Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 19:45

 

 

Romainville le 15 juin 2017

Propos du père François

 

 

Nous sommes si occupés par les élections (Guiraud appelle à voter pour les insoumis A TITRE PERSONNEL, ce qui signifie que d’une part il ménage ses électorats, de l’autre que le PS et la maire Valls ne s’associent pas à sa démarche...) que nous étions sur le point de négliger un événement important.

Demain, 16 juin, mes amis Joyce Edorh et Mohamed Boughanmi sont convoqués par la justice.

Il s’agit pour eux de s’expliquer et de se justifier sur le superbe film que le premier a réalisé et dans lequel le second s’exprime.

L’œuvre a été tournée à l’occasion de l’expulsion, à la cité Gagarine d’une famille française d’origine sénégalaise, les Diassiguy.

Ces derniers, après plusieurs retards de paiement de leurs loyers, venaient de se mettre en règle, et la justice, en appel, avait conclu à leur maintien dans les lieux.

La maire, toujours égale à elle-même, aidée par son pygmalion Bartolone et par une horde incroyable de CRS, les fit expulser avant la notification de la décision de justice, et c’est par les images de cette expulsion que commence le film.

Je vais pour la dernière fois vous raconter un bout de ma vie : j’ai appartenu à une corporation qui peut se trouver amenée à assister les huissiers de justice lors des expulsions.

Les hasards de ma carrière ont fait que je ne me suis jamais trouvé dans ce cas, et c’est heureux car, ou bien j’aurais refusé d’instrumenter, ou bien j’en aurais une honte tenace.

Regardez le film.

Vous serez impressionnés.

Vous pouvez y accéder en tapant sur google « JOYCE EDORH . RESIDENTS DE LA REPUBLIQUE ». 1

L’œuvre est belle ; elle est émouvante.

Surtout, elle pourrait vous amener à réfléchir avant de prendre certaines décisions.

Toutes proportions gardées, elle me fait penser à la peine de mort.

Certains lui sont favorables mais sans doute changeraient-ils d’avis s’ils avaient à aller quérir le condamné dans sa cellule et à l’amener de force vers la guillotine ;

Bien sûr, on ne peut pas laisser des gens, déjà aidés par diverses subventions, habiter un logement sans payer, mais flanquer dehors de tout petits enfants parmi les hurlements et le bruit des vitres brisées, c’est insupportable.

Je le répète : visionnez ce film ; il le mérite et il vous donnera à réfléchir.

Or, qu’a fait la maire Valls.

Elle a déposé plainte contre le réalisateur et un « acteur ».

Ce dernier est mon ami.

Son « indignation », son « insoumission », ce sont elles qu’il exprime ici.

Elles sont d’autant plus grande que nous avons, à Romainville, une maire qui a le génie pour exaspérer, par ses contorsions politiciennes, les plus calmes de ses concitoyens.

En d’autres temps, assistée de celui qui, toute honte bue, est devenu son adjoint à la Culture, elle s’était rendue cité Cachin, briser les scellés d’un appartement dont une famille semblable aux Diassiguy, venait d’être expulsée, et la reloger de force.

Comprenne qui pourra.

Comprenne qui voudra.

C’est cette même maire qui, quand on lui demandait d’expliquer pourquoi elle avait recruté, à la tête de nos HLM une femme qui venait d’être écartée d’un organisme parisien semblable dans des conditions plus que problématiques, rétorquait, par voie de presse, que ceux qui posaient la question (à savoir une conseillère municipale et moi-même, nommément cités), répandaient des « rumeurs abjectes », ce qui constituait une diffamation caractérisée.

Nous ne déposâmes pas plainte, la conseillère et moi.

La maire Valls, qui ne paie pas les frais de justice, est plus vindicative.

Elle ne passe jamais rien à personne.

C’est pourquoi, il faut TOUJOURS agir de la même façon à son égard.

En attendant, le film de Joyce Edorh, « RESIDENTS DE LA REPUBLIQUE », bénéficie, grâce à elle, d’une publicité bien méritée.

 

 

Salut à tous.

 

 

François Le Cornec

 

 

-- -- -- -- -- -- -- -- -- --

 

 

1) Cette vidéo a été vue et revue par beaucoup d’entre-nous et mème partagé, en voici le lien :

https://vimeo.com/channels/1000683/148682343

 

Oui, il faut rendre la monnaie de la pièce à not'bon maire lorsque l’occasion ce pressente.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by François LC - dans Propos du Père François
commenter cet article

commentaires