Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ? Ne rien publier de ce blogue sans en avoir eu l’autorisation
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 08:26


 


Sur « la mise à mort du club de football de Romainville »


 


Politique et déraison, le créneau du maire



Le Comité Citoyen Romainvillois tient à exprimer son soutien au club de football de Romainville, le CAR, et plus précisément à tous les bénévoles et dirigeants de cette association sportive, créée en 1967. La subvention de fonctionnement versée par la municipalité chaque année au mois d’avril vient d’être divisée par 2 selon le choix du maire et par un vote solidaire de sa majorité, lors du conseil municipal du 17 décembre !

Ni le conseiller municipal délégué au sport, ni le maire n’ont donné d’explications à ce choix politique grave de conséquences ou n’ont daigné répondre aux nombreuses questions posées par le président du Comité Citoyen Romainvillois, Stéphane Weisselberg.

De fait, dès le début du mois de janvier 2009, toutes les équipes de jeunes, mais aussi de seniors et de vétérans verront leurs matchs de championnat remis en cause. Alors que la saison est commencée depuis le mois de septembre, alors qu’une lettre de M.  Calsat, l’élu au sport, datée du 20 mai 2008 annonce l’octroi d’une subvention de 22867 euros sans qu’aucune autre ne soit venue la contredire depuis, 350 jeunes sont pris en otage de ce qu’il convient bien d’appeler « le fait du prince » (en l’occurrence, le prince est ici une tzarine).

Nous lisons désormais sur certaines déclarations de parti politique de la majorité municipale que les comptes du club seraient opaques et présentés à plusieurs reprises avec des chiffres différents ! Ces accusations sont graves, car elles jettent la suspicion sur le club et portent atteinte à la probité ainsi que la crédibilité de ses responsables.

Il s’agit là en effet d’argent public et chaque élu a forcément le souci de sa bonne utilisation ; les membres du Comité Citoyen Romainvillois ont largement montré que c’était une de leurs priorités dans l’exercice de leurs responsabilités depuis 2001.

Dès lors, soit des irrégularités ont été constatées et assumer ses responsabilités consiste à porter plainte pour détournement d’argent public, soit ce n’est pas le cas et ces accusations sont de la pure diffamation.

Quoi qu'il en soit, trois choses sont certaines :

Aucune de ces informations n’est venue étayer les débats du conseil municipal puisque le seul argument affiché par le maire fut un mutisme méprisant et incompréhensible.

D’autre part, décider unilatéralement de diviser la subvention par 2 ne peut être la réponse appropriée aux problèmes évoqués : être rationnel et cohérent commande de la clairvoyance, du discernement et un rapport entre la faute commise et la sanction prise.

Enfin, quand bien même les comptes de résultats 2007/2008 du CAR football présenteraient « des anomalies », nous ne comprenons pas pourquoi les footballeurs et leurs équipes en subiraient les conséquences !

En ces temps où on ne respecte pas la présomption d’innocence de certains élus de la République, il serait opportun de ne pas accuser qui que ce soit sans preuve !

Si « assumer son vote » signifie accepter de remettre en cause ses propres engagements et n’avoir aucun scrupule à remettre en cause l’activité sportive de centaines de jeunes, ce n’est pas notre conception de l’exercice du pouvoir.

Si « assumer sa participation à une majorité », c’est avaler des couleuvres puis des boas, ce n’est pas notre conception du partage du pouvoir et nous l’avons démontré ces dernières années. Cela dit, nous ne sommes pas des parangons de vertu et nous ne donnons de leçons à personne, mais nous sommes tout disposés à faire part de notre expérience avec le maire actuel

de 2001 à 2007.

Nous lisons également avec stupéfaction que certains propos tenus pendant le conseil Municipal du 17 décembre sont haineux, de nature à favoriser des comportements délictueux et condamnables, mettant en exergue l’incendie visiblement criminel perpétré à l’encontre du club de tennis et sous-entendant un rapprochement grossier entre les deux !

Là encore, les accusations sont gravissimes. Et nous demandons solennellement à ceux qui les tiennent de mesurer leur portée.

Tout d'abord, le premier à avoir qualifié l’intervention de Stéphane Weisselberg de haineuse est M. Trasi, conseiller municipal gaulliste de la majorité, vice-président de l’OPH de Romainville et tête de liste RPR (parti de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy) en 2001. Nous sommes donc particulièrement surpris que d’autres partenaires de la majorité municipale qui se réclament de gauche et qui refusent toute idée d’alliance au centre lui emboîtent le pas.

