Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ? Ne rien publier de ce blogue sans en avoir eu l’autorisation
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 19:51

On en remet une couche sur la cité maraîchère.

 

Un article est paru dans le Parisien du 14 septembre 2021, nous y apprenons que la vente des produits cultivés est en cours dans les deux tours, que ses cultures sont « une réponse pour améliorer l’alimentation des habitants des quartiers populaires », c’est sympa pour les commerçants de la ville, c’est sous-entendre qu’ils ne vendent pas de bons produits !

Le prix semble correct et comment ne le serait-il pas puisque les employés sont en emplois aidés, emplois aidés que le maire doit bien connaître puisqu’il a dirigé une entreprise qui a ou avait plus de la moitié d’emploi de ce genre.

Mais dans ce prix, il n’est pas pris en compte le coût des tours agricole ! Pourtant toute entreprise doit amortir le foncier qu’il a du faire construire pour que l’entreprise fonctionne, il est vrai que la municipalité donne des aides aux tours agricoles pour leur fonctionnement, du moins c’était ce qui était prévu aux dernières informations que j’ai lues.

Comment appelle-t-on une entreprise qui reçoit des aides financières pour fonctionner, qui emploi du personnel qu’elle ne paie pas ou peu et vend ses produits à bas coût aux nécessiteux ? ( d’après ce que j’ai compris, il n’est délivré de produits qu’à ceux qui le sont)

Il est vrai que les tours agricoles appartiennent à la commune.

Tant mieux pour ses personnes, mais je connais la ville depuis longtemps et les « petits arrangements entre copains » existe, ceux qui ont connu la ville dans les années 50/60 doivent se souvenir.

Lorsqu’il était question de la construction des tours agricole, l’entreprise Baluchon  était partie prenante dans l’aventure et devait prendre une partie de la production, qu’en est-il actuellement et à quel prix ? Le même que les habitants ou moins cher parce que le volume de produit est plus important ?

 

Lire dans l’article : il y a des endroits sombres ou cela pousse moins bien.

Ben oui machin, lorsqu’il n’y a pas de lumière les plantes pousse moins bien, il n’y a pas besoin de faire des tests, n’importe quel jardinier amateur (fruits, légumes ou plantes ornementales) le sait !

Mettre des bacs dans la ville ?

Lors des conseils du quartier des grands-champs nous avions mis des plantes fleuries devant le magasin qui s’appelle actuellement Auchan (avec son aide matérielle), en moins d’une semaine il n’y avait plus rien ! Alors, à moins que la population ait beaucoup changée, pas que physiquement, mais mentalement, je doute que ce ne soit pas pillé.

Des ateliers scolaires ?

N’y en a-t-il pas déjà ? Je me souviens il y a quelques années de cultures dans le jardinet au milieu de l’espace Cachin ou des enfants (de ce que l’on nous a dit) cultivaient.

Un café cantine va ouvrir, un de plus ! Romainville va redevenir ce qu’il était autrefois soit un troquet tous les 100 mètres.

 

Souhaitons que cela fonctionne de n’importe quelle manière ne serait-ce que pour que les subventions ne soient plus nécessaire et ne coûte rien à la ville et par la même aux Romainvillois !

 

Un article dans le Parisien qui ressemble plus à un publireportage qu’à un article d’information.

Partager cet article
Repost0
12 avril 2021 1 12 /04 /avril /2021 13:00

Les tours agricoles sont passées à 9 M€, pourquoi ?

 

j’ai appris récemment pourquoi les tours agricoles sont passées d’un devis de 5 M€ à une facture de 9 M€.

Ce serait parce que lors de l’établissement du devis, certains postes n’ont pas été comptés et parmi ceux-ci l’étude d’eau dans le sous-sol, la nappe phréatique qui est proche de la surface.

Je l’ai déjà écrit : comment peut-on passer outre la nappe phréatique Romainvilloise que tous les anciens Romainvillois connaissent ? Ce n’est pas difficile de demander aux anciens, incroyables.

Lorsque j’ai appris cet « oubli », j’ai évidemment dit ce que je viens d’écrire en rappelant que not’champion Romainvillois disait que la cité des Mares avait été construite sur une mare, ce qui est faux et chacun peut le vérifier en consultant les cartes anciennes, du XIXe siècle.

Là, j’ai été admonesté (repris) : pas de rancœurs envers d’anciens élus, etc.

