Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 05:21

 

 

Romainville le 10 avril 2016

Propos du père François

 

 

Quand j’étais enfant (ce n’est pas hier), ma mère essayait de faire des photos de famille, destinées à orner l’album du même nom.

Comme il fallait que nous y figurions tous, elle mettait en route ce que nous nommions un « déclencheur automatique » et se précipitait pour rejoindre notre groupe. 1

Ensuite, il fallait attendre plus ou moins longtemps, tout le monde ayant le regard fixé sur l’appareil, un beau sourire fixé sur le visage, sourire qui devenait vite rictus.

Le résultat était croquignolet ; j’en retrouve des vestiges aujourd’hui, que je contemple avec des sentiments mêlés d’amusement et de pitié.

Ce sont des sentiments approchant que je ressens devant la photo de groupe prise autour de François Hollande à l’occasion de sa venue au Bas Pays.

Maurice vous la diffusera peut-être (je ne sais évidemment pas le faire) ; moi, je me contenterai de la commenter.

Notre Président – cheveux teints, costume étriqué, et maintien qui se voudrait martial — trône, bien sûr au milieu. 2

Tous les autres regardent comme lui l’opérateur, soucieux que leur tronche soit immortalisée et inconscients du fait que, depuis quelques mois, plus personne ne souhaite être pris en photo à côté du Président, spécialement en cas d’élection partielle.

Je les connais à peu près tous.

Je vois Stéphane, placé à l’arrière-plan, mais qui s’arrange pour être bien visible, comme Sarkozy après l’attentat de Charlie Hebdo, ou comme …lui-même sur une photo prise devant notre mairie peu après.

Encore une œuvre d’art que je ne placerai pas en évidence sur ma cheminée. 3

Il y a même un élu, complètement à l’arrière-plan, qui doit être grimpé sur un cageot tant il domine la situation. 4

Compliment au jeune écolo (ou supposé tel) qu’on pourrait prendre pour le Président, et qui est placé auprès d’une Cosse sur laquelle je ne ferai, cette fois, aucun commentaire (mais je n’en pense pas moins).

La barto-girl est à côté de son idole ; elle n’est décidément pas photogénique, et lui est, comme toujours « un peu trop élégant pour être élégant ». 5

Si vous les connaissez, expliquez-leur que les photos de groupe sont décidément passées de mode.

Cela dit, ça leur fera un souvenir à commenter en famille.

 

Salut à tous

 

François Le Cornec

 

P-S Je ne savais pas si Maurice (à qui je l’avais confié) en aurait parlé ; il l’a fait et j’ajouterai donc un commentaire.

À la réunion sur l’aménagement du site Panotel, jeudi soir, j’étais venu en observateur pacifique et muet quand j’ai eu la stupéfaction de voir la maire Valls se diriger vers moi et me donner l’ordre de sortir, ordre qu’elle a répété à 3 ou 4 reprises. 6

Je ne me suis évidemment pas exécuté (il s’agissait d’une réunion publique) et j’ai alors entendu le « Premier Magistrat Municipal » me déclarer : « vous polluez l’atmosphère ». 7

Vous admirerez la hauteur de pensée et l’élégance de style.

Que faire ?

Je me contenterai d’une citation :

« C’est la première fois qu’on me traite d’atmosphère.

“Atmosphère, atmosphère ! Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère”.

Pour JC, c’est Arletty qui prononce ces phrases, dans le film de Marcel Carné “Hôtel du Nord”, lui-même adapté du roman éponyme d’Eugène Dabit (prix Goncourt, je crois).

Ça aura au moins appris quelque chose à la maire Valls, et ça lui montrera qu’on ne répond pas aux injures lorsqu’elles viennent de trop bas. 8

 

Dans un numéro déjà ancien du Magazine de Romainville, on consacre une page aux “Femmes marquantes de Romainville”.

On parle notamment de Madeleine Odru, qui eut, en effet, une vie exemplaire.

On oublie opportunément qu’elle fut l’épouse de Louis Odru, qui fut une grande figure du Parti Communiste.

Louis Odru milita à côté de Jacques Duclos et fut, entre autres, député de la Seine Saint-Denis (Montreuil) de 1964 à 1986.

Fâcheux oubli, ou plus vraisemblablement nouvel exemple d’une mesquinerie qui n’a pas de limite.

 

Demain, Lundi, sur la chaîne 23, à 21 heures, sera diffusé un sujet sur les expulsions et notamment celle de la famille Diassiguy.

Très prochainement, on verra reparaître le film tourné sur le même sujet par un artiste local.

La maire Valls avait tenté d’en faire interdire la diffusion ; elle a manifestement échoué. 9

Nous vous tiendrons au courant.

 

Jeudi 14 avril à 19h, dans les locaux de la pizzeria “Luna rossa” sera présenté le nouveau projet destiné à remplacer le “Grand Ségur”. 10

C’est une affaire à suivre de près.

 

— — — — — — — — — — — —

 

Commentaires de Maurice (avec l’approbation de François)

 

1) il était moderne cet appareil photo, les premiers que notre famille à possédés devaient avoir une déclencher très long qui allait de l’appareil à celui qui actionnait le piston, ou avoir recours à une tierce personne.

2) la synthèse camarade, la synthèse ! Pas trop d’un côté, pas trop de l’autre soit le cul entre deux chaises.

3) tu ne vas pas mettre cette photo ainsi que celle prise de la croûte représentant la mairie faite par n’ot Champion Romainvillois l’un à côté de l’autre ?

4) grimper sur qui ? Qui appelles-tu “cagot” ?

5) le Don du 93 ne peut pas être mal sapé !

6) elle a prononcé des paroles similaires lors de son petit discours fait pour un des repas des retraités, mais sans nommer qui que ce soit, avec fort applaudissements de la claque Romainvilloise.

7) n'ot bon maire se répète, qui sera assez charitable pour lui faire connaître d'autres remarques ?

8) et quand bien même les remarques seraient d'un bon niveau, ceux qui les prononcent ne le sont pas toujours.

9) le Don du 93 n’aurait pas été sollicité ?

10) présenter un projet de construction dans un local privé ? Construction qui va impacter la vie de la municipalité et de ses habitants tant le projet est important par sa superficie et ampleur ?

Cette pizzeria n’est-elle pas celle ou des élus ont pour habitude d’aller se restaurer avec – parait-il – une journaliste qui fait des articles sur Romainville ? N’y a-t-il pas de locaux de la ville pour le présenter ? Car ne doutons pas que des élus le présenteront et dans ce cas il est aussi soutenu par la municipalité ; comme le sont la plupart des projets immobiliers. (la municipalité est-elle réellement neutre dans ses projets ?)

Repost 0
Published by François L.C. - dans Propos du Père François
commenter cet article
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 08:17

Romainville le 8 avril 2016

Propos du père François

 

 

Rions un peu.

Comment le pauvre Hollande, qui est au plus bas dans les sondages n’a-t-il rien trouvé de mieux que de venir à Romainville la sinistrée pour essayer de grappiller des voix ? 1

On verra bien si ça le fait remonter dans les sondages.

Je n’y étais pas, bien sûr, mais un copain y participait.