D'un côté, il y aurait des rassemblements « contre nature » autour d’un évènement essentiellement républicain comme le 160e anniversaire de l’abolition de l’esclavage et de l’autre il y aurait une gestion « dépolitisée » de la municipalité regroupant des partis et associations aussi différente que le parti socialiste, les Verts, d’anciens communistes comme le maire devenu des anticommunistes notoires et des gaullistes issus de feu le RPR !?

Ensuite, concernant les propos et attitudes adoptées en conseil municipal, nous souhaitions garder le silence sur les menaces de mort proférées à l’encontre de Stéphane Weisselberg juste après la séance du conseil municipal du 22 octobre dernier et à propos desquels le premier adjoint chargé de la sécurité, Philippe Guglielmi s’est exprimé avec force et célérité, mais puisque des déclarations récentes abordent ce sujet, nous affirmons que la haine est l’essence ordinaire de certains élus de la majorité que nous gênons par nos questions et nos interventions !!! Nous ajoutons que refuser en toute illégalité une tribune d’expression libre à un mouvement comme le nôtre représentée au conseil municipal et qui a réuni lors des dernières élections pratiquement 10 % des Romainvillois, relève de la provocation !

Nous ne pouvons que condamner avec une extrême fermeté les exactions commises sur la bulle de tennis et ses bâtiments attenants, mais tant que l’enquête de police n’a pas abouti, nous nous garderons bien d’extrapoler sur les supposés auteurs et encore davantage d’envisager un rapport avec la baisse de la subvention du CAR football.

Toute autre attitude porterait le sceau de l’irresponsabilité.



Nous demandons à chacun de garder son sang-froid de même que nous exigeons le respect des engagements pris, à savoir le versement de la totalité de la subvention au CAR football.



Partager cet article
Repost0
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 09:55




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Oh, rage Oh désespoir. …….

Pourquoi n’ai-je donc tant vécu

Que pour cette infamie



Infamie est le mot. J’ai découvert hier soir au conseil municipal, le mépris, les sourires narquois lors des interventions de Mme Dauvergne et de M. Weisselberg, élus de l’opposition.

Le mépris de Mme le Maire en refusant l’interruption de séance qui aurait permis que j’intervienne. Peut-être, avais-je des renseignements qui auraient pu mettre le doute dans le cerveau de sa majorité. Peut-être, qu’un téméraire suicidaire aurait levé le petit doigt en disant « ce n’est pas possible, nous n’allons pas laisser mourir un club, de plus de quarante ans d’abnégation et de dévouement envers les jeunes passionnés de football

Mais tous sont restés muets, même l’élu au sport, pitoyable, le nez dans son dossier, ne daignant même pas répondre aux questions posées sur le document du 20 mai 2008, signifiant l’accord de la subvention d’un montant de 22.867€ dont un premier versement devait être crédité fin mai, mais qui n’a jamais été versé. Car comble de l’ironie, il ne se souvient de rien et bredouille que cette somme n’était pas budgétisée.

Je dois le dire, j’en ai gros sur le cœur, dirigeant bénévole depuis quarante ans dans le club. La déception est d’autant grande encore que j’ai cru jusqu'à hier soir que des lumières allaient s’allumer. Attendons-nous à avoir comme au début de saisons des brimades et des vexations.

Comme le disait le Générale de Gaulle

« nous avons perdu une bataille, mais pas perdu la guerre ».

Nous ferons tout pour gagner.


Gérard



J’espère que les bulles de la bouteille champagne portée par Colette (ma femme) pour fêter leur victoire ne les ont pas empêchés de dormir, contrairement à moi.

(trop gentil,ndr)



Partager cet article
Repost0
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 05:30


Intervention de Stéphane Weisselberg, conseiller municipal citoyen, à propos du dossier : subvention au CAR football.



Mme le maire, M. Calsat, Mesdames et messieurs les élus,

Je m’adresse particulièrement à vous tous parce que justement je ne veux pas croire que vous êtes tous des moutons sans conscience ou pour utiliser une expression que j’ai entendu pour la première fois dans la bouche du maire il y a quelques années : je ne peux pas croire que vous êtes tous le petit doigt sur la couture du pantalon, il s’agit là d’un moment solennel et le dossier dont il est question revêt un caractère de gravité tel que je vous demande, Mme le maire, de faire une interruption de séance pour permettre à Gérard Riellant, vice président du CAR football, de s’exprimer et de nous apporter un témoignage essentiel sur les conséquences d’une telle décision.

