Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • Romainville. Le doigt là où ça fait mal ! Très MAL !!
  • : Que s'est-il passé, que se passe-t-il dans le quartier des grands champs, et à Romainville ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Copyrigth

TOUS les articles ET photos sont sous copyright et enregistrer à CopyrigthDepot.com sous le n° 00049117.

Tenez-en compte, merci.

22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 09:16

Bonjour,


 

Madame Corinne Valls ( Maire de ROMAINVILLE ) a répondu à la demande de rendez-vous faite par le Collectif des Romainvillois et Usagers de la Place du 19 mars 1962.


 

Elle propose une rencontre en septembre « afin de poursuivre le dialogue » au sujet des Espaces Publics de la Phase 2 (2000 m²).

Pour préparer ce rendez-vous de rentrée, nous avons besoin de collecter vos points de vue, vos suggestions, vos remarques et questions.

C'est pourquoi nous vous invitons tous à venir nombreux nous retrouver devant

l'ancienne Halle Place du Marché


 

Dimanche 23 juillet 2017 entre 10H30 et 14H00


 

Nous tiendrons à votre disposition un cahier pour consigner vos idées, mais aussi vos colères !

Ce cahier sera le livre d'or de l'ancienne Place du Marché.

Il pourra tout recueillir, dessins, poèmes, images, textes, photos.

Nous pourrons sur ses pages, les coller scotcher ou agrafer.

Ce cahier sera votre espace d'expressions libres, un espace de liberté …


 

Pour profiter une fois de plus de la convivialité de notre ex-Place du Marché,

libre à vous d'apporter pour cette occasion, pique-nique et boissons …


 

Bel été à vous tous.


 

Le Collectif des Romainvillois et Usagers de la Place du 19 mars 1962

le 20 juillet 2017

Repost 0
Published by ASVR - dans Informations
commenter cet article
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 19:46

 

Des pompes pour aspirer l’eau de la nappe phréatique.

 

Sur le chantier de construction de la station de métro de la place Carnot, nous pouvions voir il y a quelques jours, des pompes pour réduire la nappe phréatique ET un canot !

Y aurait-il un lac sous la place Carnot ou y aurait-il une crainte que l’eau revienne si brusquement qu’il faille utiliser un canot pour se déplacer sur le chantier ?

En tout cas vu les pompes, il y a beaucoup d’eau à refouler ! Cela ne va-t-il pas avoir des conséquences sur les bâtiments construits ? Ne va-t-on pas voir des fissures apparaître ?

Évidemment on nous dira que si dégâts il y a ils seront pris en charge, ne serait-il pas plus logique de tout faire pour ne pas en créer car même réparer un bâtiment qui a eu des fissures de comblées restera un bâtiments réparé et rien ne dit qu’elles ne réapparaîtront pas dans quelques années !

Lorsqu’on se souviens des ennuis qu’on eu des particuliers pour faire reconnaître les dégâts causés par la sécheresse sur leur maison, ce ne sera pas simple de le faire pour le pompage de la nappe phréatique.

Allez prouver que c’est le pompage de la nappe phréatique qui a créé des fissures sur les murs de votre maison !

Où irez-vous chercher les documents qui prouveront ce que vous avancerez si ce n’est chez ceux que vous accusez d’en être responsable ?

Pensez-vous que les documents seront donnés sans retenus ?

Tous les documents dans leur entier ou, des paragraphes seront absents, il manquera des pages, comme par hasard, sans mauvaises intentions ?

 

 

 

Repost 0
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 04:15

 

Le facteur qui passe rue Irène Joliot curie aurait-il oublié d’inscrire le numéro du colis OU, l’aurait-il fait exprès pour ne pas revenir livrer ce dit colis ?

Il y a bien un numéro de téléphone pour faire représenter le colis, mais pour ça il faut un numéro de colis, numéro qui n’a pas été inscrit sur le papier déposé dans la boite aux lettres ; d’après le papier le facteur c’est présenté mais n’a pas pu nous remettre le colis car volumineux (je suppose que c’est la mise dans la boite car nous étions présent toute la matinée).

Évidemment, lorsque j’ai essayé de faire refaire une autre livraison, cela n’a pas pu être faisable dû fait de pas de numéro de colis ! (que ce soit par le net ou par téléphone au 3631)

Cela nous est déjà arrivé il y a quelques années, le facteur refusait de distribuer ne serait-ce qu’un livre sous enveloppe au prétexte que c’était volumineux ! Aurions-nous droit à la même punition ?

