la question qui se pose et que beaucoup se pose : n’y aurait-il pas des dessous de table ? (pour ceux qui ne comprendraient pas : c’est une question pas une affirmation)

s’opposer à ses mauvaises actions ? À la base c’est aux services municipaux de s’y opposer en faisant respecter la réglementation, l’est-elle ?(respectée)

6) cette plainte est-elle sous la pile est collée au bureau pour ne remonter que lorsqu’elle ne présentera plus d’ennuis ?

7) not’bon maire rédige-t-elle ses textes ? Rien n’est moins sûr !

Souvenons-nous d’un texte paru sur le net (Facebook) où son discours mis en ligne faisait apparaître les intonations à faire en le prononçant. Une personne lisant un discours qu’il a écrit a-t-il besoin de souligner les intonations à avoir ?

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 18:37

 

Romainville le 2 octobre 2017

 

Propos du père François

 

 

Comme dit une de mes amis : « Les portes ouvertes, c’est mieux en vrai », et non quand c’est organisé sous la houlette, sous la surveillance de la mairie, qui y cherche surtout le moyen de revivifier sa popularité en berne.

Cette année, il n’y avait plus que 14 ateliers, chiffre en baisse par rapport à l’an dernier, ce qui paraît traduire une nette désaffection de la part des artistes.

Je suis tout de même allé voir deux ateliers, très différents l ‘un de l’autre, qui m’ont beaucoup plu.

J’ai terminé ma journée dans un lieu voisin où était organisée, hors compétition, une soirée festive avec expo, buffet et concert.

Pourquoi faut-il que les fiestas non organisées par les promoteurs ou la mairie, soient les plus réussies ?

J’ai même assisté à une partie du concert et je me suis régalé.

 

Je picolais tranquillement, en gobant quelques huîtres, quand un copain est venu m’annoncer que le conseil municipal du 28 septembre, avait voté la « protection judiciaire » de Stéphane Weisselberg ce qui, en clair, signifie que la ville se charge des frais pour une action qu’il désire intenter en justice.

« peu me chaut », répartis-je (car j’ai des lettres).

« Que tu crois ... » rétorqua mon interlocuteur.

« Mais encore ? », ajoutai-je.

« Eh bien » termina le quidam, « il se dit que c’est toi qui serais l’objet de la fureur judiciaire du maire adjoint ».

Je ne voulais pas le croire mais l’information m’a été confirmée par un personnage autorisé sur le marché dimanche.

J’aurais, m’a dit cette personne, écrit que SW aurait touché une (ou des) enveloppe de la part de Cogedim.

 

Voici ma réponse, en guise d’avertissement :

Je n’ai jamais tenu les propos qui me sont attribués.

Je me suis seulement indigné que l’Arocafé accepte le patronage de la mairie et l’argent ...de la Cogedim (30 000 euros par an, je crois).

Je vais vous étonner, mais, jusqu’à preuve du contraire, je ne pense pas que SW soit corrompu.

Ce qui est beaucoup plus grave pour moi, il ne refuse pas les indemnités, et se montre avide de responsabilités et d’honneur (J’ai encore en mémoire la ridicule épître qu’il avait adressée aux parents d’élèves du collège Courbet en grève, lettre qu’il signait de son nom et qu’il accompagnait, tel Gerald en d’autres temps, de tous ses titres).

Il s’est assis sur tous les grands principes qu’il brandissait du temps du Comité Citoyen.

Personnellement, j’ai pu constater que Stéphane n’est pas un ardent partisan du « rubis sur l’ongle » et je n’attends qu’une occasion pour en dire davantage...

Je conclurai ce billet d’humeur en avertissant SW que, s’il s’avisait de me traîner en justice, ma demande reconventionnelle partirait immédiatement, accompagnée d’une plainte en dénonciation calomnieuse.

Stéphane a perdu toute l’estime, toute la considération que j’avais pour lui, mais je fais toujours très attention à ce que j’écris sur lui ou ses nouveaux maîtres.

Je me contente de jouer le rôle de l’enfant (le très vieil enfant), qui, au milieu d’une assemblée, s’écrie : »Le roi est nu !! ».

Il « est nu », Stéphane, comme sont nus les élus qui l’entourent.

Je veux encore croire que l’information qu’on m’a donnée est fausse, ou que, au pire, il s’agit d’une manœuvre d’intimidation puérile.

