Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ? Ne rien publier de ce blogue sans en avoir eu l’autorisation . Pas de commentaires anonymes !
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 18:07

Bonjour,

 

Nous revenons du marché de Romainville ce matin et vous confirmons qu'hormis les habitants qui reçoivent les emails de l'ARIVEM (un tout petit pourcentage), personne n'est au courant de la réunion publique du SYCTOM programmée le mercredi 5 juillet.

 

L'OMERTA est totale pour mieux manipuler par la suite...

 

A tous ceux qui n'ont pas encore voté ou laissé leur commentaire, faites vite.

 

Si vous ne voulez pas que l'on brûler les ordures à Romainville, votez NON !

 

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/question-de-la-semaine-doit-on-bruler-les-ordures-menageres-a-romainville-19-06-2017-7068246.php

 

 

Le Syndicat de traitement des ordures ménagères lance une concertation publique sur la modernisation de son centre de transfert et de tri des déchets situé à ...

Au moins, ça sera claire...

 

 Le COLLECTIF de l’ARIVEM

PANTIN – BOBIGNY –ROMAINVILLE – NOISY LE SEC

MONTREUIL – LE PRE ST GERVAIS – BAGNOLET – BONDY – AUBERVILLIERS – LES LILAS

PARIS XIX


 


De : methanisation arivem <arivem@hotmail.fr>
Envoyé : vendredi 23 juin 2017 09:49
Objet : TMB Incinérateur du SYCTOM : Alerte ! Vote dans Le Parisien

 

Bonjour,

 

On nous alerte sur le dernier article du Parisien et le sondage proposant un vote sur la question suivante : Doit-on brûler les ordures ménagères à Romainville

 

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/question-de-la-semaine-doit-on-bruler-les-ordures-menageres-a-romainville-19-06-2017-7068246.php

 

 

 

Le Syndicat de traitement des ordures ménagères lance une concertation publique sur la modernisation de son centre de transfert et de tri des déchets situé à ...

 

Cette initiative du Parisien est un bon moyen de faire entendre l'avis éclairé de la population.

Nous n'avons aucun argument tenable pour voter OUI.

Nous votons NON et vous incitons à faire de même et à solliciter un maximum de connaissances autour de vous pour vous suivre dans cette démarche.

Un TMB/Incinérateur sur notre territoire c'est nous polluer pour les 30 prochaines années et nos enfants avec et les générations suivantes encore.

C'est dépenser des centaines de millions d'euros pour continuer à envoyer en Seine-et-Marne nos ordures ménagères en mélange non recyclables, brûlées et encore plus toxiques, au lieu de faire les bons investissements en amont pour démultiplier le tri à la source et créer des filières de recyclage créatrices d'emploi.

C'est dépenser bêtement l'argent public dans des centaines de kilomètres de canalisations enterrées d'eau chaude (réseau de chaleur) au lieu d'investir cet argent dans l'isolation des immeubles.

C'est ne pas respecter la loi et se résigner à rester désespérément mauvais en terme de gestion de nos déchets.

 

NI Incinérateur, NI TMB.

 

NON, NON et NON !

 

 

Le COLLECTIF de l’ARIVEM

PANTIN – BOBIGNY –ROMAINVILLE – NOISY LE SEC

MONTREUIL – LE PRE ST GERVAIS – BAGNOLET – BONDY – AUBERVILLIERS – LES LILAS

PARIS XIX

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2017 6 24 /06 /juin /2017 17:52

Bonjour à tous,

 

Voici le communiqué du SYCTOM que nous venons de découvrir sur leur site Internet : http://projet-romainville-bobigny.syctom.fr/#actu-1

Vous êtes intéressé par le projet ? Rendez-vous à la réunion publique d’ouverture de la concertation préalable du projet, le 5 juillet à partir de 16h et jusqu’à 21h au Palais des Fêtes de Romainville.

Au programme : atelier et jeux pour découvrir la gestion des déchets et leurs valorisations, puis temps d’échanges avec le public sur le projet du futur centre à Romainville / Bobigny.