Vous l’avez autorisé à plusieurs reprises ces dernières années, par exemple en donnant la parole à des riverains mécontents d’une décision municipale concernant la réfection de leurs rues (Comme par exemple la rue Benfleet, ndr). Nous sommes dans le même cas de figure et il s’agit de la survie de la plus grosse association Romainvilloise ! Il me paraît très important que Gérard Riellant éclaire tous les élus siégeant autour de cette table à propos de l’enjeu du dossier présenté. Et ce pour que chacun prenne ses responsabilités en conscience et en toute connaissance de cause. (ne rêvons pas, aucuns n'aura le courage de contredire not'bon Maire, ndr)



Puisque vous ne répondez pas à ma requête et que visiblement vous ne souhaitez pas y donner suite, je vais vous dire ce que je pense de votre décision :

Le mois dernier, M. Calsat, je vous disais que tel le prince qui a donné son nom au « fait du prince », tel le roi ou l’empereur, au féminin l’impératrice ou la tzarine, vous pouviez mettre à mort le club de football de Romainville. Et ce, en l’asphyxiant financièrement !

Alors voilà on y est ! Une subvention de 12 000 euros est donc très généreusement octroyée le 17 décembre au CAR Football quand la demande était de 25 000 euros, quand la subvention annuelle versée par la mairie depuis des années était de 22 867 euros  et alors que dans le même temps par arrêtés du maire des associations sportives ont bénéficié de subventions exceptionnelles !

De justifications, d’explications, il n’y en a aucune. Tout du moins vous n’en donnez aucune !

Je pense que la date du 17 décembre 2008 sera une date particulière dans les annales des procès verbaux des conseils municipaux de Romainville !



Et pourtant le 20 mai dernier, une lettre parvenait au président du CAR, Mohand Gabès précisant : « dans le cadre du partenariat entre la ville et votre association, j’ai le plaisir de vous informer qu’une subvention de 22 867 euros vous a été accordée au titre de l’année 2008… »

Et c’est signé Patrice Calsat, Conseiller Municipal délégué au sport. J’ose croire que vous savez ce que vous signez, M. Calsat et que vous avez conscience que votre qualité autant que votre fonction engagent le maire, la municipalité et notre institution !



Et pourtant, le 18 juillet, Mme le maire écrivait : « …la volonté de faire du football un des vecteurs du sport n’est plus à démontrer… »



Et pourtant le 24 octobre 2008, la fameuse assemblée générale du club exigée par la mairie et par la direction départementale de la jeunesse et des sports (DDJS) sur pression de la mairie, pour verser cette subvention s’est tenue jusqu’à son terme.



Et pourtant, les rapports moraux et financiers, les comptes de résultats 2007/2008 ont été transmis sous la forme demandée par (aux ?) les services municipaux



Et pourtant, la DDJS a attribué au club le 13 novembre dernier une subvention de 1000 euros, contredisant ainsi les propos que vous teniez, Mme le maire, le mois dernier



J’aurai envie de dire aussi : et pourtant des millions d’euros ont été consacrés à l’avènement de pelouses synthétiques et de nouveaux vestiaires



Alors pourquoi ? Nous voudrions comprendre.

Ce ne peut pas être parce que le club à refusé de remplir la liste nominative des adhérents demandée par le service des sports, totalement interdits par le conseil d’état et la CNIL.

A l’heure du fichier Edvige contre lequel nous nous sommes élevés au sein de cette assemblée, à l’heure du fichier Base Elèves contre lequel se mobilisent de très nombreux enseignants et sur lequel je vous ai sollicité depuis 1 an sans réponse, Mme le maire, ce serait un comble que vous demandiez à vos services un contrôle social de la population Romainvilloise.



Alors pourquoi ? Nous voudrions comprendre.