Je le souhaite, en tout cas, pour les roquets qui auraient envie de me mordre les mollets.

 

Salut à tous.

 

 

François Le Cornec

 

PS : Ça n’a rien à voir, mais je vous signale qu’il y a un superbe concert de jazz à Côté Est à la fin de la semaine.

Réservez votre soirée.

 

-- -- -- --

Commentaire de Maurice inutile, François dit tout ce qu’il y a à dire sur ce triste sir qui est prêt à s’asseoir à la table de n’importe qui du moment qu’il y trouve un quelconque intérêt !

François rappel très opportunément son comportement et ses dires dans le comité citoyen, j’ajoute qu’il n’était pas triste dans les conseils de quartier, je me souviens d’une réunion de conseil de quartier des grands-champs où il a proposé de demander la dénonciation de ceux qui faisaient des tagues, ce que j’avais dénoncé en disant que la suite serait une prime pour dénoncer, etc.

Il renie les idées qu’il affiche pour un plat de lentille, un individu à fuir ou a écouter pour le plaisir de faire des comparaisons dans quelques temps lorsqu’il aura des idées différentes.

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 17:37

 

 

Romainville le 29 septembre 2017

Propos du père François

 

Je n’ai vraiment pas de chance....

J’entre dans la salle du Conseil Municipal, hier au soir, et, juste à ce moment-là, voilà mes deux prothèses auditives qui cessent de fonctionner... 1

Autrement dit, je n’entends plus rien, ce qui, vu le niveau des débats, n’est pas une grande perte.

J’essaie de prendre un air intelligent et intéressé, ce qui ne m’est pas facile.

Je vois des ombres mouvantes, des gens qui se déplacent, s’assoient au milieu de la salle, changent de place.

Certains ont l’air content.

Une figurante repart avec une écharpe tricolore.

D’autres font la gueule.

Avez-vous déjà regardé la télé en coupant le son ?

C’est amusant, à condition que ça ne dure pas trop longtemps.

Exactement ce que je me suis dit, et j’ai quitté les lieux dès 20h30 ; 2

 

Après ce préambule facétieux, j’en viens au véritable sujet de ce « propos » :

Je veux vous parler de la » Place des Marques » ( ?), le truc qui vient d’être inauguré au Bas Pays.

Il s’agit d’un lieu de 20 000 mètres carrés, qui ouvrira en 2019 et où différentes marques vendront du « dégriffé ».

L’affaire est confiée à un organisme baptisé en toute simplicité (le ridicule ne paie plus) « ROS Retail Outlet Shopping », le genre d’appellation qui éblouit des personnes comme CV et JC. 3

 

On ne va pas commencer à critiquer l’organisme, qui vaut tout de même mieux que les anciennes écuries de Roussel Uclaf. 4

Uclaf, dîtes vous, ou Sanofi ?

En lisant bien, vous vous apercevez que les sols ne sont pas complètement dépollués.

Ils le sont « quasiment ».

Nous y reviendrons.

Vous vous inquiétez ensuite de l’allure qu’aura l’affaire.

C’est alors qu’entre en scène le concubin, j’ai nommé Jacques Champion, qui déclare sans rire : « Ce complexe va nous permettre de conserver les traces de notre patrimoine local tout en garantissant le développement économique du quartier ». 5

Quand on connaît le lascar, on se permet d’avoir quelques doutes.

Regardez comment il a salopé (et continue de le faire) notre centre ville.

Allez vous promener au Bas Pays et constater le désastre.

 

Je ne prétends pas que le village des marques sera forcément un échec, mais je ne lui donne pas grande chance. 6

C’est là, typiquement, une œuvre de technocrate.

Les technocrates, ce sont ces gens qui pensent qu’en mettant côte à côte, divers bâtiments, on parvient à créer un village....et qui, le plus souvent, échouent.

Je suggère que, pour humaniser les lieux, on y élève rapidement une église, une mosquée et une synagogue. 7

Laissons venir et nous verrons bien.

 

L’affaire du « village » m’intéresse surtout parce que, derrière ROS, se profile l’ombre de l’éternel Fiminco, vous savez cette entreprise qui est cul et chemise avec la maire Valls, au point de lui fournir sa permanence électorale.

SW annonce d’autre part que Fiminco 8 va construire, au même bas pays, un lieu de culture, et s’en émerveille.

Merci, Fiminco !!

Vous êtes notre bienfaiteur !!!

