Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 19:34

Un coup médiatique pour trouver des mécènes afin de construire la tour agricole.

 

 

Vouloir favoriser le lien social est une bonne idée en soit, mais depuis bien longtemps et bien avant n’ot bon maire, les municipalités qui se sont succédé à Romainville l’ont fait. C’est plus comme c’est dit dans le dernier article paru :

un coup de pouce médiatique pour trouver des mécènes et pouvoir construire la tour agricole.

 

Une fois de plus nous y lisons que la tour a vocation à devenir un symbole de renouveau pour la cité Cachin… quel renouveau ?

Qu’elle sera un lieu de rencontre pour les riverains… vous ne vous imaginez quand même pas que nous pourrons y entrer pour nous promener ? SI ? Les cultures ne seront accessibles qu’aux seuls jardiniers ! Et heureusement, car certains feraient comme pour les bacs à fleurs dans la ville, ils se serviraient !

Il nous est encore dit que « les riverains découvriront une alimentation qualitative » ; c’est sympa pour les commerçants Romainvillois et ceux du marché, eux ne vendent pas de bonne alimentation ? Pas qualitative ?

Que ne ferait-il pas pour attirer le gogo à investir dans ÇA ! Ça, et je le rappelle :

n’ot bon maire a dit que se serait – peut-être – non rentable !

Ceux qui vont invertir pour la construction, investiront-ils aussi pour le fonctionnement ? Car qui dit non-rentable, dit qu’il faudra subventionner tous les ans et là il y aura un dilemme pour eux, car une fois investie, comment ne pas continuer à cracher au bassinet tous les ans sans passer pour un lâcheur ? Imaginez : la société machin-chose ne participera plus au budget de fonctionnement de la tour agricole comme elle le faisait depuis xx années pour des causes de non-rentabilités.

Quant au rendement… il est prévu 16 t de produits, calculez la production au m² sachant qu’il nous est dit dans certains articles qu’il y aura 1500 m² de cultures, les jardiniers n’ont pas intérêt à chômer.

Les verts Romainvillois restent bien quoi au sujet de ce projet de tour agricole, il y a pourtant des informations qui circules indiquant aberration de telles productions.

 

Il nous est dit « on croise les doigts pour trouver des investisseurs » ; je croise aussi les doigts pour que ceux qui sont contactés aient assez de clairvoyance pour se rendre compte que c’est du « m’as-tu-vu », dans le même genre que le ramassage par pneumatique ou la communauté d’agglomération Est-Ensemble a été mise à contribution pour payer son fonctionnement alors qu’il n’y a qu’une faible partie des logements qui en bénéficié, car même Les Lilas qui devait s’y raccorder l’année suivante y a renoncé.

 

Un maire ne doit pas utiliser son mandat (6 ans) pour faire tout ce qui lui passe par la tête pour administrer une commune, il doit demander aux électeurs s’ils sont d’accord pour faire des investissements au-delà d’une somme donnée, ce doit être comme dans une copropriété, un gérant ne peut pas engager des travaux comme il l’entend, là, ce devrait être pareil !

Ne comptons pas sur le conseil municipal pour ne pas participer et approuver la construction, lequel des élus de la majorité aura le courage de dire NON ! Le dernier qui l’a fait s’est retrouvé sans délégations puis comme il insistait or de la majorité. (il y a plus de 10 ans)

 

Un maire gère une ville, elle ne lui appartient pas !

 

Je vais me répéter, mais lors de la campagne électorale municipale de 2001, N’ot bon maire c’est engagé (entre autres) à faire des referendums lorsque des Romainvillois en feraient la demande ; voilà une bonne raison pour commencer à en faire ! Là aussi, je rappelle que jusqu’à présent elle a refusé d’en faire, et ce, depuis 15 ans ! Le foyer Kérautret en fait partie.

Repost 0
Published by Maurice - dans Tour agricole
commenter cet article
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 13:53

La maire de Romainville bétonne pour trouver des fonds pour sa tour agricole.

 

Et un article de plus, UN ! Mais là nous sommes prévenus en lisant le nom du rédacteur : Valérian Amalric/mairie de Romainville, c’est donc ce que nous pouvons appeler un publie reportage. (sont-ils payants ?)

En tout cas il y a un point où il n’y a pas d’erreur : le béton ambiant ! Pour y avoir du béton à la place de la verdure, il y en a d’ailleurs, il n’y a plus de cultures proprement dites, disparues au profit de projets de promoteurs.