Aucune rancœur de ma part à n’importe quel sujet, je pourrais le faire facilement tant il y a eu de coups bas mesquins comme à l’école primaire. (beaucoup n’ont pas dû la quitter psychologiquement)

Lorsqu’un promoteur immobilier a fait une étude pour construire « Green Lane » rue Benfleet à la place de Panotel, il y a eu une étude du sous-sol pour savoir à combien était la nappe phréatique ; à la place du foyer Kérautret et de la salle Marcel Paul, ça n’a pas dû être fait vu les difficultés rencontrées. (je les avais relatés à l’époque)

Alors, pourquoi est-ce fait dans un cas et pas d’autres ?

Cela va-t-il être fait pour la rénovation de la cité Gagarine qui elle est construite là ou ce situait le quartier des Fontaines ! (lors de printemps pluvieux, il y avait des rus qui coulaient)

 

Donc, l’ancienne municipalité et particulièrement d’après ce que j’ai compris, ce serait la non-prise en compte de certains postes pour établir le devis qui est la cause de cette différence, comment peut-on arriver à faire établir un devis en vue de travaux de cet ordre et prix sans accepter que ne soient pas compté TOUS les postes qui peuvent être facturés ? Non seulement ça pose question, mais n’y aurait-il pas eu des yeux qui se sont fermés en voyant les devis ? N’y aurait-il pas collusion ?

 

En tout cas, ça va coûter bonbon au Romainvillois !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2021 4 11 /02 /février /2021 18:52

Des précisions sur les tours agricoles.

 

Un devis de 5 M€ a été fait pour la construction des tours agricole, une fois construite le facture s’élève à 9 M€ !

Au début de la construction il y a eu « la découverte » d’eau dans le sous-sol, comment cela a-t-il pu être une découverte alors que la cité Cachin qui est toute proche à des caves et que presque tous les anciens savent qu'à Romainville la nappe phréatique est proche de la surface, quelques dizaines de cm par endroits.

 

À l’époque, un dossier « loi sur l’eau » fut déposé et la mairie admettait que cela n’influencerait pas le budget ou alors à la marge, dans ce cas si ce n’est pas la cause de l’augmentation du prix, pourquoi une différence de 4 M€ ?

Serait-ce une sous-évaluation du devis pour ne pas être un repoussoir et trouver des fonds afin de les construire ?

Vous pouvez lire l’article qui en parle en cliquant sur le lien « les Echos ».

Dans l’article il est question de 10 000 m² de culture dans « le quartier Youri Gagarine », OÙ ? C’est plus des constructions qui vont être faites lors de la réhabilitation de la cité soit du béton.

 

J’ai envoyé un message par « messager » au maire en lui demandant des explications le 8 février, j’attends toujours une réponse.

 

---------------------------

 

https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-des-marches-publics/romainville-se-veut-le-temple-de-lagriculture-urbaine-150875

 

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 12:18

En on remet une couche sur les tours agricoles ?

 

La tour agricole a embauché ses premiers salariés… en contrat d’insertion.

Ça ne vous rappelle rien ?

Baluchon, dont le maire actuel était le dirigeant, faisait fonctionner l’entreprise avec une majorité d’emplois en insertions, il a remis le couvert pour faire fonctionner les tours agricoles, mais les employés formés pourront-ils aller travailler ailleurs en faisant savoir qu’ils ont de l’expérience pour cultiver, mais en milieu clôt, ça ne sera pas facile vu qu’il n’y a qu’à Romainville que ça existe.

 

Et ses fameuses tours, combien ont-elles coûté en réalité ? 9 m€ et non les 5 comme prévus !

L’investissement pour les construire « serait » payées sur le budget de l’année dernière… suivant l’article ; en tout cas, les frais de fonctionnement restent un problème, car la vente de la production ne couvrira pas les frais !

Un projet de financement devrait être débattu lors du conseil municipal de juin. (j’aime bien le « débattu », comme si l’opposition municipale pouvait avoir un poids quelconque) L’année dernière, il était question de subvention municipale, ça ne pourra pas fonctionner sans subvention car la production n’y pourvoira pas.

La production de 12 t de fruits et légumes ainsi que les 5 de champignons sont revus à la baisse, combien ? On adaptera dit Maïa Vidal chef de culture. (depuis plusieurs années beaucoup sont des chefs) Autant le dire tout de suite, car ça ne pouvait pas être tenu.