Il m’a décrit la maire Valls, agitée de tics nerveux (j’avais pu constater hier au soir qu’elle semble affligée de je ne sais quelle maladie neurologique, d’une fièvre obsidionale qui la conduit à tenir des propos incohérents qui finissent par devenir inquiétants 2), le concubin s’efforçant de faire bonne figure et mon ex-ami Stéphane, soucieux de grimper au cocotier, qui lèche la chose à tout ce qui bouge 3 et qui rame pour se tenir au premier rang.

Pauvres marionnettes, acteurs d’une guignolade qui ne leurre que vous-mêmes.

N’avez-vous pas honte du pitoyable spectacle que vous donnez, et vous étonnerez-vous longtemps que le peuple prenne ses distances avec les politiques ?

J’allais oublier de signaler la présence (outre celle de nos comiques troupiers) de Bartolone, qui ne figure pourtant parmi les amis de Hollande, puisque, entre autres, il a été le premier à annoncer qu’il ne passerait pas en dessous des 3% de déficit, ni n’inverserait la courbe du chômage dans les délais qu’il avait annoncés. 4

De tels « services », ça ne s’oublie pas.

Bartolone, en outre, il faut le rappeler, est l’objet d’une procédure pour emploi fictif, qui tarde d’ailleurs à aboutir, comme si la justice, parfois si prompte, se trouvait, pour on ne sait quelle raison, dépourvue d’énergie et d’esprit d’initiative. 5

Je ne citerai que pour mémoire la présence du Président du Conseil Territorial, simple ombre portée de Barto, à qui il obéit au doigt et à l’œil, et dont il faut donc se débarrasser à la première occasion.

Certaines mauvaises langues ont tenté de faire croire que la venue de Hollande faisait simplement suite à la lettre adressée à la maire et demandant un moratoire concernant précisément les constructions anarchiques qui défigurent ( ?) notre cadre de vie. 6

Mais non, le Président s’en fout, comme de la 10e modification de notre PLU.

Même s’il n’est pas bien doué, il a quand même pu se rendre compte que notre municipalité n’est pas douée en esthétique urbaine, et que, en matière de logement social, elle n’est pas vraiment à la pointe, puisque, à Romainville, on préfère expulser les “sans dents” et accueillir les petits bourgeois. 7

Signalons enfin la présence de la grosse Emmanuelle Cosse, aussi éloignée, finalement des vrais écolos de base que nos propres faux écolos. 8

 

Mon alacrité, ma vivacité vous auront fait comprendre que je commence à en avoir marre de vivre dans une commune dirigée par des médiocres, qui, en plus, ont fait école. 9

 

La seule bonne nouvelle de la journée, c’est que je viens d’apprendre que, selon des politologues avertis (dont je ne fais pas partie), on commence à penser sérieusement que, aux présidentielles de l’an prochain, Mélenchon sera devant le candidat socialiste, puisque le PS continue à penser que Hollande sera, tout naturellement, celui-là.

Pas mal, non ?

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

— — — — — — — —

 

Commentaires de Maurice (avec l’approbation de François)

 

1) ne serait-ce pas plutôt le contraire ? N’ot bon maire aidé par le Don du 93 fait des pieds et des mains autant qu’elle le peut dans tous les médias qui acceptent de le faire pour une promotion qui lui ferait quitter la mairie de Romainville ?

2) “devenir inquiétant” ? Ils le sont inquiétant ! Cela fait un bon moment qu’elle – semble – avoir pété un câble ! Tu n’es pas le seul à “bénéficier” de ses petits mots.

3) je ne le connaissais pas comme ça, il est vrai qu’actuellement tout le monde affiche ses penchants.ce n’est pas surprenant qu’il essaie d’être au premier plan, être vue quelque soit les circonstances est semble-t-il sa préoccupation première au sein du conseil municipal.

4) le Don du 93 aurait des amis ? De “vrais amis” ? Pas des qui son des lécheurs de babouches prêts à détaler à la moindre alerte ? Surprenant, car ne serait-ce pas la monnaie de la pièce qu’il servit à d’autres dont Fabius doit se souvenir ?

5) peut-être qu’un frère non sicilien est-il à la manœuvre dans les couloirs ?

6) une lettre qui a été adressée à la maire ou une lettre que n’ot bon maire a adressé et à qui ?

Les constructions SONT anarchiques ! (et pas dans le bon de l'anarchie) Aucune architecture qui peut faire penser à l’évolution classique d’une ville ou village au fil du temps ; c’est du m’as-tu-vu de la part de cabinet d’architecte pour décrocher le contrat de construction, nous voyons ou cela nous emmène. Même si la ville a des villas de tout style, et même sans aucun soit au grès et humeur du propriétaire, nous avons des coulées de béton dans la majorité des cas avec des parements pour habiller et faire croire à de l’ancien, du m’as-tu-vu qui durera combien de temps soit quand va-t-il falloir rénover ? Les parements tiendront-ils mieux que ceux de l’Opéra bastille ?

7) la gentrification où en bon français “l’embourgeoisement” est le maître mot depuis de nombreuses années, ce n’est que la mise en vigueur de ce que n’ot Champion Romainvillois a déclaré il y a environ 10 ans : nous voulons que la maîtrise reste à Romainville lorsqu’elle a fini de travailler au lieu d’aller habiter dans une autre ville. En soit c’est une idée qui est intéressante, mais elle est poussée à son extrême, nous nous en rendons-compte avec le comportement de certains des nouveaux habitants !

8) elle ne faisait pas tache par rapport au nôtre d’écolos ! Tout dans les déclarations, rien dans les faits ! ont-ils réagi pour les arbres abattus pour favoriser les projets de promoteurs ? (Croizat par ex.) NON ! Des arbres plus que cinquantenaire ont été coupés. Lorsqu'il sera question de refaire le square pour le passage du tram les arbres plantés lors de la construction de ce dit square seront-ils gardés ?

9) le “candidat socialiste” ne serait pas au second tour si les élections avaient lieu actuellement, beau score après 4 ans aux manettes.

Repost 0
Published by François L.C. - dans Propos du Père François
commenter cet article
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 09:39

 

 

 

Romainville le 7 avril 2016

 

Propos du père François

 

 

 

 

Evidemment, le suicide de l’employée municipale, que tout le monde ou presque connaissait et appréciait, continue de faire jaser dans les chaumières romainvilloises.

Tout ce qu’on savait, c’est que la famille avait refusé que la maire prenne la parole au cimetière et qu’elle s’était opposée à la présence du maire adjoint à la Culture.

Il y avait déjà de quoi intriguer.

Et puis, on a dit que la mairie avait pris les frais des obsèques à sa charge, ce qui est faux.

Ensuite, un bruit a circulé, selon lequel Valérie avait adressé à sa famille un courriel dans lequel elle détaillait les « mauvais traitements » dont elle faisait l’objet de la part de sa hiérarchie.

C’est également, semble-t-il, faux.

Ce qui est vrai, en revanche, c’est qu’elle s’était ouverte à plusieurs personnes de son entourage de l’agressivité de ses chefs, et de la mauvaise ambiance qui régnait à la mairie.

 

Qu’elle soit venue se suicider à la mairie, la maire Valls s’est empressée de l’expliquer en disant que « c’était sa maison ».

On aurait pu aussi imaginer que, ce faisant, elle avait l’intention de « régler ses comptes ».

Quoi qu’il en soit, Valérie n’ayant pas laissé d’explication écrite de son geste, et la famille n’ayant pas, apparemment, l’intention de déposer plainte pour harcèlement, il faut donc en rester là.