Ou plutôt, vous le seriez si vous n’aviez pas laissé derrière vous un champ de ruines.

Si vous n’aviez pas construit les commerces de l’allée du Belvédère et si vous ne les aviez pas laissé crever doucement.

L’un de ces commerces a gagné son procès contre vous (260 000euros) ; le procès de l’autre est en cours.

C’est à vous que la mairie a vendu, à 1 200 000 euros en dessous du prix des domaines le terrain de l’Impasse du Château.

Elle va répliquer que, en échange, vous lui renvoyez l’ascenseur.

Mais, chers amis, ce n’est pas comme ça que ça marche, la comptabilité publique.

D’abord le prix de vente (et surtout le rabais) devait être publiquement justifié, ce qui n’a pas été fait.

Ensuite le procédé d’ « échanges » est précisément celui qui permet à la corruption d’entrer en scène.

 

Je ne dis pas qu’il y a, dans toutes vos affaires, de la corruption, mais je dis que les conditions en sont réunies et je suis d’autant plus inquiet que j’ai vu, sur radio immo, les relations excellentissimes que notre duo entretient avec la corporation des promoteurs. 9

 

Le PDG de Fiminco, M. Gerald A...., sous la houlette de « Babylone Expansion », 14 rue de la Comète, Paris 7°, préside, comme son nom l’indique, 22 entreprises.

Tout pour éblouir le duo.

Tout pour m’inciter à la plus grande méfiance.

 

Comment se présente le groupe Fiminco ?

Il « intervient sur des programmes de 1000 à plus de 30000 mètres carrés. » (tout pour éblouir à nouveau les gogos) « ET CONSERVE UNE PARTIE DES ACTIFS DEVELOPPES EN PATRIMOINE ».

 

Intéressant, non ?.

 

Toutes ces affaires se traitent peut-être « entre honnêtes gens ». 10

Encore faut-il le vérifier.

 

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec
 

 

1) et voilà ce qui arrive lorsque l’on ne s’équipe pas de batteries de secours, la prochaine fois, emmène la batterie de ta voiture en secours.

2) et voila un compte rendu sur lequel nous comptions pour avoir un résume impartial qui s’envole à cause d’une banale batterie !

3) je me répète : des personnes ont voulu acheter des commerce pour ouvrir un restaurant asiatique, ça leur a été refusé car « parait-il » que not’bon maire ne voulait pas plus de tels commerce qui ne sent pas bon la France. (à lire en souriant, pas au premier degré, précision pour les léger de la touffe)

4) et pourquoi est-ce mieux que d’avoir garder les écuries en faisant comme le font d’autres municipalités en transformant les anciens bâtiments ? N’en demandons pas trop, le marché couvert n’a pas bénéficié d’utilisation autres que celles d’origine, pourquoi l’auraient-ils fait pour les écuries ? Les promoteurs préfèrent détruire et reconstruire, ce doit être plus rentable pour garnir le tiroir-caisse !-

5) comment le patrimoine local est-il conservé lorsque l’on détruit ? Encore une déclaration à la mort-moi l’noeux qu’il est accoutumé de faire.

6) les autres villages du genre n’ont pas beaucoup de succès à part la fréquentation surtout celle de la nouveauté. Les autres villages du genre ne donne pas leur rentabilité.

Pour celui de Romainville ils font fort, très fort pour attirer le chalan :

Située à proximité d’axes de transports importants : ancienne Nationale 3, Canal de l’Ourcq, ligne 5 du métro parisien ; qui a déjà vue un moyen de transport de passagers sur le canal de l'Ourcq ?

Les emploies ? Il y en aura certainement, mais ne sera-ce pas au détriment d’autres magasins qui devront fermer ou licencier comme cela arrive à chaque fois qu’il y a un centre commercial qui ouvre ? (donnez-lui le nom que vous préférez, le résultat est le même)

7) holà camarade ! j’entends déjà d’autres religions réclamer elles aussi leur lieu de culte, laissons les religions édifier leur lieu et pas comme actuellement ou il suffit de mettre dans le permis de construire un lieu de culture accolé pour bénéficier d’aides.

8) comment peut-on tourner casaque vers des idées décriées et aussi rapidement ?

Nous en avons tous vu de personnage qui tourne plus vite que des pulsars,mais là c’est un cas qui fera école ! (comme dirait notre ami François : jacques, dico)

9) relations excellentissimes ? Tu es gentil, on dirait des copains en foire !