Seriez-vous en désaccord avec le projet sportif du club, sa dimension éducative et pédagogique ? Pensez- vous que sa vocation formatrice n’est pas assez développée ? Voudriez-vous que les dirigeants, les bénévoles orientent davantage leur implication et leur encadrement autour d’une éthique basée sur le respect des partenaires autant que des adversaires, sur le respect de l’autorité arbitrale, sur le refus de toute forme de racisme et de discriminations, sur le refus de toute forme de violence, de tricherie et d’incivilité, sur le respect des lieux, des personnes et des consignes de sécurité, sur le développement de l’esprit fair-play ?

Vous pensez peut être qu’il faut davantage privilégier la dimension pédagogique dans une activité où la passion et le désir de succès des uns (les joueurs) et des autres (les éducateurs), tiennent souvent lieu d’uniques repères.

Vous pensez peut-être nécessaire la promotion de médiations à l’école, dans le club de football et avec les parents.

Vous trouvez que le potentiel social du football est sous utilisé.

Non, non, non, je me perds en conjectures, je divague complètement.

D’abord parce que c’est le programme du Comité Citoyen Romainvillois et on a vu encore le peu de cas que vous avez fait il y a une semaine de notre proposition de collaboration sur notre projet « football et discriminations », nous refusant l’utilisation d’un terrain et d’un gymnase sous le fallacieux, ridicule et mensonger prétexte de ma supposée réticence aux terrains synthétique de football.

Heureusement, alors que la région Ile de France avait labellisée l’initiative, alors que la vice présidente du conseil régional, chargée de la citoyenneté, Claire Villiers avait décidé de nous honorer de sa présence, la municipalité de Noisy-le-Sec n’a pas hésité à nous mettre à disposition un terrain et un gymnase mais j’aurai l’occasion de revenir sur ce sujet…

Revenons au CAR football, je disais qu’il me paraissait finalement inconcevable une telle réflexion de votre part tant votre présence sur les terrains est épisodique au mieux, anecdotique sinon, tant nous avons encore en mémoire votre discours inaugural lors de l’installation du nouveau conseil municipal en mars dernier, sur les jeunes de Seine-Saint-Denis qui ne doivent pas être recroquevillés sur le rap et sur le foot.



Alors pourquoi ? Nous aimerions comprendre.

Peut-être faîtes-vous partie de ces personnes à l’instar de Jean-Marie Brohm qui pensent que le football n’est pas simplement un jeu collectif mais une politique d’encadrement pulsionnel des foules, un moyen de contrôle social qui permet la résorption de l’individu dans la masse anonyme, un moyen d’aliénation culturelle des larges fractions de la population invitées à applaudir les nouveaux mercenaires des stades comme naguère les foules romaines étaient conviées par les tyrans aux combats de gladiateurs…

Et puis non, je me suis dit que ce n’était pas vos lectures.



Alors j’ai arrêté de me poser la question du Pourquoi.

J’ai avancé une hypothèse : considérant comme vous l’avez écrit pendant la dernière campagne électorale que le CAR football est aux mains du Parti Communiste, considérant que vous êtes sans cesse animés par un sentiment revanchard, vous avez décidé de tuer le club !!!

Au mépris des 350 enfants qui y sont inscrits et que vous prenez ainsi en otage de votre petite guéguerre personnelle, infantile, puérile et chicanesque.

Au mépris de tous ces dirigeants, bénévoles, entraîneurs, éducateurs qui le mercredi, le samedi et le dimanche mais aussi le lundi et le mardi s’impliquent sans compter (j’utilise ce mot dans tous les sens du terme puisque de part vos manœuvres dilatoires et vos choix politiques plus aucun entraîneur  n’est indemnisé depuis des mois) auprès des jeunes Romainvillois dont le football est la passion !

Mes pensées vont donc aux fondateurs du club en 1967 et à toutes celles et ceux qui ont permis pendant des décennies par leurs compétences, par leurs initiatives, par leur professionnalisme, par leur passion aussi au CAR Football d’être reconnu dans la France entière sans briguer les premiers rôles de l’élite professionnelle mais en formant des joueurs comme Basile et Roger Boli, Didier Montzuc, Abdel Djadaoui, Bernard Hereson, Jean-Jacques Amorfini, Eric Campaner, Serge Makoumbou, Dagui Bakari, Rachid et Djamel Sandjack et même des joueurs encore en activité comme Olivier Thomert et Oumar Bakari. Et je ne cite que ceux qui jouent et ont joué les premiers rôles en ligue 1 ou dans des équipes étrangères renommées.

Mais cela ne vous dit certainement rien !