 

N’ot bon maire doit faire des pieds et des mains partout ou elle le peut pour faire parler de sa danseuse (peut-être a-t-elle l’aide du Don ?), la tour agricole ou tour maraîchère suivant les articles ou le moment. (quand demandera-t-on aux administrés, par referendum, de donner leur avis sur les projets qui créeront des dettes et qui plus est, pour un projet qui sera peut-être non rentable)

 

Là, c’est une fois de plus FR3 Île-de-France qui s’y colle et nous nous apercevons que le coût du projet est en augmentation (il passe à 5 millions, il est de 3,8 sur le site de l’archi ce qui fait une augmentation d’environ 1/3, rien que ça), le mode de culture n’est plus or sol, mais dans des bacs de pleine terre enrichis par du compost issu d’appartements. (du compost produit dans des appartements ? Bonjour l’odeur de décomposition ! Tous ceux qui en font, et nous sommes nombreux à en faire à Romainville, savent très bien que le bac à compost qui est dans nos jardins n’est pas neutre en odeur, de plus, est-ce bien autorisé d’avoir un composteur en appartement ne serait-ce qu’au niveau de la salubrité, il y a bien des composteurs d’appart, mais ils ne sont pas vraiment naturels)

 

Nous dire qu’il est important de reconnecter les habitants à une production locale… il y avait une production locale avec les jardins ouvriers qui ont disparu aux profits de promoteurs ! Bien sûr ce n’était pas des commerçants, mais des productions personnelles si importantes pour certains qu’ils en faisaient profiter des amis, j’en ai profité.

« Oser » dire que ce serait une première que d’utiliser les déchets pour les plantes en bac ne manque pas d’air ! Que faisaient nos anciens dans les cultures en bacs ? Ils étaient en plein air, mais n’était-ce pas similaire ? Il y a pléthore de sites et blogues qui donnent des conseils pour réaliser se mode de culture, il y en a même pour le faire sur son balcon ainsi que pour nourrir les plantes cultiver de cette manière, comme quoi rien de nouveau sous le soleil, du m’as-tu-vu sans plus.

Repost 0
Published by Maurice - dans Tour agricole
commenter cet article
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 13:50

Et un article de plus pour la danseuse de n’ot bon maire, UN !

OU

Parlez de moi en bien ou en mal, mais parlez de moi.

OU

La tour agricole fait encore parler d'elle. (au choix)

 

 

N’ot bon maire doit avoir des relations lui permettant de faire publier des articles dans divers médias pour faire parler de sa danseuse presque toutes les semaines. Ça devient du matraquage et pas des plus à son avantage tant les informations concernant directement la configuration de la tour agricole et son coût diffère.

 

Le site du – nouvelobs – a fait un article sur la danseuse de n’ot bon maire, dans des termes qui vont de la dénigration à l’éloge !

 

La cité Cachin « ancienne zone de relégation » ?

Où le rédacteur de l’article a-t-il été chercher ça, qui le lui a dit ?

Quel dénigrement pour ceux qui ont été relogés dans cette cité comme premiers occupants et même ceux qui y sont actuellement, ont-ils la sensation de vivre dans une zone de relégation ?

Cette cité a été créée pour reloger des habitants qui vivaient dans des habitations (nous ne pouvons pas appeler maisons là ou ils vivaient tant les habitations étaient inconfortables), ses personnes ont été bien contente d’être relogés dans les appartements ou il y avait un confort qu’ils n’imaginaient habiter même pas en rêve.

« Ghetto » ? ! qui a dit que la cité Cachin était un ghetto ? Elle a été réhabilitée au moins 2 fois extérieurement et intérieurement.

Le rédacteur de cet article est-il venu à Romainville pour rédiger son article, a-t-il parlé avec les habitants nouveaux ou anciens ou lui a-t-on fourni un article clé en main ? (il y a des suspicions pour des articles dans d’autres médias ou mots pour mots, virgules pour virgules, mais sous des rédacteurs différents qui sont publiées)

 

Nous apprenons qu’une dénommée Fanny Romainvilloise depuis 2 ans – bout d’impatience – devant se projet en disant que c’en est fini du ghetto, projet qu’un commentaire de Victor défini comme « lubies de bobo écolo » (dixit l’article), ce qui n’est pas faux. Qu’en pense la verdure d’élus au conseil municipal ? approuve-t-elle ?

 

"La tour maraîchère va aussi permettre aux riverains d’accéder à une meilleure alimentation", ajoute Corinne Valls —

Nous dire que les habitants auront une meilleure alimentation… les commerçants de fruits et de légumes apprécieront !

Qui sait qu’il a une alimentation bas de gamme ?

Qui s’en est rendu compte ?

N’oublions pas que n’ot bon maire est aussi : Présidente du Conseil d’Administration d’Epareca.

Soit : vie et commerce au coeur des quartiers et contribuer à l’amélioration de la vie des quartiers, que ne s’occupe-t-elle pas de faire venir et rester, surtout rester, des commerces !

http://www.epareca.org/ (une casquette de plus, UNE !)