J’espère seulement que le commissariat a procédé à une enquête poussée, en entendant notamment les collègues proches de Valérie.

 

J’espère surtout que, s’il y a eu harcèlement, ou seulement mauvais traitements (manque d’empathie, si vous voyez ce que je veux dire), les auteurs se sentent un peu « mal à l’aise dans leurs baskets ».

Je ne leur demande pas d’avoir des remords .

Il ne faut pas rêver.

 

Adieu, cette fois définitivement, à Valérie.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

— — — — — — — — —

 

Commentaires de Maurice (avec l'approbation de François)

 

 

Rien à dire, le geste de mettre fin à ses jours est trop important pour faire des commentaires, surtout lorsque le lieu de ce geste amène à se poser des questions.

Repost 0
Published by François L.C. - dans Propos du Père François
commenter cet article
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 18:25

 

Romainville le 31 03 2016

Propos du père François

 

 

« Tout va très bien, madame la marquise », c’est à peu près le sens du commentaire que la maire Valls a pondu en présentant le rapport de la Chambre Régionale des Comptes d’Île de France sur la gestion de notre bonne ville de Romainville pour la période 2009 2014. 1

Notre chère maire écrit, en effet : « la commune prend acte du satisfecit de la Chambre en matière de deniers publics. »

Rien de tel que ces marques d’autosatisfaction pour ôter aux braves gens toute envie de se plonger dans un dossier aride et longuet.

Ça ne fait rien, mes bons amis, faites l’effort (je l’ai bien fait, moi, que ça emmerde prodigieusement) de vous reporter au site internet de la Chambre Régionale des Comptes : www.ccomptes.fr/ile-de-France.

Je vais vous dire ce que j’y ai trouvé, mais vous serez peut-être plus malins que moi, qui n’ai rien d’un technicien, et qui ai tendance à m’endormir rapidement à la lecture de ces rapports.

 

Or donc :

Voici, dans le désordre, mes remarques :

Les agents de la mairie travaillent 1512 heures par an, alors que la durée légale est de 1607 heures.

Le recours aux heures supplémentaires est pourtant systématique.

« Le taux d’absentéisme est très préoccupant », passant de 14,8 % en 2013 à 16,3 % en 2014, soit 42,7 jours par personne et une perte de 2,1 euros par an. 2

 

La ville poursuit une politique hardie de construction, en partie en vendant des terrains dont elle est propriétaire.

Le problème, c’est que ces terrains, 14 d’entre eux sur 32 ont été vendus à des prix INFERIEURS A L ESTIMATION DES DOMAINES. 3

Quand on sait que le prix des domaines est déjà inférieur au pris du marché (n’est-ce pas, les Bartolone brothers 4 avec votre bâtiment de Noisy-le-Grand ? n’est-ce pas vous les heureux parents d’un policier municipal qui vous retrouvez, à bon compte, propriétaires d’un coquet terrain rue de Stalingrad ?), on comprend que lorsqu’on vend AU-DESSOUS de ce prix, on fait aux bénéficiaires de jolis cadeaux. 5

Vous trouverez la liste de ces « cadeaux » en page 78 du rapport.

Vous y noterez que « la remise la plus importante a concerné une cession d’un terrain à bâtir, impasse du Château à la société Fiminco pour 2,4 millions d’euros au lieu de 3 ,6 millions ».

« L’écart de 1,2 million n’a pas donné lieu à motivation dans la délibération du conseil municipal ». 6

Questionnée par Le Parisien (qui, décidément, est devenu un bon journal 7), la maire explique que, en contrepartie de cette somme énorme, Fiminco a construit 30 places de parkings pour les agents de la Ville et a procédé à l’aménagement de l’Impasse du Belvédère (aménagement qu’il a fallu refaire l’an passé). 8

Si l’on se souvient que, par exemple, Fiminco a mis un local à la disposition de la maire Valls pendant la dernière campagne des municipales, on conviendra que tout cela n’est pas bien net.

Octroyer un rabais de prix à une société, qui, en échange, vous fait quelques menus travaux, ça s’apparente à du « troc », procédé qui ne trouve pas sa place dans la comptabilité publique.

Je suis un contribuable Romainvillois, et, à ce titre, j’exige que la mairie rende publics ses comptes dans cette affaire, faute de quoi, je saisirai la justice (et je ne serai pas le seul à le faire) et, à la différence de CV, quand j’annonce ce genre de choses, je donne suite. 9

 

Le taux de chômage, dans notre commune, est de 19,1 %, nettement plus élevé que celui du 93 (17,7 %) et ça ne risque pas de changer puisqu’on ne crée pratiquement pas d’emploi chez nous (souvenez-vous de la préemption du 39 rue Carnot). 9

En ce qui concerne les conventions d’aménagement, « la collectivité n’a pas procédé à une nouvelle passation conforme aux règles de publicité et de concurrence (…) elle a donc pu s’exposer au risque juridique ».

 

« Le régime d’autorisation d’absence octroyé par la commune à ses agents semble très avantageux »

« La Chambre s’étonne de la faible variation dans l’année des heures sup accordées et observe que les agents concernés, dont LE CHEF DU SERVICE, ont continué à bénéficier d’un nombre élevé d’heures sup certains mois où ils étaient majoritairement absents, notamment en période estivale » ( !!!!!). 10

Je noterai que, pour la Police Municipale, le nombre des heures sup était calculé par le chef de service et contrôlé pas le directeur des services « QUI SE TROUVAIT ETRE SON EPOUSE » (heureusement mutée depuis lors). 11

Je passe rapidement sur la vente à la société SEMPRO, à un prix défiant toute concurrence, du terrain destiné à l’aménagement de la Place des Commerces.

Mes copains s’occupent de l’affaire et nous y reviendrons.

La chambre s’étonne seulement que l’on soit allé chercher cette société au Plessis-Robinson.

Je m’en étonne moi aussi et j’attends (nous attendons) des explications, comme j’aimerais (nous aimerions) qu’on m’explique et me justifie le montant (2,5 millions d’euros) qu’on veut consacrer à l’aménagement de cette place. 12

 

Comme vous le voyez, « Tout va très bien, madame la Marquise ».

Nous n’avons pas fini de parler de ce rapport. 13

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

P-S On me parle beaucoup du décès de l’employée municipale.

Tout ce que je sais, pour le moment, c’est que la famille a demandé à la maire de ne pas prononcer de discours au cimetière.

On m’affirme également que, si le maire adjoint à la Culture était absent (je l’avais cru en admiration devant son incongrue maison bleue …) c’est que la même famille l’avait souhaité. 14

Bien entendu, tout cela demande à être vérifié.

Je m’y emploie.

 

— — —

Commentaires de Maurice (avec l’approbation de François)

 

1) il aurait été étonnant que n’ot bon maire reconnaisse qu’elle a fait des erreurs ! Elle ne peut pas se tromper, voyons, voyons, MOI JE ne peux pas être à côté de ses pompes.

2) lorsque l’absentéisme est aussi coûteux pour l’employé, il ne se gêne pas ! Pourquoi se retenir de ne pas aller travailler ? (le coût est à vérifier)

3) Vendu à un prix inférieure au prix des domaines, d’accord, mais n’y a-t-il pas eu ce que l’on appelle des dessous de table ? Comment penser que le prix de vente soit baissé comme ça, pour faire plaisir ? Qui pense que n’ot bon maire fait plaisir à coups de centaines de milliers de € pour faire plaisir ? Il y a – toujours – un coût qui n’est pas obligatoirement en biftons !