 

Mais ne soyons pas médisant, peut-être est-ce dû à un oublie, ce que je doute beaucoup !

 

 

Repost 0
Published by Maurice - dans Informations
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 14:52

 

Romainville le 6 juillet 2017

Propos du père François

 

J’ai même retardé mes vacances pour ça.

J’assistais donc, hier soir, au Palais des Fêtes de notre village à la réunion organisée par le Syctom sur le projet d’incinération au Bas Pays.

Je n’entends pas grand chose.

Je ne suis pas un technicien (c’est un euphémisme, dirait l’autre rigolo 1).

Il faisait une chaleur à crever.

Bref, je préfère laisser mes amis d’Arivem (que SW qualifiait de malades mentaux, de « paranos ») porter un jugement valable sur cette réunion.

Je me contenterai de quelques appréciations qui ne portent pas sur le fond.

A propos de ce fond, je crois que l’on s’est bien gardé de l’aborder.

Le nouveau président du Syctom m’a l’air d’un marchand de sable, habile à endormir un auditoire.

Il vous prend des petits airs protecteurs.

Son meneur de jeu a l’art de couper la parole aux intervenants.

Le déroulement des opérations qu’il a annoncé a tout l’air d’une embrouille :

Des « ateliers », pour lesquels il faut s’inscrire d’avance et dont le nombre des participants est limité à 30.

De qui se moque t-il ?

Ne sait-il pas que l’accès à une réunion publique ne doit pas être limité ? 2

Nous avons fait, pour cette raison annuler la réunion qui décida la gestion de l’eau de notre communauté par Veolia.

Manifestement, la leçon de l’annulation de la méthanisation a été retenue, et l’on a mis au point des mesures pour éviter que la vox populi ne recommence à se faire entendre et n’empêche nos technocrates d’arriver à leurs fins.

Le président du Syctom a commencé par nous annoncer que, maire d’une commune de banlieue, il était « l’un des nôtres ». 3

Plaisantin !

Demandez-lui s’il y a un incinérateur à Bezons ?

Bref, je fais confiance à mes amis pour mener un combat que je soutiendrai dans la faible mesure de mes moyens.

Nous exigerons et nous obtiendrons que rien ne soit entrepris sans qu’une assemblée générale ne donne son feu vert.

Vous allez me dire que notre maire mène dorénavant le combat à nos côtés.

Je vous répondrai que, par le passé, elle nous a accoutumés à tant de faussetés qu’on ne peut plus lui faire confiance. 4

Servons-nous d’elle mais ne la laissons surtout pas prendre le commandement des opérations.

Un assistant a pris la parole pour nous dire que, membre du Syctom, il n’y touchait pas d’indemnités.

On s’en fout.

A la tonsure qui, peu à peu, dévore le sommet de son crâne, j’ai cru reconnaître Stéphane. 5

Si c’était bien lui, il convient de lui rappeler que, lorsque, toute honte bue, il a accepté de se rallier à celle qu’il conchiait depuis des années, il n’a pas craché sur la moitié des indemnités du pauvre Gérald Calzettoni.

Je répète encore une fois : « quand on veut monter en haut du mât, il faut avoir le cul propre ».

 

Dans la salle, j’ai reconnu notre nouvelle députée et son jeune suppléant.

Ils ne trônaient pas sur le devant de la salle.

Ils étaient « parmi nous » ;

Quelque chose me dit que ce sont des gens à qui l’on peut faire confiance.

La conseillère municipale « insoumise » (j’ai du mal avec ce vocable...) a pris la parole après mon départ.

J’ai lu aujourd’hui le texte de son papier.

Il est très bon et très intéressant.

Je tiens à l’en complimenter.

Vous verrez que je finirai par me rapprocher de leur mouvement.

 

Tout peut arriver.

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

-- -- -- -- --

 

Commentaire de Maurice avec l’approbation de François.

 

1) oui, mais toi tu n’essaie de faire croire que tu connaît tout sur Romainville et te permets de donner des leçons, là est la différence avec « le rigolo » comme tu l’appel.

2) limiter le nombre de participant permet de les avoir sous surveillance et d’essayer de retourner leurs opinons.

3) c’est réellement ce moquer de nous ! s’il était réellement l’un de nous, il comprendrait notre refus d’avoir un tel monstre à notre porte !