Il faut avoir un ego démesuré pour envisager un tel devenir pour ÇA !

 

la tour maraîchère doit devenir la vitrine de l’agriculture urbaine et défendre une autre conception de l’aménagement urbain. Ses concepteurs ne savent pour le moment pas si la "ferme " atteindra l’équilibre financier " : Y tendre participe du projet, explique Corinne Valls qui reconnaît une prise de risques.

On essuie un peu les plâtres, mais il s’agit de mettre en place une véritable activité économique. Nous voulons prouver que l’agriculture urbaine à un sens (copie du site N.O.)

Le substrat est mis au point avec l’institut AgroParisTech

Allez sur le site d’agroParisTech et vous constaterez qu’il n’y a rien concernant ce projet, cela concerne :

les besoins pour préparer techniquement l’émergence d’une filière propre et durable de production de protéines animales à base d’insectes destinée à l’alimentation animale et humaine.

C’est bien dit clairement : ne savent pas si la ferme atteindra son équilibre financier, – on essuiera les plâtres !

C’est facile de vouloir en mettre plein la vue avec des désires au-delà du raisonnable en faisant financer ceux-ci par les administrés, ne faudrait-il pas qu’un élu ou élue ait l’obligation de consulter ceux-ci par referendum ? D’ailleurs, au sujet de referendum, n’ot bon maire s’était engagé en 2001 lors de la campagne municipale à en faire à la demande des Romainvillois, voilà une bonne occasion d’en faire un ! Mais ne nous leurrons pas, à chaque fois que cela lui a été demandé, elle a refusé ! Bien sûr, les pisses froids vont nous dire que cet engagement date d’y l’y a 15 ans, mais un engagement est-il limitatif dans le temps ? Est-ce comme beaucoup d’autres : une promesse électorale ?

Il y avait une agriculture avec les jardins ouvriers avant qu’ils ne soient vendus à des promoteurs il y a peu de temps, l’année dernière !

Ironiquement, le début de l’article du NouvelObs commence : des fous veulent faire pousser des légumes en ville. Quelle clairvoyance ! Amenez le gilet !

 

Cet article ressemble plus à un publie reportage de la municipalité qu’à un réel reportage !

Nous avons une chance pour que ce projet ne se réalise pas :

le financement est loin d’être bouclé et sa ne se bouscule pas pour en donner.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/bien-bien/20160211.OBS4446/apres-new-york-et-singapour-romainville-veut-voir-pousser-sa-tour-maraichere.html

 

 

Repost 0
Published by Maurice - dans Tour agricole
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 12:11

 

 

N'ot bon maire nous refait-elle le coup du ramassage par pneumatique ?

 

 

Son obsession de vouloir que Romainville soit la première ville en France ait une tour agricole lui fait faire des pieds et des mains en frappant à toutes les portes ou elle pourrait avoir des aides ; lisez l'article dans « les echos » et vous saurez combien est estimé la construction de cette tour, – estimé – pas le coût réel qui peut être multiplié par 2, 3 voire 4 ce que chacun sait lorsqu'il se souviens de certaines constructions, comme la construction arrêté à la villette ou au halle, que certains appel « le bugon ». (tout dépend de l'architecte, quelques-uns minimisent les coûts pour remporter l'appel d'offre)

Le coût n'est que la partie immergée, combien va coûter celui de son fonctionnement ?

Il est prévu d'embaucher deux personnes pour cultiver, il faut prévoir l'entretient de cette merveille ! L'eau, électricité, l'entretient du bâtiment son aussi à prendre en compte et pour ce qui concerne l'entretien, voyez comment est fait celui de la médiathèque  ; il y a des articles sur ce blogue qui vous on montrez comment il est fait : bardage sous toiture qui sont absent car tombé, isolent qui pend ou est devenu absent par manque de soutient, peinture qui s’écaille, mousse qui pousse sur les soudures de l'armature métallique, etc., c'est à ce demander si ce bâtiment est entretenu. Les locataires de la cité Cachin qui voient la toiture font état de son peu d'entretien. Sans oublier la porte qui a été réparée à plusieurs reprise (nous devions passer par la porte de secours) et qui a fini par être changée car elle était utilisée comme jouet. (c’était une porte tambour)

 

Concernant cette tour agricole, en sera-t-il de même ? Peu d'entretien et au bout de quelques mois ce bâtiment sera une honte pour tous ceux qui le verrons en passant, oui en passant car n'ot bon maire étant sobre, elle l'a fait construire presque au bord de la rue de la république pour que tous ceux qui passeront par là puisse s'extasier devant cette mirifique idée pour pomper du fric à la population avec des idées de m’as-tu vu !