Des jeux, des ateliers, des échanges... on sait y faire au SYCTOM !

 

https://www.youtube.com/watch?v=y40W7z_e_kk

Ce qu'il faut retenir, c'est ça : De 19h à 21h, assistez à la séance plénière, au cours de laquelle seront présentés les différentes solutions techniques envisagées pour le projet, le calendrier de la démarche de concertation préalable, son fonctionnement et sa gouvernance.

Sérieusement, Est Ensemble a exclu l'Incinérateur et est réservé sur le TMB et le SYCTOM avait promis qu'il respecterait la volonté de la communauté de commune.

Vont-ils quand même avoir l'audace de présenter leur projet d'incinérateur qui n'en serait pas un ?

Quand au TMB, on repart sur le combat perdu par le SYCTOM en 2013 ?

Concernant l'information de cette réunion publique, avez-vous reçu un bulletin d'information dans votre boite aux lettres ?

Une diffusions ambitieuse auprès des habitants d'Est Ensemble a-t-elle été réalisée à ce jour ?

PAS ENCORE... On est le 19 juin pour une réunion publique le 5 juillet 2017 sur un sujet gravissime impactant l'avenir de dizaines de milliers de personnes.

Alors bien-sûr que ça nous intéresse, mais encore faut-il être informé... et qu'on arrête de nous prendre pour des neuneus façon têtes à claques.

 

Le COLLECTIF de l’ARIVEM

PANTIN – BOBIGNY –ROMAINVILLE – NOISY LE SEC

MONTREUIL – LE PRE ST GERVAIS – BAGNOLET – BONDY – AUBERVILLIERS – LES LILAS

PARIS XIX


 

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 17:52

 

L’image contient peut-être : texte

Partager cet article
Repost0
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 12:30

Bonjour,

 

 

Nous ne savons toujours pas où ni à quelle heure se tiendra la réunion publique du 5 juillet 2017 relative aux projets de TMB/Incinérateur ou de TMB du SYCTOM.

 

Si l'information de cette réunion publique commence à être diffusée ponctuellement dans des articles, notamment le dernier Canal Pantin joint, aucune information officielle auprès de la population n'a été effectuée.

 

On a encore et toujours le sentiment d'être la dernière roue du carrosse sur un sujet aussi grave pour notre avenir à tous et c'est exaspérant.

 

Il ne faut pas laisser faire une consultation à minima et il est dans l'intérêt de tous de diffuser en masse l'information de cette réunion publique et d'y venir très nombreux, même si on ne connaît pas encore le lieux et l'horaire de cet évènement.

 

Le COLLECTIF de l’ARIVEM

PANTIN – BOBIGNY –ROMAINVILLE – NOISY LE SEC

MONTREUIL – LE PRE ST GERVAIS – BAGNOLET – BONDY – AUBERVILLIERS – LES LILAS

PARIS XIX

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 08:46

Bonjour,

 

Les professionnels de la santé alertent sur l'impact de l'incinération sur la santé, notamment sur les risques de développement des cancers.

 

A Lunel, ils voudraient se débarrasser de ce poison.

 

Chez nous, ce procédé toxique risque d'être introduit au cœur de nos habitations et lieux de travail...

 


http://www.tvsud.fr/open_article/incinerateur-lunel-viel-etude-participative-bientot-lancee/JT_PAD_INCINERATEUR-LUNEL-_270417

 

 

 

Retrouvez les vidéos de TVSud & LCM en replay, et l’Agenda du Journal des Plages sur le portail Mediasdusud.fr, infos et services 100% dédiés au Sud Pour les articles

 


 

Le COLLECTIF de l’ARIVEM

PANTIN – BOBIGNY –ROMAINVILLE – NOISY LE SEC

MONTREUIL – LE PRE ST GERVAIS – BAGNOLET – BONDY – AUBERVILLIERS – LES LILAS

PARIS XIX

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 12:36

 

Bonjour,
 

Pourquoi le SYCTOM s'oppose-t-il à l'intérêt général (à notre détriment) en voulant nous imposer un TMB/Incinérateur chez nous ?