Est-ce que cela va fonctionner ? Il y a intérêt, car vu le prix déjà investi, il serait dommage que cela soit un fiasco, surtout pour les Romainvillois !

Il y aura des ateliers pédagogiques à côté des tours, il y en avait déjà un à la maison de quartier Marcel Cachin dans le jardin central, sera-ce un déplacement ou un autre ? En tout cas celui de Cachin semblait ne pas être souvent entretenu.

 

L’héritage que laisse la maire est pour le moins encombrant et il doit y en avoir d’autres !

 

 

Il y a un article qui est paru dans « Le Parisien » du 4 février 2021, mais il est réservé aux abonnés.

 

https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/la-cite-maraichere-de-romainville-fait-enfin-ses-timides-debuts-04-02-2021-8423060.php

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2020 4 12 /11 /novembre /2020 11:30
Mise au point au sujet de Baluchon .


 

Ceux qui me lisent doivent se souvenir que j’ai évoqué la direction de Baluchon , le maire actuel (Dechy) qui a dit lors de la campagne électorale :

je démissionnerai si je suis élu maire

et je posais la question : l'a-t-il fait ?

OUI ! Il a démissionné dès le mois suivant soit en juillet. (voir sur le lien qui suit pour ceux qui ne savent pas ou ne veulent pas chercher :

http://entreprises.lefigaro.fr/baluchon-93/entreprise-830271573 )

Nous y apprenons que la personne qui a été nommé à sa place par l’assemblée générale ordinaire en remplacement de Mr Dechy le 09/07/2020, a démissionné presque aussitôt nommée ! Y aurait-il un loup ?

D’autres infos ne vont pas tarder et elles ne devraient pas être tristes !

-- --

Balluchon c’était engagé, en soutenant les tours agricole, à prendre une partie de la production, est-ce encore d’actualité ?


 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2020 5 06 /11 /novembre /2020 09:45

Reparlons de la tour agricole.


 

Lors de la précédente mandature, la maire a fait des pieds et des mains pour avoir des aides financières afin de pouvoir construire sa danseuse, après plusieurs années elle y est arrivée, mais avec une forte contribution de la municipalité.

Forte contribution municipale plus une subvention annuelle de 700 000 €.

Malgré que la production soit prise tout ou partie par l’entreprise Baluchon , vous savez l’entreprise ou un candidat en tête de liste au second tour des municipales se présentait comme « entrepreneur social », si social que parmi ses propositions d’emplois il y en avaient une du genre SMIC à des BAC + 5 (relisez mon article en parlant, il y a un lien) ; donc, tout ou partie de la production irait à l’entreprise Baluchon et le reste, s’il en reste, serait vendu aux Romainvillois pour qu’ils mangent des légumes de meilleure qualité (ce n’était peut-être pas dit comme ça, mais c’est le genre) les commerçants de Romainville ont certainement apprécié ses propos !

Cette merveille que tout le monde devait nous envier et entrer en fonction est en ce moment toujours en construction, évidemment la Covid va avoir bon dos pour justicier le retard si retard il y a. (souhaitons que ce soit du retard et non un abandon pur et simple devant les difficultés pour son fonctionnement) Ce n’est pas le manque d’article que j’ai fait pour alerter sur le manque de possibilité de pouvoir amortir les frais de fonctionnement, même avec la subvention municipale et ce même entre les deux tours des élections municipales ; dans mes articles précédents j’ai fait un détail de la production en prenant les chiffres donnés pour chaque famille, il est incroyable que personne ne ce soit pas penché sur cette production et le prix de revient de celle-ci, pourquoi ce silence ?

Mais au fait, le maire actuel était le dirigeant de Baluchon lorsque la maire cherchait des fonds (était, car il est le maire actuellement) et celui-ci la soutenait ou du moins la construction de la tour agricole, maintenant qu’il est maire, va-t-il continuer à subventionner la merveille ? Un contrat d’engagement a normalement été fait sur ce que la municipalité et Baluchon se doivent, il serait que maintenant nous sachions ce qu’il en est, car après tout, c’est nous qui allons cracher au bassinet !

Le dirigeant de Baluchon a-t-il réellement quitté son poste comme il l’avait dit s’il était élu Maire, ou éprouve-t-il des difficultés pour trouver un remplaçant et évidemment continue de diriger la société. (évidemment toujours à cause du Covid)


 

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 14:55

not’bon maire se fâche tout rouge !