À part le moment où un architecte dit qu’il est contre les tours agricole, c’est Embrassons-nous Folleville !

10) évidemment ! Ce ne peut être autrement que des gens honnêtes sans ça ils ne se comporteraient pas comme nous le voyons sur les vidéos de radio immo.

Repost 0
Published by FRançois LC - dans Propos du Père François
commenter cet article
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 06:24

 

 

 

Romainville le 27 09 2017

 

Propos du père François

 

Il y en aurait, des choses à dire...

Vous vous absentez huit jours pour entretenir votre jardin breton et commencer à balayer les feuilles mortes, et, quand vous revenez, vous ne savez plus où donner de la tête, ou plutôt de la plume.

Bien sûr, pour changer un peu, c’est surtout de la maire Valls qu’il est question.

On vous confirme que, lors de la réunion des architectes, à laquelle on se demande comment une ignare comme elle avait pu être invitée (le représentant des promoteurs n’appartenait pas à Cogedim, mais à Nexity), CV a été mauvaise, quoiqu’en disent les brosses à reluire de la mairie. 1

La réunion n’a donné aucune place à l’auditoire.

Elle s’est bornée à des monologues des orateurs, le plus intéressant, me dit-on, étant le représentant de Nexity.

Portzamparc avait manifestement été boosté par CV, qui lui avait expliqué que l’opposition à ses grandioses projets était le fait de « passéistes minoritaires et systématiques », elle-même étant, naturellement, un symbole de progrès, de talent et de concertation.

Sacrée » Corinne » ; toujours le mot pour rire. 2

Puisque mes amies ont invité Portzamparc à venir visiter Romainville, il pourra se rendre compte par lui-même de l’immense talent de nos architectes, spécialistes des parcs « arborés » des toits « végétalisés » et des tours maraîchères.

A propos de ces dernières, on a eu la satisfaction de constater que personne n’en voulait.

Imaginez-vous que cela fera CV changer d’avis ? 3

Vous croyez au Père Noel...

 

Plus intéressant, beaucoup plus intéressant est l’article d’une journaliste de l’AFP, que je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de rencontrer.

Elle a consacré sa prose à la bétonisation de notre pauvre banlieue, et spécialement de Romainville.

Son article a été reproduit dans Le Point, Libération, et tous les réseaux sociaux. 4

Il fait grand bruit et c’est bien fait pour la maire, dont les talents d’illusionniste ont fait long feu.

La journaliste demande si la ville n’est pas « livrée aux promoteurs ».

Interrogée, CV ricane : « les promoteurs, nous les taxons ! ».

D’abord, ça ne veut rien dire, et puis c’est à rapprocher :

Des émissions de Radio Immo.

Du rapport de la Chambre des Comptes et des nombreuses irrégularités qu’elle a relevées .

De la déclaration d’un promoteur : » le partenariat public privé est un excellent système, où chacun doit trouver son profit ». 5

A écouter la maire Valls, ces promoteurs, que chacun s’attache à peindre comme de dangereux requins 6, ne travailleraient dans notre ville que par altruisme et à perte.

On devrait donner la recette à d’autres communes, comme...Levallois Perret, dont les habitants nous seraient sûrement infiniment reconnaissants.

 

Un autre problème a refait surface :

Celui de la maison de la vieille dame récemment décédée, maison qui a été littéralement enkystée dans l’affreux immeuble construit au bout de l ‘avenue du Président Wilson, cet immeuble dont les comiques de Radio Immo vantaient les multiples qualités, oubliant opportunément qu’ils avaient pourri les dernières années d’une octogénaire, sans aucun doute « passéiste ».

On va en reparler souvent et longuement de cette maison et de cette pauvre femme.

Je rappelle que je ne connais même pas son nom ni celui de son avocat et que tout renseignement serait le bienvenu ... 7

 

J’apprends qu’un jeu de chaises musicales se déroule à la mairie.

Je connais le nom du futur Premier Adjoint.

Je vous en laisse la surprise.

Tout ce que je puis vous annoncer, dès à présent, c’est que Stéphane W. va devenir Président de la Corniche des Forts. 8

Normal, pour un écolo, même faux, surtout s’il n’accepte pas les indemnités qui accompagnent le poste.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec.