4) ah… les frérots siciliens… leurs comportements récents font penser à un film d’exilés de cette île.

5) OUI ! Mais les bénéficiaires de ses cadeaux ne se sont-ils pas mis les chaînes aux pieds en les acceptants ? Une méthode bien rodée qui fait penser au baise-main de celui qui reconnaît avoir une reconnaissance envers le donateur, et c’est là que le piège ce referme : souviens-toi que tu me dois un service…

6) là, ça ne va pas, de telles décisions doivent être prises en conseil municipal, même si le résultat du vote ne fait aucun doute puisque n’ot bon maire à la majorité au C.M. et que certains élus ne lisent même pas ce qu’ils votent comme de bons petits soldats bien aux ordres ! (le jour ou quelque chose n’ira pas, ils pourront toujours argumenter qu’ils faisaient confiance, ils ont votés !)

7) en effet, les articles sont beaucoup moins lèche-bottes qu’ils ont été, est-ce dû au changement de journaliste ? Sûrement ! La journaliste actuelle est moins aux ordres semblent-ils. Souhaitons que cela dur ; en tout cas, nous ne rien gâcher elle est charmante.

8) 30 places de parking dans celui de monoprix d’après le journal – Le Parisien –, comment construire des places en plus dans un sous-sol ? En poussant les murs ?

Aménager l’impasse du belvédère ? Déjà, c’est une impasse ou il n’y a pour ainsi dire personne qui y passe puisqu’elle ne mène à rien. À qui faillait-il faire plaisir cette fois ? Qui avait un ticket de bienfait à faire valoir ?

9) est certain que la société Fiminco a mis à disposition « gracieusement » un local pour sa campagne électorale ? Elle ne doit pas avoir été assez – léger de la touffe – pour ne pas s’être entouré de précautions.

Ne fait pas comme la dernière fois ou tu as essayé de déposer plainte, fais-le aux bonnes personnes pour que cela ne soit pas inutile et par la même fasse sourire les sbires de n’ot bon maire. (même si cela ne t’en déplace pas une)

10) n’ot bon maire ne peut pas s’occuper de faire venir des entreprises et autres sociétés pour garder ou créer des emplois puisque sa préoccupation première semble être de s’occuper des promoteurs pour construire des résidences sur les sites ou justement il y avait des emplois !

11) on n’est jamais si bien servi que par la famille ! Là au moins le risque d’erreurs à son détriment a peu de risque d’arriver, c’est plus comme nous le voyons le contraire ! (ce ne doit pas être une erreur)

12) d’après ce que n’ot bon maire a déclaré, elle a été surprise que lui soit proposé la réhabilitation de la place du marché, car elle n’avait rien demandé ; elle était agréablement surprise. Si le promoteur fait des travaux de réaménagement de cette place, et ses alentours, il ne les fait pas en entier ? En quoi consisteront les aménagements qui devront être faits par la commune pour 2,5 millions ? Ça fait une somme non négligeable.

13) ça oui, mais tu as eu plus de patience que moi devant sa lecture que j’ai trouvé rébarbative, j’ai arrêté en cour.

14) C’est bien compréhensible, faire ce geste sur son lieu de travail n’est pas anodin ! En général, c’est là où la douleur est forte et responsable du geste.

Repost 0
Published by François L.C. - dans Propos du Père François
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 08:01

 

Romainville le 29 mars 2016

 

Propos du père François

 

 

Je ne pensais pas écrire sur le suicide d’une employée municipale, car j’estime qu’il y a quelque indécence à aborder ce genre de sujet plus qu’intime, comme il y a plus que de l’indécence à se servir de gens comme les migrants de Calais pour assurer sa propre promotion.

L’employée, je la connaissais et j’appréciais sa présence charmante et discrète à l’entrée du bâtiment municipal.

La mairie, a dit la maire Valls, c’était sa seconde maison, ce qui donne à penser que, lorsqu’on a supprimé son poste et son logement de fonction, ça a dû lui faire un sacré choc.

Il n’importe.

Quand quelqu’un met fin à ses jours, ce qui est un acte abominable, on ne peut que se demander ce qui a pu le conduire à cette extrémité, de même qu’on se demande bien sûr si un geste, une parole, une simple attention aurait pu le retenir parmi nous.

Non, je n’aurais pas parlé de Valérie si un lecteur occasionnel (que j’apprécie) ne s’était pas ému du silence assourdissant qui a suivi le suicide.

Je lui dirai tout de suite que, manifestement, nos élus ne sont pas restés muets, ne serait-ce que par tactique.

L’enterrement s’est déroulé cet après-midi, au vieux cimetière, en présence d’une foule très importante, comme je n’en avais jamais vu, ce qui montre combien la morte et sa famille sont appréciées dans notre commune.

Le duo et quelques comparses étaient là, l’air aussi compassé que s’ils venaient d’apprendre l’élection de la candidate du PCF au conseil territorial.

Le contraste était sidérant entre les élus de la majorité et la foule des assistants.

Ces derniers, je n’en connaissais pas beaucoup, mais je peux vous certifier qu’il ne s’agissait pas de l’électorat de la maire Valls, des participants aux thés dansants, des bénéficiaires de la prospérité partagée, et des adeptes du développement durable.

L’arrivée des élus a d’ailleurs été accueillie par un silence glacial.

Ça ne fait rien ; C Valls a appris à faire bonne figure dans toutes les circonstances, à manifester cette célèbre « empathie » que la presse se plaît à lui reconnaître.

 

Triste journée.

Triste Romainville.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec.

 

P-S Je renouvelle à la famille de Valérie mes condoléances.

J’ose espérer que, si elle a connaissance de ce « propos », elle ne me tiendra pas rigueur d’avoir grossièrement fait irruption dans sa vie privée.

Je l’ai fait dans une bonne intention.

Je lui souhaite un avenir meilleur.

 

 

— — — — — — — —

 

Commentaires de Maurice (avec l’approbation de François)

 

Ben non, cette nouvelle n’est pas à commenter ; tu me l’avais dit le lundi matin et je n’en ai pas parlé pour respecter le deuil de cette famille que je ne connais pas,

mais à qui je présenté mes condoléances.

 

Repost 0
Published by François L.C. - dans Propos du Père François
commenter cet article
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 10:27

Romainville le 22 mars 2016

 

 

Propos du père François

 

ÉLECTION DE S. DAUVERGNE AU CONSEIL TERRITORIAL (SUITE).

 

Je ne pensais pas avoir à m’exprimer à nouveau sur l’élection de Sofia Dauvergne au Conseil Territorial, l’affaire étant selon moi « pliée » et « bien pliée ».

Mais voilà que la maire Valls, par le biais d’une interview, s’exprime dans le Parisien. 1

Et que dit-elle, la maire Valls, en apprenant qu’elle a perdu le procès qu’elle avait intenté pour demander l’annulation de l’élection de S.D au motif que le scrutin était secret 2 et que la droite avait annoncé son intention de voter pour la candidate de gauche ?

Elle pourrait, par exemple, reconnaître que son argumentation et celle de ses adjoints (auxquels s’était jointe la vieille V de P, qui, elle, n’a même pas été admise à participer au procès) était stupide. 3

Non, ce qui l’intéresse au premier chef, c’est qu’elle et ses complices sont condamnés à verser solidairement 1200 euros à Sofia.