Mme le maire, vous me faîtes penser par votre attitude à certains aficionados de la corrida qui éprouvent une jouissance particulière en regardant la mise à mort du taureau.

Je citerai donc et pour conclure mon ami Morad El Hattab, lauréat du prix littéraire Lucien Caroubi, prix pour la paix et la tolérance :

« La corrida, c’est le refuge mélancolique de l’impuissance et le nomadisme de l’impunité qui cherchent à détruire la part humaine dans l’homme… »



Partager cet article
Repost0
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 22:45




Le dédain, la morgue et le mensonge

Cette séance du conseil municipal du 17 décembre 2008 a, sans doute, marquée une nouvelle étape dans le ruine de la crédibilité de la majorité municipale. Le dossier de la subvention du CAR Football a été, comme chacun pouvait s'y attendre, le prétexte à de multiples incidents d'où, et cela est grave, les valeurs de la république sont sorties bien affaiblies. Nous reviendrons en détails sur cette triste soirée ultérieurement, mais sans attendre, chacun doit savoir l'ampleur du désastre démocratique que cette réunion a entraîné.
Dédain, oui dédain d'un maire qui ne gère que dans le cadre du « fait du roi ». Je décide on se tait, on applique.

(cela ne vous rappelle pas la médiathèque ? Projet N°2 retenue par la commission créé par la Maire, et la Maire déclare : en tant que Maire j'utilise mes prorogative et je choisi le projet N°1 !!)


Refus de justifier ses décisions, refus de donner la parole aux représentants du club dans le cadre d une suspension de séance comme cela c'est fait par le passé à de multiple reprises.
Morgue, lorsque les élus de l'opposition développaient leurs arguments, « Not'bon Maire » parlant avec d'autres personnes, vous savez le fameux, parle a mon cul ma tête est malade. (N'a-t-il pas mauvaise allène ?)
Mensonge, lorsqu'elle nie l'existence d'une lettre d'engagement de la municipalité sur le renouvellement de la subvention, alors que copie du document est dans les mains d'un intervenant et l'original dans les dossiers de la délégation du CAR. (il avait fait la même chose pour le foyer Kérautret; lors de la campagne municipale de 2001, dans leurs promesses de campagne il devait le réhabilité OU reconstruire !)
Un tel comportement devrait déchoir un élu de tout droit à gérer une commune.


Mais la réalité est là, la majorité municipale a voté une subvention, a peine 50% de celle promise (comment ses élus peuvent-ils ce regarder dans une glace après ça !), le club va donc vers une impossibilité de faire face a ses besoins financiers, et près de 400 jeunes footballeurs romainvillois demain ne vont plus avoir leur club.
Pour les dirigeants, qui eux contrairement a certaines autres personnes n'en tirent pas d'avantages financiers, bien au contraire, le coup a été dur. Des larmes dans les yeux et sur le visage de sportif, ayant œuvré parfois plus de 40 ans au service du mouvement sportif romainvillois, voilà un bien triste spectacle.


Un vice-président du CAR a du quitter la salle victime d'un malaise.

Et pourtant la dignité, l'honneur est de leur côté.

Et l'épouse de ce dirigeant en guise de conclusion en a donner une preuve retentissante, après avoir raccompagné son mari a leur domicile, elle est revenu en l'hôtel de ville et là, regard ferme et déterminé, elle a fait remettre au Maire une bouteille de Champagne, avec, ses remerciements en qualité de dirigeante du CAR.


L'histoire, comme on dit, peut être jugera. Souhaitons que vite l'électeur le fasse aussi.




Partager cet article
Repost0
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 11:10


Les rues ont été refaites il y a peu, et déjà ce carrefour est refait.

Serait-ce le fait qu'il y ait eu un percement de la chaussée pour faire passer le gaz vers l'orée des sentes ? Ce qui avait engendré un beau mer#ier pendant toute une journée, car il avait commencé par le trottoir ET ensuite la chaussée, en faisant le contraire la circulation aurait été facilitée en fin de journée, rappelez-vous.


Pourquoi ne pas avoir profité de la réfection du carrefour pour faire un ralentisseur ?


Le plus amusant, ce sont les automobilistes qui voulaient absolument passer, l'ouvrier au bout de la rue Irène Joliot Curie leur disait qu'il ne pourrait pas passer, mais certains forçaient le passage ET faisaient demi-tour en n’étant pas contents !