 

 

La réponse de not’bon maire à l’analyse du CESE sur la tour agricole l’a fait sortir de ses gonds, et ce rapidement, environ un mois ! (plus rapidement que pour un Romainvillois, qui a déposé une réclamation à l’accueil de la mairie le 18 décembre 2018 et qui attend toujours une réponse, viendra-t-elle avant qu'il y ait un nouveau maire ?)

 

Sur le site de la municipalité, elle y reprend des « erreurs » avec des « FAUX » mis en travers avec un rectificatif. Le CESE a « peut-être » fait des erreurs, mais n’oublions pas que la description de la tour agricole a changé au grès du temps donc l’analyse correspond peut-être à ce qui était en cour au moment de l’étude.

 

Ce qui me fait plus que plaisir, c’est qu’actuellement des journalistes s’intéressent à la tour agricole « si chère » à not’bon maire et même le CESE y va de ses remarques, c’est dire si la construction de cette tour est vue comme une aberration sauf pour ceux qui participent de quelques manières que ce soit, car là ils y vont de leurs propos dithyrambiques !

https://www.lecese.fr/…/2019/2019_15_agriculture_urbaine.pdf


 

Aberration à plusieurs niveaux, tant par sa construction, son fonctionnement, sa production et par la même le rendement au m² sur un an, l’utilisation de cette production, une production qui pourra nourrir 200 familles par an (faites les calculs pour vous rendre-compte de ce que cela représente par famille et par jour !) et j’en oublie certainement tant il y a à dire sur la merveille de not’bon maire !


 

Reprenez mes articles sur cette tour et vous constaterez les aberrations que not’bon maire nous distillait comme la quantité produite pour chaque Romainvillois, sans oublier le dénigrement des commerçants en disant que la production allait permettre de fournir des produits de meilleure qualité aux Romainvillois !

 

-- -- --

 

Ce n’est plus précisé, mais ça l’a été :

Les emplois seront en grande partie des contrats aidés, tant mieux pour ceux qui vont pouvoir en profiter, mais le prix de revient de la production et évidemment la vente, devra obligatoirement être faible pour le plus grand avantage des clients :

Les contrats aidés permettent à l’employeur de bénéficier d’aides financières à l’embauche et/ ou d’exonération de charges sociales. (copie : https://contrat-de-travail.ooreka.fr/astuce/voir/752923/contrat-aide )

 

Partager cet article
Repost0
12 avril 2019 5 12 /04 /avril /2019 06:13

ENCORE UNE RÉFLEXION CONCERNANT LE PROJET DE LA TOUR MARAÎCHÈRE
 

Comme déjà constaté, nos élus n’ont jamais diffusé les modalités complètes de financement de cet ouvrage, ni même je le répète le bilan d’exploitation (s’il existe) de ce prototype.

Il faut noter au passage que nos élus sont coutumiers du fait. Lorsque qu’on découvre des projets publics en dehors de notre ville, ceux-ci sont toujours assortis d’un panneau sur lequel figurent les noms des organismes qui participent au financement, avec le montant de leur investissement. Là encore Romainville fait exception, il n’est jamais affiché aucune information de ce type. Trop informer pourrait poser problème ? Ou encore, Romainvillois, cela ne vous concerne pas !

Enfin le mystère s’éclaircit, c’est qu’il faut bien à un moment faire voter un budget. Le groupe LR-UDI- MoDem, dans la tribune Expressions du Mag, s’insurge sur le fait que la commune souscrira un emprunt à hauteur de 5.2 Millions d’euros pour arriver au bout de cette belle aventure, ce malgré les investissements autres . Pour rappel, en Février 2016, le coût total annoncé pour l’ensemble de l’opération s’élevait à un peu plus de quatre millions ! Étonnant non ?

Que de mensonges pour arriver au bout de cette folie ! Après les mauvaises expériences déjà vécues, ne pensez- vous pas Romainvillois, que votre argent pourrait être plus judicieusement utilisé.