La somme est malheureusement ridiculement faible, mais, cette fois, il n’y a pas de protection judiciaire, et c’est de son pognon qu’il s’agit (en plus les lascars seront sans doute condamnés aux dépens.) 4

Alors là, son sang ne fait qu’un tour et elle déclare à la journaliste qui l’interroge :

« Pas question de verser un centime (…) il faudra qu’un huissier vienne jusque chez moi pour exiger la somme (…) Nous verrons s’il est possible de faire appel ». 5

 

Chiche !

D’autant qu’elle devra payer les frais de justice, et que payer, vous l’avez compris, elle n’aime pas ça, la maire Valls. 6

Faire appel ?

Re-chiche !

Ça augmentera la note.

 

Tout ça, ce sont des manœuvres d’intimidation, des « postures ».

Elle avait annoncé son intention de déposer plainte contre une conseillère municipale d’opposition.

Elle avait annoncé qu’elle AVAIT déposé plainte contre moi. 7

Elle a annoncé, tout récemment, qu’elle déposait plainte contre « spoutnik-DAL » pour propos injurieux.

Tout ça, ce sont des « paroles verbales ». 8

 

Nous l’attendons de pied ferme, et je vais, quant à moi, pousser Sofia à mettre la maire en demeure de payer ce qu’elle doit dans les plus brefs délais. 9

Elle est mauvaise perdante, la maire.

Elle est rageuse, furieuse dès qu’on s’oppose à sa volonté.

 

Il est vrai qu’elle a perdu tant de procès qu’il y a de quoi la rendre folle. 10

Quoi qu’il en soit, conservons précieusement son interview du Parisien Libéré.

Il y a, dans les termes qu’elle emploie, une claire intention de s’opposer à l’exécution d’une décision de justice. 11

 

Ça peut toujours servir.

 

Restons groupés.

Restons HEU-REUX.

— — — —

Commentaires de Maurice (avec l’approbation de François)

 

1) Le Parisien est pour elle un des moyens pour se faire entendre de ses administrés, cela c’est calmé par rapport à il y a quelques années ou des articles étaient la copie des pages Facebook  de n’ot bon maire.

2) ma maire ne se tenait pas informée de la publication du jugement ? Pensait-elle que c’était plié, qu’elle aurait gain de cause ? Quelle claque !

3) ont-ils eu le choix ? N’ot bon maire leur a-t-elle demandé de ce joindre à elle ou le leur a-t-elle demandé avec une insistance qu’ils ne pouvaient pas lui refuser ? (ce qui me surprendrait de la part de Philippe)

4) les frais de justice sont à la charge du perdant, qui imaginerait que ce soit celui qui gagne qui doit les payer ?

http://www.cidj.com/frais-de-justice-qui-paie-quoi/les-frais-de-justice-c-est-quoi

5) Elle fait souvent appel, même si la partie est perdue d’avance, elle va jusqu’au bout du bout dans l’espoir que l’adversaire abandonne en cour de route.

6) Elle n’aime pas, mais elle aime faire payer les autres !

7) elle l’a fait pour le rédacteur de cet article sans qu’il y ait de suite de donné de la part du procureur.

8) certains appellent ça de grandes bouches ! (d’autres, moins polis, ont une autre expression)

9) Sofia n’a aucune raison de ne pas envoyer l’huissier si n’ot bon maire refuse de payer, il faut qu’elle refuse autrement que par une réponse à un-e journaliste, c’est très facile de jouer les matamores et par derrière de plier.

10) à voir son comportement dans certaines situations, la question se pose : ne pète-t-elle pas les plombs ?

11) pas de s’opposer, ne pas exécuter une décision de justice en déclarant qu’elle ne s’y pliera pas.

 

Repost 0
Published by François L.C. - dans Propos du Père François
commenter cet article
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 08:55

 

Romainville le 21 mars 2016

 

Propos du père François

 

 

SOFIA DAUVERGNE DEMEURERA CONSEILLÈRE TERRITORIALE. 

 

 

 

Et pan sur le nez de la maire Valls. 1

Et pan sur le nez de ses adjoints.

Ils s’étaient pourtant cru très malins.

Ils contestaient un vote du conseil municipal du 21 décembre dernier, scrutin par lequel C.V avait été élue conseiller métropolitain et Guglielmi, Champion, Weisselberg et… Sofia Dauvergne nommés conseillers territoriaux.

Pour le duo (et pour ses valets), c’était insupportable d’imaginer que l’opposition locale pourrait avoir voix au chapitre. 2

Déjà, du temps de la communauté Est-Ensemble, on ne l’avait admise que contraint et forcé par les textes.

Ces derniers ayant changé, vous pensez bien qu’on n’allait pas rater l’occasion de museler à nouveau les adversaires.

Malheureusement, c’était sans compter avec la droite, qui décida de porter ses suffrages sur la candidate du Front de Gauche. 3

Cette dernière se trouva donc élue.

Bravo à elle.

Bravo aussi à la droite que je ne féliciterai jamais assez pour sa courageuse décision.

Il n’y eut qu’à voir les réactions de « mi-vierges effarouchées » (l’expression, incorrecte, est de C.V) de la majorité municipale pour comprendre qu’on venait de toucher là un point extrêmement sensible et que notre « majorité », qui n’est majoritaire que de nom, puisqu’elle totalise 40 % des suffrages exprimés à Romainville (et donc les oppositions 60 %,) réalisait la fragilité de sa position. 4

En fait, notre « majorité municipale » est extrêmement ténue et son maintien ne repose que sur la division de son opposition, division qu’elle fait tout pour entretenir.

Soyons clairs : je ne suis pas en train de préconiser (à l’inverse de Hollande) un rapprochement droite-gauche.

Ça ne me regarde pas.

Je ne suis pas, je n’ai jamais été un « militant ».

Ce que je veux absolument, c’est que la maire Valls comprenne qu’elle est à la merci de rapprochements ponctuels entre ses opposants. (penses-tu qu’elle l’ignore ? Elle ne joue)

Elle cessera peut-être alors de traiter son monde avec une condescendance qui confine au mépris.

Elle cessera peut-être alors de gérer cette ville sans la moindre concertation, et de prendre les décisions les plus folles (pompe à merde, ANRU, tour maraîchère) qui nécessiteraient, à l’évidence des referendums. 5

Revenons donc au conseil territorial (instance devant laquelle, notre majorité crut bon d’insulter grossièrement ceux qui avaient contribué à l’élection de Sofia.)

Pour faire annuler cette dernière, nos joyeux lurons étaient quand même un peu embarrassés.

L’élection contestée avait en effet eu lieu en conseil, présidé par C.V.

En saisissant la justice, elle contestait sa propre décision.

C’est alors que, colossale finesse, la maire et ses comparses (dont toi, Stéphane ! ! !) eurent l’idée mirobolante d’agir non en tant qu’élus, mais « en tant qu’électeurs ».

La « finesse » était manifestement trop « fine » pour le tribunal administratif de Montreuil qui a validé l’élection de Sofia. 6

 

Je n’entrerai pas dans les détails.

Je vous dirai seulement une chose :

Je suis content ; je suis HEU-REUX.

 

Ça fait combien de procès que nous faisons perdre à la maire Valls ? (je dis « nous », mais je n’y suis pas pour grand-chose. Je me contente d’entretenir le moral des troupes). 7

 

D’aucuns me disent : « pourquoi cet acharnement ? Il faut savoir finir une guerre. »

C’est à C.V qu’il faut dire ça.