 

 

PS : quelque chose me dit que le journal de Romainville, qui n’hésite pas à consacrer une demi page à le disparition d’un brave porte-drapeau, ne songera pas à signaler la mort de Jean Jacques Simon, maire adjoint communiste aux Sports pendant de longues années 9, dont nous avons accompagné les cendres au columbarium de Bagnolet cet après midi.

Toute la famille communiste, très nombreuse et à laquelle il m’arrive de regretter de ne pas appartenir, était là.

Cérémonie plus qu’émouvante.

Je salue la mémoire de JJ Simon et je présente mes condoléances à sa famille.

 

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Commentaires de Maurice avec l’approbation de François.

 

 

1) le service communication (ou autre nom plus ronflant pour en mettre plein la vue de ceux qui sont béa en voyant et écoutant not’bon maire)

2) il est bien connu que not’bon maire est une grande comique !

Ses déclarations font se tordre de rire ses sbires, les autres ? Parfois de colère.

3) elle peut change d’avis lorsque c’est à son avantage, ses administrés semble avoir pour elle autant d’intérêt qu’un bouton aux fesses.

4) même la république des Pyrénées à fait un article, c’est dire l’écho que prend « la bétonisation de NOTRE ville »

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2017/09/21/en-banlieue-parisienne-la-colere-gronde-contre-la-betonisation,2179569.php

le point :

http://www.lepoint.fr/societe/en-banlieue-parisienne-la-co lere-gronde-contre-la-betonisation-21-09-2017-2158704_23.php

5) qui est ce « chacun » ?

certainement pas les Romainvillois !

Quels sont les habitants qui « y ont trouvé sont profit » ?

6) « un requin » ?

une bande de requins à elle toute seul tant les saccages de NOTRE ville sont nombreux, c’est réellement comme pour Attila : après son passage plus un brin d’herbe ne poussera ! (sauf dans les cités, et pour une autre herbe, car son action à se sujet laisse pantois, souvenez-vous du déplacement du CM dans la cité Gagarine ...)

7) il a été donné sur un réseau sociaux, mais souvenons-nous qu’un internaute à joué la pleureuse pour faire supprimer des informations similaire d’un blogue.

8) il donne réellement la sensation d'être un bouffe gamelle !

Après la girouette la soupe, il est vrai qu’il faut penser à reprendre des forces pour continuer à tourner !

9) ce sont des Romainvillois comme lui qui ont fait Romainville tels que nous l’avons connu et qui a bien servis, qui sert car le bradage des bijoux de famille ne se ferait pas s’il n’y avait pas eu des élus pour faire de Romainville une ville pour ses habitants ! Elle n’était pas la panacée, mais c’était une ville où il faisait bon vivre pour les ouvriers !

 

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article
26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 08:59

 

Romainville le 25 septembre 2017

 

Propos du père François.

 

Ça n’a servi à rien.

Elle s’était pourtant fait une petite beauté, allant jusqu’à diffuser une photo d’elle datant de plus de 10 ans. 1

Elle avait mis sa robe blanche et sa ceinture dorée.

Non, ça n’a servi à rien.

Il ne faut jamais aller jouer dans la cour des grands, surtout lorsqu’on est une naine.

Bien sûr, la Cour était là, en nombre, pour donner à l’affaire une importance qu’elle était loin d’avoir.

Le moins qu’on puisse dire, en effet, c’est que la foule ne s’était pas déplacée.

C’est vrai que le sujet de la réunion (le rôle de l’architecte dans la ville) n’était pas du genre distrayant et que la « techno parade » causait une concurrence redoutable.

Quand même, l’assistance (clairsemée) s’attendait à mieux.

Curieusement, celui qui s’en est le mieux tiré est le représentant de la Nexity (si bien vue de l’Arocafé, bistro qui va bientôt recevoir l’appui de l’Education Nationale, ce qui prouverait, s’il en était besoin, les liens plus qu’étroits de l’estaminet avec la mairie).

Portzamparc semblait se demander ce qu’il était venu faire dans cette galère.

Rempli d’une acrimonie étonnante et suspecte, il a trouvé le moyen de parler de l’opposition romainvilloise, dont on avait du l’entretenir auparavant. 2

Pour le reste, on se demandait ce qui avait bien pu faire la réputation de ce brave homme.

De la troisième intervenante, on n’attendait rien, ce qui fait qu’on a tout de suite été servi, et qu’on ne peut pas parler de déception ...

Naturellement, les thuriféraires se sont, avant, pendant et après la réunion, répandus en logorrhées dithyrambiques qui ne trompent qu’eux mêmes.