 

François ANDRÉ Avril 2019


 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2018 2 18 /09 /septembre /2018 08:24

La tour agricole 2eme

 

 

La tour agricole devrait produire 12 tonnes « par an » de produits sur une surface cultivable de 1 000 m² soit 12 kg par m² et par an soit 1 kg par m² par mois, quel rendement ! (en baisse par rapport aux précédentes présentations qui prévoyaient 16 kg)

12 kg de rendement, disons que le prix moyen des légumes sur une année soit de 5€, ce qui fait beaucoup, ça fait du 60 € de rendement par m², multiplié par 1 000 = 60 000 € de rentré « par an » ... brut car à ça il faut retirer les frais de production direct et indirect

Il n’y a pas de quoi faire fonctionner un tel bâtiment avec un revenu pareil, si vous enlevez le coût des salaires, de l’eau, de l’électricité, des impôts, etc... Vous êtes déficitaire. Heureusement que le compost devrait être produit sur place et pour 1 000 m², il en faut du compost et engrais ! Ah, j’oubliai qu'il allait y avoir un restaurant donc de petites rentrées d’argent.

Soit je ne sais pas compter et ne comprend rien de ce que je lis, soit les chiffres sont faux, soit on essaie de nos faire avaler des couleuvres en nous prenant pour des neuneus !

 

Et l’amortissement de la construction n’est pas compté, 5 m€ « estimé », ce qui ce comprend par : ça dépassera certainement. Comment peut-on faire construire des serres sans savoir combien elles vont coûter ? N’y a-t-il pas eu de devis de fait et validé ? Souhaitons que l’entreprise, ou les, n’en profite pas ... trop. (il est vrai qu’environ la moitié est subventionné, pour certains juste pour pouvoir dire j’y ai mis des billes tant leur participation est faible !)

 

L’arrosage avec de l’eau de pluie est un leurre, il ne pleut pas assez pour que ses bâtisses puisse recueillir assez d’eau pour irriguer 1 000 m² ! Tous ceux qui recueillent l’eau de pluie le constate, et là, la surface des toitures ne pourra pas recueillir assez d’eau pour arroser les cultures surtout avec la surface des verrières ; en Seine Saint Denis il est tombé l’année dernière (2017) : 598 mm de pluie, arrondissons à 600 mm ou 60 cm par m², je ne connais pas la surface des toitures donc pas de calcul de récupération.

 

L’éclairage par verrière ?

Voyez comment les bâtiments sont accolés, comment les cultures qui seront vers l’autre bâtisse recevront assez de luminosité pour pousser ? Par un jeux de miroir ?

 

Et les salaires ? Qui les paiera ?

Ce n’est pas le rendement financier des cultures qui pourra y subvenir, alors, qui va payer les salaires ?

Sera-ce les revenus généré par la vente de la production qui y pourvoira ? Parait-il que Baluchon achètera tout où partie de la production, il ne le fera certainement pas au prix de vente aux particulier, particulier qui devrait pouvoir acheter le surplus.

Comme le dirait le p'tit manu, ça va nous coûter un pognon de dingue !

 

En réfléchissant un tant soit peu, nous constatons que le fonctionnement des tours ne pourront pas se faire sans subventions !

Sera-ce comme pour le ramassage par pneumatique pris en charge par Est-Ensemble ?

Les autres municipalités se laisseront-elles influencer comme pour le ramassage après un caca nerveux de nos deux duettistes ?

-- -- -- -- --

 

En ce moment, nous consommons 4,5 kg de légumes par semaine soit 18 kg par mois environ, pour deux personnes. (relevé sur un ticket de caisse)

Évidemment, tout le monde ne cuisine pas ses repas, pour certains c’est encore « William Saurin cuisine pour vous » ; ne pensez pas que cela fait beaucoup, c’est environ 300 gr par repas et par personne, entrée et plat principale.

 

Faites un calcul très simple en ce basant sur la production prévue :

12 tonnes = 12 000 kg

 

12 000 / 52 (semaine dans une année) = 230 kg/semaine

230 / 200 (les fameuses 200 familles, pas celles d’avant guerre) = 1,15 kg par familles et par semaine, mettez ça par jour = 0,165 kg, si l'idée vous prend de mettre ça par repas puis par personne ... la famille a intérêt à ne pas manger beaucoup et à ne pas être nombreuse !

Vous pouvez faire le calcul autrement cela revient au même !