4) faire confiance à not'bon maire ? À voir son score au premier tour des élections municipale, il n’y a pas un quart, c’est plus un cinquième, des inscrits aux élections qui lui font confiance, pas de quoi se comporter comme elle le fait en faisant des ronds de jambes comme si elle était acclamée.

5) W S à une tonsure ? Tu es sûr ? Un col romain aussi ?

 

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 08:11

Cet article est reposté depuis Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet.

Repost 1
Published by Bagnolet en Vert
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 08:00

 

 

 

Romainville le 4 juillet 2017

Propos du père François

 

 

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ».

Notre sympathique maire, que certains, principalement dans le monde des promoteurs immobiliers, appellent amicalement « Corinne », en fait l’amère expérience. 1

C’est elle qui s’était baptisée « barto-girl », ce qui était assez dire son rapport de filiation avec notre ancien député. 2

Quoiqu’elle se sente tenue d’exhumer son pauvre père par le sang, la vérité est qu’elle est orpheline, doublement si l’on veut.

Elle est complètement à la dérive, ce qui se traduit, avec l’âge qui vient 3, par une agressivité, naturelle chez elle mais qui se trouve aujourd’hui décuplée.

Le cinglant échec que, en compagnie du Maire des Lilas, elle vient d’essuyer aux législatives, n’arrange pas les choses.

Pire : voilà que Guireau a, au deuxième tour des Législatives, appelé, à titre personnel, à voter pour la candidate insoumise.

La maire Valls, elle, sans oser le dire, soutenait la candidate macronienne, comme Manuel Valls, comme Bartolone.

C’est dire que cette rafale de gifles la laisse pantelante et qu’elle commence à comprendre que son poste de maire est devenu un siège éjectable, d’autant que, dans sa municipalité, le maire adjoint à l’enseignement a quitté le navire qu’il trouvait trop « à tribord ». 4

 

Les temps sont durs, et il apparaît que la maire est en train de perdre tout contrôle d’elle même . 5

Sa rage est devenue d’autant plus folle que, par hasard, nous l’avons surprise étalant ses relations plus que compromettantes avec le monde glauque de l’immobilier.

Radio Immo, puisque l’officine est ainsi baptisée, a fait disparaître toute trace de l’interview, mais qu’elle se rassure, CV, nous avons conservé la preuve des manigances douteuses qu’elle et le « twitter fou » 6 (c’est Champion !!!) entretiennent avec des gens que, personnellement, je n’aimerais pas avoir parmi mes proches.

Nous ferons un très bon usage de l’enregistrement....

 

Ce long préambule pour en venir à l’inauguration, vendredi dernier, à la cité Gagarine d’une baraque baptisée, je crois, Maison du Projet.

L’affaire de Gagarine, je la connais mal .

Tout ce que je peux en dire, c’est qu’on est en train de surdensifier une zone d’habitations déjà très dense, et que, la loi l’exigeant, on a, pour accompagner le projet, créé des « conseils citoyens », placés entre les mains d’un « comparse client », et qui, comme les anciens « conseils de quartier » n’ont été mis en place que dans des conditions anormales, qui posent problème. 7

Mon copain Momo, a filmé la scène.

On voit tout de suite qu’elle se passe en l’absence totale des habitants de la Cité, ce qui donne à penser pour l’avenir.

Nos petits notables essaient de faire bonne figure, sauf l’un, qui, pour devenir un personnage public (c’est lui qui appelle ça comme ça) a abjuré toutes les valeurs qu’il défendait, et qui maintenant, comme s’il avait honte de figurer en telle compagnie, tend la main en paravent pour que sa tronche ne figure pas dans le reportage (reportage qui figure sur le blog de « spoutnik »). 8

 

Quoi qu’il en soit, en sortant de la guitoune, la maire Valls, apercevant Momo, a entamé avec lui une joute verbale, assez véhémente, au cours de laquelle, après avoir comme je l ‘ai dit plus haut, appelé à l’aide son père naturel, elle a cru pouvoir déclarer, s’adressant à Momo : « Moi, je n’ai pas dealé ».

On hésite, en considérant ces propos, entre « injures publiques », »diffamation » et « calomnie ».

Si, bien sûr, la maire Valls a des preuves pour appuyer ses affirmations imprudentes, elle va les exhiber.