 

Cette usine ruineuse et polluante serait un frein au développement d'une vrai gestion des déchets en amont (seule solution pour lutter efficacement contre la mise en décharge) pour les 30-40 prochaines années.

 

C'est absurde et catastrophique pour notre futur et celui de nos enfants.


 

La responsabilité d'Est Ensemble sur la calamiteuse gestion actuelle de nos déchets et la non opposition à ce projet est TOTALE.


 

Pour mieux comprendre, prenez le temps de lire le communiqué de presse de ZERO WASTE FRANCE sur la note de l'ADEME.


 


 

Le COLLECTIF de l’ARIVEM

PANTIN – BOBIGNY –ROMAINVILLE – NOISY LE SEC

MONTREUIL – LE PRE ST GERVAIS – BAGNOLET – BONDY – AUBERVILLIERS – LES LILAS

PARIS XIX


 

L'Ademe vient de publier cette semaine une note de prospective et de positionnement importante sur la gestion des ordures ménagères résiduelles, et l'usage de l'incinération et du TMB. Nous avons publié un communiqué de presse et notre analyse.

 

 

Cette note de l'Ademe est très claire sur la baisse tendancielle des OMR en France ces dernières années (déjà en cours donc), et de ce que cela va continuer en application des nouvelles obligations réglementaires parues depuis 2015 (tri des biodéchets, tri des5 flux, éco-modulations sur les produits, généralisation de la tarification incitative, etc.).

 

Avec d'autres positionnements et actualités fortes (notamment de l'Union européenne), nous vivons un certain alignement des planètes, politique et réglementaire, qui va dans la bonne direction. Reste aux territoires et régions de passer encore plus à l'action (nous constatons déjà des évolutions très intéressantes!).

 

Bref, un beau "cadeau" pour l'année de nos 20 ans d'activisme pour la réduction et le recyclage des déchets !

 

Bonne lecture,

 

A disposition,

 

Thibault TURCHET

Responsable des affaires juridiques - Zero Waste France

Titulaire du Certificat d'aptitude à la profession d'Avocat

01 55 78 28 60

Twitter - Alterjure

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 17:30

 

 
 
Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers - 35, boulevard de Sébastopol – 75001 Paris
Tél : 01 40 13 17 00 – www.syctom-paris.fr
 
Paris, le 30 mars 2017
Délibération du Comité syndical du Syctom sur les modalités de la
concertation préalable pour le projet Romainville / Bobigny
Le Comité syndical du Syctom a pris acte, par délibération en date du 30 mars 2017, des
modalités de la concertation préalable pour le projet de futur centre de traitement des
déchets ménagers à Romainville / Bobigny, telles que définies par la CNDP.
 
 
Dans le cadre de la réflexion engagée pour la reconstruction du centre de Romainville, le
Syctom a saisi la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) en décembre 2016, qui par
délibération en date du 4 janvier 2017, a décidé d’organiser une concertation préalable et
a désigné Monsieur Jacques Roudier comme garant de cette concertation.
Le 8 mars dernier, la CNDP a approuvé les modalités de concertation préalable proposées
par le Syctom ainsi que son calendrier de mise en œuvre.
 
La concertation préalable sur ce projet se déroulera sur une période de 5 mois et sera
ouverte lors d’une réunion publique actuellement programmée le 5 juillet 2017. Des ateliers
thématiques seront organisés en septembre et octobre. La concertation s’achèvera par une
réunion publique envisagée en novembre 2017 afin de permettre au Syctom de décider en
décembre 2017 des éléments du programme de la future installation.
 
Pour réunir les conditions d’une concertation exemplaire, le Syctom prévoit, à partir du 19
juin, d’ouvrir un site internet informatif et contributif dédié au projet et de mettre à la
disposition du public un dossier de la concertation présentant l’ensemble des éléments
d’information afférents au projet (historique du projet, contexte territorial et social,
objectifs et caractéristiques principales, coût prévisionnel, communes concernées) ainsi que
la démarche de concertation préalable.
 