On est loin des 200 familles que pourraient nourrir la production des tours agricole de not’bon maire, sans compter la production qui ira à Baluchon ! (il n’est plus question que Baluchon soit le principale destinataire de la production et le surplus aller aux habitants pour, a dit not’bon maire, que les habitants puissent manger des produits de bonnes qualités ; merci pour les commerçants)

Et tout ça à condition que la production soit constante sur l’année !

 

Quand à l’innovation pour ce qui concerne la culture en bac ... cela ce fait depuis des centaines d'années que cela se pratique, pas dans un bâtiment comme ici, mais même chez les jardiniers amateurs qui pour certains font des cultures abrités, des ampoules sont en vente pour ça.

Installer des écrans thermique est une idée comme une autre, souhaitons qu’ils soient plus performant que ceux posé à l’institut du monde arabe, qui sont tombé en panne peu de mois après leur mise en fonction et le sont resté.

 

-- -- -- --

 

(copie d’un passage sur le site de la ville)

-- une surface d'exploitation de 1000 m² et ainsi produire chaque année 12 tonnes de fruits, légumes, champignons, fleurs comestibles, plants, semences… soit la consommation annuelle de 200 familles. --

http://www.ville-romainville.fr/1076-tour-maraichere.htm

 

http://ilimelgo.com/fr/projets/tour-maraichere.html

 

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2018 6 15 /09 /septembre /2018 12:34

 

Pose de la première pierre de la tour agricole.

 

Ça y est, la première pierre pour la construction de la danseuse de not’bon maire (la tour agricole) a été posée hier vendredi 14 septembre.

Une construction à 5 m€ pour faire pousser des fruits et légumes « de meilleurs qualité que ce qui est actuellement vendu » c’est ce qu’en résumé disait not’bon maire lorsqu’elle faisait des pieds et des mains pour trouver des fonds afin de faire construire sa danseuse ; c’est sympa pour les commerçants qui sont et viennent à Romainville !

Ce ne sont pas les Romainvillois qui vont cracher au bassinet pour la totalité du coût de cette merveille, du moins pas directement car not’bon maire a réussi à embobiner des institutions et autres donateurs pour que la moitié ne reste à la charge de la municipalité, en repartissant le coût sur plus d’administrés ne fait pas baisser le coût mais répartie sur plus de morlingues, rien de plus !

 

Lorsqu'un maire a des envies de grandeur en voulant faire construire des bâtiments engagent les finances de la municipalité, soit nous les contribuables, un référendum devrait être organisé obligatoirement et pas à la majorité simple pour la validation, mais au deux tiers des votants pour que ce ne soit pas contestable avec suivie de l’évolution des votes sur le net et l’engagement que le résultat ne fasse pas comme le sondage fait par la girouette municipale pour la corniche des forts !

 

Le journal « Le Parisien » a relaté la pose de la première pierre et pour une des rares fois que cela arrive, l’article ne beurre pas la tartine de la municipalité ! Il y a des ravis de la classe qui voient tout en rose, mais, il y a aussi des personnes disent « je n’y mettrait pas les pieds, la production ne sera-t-elle pas fade au goût, il manque des structures de services public (peut-être est-ce des espaces vert car il y a de nombreux services public à Romainville), à quel prix va être vendu cette production (le sera-t-elle à un prix calculé comme le fait un agriculteur prix de revient tout compris plus au besoin petit bénéfice pour renouveler le matériel courant ou avec subvention pour faire tourner la boutique), etc. ?

C’est si rare de lire des avis contradictoires dans ce journal qu'il serait déloyale de ne pas le signaler ! Souhaitons que cela continue car nous attendons toujours un article sur les piliers qui ont été posés pour soutenir la casquette des écoles avenue Paul vaillant Couturier (parait-il pour 6 mois) mais la consolidation de cette casquette sera-t-elle faite dans 6 mois car « il parait » que ça a été prolongé d’autant de mois ? (voir l’article à ce sujet et les commentaires avec photos sur Facebook)

N’y a-t-il pas d’autres problèmes similaire qui ne sont pas visible de l'extérieur ? La consolidation sera-t-elle pérenne ?

Les autres bâtiments comme celui à l’angle de l’avenue de Verdun et abbé Houël ont-ils des ennuis réparables c’est à dire de façon à ne pas devoir y revenir dans les 3 ou 4 années à venir ? (lisez les derniers propos du père François, il en parle ainsi que d’autres bâtiments récent où des copropriétaires se sont mis en association pour des explications)

 

Partager cet article
Repost0