Faut-il être borné ...

En fin de journée malgré que le passage soit encore déconseillé, certains passaient quand même !

Dans la rue Benfleet, une partie du revêtement était aussi refait et là j'en ai vu attendre qu'il soit terminé.

Difficilement croyable, sans photos...


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 07:22


Va-t-on jeter à la rue les 350 jeunes du club





Le 20 mai 2008, par courrier, la Direction municipale nous avisait de l’octroi de la subvention pour l’année 2008 (22.867 euros).



Nous attendions de la Direction municipale qu’elle honore ses engagements.



Notre club a rempli, dès le début 2008, toutes les conditions pour obtenir la subvention annuelle indispensable à son bon fonctionnement. Quoi qu’elle n’ait pas augmenté depuis une dizaine d’années, cette subvention permettait au C.A.R Football de Romainville, d’avoir un encadrement de qualité et de jouer son rôle social sur la ville.



A ce jour, nous n’avons aucune information sur son devenir. Une réunion avec la Direction des sports de la Ville le 9 décembre 2008, nous a confirmé que la question serait présentée au Conseil municipal du 17 décembre prochain.

Nous avons, depuis, pris connaissance du contenu du dossier intitulé « Subvention C.A.R. Football 2008». Qu’elle a été notre stupéfaction de constater, au bout d’une phrase laconique et mensongère que la subvention était réduite de moitié.



Notre budget avait été établi avec la subvention prévue, comprise. Si le Conseil municipal du 17 décembre à 19h30 entérine cette proposition, cela signifierait que le C.A.R Football ne pourrait plus assurer ses engagements pour la fin de la saison 2008/2009.



Au lendemain du Conseil municipal du 17 décembre, si nous avions à constater un déni de la Direction municipale et de sa majorité, nous porterions devant les instances adéquates la demande du respect de nos droits.



Dans ces conditions, la Direction du C.A.R a décidé de réagir en informant :

- les adhérents du club et les parents des jeunes joueurs,

- la Direction départementale de la Jeunesse et des Sports, le District de la Seine-Saint-Denis, la Ligue de Paris de Football, la Fédération de Football,

- le Préfet, le Président du Conseil Général dont Mme le Maire est vice-présidente, en leur fournissant tous les documents en notre possession,

- ainsi que tous les Romainvillois.



La Direction du C.A.R Football, dont la patience a été responsable, ne peut accepter d’être bafouée.



Les élus qui ont pris cette décision auront à en assurer toute leur responsabilité.



Le 15 décembre 2008

Le Comité directeur du C.A.R. Football



Partager cet article
Repost0
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 10:56



 

Avez-vous reçu les mêmes nouvelles ?


Hier, j'ai reçu un courrier de la part de la « CNAV » qui m'informait qu'à partir du 1er décembre 2008 le prélèvement de la SCG (contribution sociale généralisée) prélevée sur ma retraite, allait passer de 3.8 à 6.6 % !

Ces prélèvements interviendront dès décembre 2008.

Rien que ça !

Ils n'ont pas mis bonnes fêtes, mais quand bien même ils l'auraient fait...


Cette augmentation est supérieure à celle que sera les retraites, résultat : pouvoir d'achat en moins !

Vont-ils faire la même chose sur les pensions ? Ils en sont bien capables.


Cela n'a rien à voir avec Romainville, mais je n'en ai pas entendu, lu OU vu quoi que ce soit à ce sujet nulle part. Cela n'intéresse personne à part les retraités ?

 


Partager cet article
Repost0
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 05:51


"Nous sommes des Romainvillois à part entière

et non à part "


Dans le cadre de la semaine de l'égalité et de lutte contre les discriminations mises en place la région Île de France du 1er au 6 décembre, étaient proposés des débats, projections, conférences, concerts sur toutes les formes de discrimination vécue par les Franciliennes et les Franciliens, mais aussi sur toutes les actions menées pour endiguer ces fléaux. De la discrimination à l'embauche jusqu'aux discriminations sexistes ou discriminations envers les personnes handicapées en passant par les comportements homophobes et racistes, toutes ces formes d'exclusion étaient abordées par des associations, des institutions, des collectivités territoriales, des collectifs ou des enseignants, des directeurs d'écoles, des documentalistes, des bibliothécaires.