Avec des gens comme elle, il faut rendre coup pour coup, avec, de temps en temps, un coup d’avance, si possible.

Elle est catalane ; il n’y a, paraît-il, pas plus rancunier ni vindicatif.

Je suis breton ; il n’y a paraît-il, pas plus têtu.

En plus, et c’est là ma force, je n’attends rien de personne, ni honneurs, ni indemnités. 8

Je ne suis pas Stéphane.

 

Encore bravo à Sofia.

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec.

 

On reparle de la cahute de Calais.

C’est dommage que la jungle ait été déménagée.

On ne voit plus très bien à quoi ça renvoie.

Une idée pour l’organisateur (qui écrit « de part » au lieu de « de par ») : il aurait du faire venir quelques migrants (comme on exposait dans le temps quelques aborigènes lors des expositions universelles). 9

Ça aurait animé le spectacle et les gens auraient pu leur lancer quelques sous ou… des cacahuètes.

Je le répète : cette affaire sent l’exploitation à plein nez …

 

 

— — — — —

Commentaires de Maurice (avec l’approbation de François)

 

1) cela fait penser à la pub : une p’tite claque aux mauvaises odeurs !

2) de la part d’une élue qui sautille en criant : démocratie, démocratie ! Ça la fou mal, mais c’est ça n’ot bon maire, JANUS ! (comme d’autres qui l’imitent très bien)

3) n’oublions pas l’article du modem de Romainville qui fait le point sur le fait que l’opposition a voté pour Sofia Dauvergne , mais il est tellement plus facile de jeter opprobre que de faire savoir la vérité :

http://modem-romainville.blogspot.fr/2015/12/la-droite-au-secours-de-la-democratie.html

4) de ce que nous en dit François, 40 % de 40 %, cela ne fait pas bésef ! Elle représente la claque Romainvilloise, en encore certains d’entre eux prennent conscience qu’ils se font enfumer. Il est vrai que ceux qui ne votent pas doivent subir puisqu’ils refusent de donner leur vote.

5) des referendums ? Oublierais-tu que n’ot bon maire a proposé d’en faire à la demande des Romainvillois ? À chaque fois qu’il y en a eu un de demandé, elle a refusé de le faire ! Un maire ne devrait pas faire tout ce qui lui passe par la tête sur le territoire qu’il administre, le terme « administre » est réellement à prendre au pied de la lettre, le territoire ne lui appartient pas, un maire le gère ! Il doit demander à la population son accord pour faire des modifications dans la ville, n’est pas ça la démocratie ? Que dit le CNRTL de ce mot :

http://www.cnrtl.fr/definition/d%C3%A9mocratie

il serait bien que les élus quel qu’ils soient lisent et relisent sa définition tous les matins pour ne pas oublier !

6) l’Edgar Faure Romainvillois ne pouvait pas faire autrement que de suivre n’ot bon maire puisqu’il a fait des pieds et des mains pour revenir dans l’ombre de n’ot bon maire ; il a eu assez de difficultés pour y arriver, il ne va pas se saborder tout de suite, il se souvient de ce que cela lui a coûté d’oser s’opposer.

7) Elle ne doit pas tenir de compte, mais si elle nous gardait cela ne serait pas surprenant !

8) C’est effectivement une force que de ne rien attendre de quoi que ce soit, nous n’offrons pas de prise à nos adversaires, ils essaient de trouver des failles, et n’en trouve pas. Quant aux honneurs… ils sont actuellement distribués comme des breloques à qui n’en veut !

9) peut-être que dans quelques années, verrons-nous cette maison bleue comme nous pouvons voir celles de l’exposition universelle de 1937 qui sont encore dans le bois de Vincennes ? Des migrants ont ils été transportés dans cette maison bleue comme à l’époque ?

 

Repost 0
Published by François L.C. - dans Propos du Père François
commenter cet article
18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 18:18

Romainville le 17 mars 2016

Propos du père François

 

 

 

 

Petit tour d’horizon.

 

 

Si vous vous intéressiez vraiment au sort des migrants de Calais, que feriez-vous ? 1

Comme une jeune femme que je connais bien, sans avertir la presse, vous vous rendriez sur place, où vous édifieriez, par exemple, des sortes de poêles où ces pauvres hères viendraient chercher quelque chaleur et quelque réconfort.

Si, en revanche, vous ne vous intéressiez pas vraiment à eux, comment procéderiez-vous ?

Vous commenceriez par alerter les media, en annonçant, urbi et orbi (pour J.C, ça veut dire partout), que vous allez faire venir de là-bas une sorte de baraque ayant servi de logement, une maison bleue, comme dans la chanson, (mais alors, elle est à San Francisco, qui n’a pas grand chose à voir avec la « jungle »), ce qui pourrait permettre de faire venir le chanteur qui la célébrait.

En clair, toute honte bue, vous vous serviriez des migrants pour contribuer à votre publicité personnelle. 2

On imagine déjà les braves bobos s’extasiant :

« Ah bon, ils n’avaient pas l’eau courante … »

« Ah bon, ils n’avaient pas de chiottes …

Comment faisaient-ils ?

Et la cuisine ?

Pauvres diables, nous pensons bien à eux ». 3

Certes, nous y pensons, mais ce n’est pas ça qui va les aider.

Personnellement, je pense que cette initiative a quelque chose d’indécent, que c’est une fausse bonne idée que je n’aimerais pas avoir eue.

En fait, on prend conscience qu’elle est essentiellement destinée à assurer la propagande de celui qui en a eu l’idée. 4

La voilà, la « politique autrement ».

 

Ces manières de faire, on y est habitué à Romainville, placés que nous sommes à l’école de Bartolone et de la maire Valls, champions du « faire savoir » et de l’impudence. *

 

On en a eu un bel exemple avec la pompe à merde, première en France, nous dit-on alors que Romainville avait été précédée par Grenoble, qui l’a, depuis lors abandonnée. 5

« Ce nouvel équipement innovant participe au développement durable de la ville », a-t-on le culot d’ajouter alors qu’il se révèle que l’affaire est coûteuse et inefficace. 6

 

La leçon est bien apprise, puisqu’on nous la ressort à propos de l’inénarrable tour maraîchère qu’on est en train de nous fourguer en essayant de nous faire croire que Romainville se place au niveau de New York et Singapour.

C’est vraiment prendre les gens pour des cons.

Qu’est-ce que c’est que cette tour infernale ?

Un gadget inutile et prétentieux destiné à faire parler du maire (comme la maison bleue est destinée à faire parler de l’autre).

Je me répète :

La ville est pauvre en fric, riche en terrains. 7

Puis-je signaler que Pantin est en train de créer des « jardins partagés ».

Et nous ne pourrions pas le faire ?

La tour c’est plus de 4 millions d’euros, pour nourrir 200 personnes. 8

L’argent ainsi fichu en l’air permettrait, dit un administrateur de R.H, de construire plus de 2000 mètres carrés de logements.

La présidente de R.H, déjà pas bien douée au naturel (elle va sans doute perdre sa place) est vachement gênée pour présenter et défendre le dossier. 9

Pour financer le truc, ils n’ont en effet trouvé que …la mairie et … R.H.

Il paraît que ce n’est pas illégal.

C’est simplement incongru et scandaleux.