Si elle n’en a pas (j’ai en ma possession le casier judiciaire de Momo, qui est vierge ...), alors là, c’est embêtant pour elle. 9

 

Je serais Momo (qui vient d’être mis en examen dans une autre affaire dans laquelle la maire Valls est plaignante), je n’hésiterais pas une seconde et je porterais l’affaire en justice.

 

Nous vous tiendrons au courant.

 

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

 

PS ; N OUBLIEZ PAS DEMAIN SOIR AU PALAIS DES FETES DE LA VILLE LA REUNION ORGANISEE PAR LE Syctom SUR LE PROJET DE CENTRE D INCINERATION DONT NOUS NE VOULONS A AUCUN PRIX.

C EST A 19 HEURES ET L AVENIR DE NOS COMMUNES EN DEPEND.

 

 

-- -- -- -- --

 

commentaire de Maurice avec l’approbation de François.

 

1) pas qu’eux, les lécheurs de babouches le font aussi, il faut montrer des signes de soumissions pour avoir les miettes qui tombent de la table.

2) « filiation » ... par charité chrétienne n’en rajoutons pas !

3) tu es gonflé d’écrire ça, quel age as-tu ?

4) ne serait-elle pas dans son 3e mandat de maire ? Si la loi sur le non-cumul des mandats limités à 3 est votée, elle ne pourra pas se représenter ; elle est pas belle la vie ?

5) cela fait bien longtemps qu’elle a perdu tout contrôle d’ellememe, souvenons-nous du repas des retraités ou elle a fustigée un de ses administrés qui « mets le doigt là où ça fait mal » en disant qu’une personne leur pompait l’oxygène ! Un maire qui n’accepte pas les critiques, même si celle-ci sont déplaisante pour sa petite personne, ne peut pas demander à ses administrés d’avoir du savoir-vivre s’il n’en a pas !

6) pour pianoter sur le clavier, il pianote ! Tout et n’importe quoi y passe pourvu qu’il pare de lui ! Souvenons-nous de la photo de lui-même barbotant dans l’eau d’une piscine en portant des lunettes de soleil, question ego ... je ne connais que les dirigeants de pays dictatoriaux qui font de même, comme Mao qui traverse le fleuve Yangtsé.

7) Pas du tout !

Les conseils de quartiers n’ont pas été fait dans des conditions anormal, j’en ai fait parti.

Au grands champs nous refusions d’avoir un président de conseil de quartier, ce qui déplaisait fortement à des élus, nous avons eu des pressions de toutes parts pour que nous en élisions un, ce n’est que la dernière année que nous avons accepté de nommer un mais celui-ci n’a pas respecté ses engagements envers le conseil et a été réfuté et contredit dans les réunions en mairie à chaque fois qu’il déviait des délibérations.

8) un élu qui ne veut pas être sur les photos ? Aurait-il honte d’apparaître en compagnie de ses collègues du conseil municipal ?

9) elle nous fera payer les frais d’avocat, le C M a approuvé que les frais soit pris en compte par la municipalité.

 

- elle se sente tenue d’exhumer son pauvre père par le sang -

Lorsque l’on n’est pas satisfait de ses actes, on parle de ceux des personnes de sa famille pour se mettre en avant !

 

Ceux qui cherche qui est l’adjoint à l’enseignement doivent cliquer sur le lien :

http://ville-romainville.fr/mairie/l%C3%A9quipe-municipale

 

Stéphane WEISSELBERG

Repost 0
Published by François L C - dans Propos du Père François
commenter cet article
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 04:55

Bonjour,

 

Que dire du bide possible que sera cette réunion de mercredi soir au Palais des fêtes de Romainville ?

  

  1. une immense majorité de la population n'est pas au courant de ce MEGA projet de TMB/Incinérateur du SYCTOM au sein de nos villes : le budget prévisionnel s'envole à 350 MILLIONS d'€ et le SYCTOM ENVISAGE une extension du bassin de collecte !

  2. c'est le début des grandes vacances, on l'a constaté au vu des bouchons sur les autoroutes vendredi et ce week-end,

  3. il y a beaucoup de lassitude d'une majorité de gens (pour ceux qui sont au courant majoritairement grâce à l'ARIVEM), qui sont assommés par cet acharnement du SYCTOM à tenter de nous imposer si vite, à nouveau, un projet infernal, dangereux, à contre courant de ce qu'il faut faire, au lieu que l'on construise chez nous un projet intelligent qui nous tire vers le haut.