Le samedi 6 décembre dernier, le comité citoyen Romainvillois proposait le matin un débat sur l'éthique dans le football, sur les discriminations vécues et véhiculées dans ce sport si populaire. Il organisait l'après-midi un tournoi de football réunissant de nombreuses équipes venant d'horizons très divers, tant sur le plan professionnel que sur le plan de la fonction sociale ou de la relégation sociale justement afin de faire la démonstration que le sport peut être un moyen de pacification des rapports humains, de respect des différences et d'apprentissage collectif.

Le slogan "Pas de jeu sans nous " floqué sur les maillots résumait l'état d'esprit de tous les participants.

Vous n'en avez certainement jamais entendu parler et cela est bien normal, car cette opération se déroulait à Noisy-Le-Sec, avec le partenariat de la mairie.

Pourquoi pensez-vous ?

Simplement parce que notre inénarrable Maire C. Valls l'a refusé et

cette fois-ci par écrit !

Pour lire les motifs de ce refus aussi ridicule qu'inacceptable, mais aussi pour avoir un aperçu plus complet de la journée et du projet, je vous indique le lien suivant :



http://www.comite-citoyen.org/modules/news/article.php?storyid=404&page=1



Partager cet article
Repost0
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 08:44


Faites comme cet internaute, laissez un message.


L'anonyme spécialiste du tram qui s'étouffe de rancœur car tu n'as pas publié la bonne photo ... , devrait  comparer  la réalité de l'orée des sentes ( 64,rue de Benfleet) par rapport  au site de "l'orée des sentes" ( http://www.terralia-essia.fr/actualite-79.html ), afin de nous donner son avis sur la vérité , est-ce bien de la même chose qu'il s'agit ??

(j'ajoute : qu'il compare aussi les engagements prit lors de la campagne municipale de 2001 au sujet de kérautret. ndr)

---

Je viens d'aller sur le site de "l'orée des sentes" ;
As-tu télécharger la plaquette de documents annexes proposés en bas de la page?
C'est ahurissant de mensonges , une belle photo de l'église avec tout le blabla petit village qui va bientôt avoir sa ligne 11 , elle vend l'orée des sentes avec ce qui reste de montrable dans la ville , ce qu'elle a pas détruit , le reste n'est que mensonges.....


Allez à votre bon cœur m'sieur dame !



Partager cet article
Repost0
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 10:07


... Voici un exemple « courageux » de la part d'un anonyme, qui n'a pas assez (de courage) pour se présenter. Même par son prénom.

Il est vrai que l'anonymat est requis pour les propos qui sont écrit !

--------------------------

Laissé par : Une personnes très OBTUE hier à 10h40 (C.C.)

IP : 90.3.250.191 (et oui, personne n'est anonyme sur interent)

« Avant de critiquer, il faudrait  savoir de koi vous parler! Car pour Info la photo ne correspond pas au tram T1 mais au T3! et si romainville ne te convient pas personne ne te retient les rues sont larges et il aura asser de place pour ta connerie et l'inteligent d'un dialogue constructif et positif, alor mache sur ton trotoir et fait pas " CHIER " ton monde »

(C.C. Tel-quel, avec l'orthographe qui doit correspondre à l'auteur)

--------------------------

La photo qui ne correspond pas, je sais c'est celle du tram Parisien, j'ai eu la flemme de faire plus de recherche & le but recherché était de mettre une image de tram, et c'est celui-là qui était en premier. :P (icônes qui tire la langue)

Nous habitons à Romainville depuis très longtemps et nous sommes bien partis pour y rester !

Savez-vous que l'insulte vient lorsque certaines personnes sont à bout d'arguments ?

Il est aussi dit à ce sujet : l'insulte est l'apanage des sots.

Quelle est la phrase qui vous sied (conviens, pour vous éviter de chercher le sens) le mieux ?


Vous seriez un peu plus attentif à votre lecture, mais là en demande ai je trop, vous auriez lu sur la page d'accueil que ce blogue n'était pas fait pour dresser des couronnes de fleurs à qui que ce soit ; mettre le doigt là où ça fait mal ! Voilà le but.

Et il y a de quoi faire !

Êtes-vous parmi la « claque » municipale ? Sûrement à la lecture de... ça.

Dois-je en ajouter ? NON, le texte reçu suffit en lui-même pour démontrer le niveau de certains « obtus (?) ».


~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Partager cet article
Repost0