A les lire, on croirait retrouver la prose du mgc, ce particule qui veut se faire aussi gros que les grandes formations alors que son existence s’apparente à celle d’un ectoplasme.

 

En voilà assez ; je laisse à des gens plus compétents que moi (à condition que ce ne soit pas des valets de la mairie) le soin de traiter du fond de la réunion (si fond il y a).

Portzamparc a reçu une invitation à visiter la commune.

Osera t-il venir constater de visu le désastre bétonnant, aspirant et maraîchant ?

Wait and see, comme dit l’autre.

 

Hier se tenait rue de Paris et rue Joseph Bara, la célèbre brocante de notre association « Voisins voisines », vous savez, cette assoce dont parlait la maire Valls au moment où elle faisait expulser les artistes de la Ferme Carnot (avant de faire vendre cette dernière à un M. Bi...he 3, plus de 85 000 euros en dessous du prix des Domaines, sans la justification qu’exige la loi).

CV, en effet, pour détailler tout ce qu’elle faisait en faveur des associations et de l’art, citait, à côté des Salaisons (vendues depuis au privé pour en faire une gargote) précisément « Voisins Voisines » , en faveur de laquelle elle ne s’est jamais foulée, et qu’elle s’est bien gardée, hier, de visiter. 4

Tant mieux.

Favorisée par une météo magnifique, Voisins voisines a crevé le plafond.

C’est agréable de se divertir sans faire appel à la Mairie...

 

La maire a reçu, l’autre jour, une délégation de gens qui s’inquiètent des horreurs que l’on est en train de commettre sur la Place du Marché.

Comme il fallait s’y attendre, CV ayant au préalable déclaré que toutes les constructions du lieu étaient « purgées de tout recours » (elle a fréquenté les écoles, notre maire....), la réunion n’a abouti à rien. 5

Elle aura tout de même permis de démontrer à la maire que ses projets rencontrent désormais une opposition solide et charpentée.

« Les opposants », dit-elle, « ne sont qu’une petite minorité, qui a l’oreille de la presse ». 6

Elle sait bien que ce n’est pas vrai et que son trône commence à chanceler dangereusement.

Faut-il lui rappeler qu’aux primaires de la gauche, Manuel Valls, pour qui elle s’était publiquement prononcée, a remporté, à Romainville, 26,64% des suffrages contre 47,06 à Benoit Hamon ?

Faut-il lui rappeler qu’elle a été largement battue aux Législatives et que nous avons une nouvelle députée.

Cette députée s’appelle Sabine Rubin, je le précise à tout hasard et il va falloir lui faire, de gré ou de force, toute sa place, aussi bien dans le canard local que dans les diverses réunions et inaugurations où paradait le pizzaïolo. 7

Vous vous souvenez que Bartolone, DES AVANT SON ELECTION, en compagnie de celle qui allait devenir sa suppléante et sa « girl », rallumait les bougies de Hanoukka devant la collectivité juive de sa future circonscription ?

Ici, on a affaire à une sacrée bonne femme.

Elle ose tout se permettre. 8

Il faut tenir compte de sa mentalité et les traiter, elle et ses serviteurs, en conséquence.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec.

 

PS : un article, écrit par une journaliste de l’AFP, et repris par la 8 et par Libération, rappelant, entre autres, que CV a été « épinglée » par la Cour des Comptes, fait grand bruit dans le Landerneau.

Ca sent le roussi ....

Nous en reparlerons.

 

-- -- -- -- -- --

Commentaires de Maurice avec l’approbation de François.

 

 

1) https://www.youtube.com/watch?v=a4FIsXY0pF0

2) Comme quoi l’opposition décrié est pris en compte, nous en avons eu une preuve il y a peu par une demande auprès de Overblog pour des écrits qui « semble-t-il » sont hors-la-loi ou réglementation. Certains essaient d’empêcher les opinions d'être entendu comme ils le peuvent.

3) point de suspension mis pour qu’une pleureuse ne fasse pas de réclamation auprès des responsables de la plateforme Overblog.

4) ce n’est pas organisé par la maire ou ses sbires, aucun intérêt pour elle de venir se faire voir.

5) C’est une manière de dire que le TA de Montreuil (tribunal administratif de Montreuil) ne pourra rien faire, même si ce n’est pas vrai c’est essayer de couper l’herbe sous la pieds des mécontents.