Mettre dans la balance des avantages le fait que les récoltes soient utilisés par la société xx qui prépare des plats cuisinés est un bandage sur une jambe de bois, cette société ne pourra jamais fonctionner qu'avec la production qui sera faite, même avec cinq étages de culture ! Et n'oublions pas le coût de production ! Sera-t-il pris en compte dans le prix de vente des produits ou sera-t-il partiellement pris en charge par la municipalité ou Est-Ensemble ? N'ot bon maire est bien capable de vouloir faire prendre en charge par la Communauté d’Agglomération comme elle l'a fait pour la pompe d'aspiration des déchets ménagers. Là aussi cette merveille coûte les deux bras aux contribuables de la Communauté d’Agglomération, même à ceux qui n'en ont pas l'utilisation ou même … ne la connaisse pas ! Vérifiez en consultant les comptes.

Ah, j'allais oublier ceux qui vont nous sortir : cela ne coûtera pas 4 millions aux Romainvillois car il va y avoir des aides ou subventions ! C'est oublier que d'agir de la sorte c'est faire payer par une plus grande population le coût d'un m’as-tu vu ! De pouvoir dire : je suis la maire de la première ville de France à avoir une tour agricole ! C'est la course aux aides pour être la première ville à … ; mais les habitants, qu'en pensent-ils les habitants ? Ne serait-il pas intéressant de connaître leur avis ? N'ot bon maire s’était engagée à faire des référendums à la demande des Romainvillois lorsqu'ils le demanderaient, il est vrai que c’était lors des municipales de 2001 mais elle s'y était engagée ! (elle a refusée d'en faire à chaque fois que cela lui a été demandé, elle a fait tellement de promesses lors de ses municipales … ) Des referendums ne devraient-ils pas être fait lorsque l'environnement dans la ville est en jeu ? Après tout, est-ce à quelques-uns de changer notre environnement ou à nous de dire ce qui nous plaît, nous aussi nous y vivons et pour beaucoup d’entre-nous depuis plus longtemps que ceux qui dirigent la municipalité ! Et pas par des réunions qui sont plus des tentatives de bourrages de cranes pour faire accepter leurs idées que des demandes d'avis. (pour ceux qui ont participés aux réunions pour les réfections de rues ou ils habitent doivent se souvenir de leurs demandes et des réalisations faite.

 

Et les verts Romainvillois ? Qu'en pensent-ils les verts Romainvillois ? (là, je parle entre-autre de l’élu qui a fait des pieds et des mains pour avoir la délégation)

Approuvent-ils cette façon de produire des produits maraîchers, production qui devraient énergivore ? Très énergivores car il faudra éclairer, la lumière qui passera par les ouvertures ne pénétrera pas loin, il faudra arroser et là d’où viendra l'eau et comment viendra-t-elle jusqu'à se bâtiment ? Par le portage de sceaux ? De sa récolte lorsqu'il pleut ? Il y a intérêt à ce qu'il pleuve beaucoup car une culture sur cinq étages cela représente une surface importante à arroser ! Et l'arrosage, ne consommera-t-il pas électricité ? Cette électricité sera-t-elle produite par le bâtiment et ceux alentours ?

Faire du m’as-tu vu est facile, très facile (cette occasion nous en donne une nouvelle preuve), mais lorsque l'on gratte un peu pour voir ce qu'il y a derrière ce n'est pas du même tonneau ! Faire venir des personnalités qui approuvent cette façon de cultiver est aussi très facile car ses mêmes personnes sont elles-aussi à la recherche de médias qui parleront d'eux, alors se regrouper devant les micros et cameras est toujours bon à prendre, surtout lorsque ses médias semblent être aux ordres.

Deux personnes pour cultiver, en hiver cela suffira sûrement, mais lorsque les cultures seront en pleines productions (imaginons qu'elles le puisse) ils ne chaumeront pas ! De plus, feront-ils aussi l'entretient du bâtiment ? Certainement pas, et si ce bâtiment devient ce qu'est devenu la médiathèque, il va y avoir du travail d’entretien. (relisez les articles faisant état de ce que nous voyons, le reste ne doit pas être mieux puisque non visible)

Nous ne les entendons pas comme cela arrive souvent lorsqu'ils devraient le faire, tandis que pour des faits ou l’écologie n'a pas à prendre la parole dans un premier temps, ils sont là et bien là à donner des avis que peut ont envie d'entendre ; par exemple : les a-t-on entendu lorsque des arbres ont été massacrés lors de la réfection de voiries ou dans le square entre la mairie et l’Église Saint-Germain-l'Auxerroix ? Arbres déclarés malades, mais par qui ? Par des personnes qui avaient un intérêt à ce qu'ils le soient pour en planter d'autres ? (soit, faire du fric)

 

 

Repost 0
Published by Maurice - dans Tour agricole
commenter cet article