N’y a t-il rien de mieux à faire avec le fric d’un OPHLM ?

Bien sûr, dit la pauvre présidente, ardemment soutenue par la mère Lefeu, ça va créer des emplois ( !!) et « la tour sera une source de bien être pour les romainvillois ». 10

Tu parles ; on va te croire.

Quand on sait que les architectes toucheront 12,2 % du total pour leur peine, on est stupéfait que 12 poilus aient voté pour le projet. 11

3 se sont abstenus (pas mal) et 2 ont voté contre .

Un grand bravo à ces derniers et honte aux 12 premiers,

 

A Bientôt.

Je pense avoir à vous écrire Lundi.

 

François Le Cornec

 

PS : Savez-vous que, pendant que notre municipalité s’acharne à nous faire prendre des vessies pour des lanternes, à Aubervilliers, Vinci « vient de se voir attribuer le contrat du partenariat public-privé pour édifier le plus grand campus de sciences sociales en Europe ».

50000 mètres carrés.

5000 chercheurs et doctorants.

450 logements étudiants.

Plusieurs milliers d’étudiants.

 

Ça vous suffit pour comprendre qu’on se moque de vous … 12

 

— — — — — — — — —

Commentaires de Maurice (avec l'approbation de François)

 

1) comme ceux qui n’ont que la gueule, blablabla… bien au chaud devant la boîte à blaireaux.

2) Il n’en avait pas besoin, mais depuis qu’il a pu revenir à la table où la graille est bien servi, il est à bonne école bien qu’il n’en avait pas besoin.

3) penser, hein, pas plus ! Il ne faut pas pousser en mettant la main à la poche ou en allant les aider.

4) évidemment, pourquoi serait-il autrement ? Tout est bon pour faire parler de soi, comme les coquettes autrefois qui déambulaient sur les boulevards pour faire admirer leurs nouvelles toilettes en parlant bien fort pour faire retourner le badaud.

5) à Grenoble, ce n’est pas la ville qui a été équipée du ramassage par pneumatique, mais la ville – neuve – de Grenoble, du moins au début.

http://www.union-atrium.com/article.php?sid=189 (lire le début du 2e paragraphe qui concerne le coût de fonctionnement)

6) n’ot bon maire et le n’ot Champion Romainvillois ont fait des pieds et des mains pour que le ramassage par pneumatique soit payé par tout Est-Ensemble. Du grand art dans l’entourloupe ! Il est vrai que nous avons là des spécialistes. Ils aimeraient en faire autant pour la danseuse de n’ot bon maire.

7) Romainville n’est plus riche en terrain, la municipalité a tout vendu à des promoteurs, il ne doit rester que des bandes de terrains comme rue Benfleet ou un projet est en cour après l’achat de pavillons qui étaient limitrophes. Les programmes sont réalisés sur les sites ou des pavillons étaient en ventes. (il a été dit à une Romainvilloise que les services municipaux informaient les promoteurs de la vente de biens pouvant intéresser les promoteurs)

8) 4 millions, 4 millions… qui sait ce que coûtera la folie de n’ot bon maire ? Nous savons tous que lorsque des projets sont évalués, ils sont minimisés puis au fil de l’avancée des travaux la note augmente et ce peut être de façon alarmante, souvenons-nous de l’auditorium de la Villette !

9) en voila une qui ne devrait pas avoir froid si les frimas reviennent, en tout cas, ce ne doit pas être facile de présenter et défendre un dossier aussi coûteux qu’inutile ! (là aussi il y a des liens qui ont été mis dans d’autres articles sur ce blogue)

10) source de bien-être ? Dans un dossier de presse qui change suivant le média qui le diffuse comment savoir ce qu’il en est ? Le coût va de 3,8 à 4,5 millions, la façon de cultiver change aussi, tantôt or sol tantôt avec de la terre, pour l’un d’eux, il est écrit que la production permettra de vendre aux Romainvillois des produits de meilleure qualité, sympa pour les commerçants de Romainville, ils vont certainement apprécier ! (nous ne pouvons pas appeler article ce qui est paru dans la presse tant cela semblait être des publireportages).

11) les 12 qui ont voté le projet, ce sont les élus de la majorité ! Parmi eux, quels sont ceux qui ont lu ce dossier ? Lu en entier, pas parcouru. Ce doit pouvoir se compter sur les doigts d’une main, car certains font confiance à Corinne.

12) rien ne fera changer d’avis la claque romainvilloise, elle est en pâmoison devant n’ot bon maire, elle boit ses paroles comme le malheureux que l’on vient de sauver d’une mort certaine alors qu’il était perdu dans le désert à qui l’on donne de l’eau.

Repost 0
Published by François L.C - dans Propos du Père François
commenter cet article
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 14:11

 

Romainville le 9 mars 2016

 

Propos du père François

 

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xtp1/v/t1.0-9/12801407_994329067269990_1675373138061886658_n.jpg?oh=10542fd2c6b99ead6010288d1c75ab1e&oe=5792C58E

 

Je pense que Bartolone, comme Hollande avec le ministre saoudien, aurait remis en catimini, l’ordre du Mérite à son frère le cuistot (d’autant qu’a récemment été révélé le scandaleux achat, par les deux frères, AU PRIX DES DOMAINES, d’un bâtiment à Noisy-le-Grand, pour en faire un coquet resto : frangins, copains, coquins). 1

Mais voilà ; l’affaire de la décoration a été ébruitée.

Il valait dès lors mieux faire comme si de rien n’était, et remettre l’« Ordre » en grande pompe.

C’est ce que fera demain notre député…

Plus c’est gros, mieux ça passe.

Il n’empêche, je ne puis m’empêcher de penser que les choses finiront mal.

 

J’ignore qui est Hélène Bekmezian, mais je peux vous dire qu’elle ne sera pas, de sitôt, persona grata à l’hôtel Lassay.

Pourquoi ?

Parce qu’elle a osé écrire, le 3 mars, dans le Monde.fr, un article intitulé « Après sa défaite aux Régionales, Bartolone peine à se remettre en selle ». 2

Le Monde ne doit pas aimer beaucoup CB, mais, en général, il ne le montre pas.

Personne ne l’aime d’ailleurs.

Certains le respectent (et le craignent) parce qu’ils lui doivent leur carrière.

Ils sont ses « obligés ».

Beaucoup le haïssent ou le méprisent en raison de son cynisme et de son manque total de scrupules.

Hélène Bekmezian a pris des risques en écrivant que, après son échec aux Régionales, « la stature de celui que l’on surnomme “Don Barto, presque autant par déférence que par dédain (note FLC : je dirais plutôt ‘mépris’) en restera sérieusement écornée.”

 

Je me permettrai d’apporter quelques ajouts à l’article du Monde (que je vous conseille de lire).

 

Quand CB a décroché, en 2012, la Présidence de l’Assemblée, il n’a fait que ramasser les restes (certes avec habileté) de Marilyse Lebranchu qui n’avait pas voulu du poste.

 

Si le 93, aux cantonales de 2008, a été “arraché aux communistes”, il n’y est pour rien, car “le fruit était mur”, et le PCF sur son déclin.

Bien au contraire, depuis que CB est devenu le “parrain du 93”, notre département, ayant perdu les mairies de Noisy-le-Sec et de Noisy-le-Grand, est “passé à droite”, ce qui fait que CB avait du renoncer à briguer la présidence du Grand Paris et qu’il avait reporté ses espoirs sur la Région. 3

C’est qu’il n’est pas aveugle, Barto.