 

Les champions de la morale qui vivent loin de chez nous et qui tentent de nous imposer cette ignominie dont ils ne voudraient pas chez eux sont les mêmes qui ne balaient pas devant leur porte.

La question est POURQUOI ?

Pourquoi maintenir ce projet qui va à l'encontre de toutes les lois en cours qui imposent de réduire la poubelle en mélange, ce qui implique de fait de ne surtout plus construire de nouvelles usines de traitements des ordures type TMB/Incinérateur ?

Pourquoi maintenir ce projet qui va à l'encontre de l'avis de l'ADEME ?

Pourquoi maintenir ce projet dont les élus d'Est Ensemble ont décidé par vote qu'ils n'en veulent pas ?

Pourquoi maintenir ce projet dont un sondage dans Le Parisien indique que les populations locales n'en veulent pas ?

Tout simplement parce que le SYCTOM est le plus gros syndicat de traitement des déchets d'EUROPE et qu'il vise la place de n°1 du MONDE !... et qu'il veut se gonfler aux hormones chez nous.

C'est sérieux et ce projet NEFASTE ou un truc similaire "en plus petit", en rose, avec de la pelouse sur le toit, avec des distributeurs de bonbons... va se décider ou pas MAINTENANT.

 

Il ne faut pas que ce soit sans vous.

 

Venez très nombreux mercredi soir, sinon on est cuits face au SYCTOM/SCHWARZY !

 

http://arivem.free.fr/

 

 

arivem.free.fr

Méthanisation TMB Romainville ARIVEM SYCTOM URBASER

 

Le COLLECTIF de l’ARIVEM

PANTIN – BOBIGNY –ROMAINVILLE – NOISY LE SEC

MONTREUIL – LE PRE ST GERVAIS – BAGNOLET – BONDY – AUBERVILLIERS – LES LILAS

PARIS XIX

 

 

Repost 0
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 05:07

Romainville le 28 juin 2017

 

Propos du père François

 

J‘ai honte.

Le « propos » que je vous ai asséné hier et qui m’a valu quelques réponses très laudatives, ce propos, qui démontrait les relations très préoccupantes du duo vallso-campionniste avec le monde frelaté du monde de la promotion immobilière a surtout permis d’étaler mon ignorance et mes faiblesses.

Heureusement j’ai quelques amis qui me viennent en aide, ce qui va me permettre de revenir, ci-après, sur les deux sujets que j’abordais hier.

Je ne veux point me faire plus savant que je ne suis.

Je me contenterai donc de vous faire (ou vous faire faire ...) un « copié collé » du message ci-dessous que m’a adressé un interlocuteur.

Je pourrais y adjoindre sa signature, mais, n’ayant pas à l’heure qu’il est, son autorisation, j’attends cette dernière, qui me permettra d’ajouter quelques renseignements complémentaires qu’il vient de  m’adresser.

 

« Autour du micro, tu as tous les protagonistes du financement de la Place des Commerces.

L'autre invité M. Le Moan, présenté comme le pdg de la société Primovilla, n'est autre que le patron d'A.I.C, société de conseil en urbanisme qui résida fort longtemps dans le même bâtiment que le service de l'urba de Romainville.

C'est autour des préconisations apportées par AIC que l'urbanisme de Romainville s'est développé ».

A.I.C. est indiqué par le rapport de la Cour des Comptes comme étant le créateur du montage financier pour l'opération, avec la SEMPRO, de la Place des Commerces.

M. Le Moan d'une main, apporte conseil en urbanisme à la municipalité par sa société A.I.C. et ensuite, par sa société A.I.T. obtient le permis de construire pour le bâtiment neuf - le 17 Wilson, à quelques mètres du lieu de l'interview.

Le programme 17 Wilson, souviens-toi, pour sa promotion, a bénéficié d'une ITV de madame le Maire.

M. Le Moan, par A.I.T, prodigue des conseils en urbanisme pour la rénovation de Gagarine et M. Le Moan par sa société Primovilla construit des immeubles dans des opérations dédiés ANRU.

Pour finir, le propriétaire de la radio - radioimmo - qui a organisé ce mini barnum, n'est autre que l'ancien associé de M. Le Moan de A.I.C / A.I.T...

Autour de la table, tous ont soupé, sur la tête des romainvillois...

Ces 4 énergumènes ont bénéficié de la perte de la qualité de vie ressentie par les habitants de notre commune ».

 

 

Lisez bien son texte.

Vous comprendrez vite à qui vous avez à faire.