 
 
Contacts presse :
Sylvie MARIAUD – tél : 06 21 60 03 82 - e-mail : mariaud@syctom-paris.fr
Patrice FURE, Directeur de cabinet du Président - tél : 01.40.13.17.14 – e-mail :
fure@syctom-paris.fr
 
 
Le Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, est le premier opérateur public européen
de traitement et de valorisation des déchets ménagers.
Il traite et valorise chaque année près de 2,3 millions de tonnes de déchets ménagers produites par
5,7 millions d’habitants de 84 communes, dont Paris, sur cinq départements franciliens, soit 10% du
traitement des déchets ménagers en France.
 
Partager cet article
Repost0
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 05:12

 

Bonjour,

 

 

Les dernières réunions du Conseil Territorial d'Est Ensemble ont été déterminantes sur l'avenir du projet du SYCTOM de transformer l'affectation de son site de Romainville/Bobigny/Noisy-le-Sec/Pantin pour y implanter un TMB ou un TMB/Incinérateur.

 

Nous vous avions transmis la première mouture du positionnement d'Est Ensemble qui ne s'opposait pas à ces projets d'implanter chez nous ces usines de traitement des ordures (disponible sur la page d'accueil du site de l'ARIVEM).

 

Face au refus de la maire de Romainville et du groupe des écologistes de délibérer sur un texte laissant la porte grande ouverte à de tels projets et la position personnelle similaire d'un élu de la droite Noiséenne, il avait été décidé que la note de positionnement soit réécrite.

 

La question a donc été posée hier pendant le conseil communautaire par le président du groupe des écologistes à Gérard Cosme de l'avancement de cette nouvelle note.

 

Celle-ci ayant été diffusée par email à différents élus d'Est Ensemble par les services de l'EPT, le Président a annoncé s'apprêter à la transmettre au SYCTOM sans qu'un vote ne soit réalisé !

 

Refus du président du groupe des écologistes, de la maire de Romainville et de l'élu du Front de Gauche de Noisy-le-Sec qui ont demandé que ce sujet soit débattu et non transmis sans un vote des élus.

 

Le président d'Est Ensemble a fini par évoquer péniblement qu'il était acquis que personne à Est ensemble ne voulait de ces usines de traitement en pleine ville et que la note de positionnement allait donc être réécrite et présentée lors d'un prochain vote.

 

Il faut avoir conscience de l'importance de ce qui se passe en ce moment et nous pouvons dire que nous avons encore frôlé la catastrophe... et remercier ces élus qui l'ont empêchée.

 

En revanche, nous ne remercions pas les trois autres maires des 3 villes les plus proches qui ne s'expriment pas (ni ceux des autres communes), comme si cela ne les concernait pas alors que les villes de Noisy-le-Sec, Bobigny et Pantin sont en première ligne !

 

Qui ne dit mot consent.

 

Nous leur avons écrit pour les sensibiliser sur cette actualité brulante et les rencontrer, en vain.

 

Faut-il encore attendre que tous les permis soient délivrés et la menace du lancement des travaux imminente pour qu'ils sortent enfin de leur mutisme ?

 

Ce sera trop tard et cette attitude est insupportable.

 

Nous avons réussi à nous procurer cette nouvelle note de positionnement que vous trouverez en pièce-jointe.

 

Malgré son titre, nous n'y avons trouvé nul part de positionnement d'Est Ensemble sur les projets d'usines de traitement du SYCTOM... comme s'ils n'existaient pas.

 

Sauf qu'en ne se positionnant pas, Est Ensemble laisse toujours la porte ouverte au SYCTOM pour faire ce qu'il veut chez nous, à savoir un TMB/Incinérateur ou un TMB en pleine ville.

 

Seul un refus d'Est Ensemble peut empêcher le SYCTOM d'agir.