6) http://www.liberation.fr/societe/2017/09/21/en-banlieue-parisienne-la-colere-gronde-contre-la-betonisation_1597895

7) not’bon maire ignore d’autant plus la députée actuelle que même sur sa page Facebook c’est toujours le pizzaiolo qui est encore à coté d’elle

https://twitter.com/CorinneValls

8) « il parait » que c’est à ça qu’on les reconnaît !

9) le site romainvillesud a fait un article sur le sujet, consultez-le il est bien compréhensible :

http://romainvillesud.over-blog.com/2016/04/1-926-755-cour-des-comptes-cessions-a-prix-inferieur-a-l-estimation-des-domaines-pourquoi.html

 

-- -- -- -- --

 

précision de François : ce n’est pas la Cogedim mais Nexity

 

Repost 0
Published by François LC - dans Propos du Père François
commenter cet article
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 18:23

 

Les propos du père français du 14 septembre 2017 contienne un passage qui ne plaît pas à (adresse courriel fourni sur demande), je vais donc supprimer le passage incriminé et je joint la demande faites par over-blog, sans l’adresse de cette personne à laquelle je signale que si elle c’était mieux renseigné en lisant les avertissement il aurait appris que de dire que je ne suis pas « un organe de presse » est exact, mais avec une carte de presse ! :

-- --

 

Bonjour,

Un visiteur de votre blog Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !! vient de reporter un abus sur l'une des pages de votre blog. Ci-dessous les informations de votre visiteur :

  • Type d'abus : Atteinte aux marques, diffamation, atteinte à la vie privé ou droit à l'image d'un tiers

  • Adresse email : XXX@live.fr

  • Description : http://lesgrands-champs.over-blog.com/tag/propos%20du%20pere%20francois/

  • Raisons : L'Auteur ecrit: "Vente à Nexity d’un terrain sis rues Gabriel Husson et Carnot pour 237 600 euros en dessous du prix des domaines. -Vente au sieur Pitache d’un terrain situé 3 rue Pierre Kerautret, à 84 600 euros au dessous du prix des Domaines. -Vente à un particulier, au 66 rue Carnot d’un terrain à 85 000 euros en dessous du prix des Domaines. Je préfère en rester là car la liste est longue ..." L'auteur n'est pas en droit, de diffuser sur internet des adresses de domicile de particuliers, sans l'autorisation des personnes concernées. Cela constitue une diffusion frauduleuse de données personnelles. D'autant que l'auteur du blog ne se considérant pas lui-même comme un organe de presse. ( c'est la reponse qu'il avait fait sur ce même blog il ya quelques années quand quelqu'un lui réclamait un droit de réponse) Pour cette raison je demande le retrait de ces informations.

Si la plainte de votre visiteur est fondée, merci de bien vouloir supprimer texte, image, vidéo ou fichier mis en cause.

Afin de régler l'éventuel litige de façon amiable, merci de vous mettre en rapport avec l'auteur de la plainte si nécessaire.

Cet email vous a été envoyé automatiquement suite à un report d'abus sur votre blog : lesgrands-champs.over-blog.com

Cordialement,

 

 

 

L'équipe OverBlog
www.overblog.com

 

Repost 0
17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 06:43

 

 

 

Romainville le 14 septembre 2017

 

Propos du père François,

 

 

Le rapport de la Chambre des Comptes d’Ile de France sur la gestion de la commune de Romainville de 2009 à 2014 est en passe de devenir mon livre de chevet.

Je le diffuse le plus possible et le tiens à la disposition de tous ceux qui m’en feraient la demande.

On sait que j’ai, au vu de ce document, déposé une plainte avec constitution de partie civile.

Pourquoi ?

Eh bien, tout simplement parce que les rapports de la Cour, si compromettants soient-ils pour ceux qui en sont l’objet, ne sont pas automatiquement suivis de la traduction en justice de ces derniers.

Il suffit que ceux-ci aient le culot de faire « comme si de rien n’était » (la Cour « nous donne un satisfecit ») pour que l’affaire en reste là, et les rapports de la Cour, au lieu de contribuer à moraliser la vie publique, ont l’effet contraire et servent de caution à ceux qu’ils devraient faire sanctionner.

Il faut alors que des citoyens hurluberlus, solitaires et têtus comme moi prennent le relai. 1

C’est donc ce que j’ai fait, et j’y ai quelque mérite car il m’a fallu être opiniâtre.