Les rires de gorge de la maire Valls, les roucoulades de son concubin ne sont pas seulement ridicules.

Elles posent problème (et c’est, comme dirait le gaulliste de service, un euphémisme) et je ne vais pas manquer de les faire connaître au magistrat qui suit la plainte que j’ai déposée après le catastrophique rapport de la Cour des Comptes sur la gestion de notre ville.

Je me trompe peut-être mais j’ai l’impression que, à force de passer entre les gouttes, à force d’adopter les attitudes de son mentor Barto, qui, contre toute vraisemblance, croyait pouvoir se tirer des situations les plus hasardeuses par des pirouettes, la maire Valls en est venue à imaginer qu’elle est assurée, en toutes circonstances, de l’impunité.

Déjà, elle avait eu le culot d’installer, aux dernières municipales, sa permanence dans un local appartenant à Fiminco, promoteur qui jouit, chez nous, d’une réputation sulfureuse dont je vous ai déjà entretenus.

Mais ça, ce n’était rien.

Son maire adjoint à la Culture, celui qui voulait « faire de la politique autrement », vient aujourd’hui se vanter que le même Fiminco va nous construire gratos, un bâtiment culturel au Bas Pays.

Comme dit le concubin, c’est « gagnant gagnant ».

Qu’a donc obtenu, en échange Fiminco ?

 

Ca suffit, de nous prendre pour des cons.

 

Notre municipalité est sur une pente dangereuse.

Qu’elle ne vienne pas dire, par la suite, que, si des malhonnêtetés ont été commises, c’est « à l’insu de son plein gré ».

 

Nous saurons lui rappeler que nous l’avions mise en garde.

 

Le deuxième sujet de mon « propos » d’hier ne me fait pas d’avantage honneur.

J’ai dit que la maire Valls avait participé, le 23 juin, à une réunion organisée par Le Monde, sur le rôle des architectes dans la ville.

Cette réunion n’aura lieu que le 23 septembre.

Cela n’enlève rien au caractère incongru de la présence de notre maire aux côtés de telles « pointures » et sur un tel sujet, à moins qu’elle n’ait été conviée que comme « contre exemple », c’est à dire comme modèle de ce qu’il ne faut pas faire.

J’attends, en tout cas, que mes copains alertent le Monde sur son erreur de casting et invitent les experts à une visite commentée de notre village, pour en constater les ravages.

 

 

Salut à tous.

 

Mort aux médiocres.

 

François Le Cornec.

 

PS : Le Monde, dans l’annonce de sa réunion de septembre, présente la Maire Valls comme membre du Mouvement de la Gauche Citoyenne, en oubliant opportunément de signaler qu’il s’agit d’un groupuscule strictement réduit à Romainville et qui ne sert qu’à regrouper sers « clients » c a d ceux qui, élus, lui doivent tout et n’ont pas d’autre moyen de subsistance que leurs indemnités d’élus.

On est clairement, ici, en présence d’une opération d’intox.

 

Je veux bien tenter d’éclairer Le Monde, mais je pense que plusieurs de mes amis sont mieux placés que moi....

 

 

Repost 0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 08:17

 

Not'bon maire se plaint du STIF !

 

Elle ne manque pas d’air not'bon maire de se plaindre que le STIF ne l’informe pas correctement, ne serait-ce pas l’hôpital qui se moque de la charité ?

Que fait-elle dans la gestion de la municipalité ?

N’est-ce pas pareil vis-à-vis de nous, ses administrés ?

Les promesses non tenus doivent être une seconde nature de sa part, un des derniers en date est la place du marché, les construction ne devaient pas dépasser ni déparer les immeubles des alentours et qu’en sera-t-il ?

Une idée nous en est donné en regardant ceux construits à l’entre de la cité Cachin, une revue d’architecte les a pris en exemple de ce qu’il ne faut pas faire, c’est dire ...

 

Revenons au STIF, not'bon maire en est une des vice-présidente et elle ne serait pas informée de ce qu’il est prévu sur le territoire qu’elle administre ? Comme pour l’arrêt du 105 à la place du marché qui a été déplacé place Carnot ?

Va-t-elle aux réunions au moins ?

 

Repost 0
Published by Maurice - dans Informations
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 04:34

 

 

 

Romainville le 27 06 2017

 

Propos du père François

 

 

Heureusement qu’il y a le blog « Spoutnik Dal Romainville ».