 

 

Rappelons que la machine infernale est lancée et que le SYCTOM accompagné par la CNDP organise sa consultation publique au 2ème semestre prochain !!

 

 

 

 

Le COLLECTIF de l’ARIVEM

 

PANTIN – BOBIGNY –ROMAINVILLE – NOISY LE SEC

 

MONTREUIL – LE PRE ST GERVAIS – BAGNOLET – BONDY – AUBERVILLIERS – LES LILAS

 

PARIS XIX

http://arivem.free.fr/



 

 

Partager cet article
Repost0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 08:32

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

VENDREDI 10 MARS 2017

QUAND LES INCINERATEURS ET LES DÉCHARGES FREINENT LA REDUCTION DES DÉCHETS

 

 

 

Tandis que les Régions élaborent actuellement leurs plans régionaux de prévention et de gestion des déchets (PRPGD), France Nature Environnement et ses associations constatent que de nombreux acteurs lancent de nouveaux projets d’incinération et de stockage. Ces projets accentuent les risques de surcapacités de traitement des déchets, au détriment des efforts de prévention et de recyclage et trahissent la crainte de la part de certains acteurs de l’incinération qui considèrent que la prévention des déchets est un frein au développement de leur activité.

La nouvelle planification des déchets, entre opportunité et opportunisme

 

La loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) a permis d’étendre les compétences des Régions pour la planification de la prévention et de la gestion des déchets. Chaque Conseil régional s’est ainsi lancé dans l’élaboration d’un nouveau plan (PRPGD) couvrant l’ensemble des catégories de déchets, quelles que soient leur origine, nature et composition (hors déchets de la filière nucléaire). Les plans devront décliner les objectifs nationaux de prévention[1], de recyclage[2] des déchets et permettre la mise en œuvre de stratégies territoriales d’économie circulaire. Ces objectifs ne pourront être atteints que si les plans intègrent dès maintenant les effets d’une prévention des déchets ambitieuse par la réduction des capacités d’incinération et de stockage. Or, les prestataires privés et syndicats de déchets profitent de la période de flottement qui précède l’approbation des PRPGD pour étendre ou créer des incinérateurs et des décharges. Ces décisions impliquent de lourds investissements, avec des amortissements qui s’étendent sur 30 ans ou plus, limitant de fait toutes ambitions politiques des collectivités en faveur de la prévention et du recyclage des déchets.

 

Le cas emblématique de l’incinérateur d’Ivry dans le Val-de-Marne

Fin janvier, le Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, a fait un pas décisif vers la reconstruction du plus gros incinérateur d’Europe situé aux portes de Paris en validant la première phase du chantier, confiée à un groupement réunissant Suez et Vinci. Cette décision porte un coup à l’environnement et au porte-monnaie des contribuables. Le coût des travaux est estimé à 2 milliards d’euros, soit autant d’argent public qui ne sera pas alloué à la prévention, à la valorisation des déchets et aux emplois verts qui y sont associés. Ce projet engage les habitants et les collectivités dans la voie de l’incinération sur plusieurs décennies, avec la nécessité de rentabiliser l’investissement. Ce souci de la rentabilité signifie qu’il faudra constamment alimenter cet incinérateur en déchets, au risque d’en faire un véritable aspirateur. Pourtant, ce scénario aurait pu être évité.

Un collectif d’associations a soutenu, en vain, un plan alternatif (le Plan B’OM[3]) qui proposait un horizon plus durable et pragmatique. Malheureusement, le cas d’Ivry n’est pas isolé. Des situations aussi préoccupantes existent dans d’autres régions, comme en Normandie ou en Bourgogne-Franche-Comté, questionnant la cohérence de la future planification des déchets.

France Nature Environnement demande un gel de tous les projets d’extension ou de création d’incinérateurs et de décharges, jusqu’à ce que les futurs PRPGD soient approuvés. Cette position rejoint celle de la Commission européenne qui, dans une communication en date du 26 janvier[4] dernier, pointe du doigt des risques de surcapacités de traitement dans plusieurs Etats membres, dont la France, et recommande un moratoire sur la construction de nouveaux incinérateurs.