Il sait que la Présidence de l’Assemblée est un poste essentiellement honorifique, qu’il perdra certainement en 2017.

Dès lors, ce poste se doit d’être un tremplin vers d’autres responsabilités (et le Grand Paris ou la Région lui auraient permis de survivre au-delà des présidentielles, puis de rebondir).

Tout donne à penser qu’aux prochaines élections, le Conseil départemental (ex-général) passera à son tour à droite, ce qui permettra de se débarrasser de Troussel, qui est une créature de Barto, et sert à faire durer son influence sur le département.

 

La journaliste du Monde oublie enfin un fait essentiel :

Le parrain fait l’objet d’une procédure pour “emploi fictif”.

En clair, quand il a décidé de prendre la présidence du Conseil Général, il n’était même pas simple conseiller.

On a “persuadé” le conseiller de Pantin de lui laisser sa place, ce sur quoi le brave homme s’est retrouvé “chargé de mission”… Au cabinet du président du CG.

Apparemment, en dehors de toucher ses indemnités, il n’a pas fichu grand chose. 4

La justice dira ce qu’elle pense de cet emploi présumé fictif.

En tout cas BARTOLONE A PUBLIQUEMENT DECLARE QUE S’IL ETAIT CONDAMNE, IL RENONCERAIT A TOUS SES MANDATS.

Il faudra le lui rappeler quand le moment sera venu.

 

Tous les espoirs sont donc permis.

 

 

François Le Cornec

 

PS : Maurice m’alerte sur le cas du local du 39 rue Carnot.

Le légitime propriétaire a gagné en appel son procès contre la réserve foncière départementale (en clair contre la mairie). 5

Cette dernière ne semble pas pressée d’exécuter la décision de justice, puisqu’une expo va y commencer.

Je vous livrerai prochainement ma version (en partie supposée) de l’affaire.

 

— — —

Commentaires de Maurice (avec l’approbation de François)

 

1) Don Barto aurait revendu ses parts dans la SCI des frérots siciliens.

2) l’article n’est pas consultable en entier pour ceux qui ne sont pas abonnés au journal: http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/03/02/apres-sa-defaite-aux-regionales-bartolone-peine-a-se-remettre-en-selle_4875074_823448.html

3) ah, la petite cuisine des frères siciliens…

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/la-petite-cuisine-de-claude-bartolone/

4) Lire le 4e paragraphe à ce sujet :

http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/seine-saint-denis-les-perles-de-la-gestion-a-la-bartolone-02-07-2015-1941889_1897.php

5) lire l’article sur ce blogue parlant du jugement rétablit le légitime propriétaire dans ses droits et la condamnation de la municipalité. Condamnation que NOUS, administrés payons ! Ne l’oubliez pas, nous payons à chaque fois que la municipalité est condamnée.

Ne faudrait-il pas avoir des gardes fous pour éviter qu’une municipalité engage des frais de justice autant qu’elle le désire ?

Repost 0
Published by François L.C. - dans Propos du Père François
commenter cet article
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 13:44

 

 

 

Romainville le 4 mars 2016

Propos du père François

 

 

Il fait nuit.

L’île de France est placée en vigilance orange.

Le « coquet pavillon » est bien clos.

Il y règne une douce chaleur.

Nos deux héros achèvent de calculer le montant total de leurs indemnités.

La somme est loin d’en être négligeable, aussi l’ambiance qui règne dans les lieux est-elle plus qu’agréable … du moins en apparence.

Lui : « tu as vu, ce que je lui ai mis, à ce connard de Le Cornec (je l’ai d’ailleurs ainsi baptisé publiquement à la sortie d’un conseil municipal) » ?

Elle : « puisque tu en causes, je me permettrai de n’être pas tout à fait de ton avis ; pour une fois, il était resté relativement modéré puisqu’il s’était contenté de commenter, sur le facebook de la mère Salamon, mon discours des vœux en écrivant : « pas grand intérêt ».

« Ce n’était pas vraiment méchant (d’autant qu’il n’avait pas tort), et te voilà qui montes sur tes grands chevaux et qui ponds une réponse pas très maligne et bourrée de fautes de grammaire et d’orthographe.

Tu penses que l’autre saligaud s’est fait un plaisir de la diffuser à deux reprises pour nous ridiculiser.

« En plus, tu trouves le moyen de lui conseiller de prendre sa retraite alors que ça fait 20 ans que c’est fait , alors que toi, qui vas sur 66 ans, tu t’accroches aux postes que je t’ai fait avoir. »

Lui : « Vraiment, tu n’es jamais contente.

D’abord, tu sais bien que si je m’accroche, c’est parce que toi, tu ne veux pas descendre du cocotier, alors que les échecs répétés de Bartolone devraient te pousser à le faire tant qu’il en est encore temps.

Ensuite, il y aurait beaucoup à dire sur toi ; tu n’as même pas été fichue de m’imposer comme Premier Adjoint quand tu as pris la mairie ; ensuite, tu t’es révélée incapable de me prendre à ton secrétariat au Conseil Général.

En plus, actuellement, tu n’es vraiment pas brillante ; Tu multiplies les procès, que tu perds tous.

« Tu as une méchante affaire de terrains pollués qui te tombe sur la tête.

« Ton projet de tour maraîchère ne trompe personne, pas plus que l’aménagement de la place du Centre que ton crétin d’architecte ose appeler « nouvelle place des Vosges » alors que ça crève les yeux qu’il s’agit d’un sous Eurodisney, sans parler de ton Arocafé qui ne nous attire que des emmerdements et ne t’a pas rapporté une voix aux dernières élections, bien au contraire

Ce truc, émanation évidente de la mairie, a-t-il seulement le droit d ‘avoir une licence 4 ?

« Je te citerai aussi pour mémoire ta pompe à merde, coûteuse et inefficace, sans parler de ton projet chancelant de réaménagement de Gagarine, de l’échec du grand Ségur, du naufrage de l’allée du Belvédère etc.

En plus, comment as-tu pu laisser expulser une famille de 9 enfants, alors que chacun se souvient que, en 2003, ru avais relogé de force une famille expulsée de  Cachin, qui, elle, n’avait pas payé totalement son loyer.

« Des plaisantins t’avaient à l’époque baptisée le « Jean Valjean du 93 ;

« Aujourd’hui, ce serait plutôt «  la Thénardier ».

Elle :

« Eh bien dis donc, je te découvre, et je me demande si j’ai bien fait de faire équipe avec un homme comme toi …

Les conneries que tu viens d’énumérer, tu en es peut-être l’auteur plus que moi.

De toutes façons, je ne vois pas quel intérêt nous aurions à nous déchirer alors que le bateau commence à prendre l’eau.

Nos destins sont indissolublement liés et l’un ne pourrait pas couler sans entraîner l’autre.

C’est ça, mon petit loup, les vieux couples.

S’ils sont toujours unis par les sentiments, ces sentiments changent avec les années, rarement en s’améliorant.

« Heureusement que, dans notre cas, il y a le ciment des indemnités. »

 

Il est désormais très tard.

Nos deux «tourtereaux ( !!!) gagnent la couche concubinale.

 

Demain il fera jour …

 

Salut à eux.

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

Repost 0
Published by François L.C. - dans Propos du Père François
commenter cet article