Sans lui, je n’aurais pas eu connaissance d’une interview donnée hier par notre maire et son fiancé.

En fait, il s’agit d’un publi-reportage organisé par les pros de l’immobilier.

Il faut l’entendre pour le croire.

On s’appelle par son prénom ; on rit un peu trop fort pour que ça passe bien à l’antenne.

Comme les protagonistes ne sont pas très doués, ça ne casse pas trois pattes à un canard.

Les parties ne tarissent pas d’éloges les uns à l’égard des autres, comme on disait dans le temps, « se crachent allègrement dans la bouche », sans oublier de faire un peu de pub pour l’établissement où se déroule le spectacle, établissement dont les tenanciers m’avaient pourtant dit qu’ils conservaient leurs distances avec la maire Valls.

Mais, un de publicité gratuite, ça ne se refuse pas, non ?

Ca se termine par un vibrant éloge de la tour infernale, dont le projet revient, après avoir bétonné le plus possible nos espaces verts, à faire pousser des radis en hauteur

Sans rire, la vieille maire déclare : que les agriculteurs ne craignent pas la concurrence.

Tu parles, ma bonne, si on tient compte de tous les frais engagés, ça fera cher le kilo de carottes.

 

Plus sérieusement, il s’agissait d’inaugurer un nouveau bâtiment d’habitations.

Créé par la ville ?

Non ; par un promoteur privé.

Mais alors, il y a là un mélange des genres surprenant ?

Pas vraiment, dit la maire Valls.

Ce n’est qu’un « partenariat public privé », méthode qui, dit-elle, a fait ses preuves.

(Cet avis est loin d’être partagé par les experts.)

 

Et moi, je dis que le secteur du bâtiment est un des plus corrompus qui soient dans notre beau pays, et que les enveloppes et les dessous de tables y sont, de notoriété publique, très nombreux.

Je ne dis pas qu’il y en a dans le cas présent.

Je dis que les gens du bâtiment ne se fréquentent pas, ou alors avec d’infinies précautions.

Le ton des échanges verbaux d’hier est inquiétant.

Il témoigne d’une familiarité, d’une complicité et d’une connivence qu’on ne saurait admettre.

Déjà, les relations de notre municipalité avec Cogedim, Fiminco, Bouygues, Veolia etc. donnent à penser.

Il faudra bien, un jour, rendre des comptes...

En attendant, le « speaker » d’hier, après avoir complimenté Jacques pour sa forme d’esprit, s’extasiait sur l’ouverture d’esprit, l’intelligence et le dynamisme de Corinne.

C’est à peine s’il ne conseillait pas ouvertement aux pros de l’immobilier de venir à Romainville où il y a du pognon à gagner, mais, attention ! « Gagnant Gagnant ».

Je conseille, en tout cas, à tous mes lecteurs, d’aller sur le site de spoutnik.

Ils seront édifiés.

J’ai d’autre part demandé qu’on envoie le document à notre nouvelle députée de la « France Insoumise ».

Elle, ce n’est plus Bartolone.

Si son ramage se rapporte à son plumage, elle devrait faire quelque chose, même si la maire travaille en direction de « En Marche» pour y reconstituer son réseau.

 

Plus étonnant, mais moins compromettant, voilà que j’apprends que, naine au milieu de géants, la maire Valls a récemment participé, en compagnie d’architectes de renom, à je ne sais quel symposium organisé par Le Monde sur le thème « Quel espace reste t’il aux architectes ? ».

Alors, là, je suffoque, car il suffit de se promener dans notre ancien village pour se rendre compte que les véritables architectes de talent n’ont eu absolument aucune part dans les travaux entrepris sur l’initiative de la maire Valls depuis 15 ans qu’elle est aux manettes.

Voilà une femme qui n’a aucune notion d’architecture, d’esthétique ni d’urbanisme.

Que venait-elle faire dans cette réunion ?

Pourquoi l’y avait-on conviée ?

Je vais vous le dire.

Même si elle n’a qu’un seul talent, c’est celui de la communication.

Elle a engagé il y a déjà plusieurs années un service qui est chargé de faire parler d’elle.

Pas de « savoir faire » mais du « faire savoir ».

C’est une méthode largement utilisée dans notre pauvre civilisation moderne, riche en media, pauvre en talents.

En ce domaine, la maire est une orfèvre.

Quand nous débarrassera t’on d’elle ?

 

Salut à tous.

 

François Le Cornec

 

Repost 0