Pour Denez L’Hostis, président de France Nature Environnement, « il y a une incohérence entre l’ambition affichée de développer l’économie circulaire et le maintien de stratégies toujours tournées vers l’incinération et l’enfouissement. Il faut mettre fin aux aides publiques favorables à ces modes de traitement et accroître leur taxation pour soutenir des projets de prévention et de recyclage des déchets. Nous demandons à l’Etat de geler tous les projets d’extension ou de création d’incinérateurs et d’installations de stockage, au moins jusqu’à ce que les futurs plans régionaux de prévention et de gestion des déchets soient approuvés. Notre demande concerne tous les sites, y compris ceux qui se réclament de la valorisation énergétique sous couvert d’incinération classique.

 


[1]Article 70 de la loi de transition énergétique : réduction de 10% des déchets ménagers et assimilés produits d’ici 2020 (par rapport à 2010), de 10 % les quantités de déchets d'activités économiques par unité de valeur produite et de 30% à l’horizon 2020 et 50% à l’horizon 2025 des quantités de déchets non dangereux non inertes mis en décharge

[2]Article 70 de la loi de transition énergétique : recyclage de 55% des déchets non dangereux non inertes en 2020 et de 65% en 2025 et de 70% des déchets du BTP à l’horizon 2020

 

 

 

Télécharger ce communiqué en format PDF.

France Nature Environnement est la fédération française des associations de protection de la nature et de l´environnement. C´est la porte-parole d´un mouvement de 3500 associations, regroupées au sein de 74 organisations adhérentes, présentes sur tout le territoire français, en métropole et outre-mer. France Nature Environnement, partout où la nature a besoin de nous. www.fne.asso.fr

 

Partager cet article
Repost0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 05:49

 

 

Communiqué de presse FNE - L'ARIVEM demande officiellement qu'une grande réunion publique soit être réalisée par Est Ensemble sur le projet du SYCTOM à Romainville/Bobigny/Pantin/Noisy-le-Sec

 

Bonjour,

 

Vous trouverez en suivant le communiqué de presse de France Nature Environnement 'Quand les incinérateurs et les décharges freinent la réduction des déchets'.

 

Nous devons communiquer sur le projet du SYCTOM à Romainville/Bobigny/Pantin/Noisy-le-Sec car une immense partie de la population n'est toujours pas au courant ni impliquée sur ce qui va se décider de façon imminente.

 

L'ARIVEM demande officiellement qu'une grande réunion publique soit être réalisée par Est Ensemble avant que cette institution ne se prononce sur le projet qu'elle souhaite retenir :

- option 1 : maintien de l'activité actuelle de transfert des ordures en mélange et de tri des recyclables triés à la source,

- option 2 : ajout d'un tri mécanique sur les ordures en mélange avec inévitablement leur prétraitement en ville,

- option 3 : ajout d'un tri mécanique sur les ordures en mélange et d'un incinérateur en ville.

 

Un choix devra certainement être acté avant le deuxième semestre 2017, date du démarrage d'une consultation avec la CNDP.

 

Diffusez la lettre d'information de l'ARIVEM autour de vous (cf pièce-jointe) et sollicitez vos élus locaux, c'est eux qui vont décider laquelle de ces trois options sera mise en place sur notre territoire !

 

 

Toutes les infos sur notre site : http://arivem.free.fr/

 

 

arivem.free.fr

Méthanisation TMB Romainville ARIVEM SYCTOM URBASER

 


 

Le COLLECTIF de l’ARIVEM

 

PANTIN – BOBIGNY –ROMAINVILLE – NOISY LE SEC

 

MONTREUIL – LE PRE ST GERVAIS – BAGNOLET – BONDY – AUBERVILLIERS – LES LILAS

 

PARIS XIX

 

Partager cet article
Repost0