 

Je ne reviens pas sur les quatre motifs principaux énumérés à l’appui de mon action en justice.

Je résume hardiment et sélectivement.

Il y a eu, entre 2009et 2014 (on ignore ce qu’il y a eu avant et après ; il faudra chercher) 32 opérations au prix des domaines.

C’est que les communistes avaient fait des économies qui ont diablement aidé CV . 2

Ces opérations ne sont pas illégales mais il serait plus qu’intéressant de savoir quels en ont été les bénéficiaires, qui sont ainsi devenus les « obligés » de la maire Valls.

Seules nous intéressent ici les ventes EN DESSOUS du prix des domaines, qui sont illégales puisqu’elle auraient du être motivées et ne l’ont pas été.

Je mets de côté la monstrueuse affaire de la Place du Marché avec la SEMPRO qui sera sans doute le grief principal que l’on pourra faire à la mairie.

Je retiens « seulement » :

La vente à Fiminco d’un terrain à bâtir pour 2,4 au lieu de 3,6 M.d’euros.

On s’étonne après cela que Fiminco fournisse à CV sa permanence électorale lors des dernières municipales. 3

De la même façon, Stéphane W. s’émerveille que la même Fiminco aménage je ne sais quel local artistique au Bas Pays ;

Mais c’est avec notre pognon, mon petit Stéphane ; tu ne peux l’ignorer et tu nous prends pour des cons ... 4

- Texte supprimé à la demande d’un internaute qui c’est plaint auprès du portail qui m’héberge. (modifier le 23 septembre 2017 à 19h30)

Trois remarques s’imposent maintenant.

  • 1/Si la mairie est convaincue de malhonnêteté, la majorité municipale, qui ne pouvait pas ignorer ce qui se passait, sera t-elle considérée comme complice ?

  • 2/Comment l’opposition a t-elle pu laisser passer de telles horreurs ? 5

  • Sans être méchant avec elle, je dirai qu’elle manque de clarté d’esprit et de pugnacité.

  • Sa responsabilité, pourtant, n’est pas totale.

  • En effet, dans son vocabulaire et sa phraséologie inimitables, la Cour, à propos, notamment de la Place du Marché, déclare : 

  • « Sans se prononcer sur la régularité du montage employé, la Chambre constate que la commune a entendu s’affranchir des diverses dispositions (code des marchés publics, Code de l’Urbanisme) destinées à garantir tant la qualité de la dépense publique que la transparence et l’information de l’assemblée délibérante (...P 82) 6

Ah qu’en termes galants ces choses-là sont dites ...

Que d’ »euphématisations », comme dirait notre comique troupier « gaulliste ».

 

3/La troisième chose que je voulais souligner, qui n’est pas, hélas, le propre de notre commune, c’est l’inertie, le je m’en foutisme des citoyens, pour ne pas parler de leur lâcheté. 7

 

Restez vigilants.

Ne vous laissez pas faire.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

-- -- -- -- -- -- -- --

Commentaires de Maurice avec l’approbation de François.

 

 

1) pas du tout, tu fait ce que beaucoup aimerait faire mais n’ose pas le faire !

Peut-être est-ce la crainte de se faire remarquer de la part de not’bon maire et de ses sbires et d’avoir des bâtons dans leurs demandes de n’importe quelle origine.

2) ça, elle ne s’en vente pas que ce qu’elle peut faire dans la commune c’est grâce à la vente des biens immobiliers que les municipalités précédentes avaient accumulés.

3) qui s’en est étonné ? Ça sautait tellement au yeux que ceux qui ne le savaient pas étaient vu comme ayant passé des mois aux fonds des bois.

4) mais non voyons, pourquoi s’embarrasserait-il de nous ?

Il nous laisse là où il nous a accompagné avant de tourner casaque !

5) c’est LA question ! Comme ce fait-il que l’opposition laisse passer ça ?

Peut-être est-ce aussi un manque de communication de la part de l’opposition municipale ?

6) apparemment, nos zédiles sont très bien conseillé pour ce qui est de naviguer dans les textes de manière à les contourner à leurs profits.

7) pas d’accord, nous sommes nombreux à être révolté du comportement et des décisions prises par not’bon maire et ses sbires, beaucoup de ceux qui sont révoltés n’osent pas de crainte de ... ils ne savent pas eux-mêmes ce qu’ils craignent, mais ils craignent !

Repost 0
Published by François LC - dans Propos du Père François
commenter cet article